Sophie Taeuber-Arp

Infos
Sophie Taueber-Arp sur le billet suisse de 50 francs Sophie Taeuber, née le 19 janvier 1889 à Davos et morte le 13 janvier 1943 à Zurich, est une artiste, peintre et sculpteur suisse. Sophie Taeuber étudie les arts appliqués à Munich et Hambourg et grâce à son amie Mary Wigman, elle découvre la danse d'expression. Elle prendra des cours sous la direction du chorégraphe Rudolf van Laban. Elle s'installe par la force des choses à Zurich en 1915 et son talent de danseuse
Sophie Taeuber-Arp

Sophie Taueber-Arp sur le billet suisse de 50 francs Sophie Taeuber, née le 19 janvier 1889 à Davos et morte le 13 janvier 1943 à Zurich, est une artiste, peintre et sculpteur suisse. Sophie Taeuber étudie les arts appliqués à Munich et Hambourg et grâce à son amie Mary Wigman, elle découvre la danse d'expression. Elle prendra des cours sous la direction du chorégraphe Rudolf van Laban. Elle s'installe par la force des choses à Zurich en 1915 et son talent de danseuse va lui ouvrir les portes du cabaret Voltaire. Cependant elle devra utiliser un pseudonyme et danser masquée, car les danses pleines d'inventions, de caprices et de bizareries qu'elle offre en spectacle, ne sont pas en accord avec l'école des arts décoratifs de Zurich, dans laquelle elle enseigne (entre 1916 et 1929). L'année de son arrivée à Zurich, en 1915, elle rencontre Jean Arp à la galerie Tanner et se marie avec lui le 20 octobre 1922. Tous deux sont impliqués dans le mouvement Dada. Dès la fin des années 1920, elle vit à Paris. Elle continue d'expérimenter le design mais ne danse plus en public (l'aventure dada s'achevant à Zurich). Sa peinture, directement inspirée de sa formation en Art déco constituera les prémisses de l'art abstrait géométrique (dit aussi art concret). Son art, c'est la recherche du caractère essentiel des fleurs, des arbres, des animaux et des rochers ; une manière selon elle de pouvoir enrichir notre connaissance de la nature. Entre 1926 et 1928, Sophie Taeuber-Arp, Jean Arp et Theo van Doesburg, vont être appelés pour transformer une partie de l'Aubette de Strasbourg en une sorte de complexe de loisirs et de restauration. La construction et la décoration de cette brasserie-dancing est un projet qu'ils portent en eux. En effet, l'alliance entre l'art et la vie quotidienne font références aux principes du Werkbund auxquels Sophie avait adhéré avec enthousiasme lors de ses années de formation. Dans les années 1930, elle sympathise avec le mouvement constructiviste. Elle publie aussi son propre journal constructiviste intitulé Plastique. En 1940, elle et son mari se réfugient en Dordogne puis sur la Côte d'Azur. Et en 1941 elle crée avec Sonia Delaunay et d'autres une colonie d'art à Grasse dans le sud de la France qui sera active jusqu'en 1943. Elle meurt à Zurich intoxiquée par le monoxyde de carbone émis par un poêle à gaz défectueux le 13 janvier 1943. Le billet de banque de 50 francs suisses, en circulation depuis 1995, représente l'artiste. Catégorie:Personnalité grisonne Catégorie:Sculpteur suisse Catégorie:Peintre Catégorie:Peintre suisse Catégorie:Dadaïsme Catégorie:Personnalité féminine suisse Catégorie:Naissance en 1889 Catégorie:Décès en 1943 Catégorie:Couple d'artistes de:Sophie Taeuber-Arp en:Sophie Taeuber-Arp eo:Sophie Taeuber-Arp es:Sophie Taeuber-Arp he:סופי טאובר-ארפ it:Sophie Taeuber-Arp sv:Sophie Taeuber-Arp
Sujets connexes
Années 1920   Années 1930   Art concret   Art déco   Artiste   Aubette (Strasbourg)   Cabaret Voltaire   Côte d'Azur   Davos   Design   Deutscher Werkbund   Dordogne (département)   Grasse   Hambourg   Jean Arp   Mary Wigman   Monoxyde de carbone   Munich   Paris   Peinture   Pseudonyme   Sculpture   Sonia Delaunay   Strasbourg   Suisse   Theo van Doesburg   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^