Numérotation des wagons et voitures de chemin de fer

Infos
Numérotation des wagons et voitures de chemin de fer

En 1938

Lors de la création de la SNCF le marquage est unifié. On trouve ainsi pour les voitures voyageur :
- Une grande lettre désignant l'indication de la classe :
- A : 1 ère classe
- B : 2 classe
- C : 3 classe
- D : fourgon (la 4 classe ayant disparue)
- S : véhicule à utilisation spéciale
- WR : wagon restaurant
- Un chiffre désignant le nombre de compartiments
- Une petite lettre dans certains cas :
- c : compartiment à couchettes
- d : compartiment douanable (cas des fourgons)
- Un chiffre désignant le nombre de compartiments
- Une série de lettres désignant les spécificités du matériel :
- m :
- y :
- f :
- i :
- s :
- Une série de chiffres indiquant la position de la voiture dans la série Pour les wagons marchandises on trouve :
- Une grande lettre désignant le type de matériel :
- K : couverts
- E : couverts à messagerie
- F : couverts pour primeurs
- L : couverts avec volets
- H : spéciaux
- I : spéciaux
- S : spéciaux
- J : plats de moins de 9 m de longueur utile dont les bords sont partiellement ou totalement rabattables
- N : plats de moins de 9 m de longueur utile dont les bords sont partiellement ou totalement rabattables
- JO : plats de plus de 9 m et de moins de 15 m de longueur utile dont les bords sont partiellement ou totalement rabattables
- Q : plats de plus de 9 m et de moins de 15 m de longueur utile dont les bords sont partiellement ou totalement rabattables
- R : plats de plus de 15 m de longueur utile dont les bords sont partiellement ou totalement rabattables
- T : tombereaux
- M : fourgons

En 1964

thumb Dans le cadre de l'UIC, la numérotation des wagons et voitures de chemin de fer est définie par un règlement international. Le numéro d'immatriculation comporte douze chiffres selon le schéma suivant :
- chiffres 1 et 2 : code du régime d'échange
- chiffres 3 et 4 : code de l'organisme immatriculateur
- chiffres 5 à 8 : caractéristiques techniques du véhicule
- chiffres 9 à 11 : numéro d'ordre
- chiffre 12 : clé calculée (autocontrôle)

Calcul de la clé de contrôle

Le calcul de la clé de contrôle se fait en multipliant alternativement par 2 et par 1, de la droite à la gauche, tous les chiffres du numéro de wagon. Ensuite on calcule la somme de tous les chiffres obtenus. Le complément de ce total à la dizaine supérieure donne l'autocontrôle. Celui-ci s'écrit à la suite du numéro de wagon, séparé de ce dernier par un trait d'union. Exemples
- Numéro de wagon : 21-81-2471217 2 1 – 8 1 – 2 4 7 1 2 1 7 multiplication par 2 1 2 1 2 1 2 1 2 1 2 résultat 4 1 16 1 4 4 14 1 4 1 14 Somme des chiffres : 37, dizaine supérieure : 40 => autocontrôle = 3
- Numéro de wagon : 51-80-0843001 5 1 - 8 0 - 0 8 4 3 0 0 1 multiplication par 2 1 2 1 2 1 2 1 2 1 2 résultat 10 1 16 0 0 8 8 3 0 0 2 Somme des chiffres : 30, dizaine supérieure : 30 => autocontrôle = 0
- Photo : 31-81-665 0 286 3 1 - 8 1 - 6 6 5 0 2 8 6 multiplication par 2 1 2 1 2 1 2 1 2 1 2 résultat 6 1 16 1 12 6 10 0 4 8 12 Somme des chiffres : 40, dizaine supérieure : 40 => autocontrôle = 0 (Ce qui correspond bien à la photo) Catégorie:Chemin de fer Catégorie:Voiture voyageur de:Wagennummer
Sujets connexes
Clé de contrôle   Code du régime d'échange   Code réseau UIC   Société nationale des chemins de fer français   Union internationale des chemins de fer   Voiture de chemin de fer   Wagon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^