YouTube

Infos
YouTube est un site web de partage de vidéo célèbre sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et se partager des séquences vidéo. YouTube a été créé en février 2005 par trois anciens employés de PayPal. Le service situé à San Bruno utilise la technologie Adobe Flash pour afficher tout sorte de vidéo : des extraits de films, d’émissions de télé et des clips de musique, mais aussi des vidéo amateurs provenant de blogs par exemple. En octobre 200
YouTube

YouTube est un site web de partage de vidéo célèbre sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et se partager des séquences vidéo. YouTube a été créé en février 2005 par trois anciens employés de PayPal. Le service situé à San Bruno utilise la technologie Adobe Flash pour afficher tout sorte de vidéo : des extraits de films, d’émissions de télé et des clips de musique, mais aussi des vidéo amateurs provenant de blogs par exemple. En octobre 2006, Google a annoncé qu’après avoir conclu un accord, il deviendrait le propriétaire de l’entreprise en échange d’actions Google d’une valeur totale de $1, 65 milliard. La transaction prit fin le 13 novembre 2006http://www.generation-nt.com/google-youtube-rachat-actualite-18965.html. La plupart des vidéos du site peuvent être visualisées par tous les internautes, tandis que seules les personnes inscrites peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. Lorsqu’une personne regarde une vidéo, d’autres vidéos en rapport avec celle visionnée lui sont proposées à l’écran à droite dans une barre défilante, et ce grâce au titre et aux étiquettes. Après un an d’existence, de nouvelles fonctionnalités ont fait leur apparition comme la possibilité de poster des vidéos en réponse aux vidéos visionnées et aussi la possibilité de s’abonner pour en recevoir de nouvelles sur un thème particulier.

Historique

San Mateo en Californie. La société a été créée en par trois employés de PayPal (fournisseur d'un moyen de paiement populaire sur Internet) : Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim, USA Today.. Le , Google a racheté YouTube pour un montant de $1, 65 milliard en nouvelles actions, ce qui constitue la seconde plus grosse opération d'acquisition de Google sur TechCrunch (après DoubleClick en 2007). YouTube a conservé son nom et maintenu les emplois de 67 salariés dont les co-fondateurs Chad Hurley et Steve Chen. Le , Apple, en la personne de Steve Jobs, a annoncé que l'Apple TV s'ouvrirait à YouTube. À cette occasion, toutes les vidéos de YouTube seront ré-encodées en H.264, un standard vidéo HD utilisé par Apple. C'est le plus grand virage technologique de YouTube depuis sa création. Il utilisait en effet jusqu'ici le format Flash Video. Le , Eric Schmidt, le PDG de Google se rend à Paris pour lancer la version française de YouTube destiné à concurrencer Dailymotion. Google a également fait plusieurs propositions aux chaînes de télévision françaises notamment à France 4 qui sera désormais diffusé sur YouTube en plus de la télévision classique. Google souhaite étendre son offre à d'autres pays européens (comme l'Allemagne pour concurrencer le site myvideo.de) si l'essai aboutit à une réussite en France.

Reconnaissance des médias

Grâce au bouche-à-oreille sur le net, YouTube a pu se faire connaître en un temps relativement court. À ses débuts, le site web s’est beaucoup fait connaître lorsqu’il a commencé à diffuser la vidéo Lazy Sunday de l'émission Saturday Night Live, et ce en dépit de son règlement officiel interdisant aux internautes d’envoyer des vidéo dont ils ne possèdent pas les droits d’auteurs. NBC Universal, propriétaires de SNL, ont très rapidement décidé de réagir. En février 2006, NBC a demandé le retrait de plusieurs vidéo de YouTube, dont Lazy Sunday et des extraits des Jeux Olympiques d'hiver de 2006. Le mois suivant, dans l’objectif de renforcer sa politique d’interdiction de non respect de droits d’auteur, YouTube a fixé une limite de 10 min pour la longueur des vidéo. Ainsi tous les nouveaux membres inscrits ne peuvent envoyer des vidéo de plus de 10 min, quelque que soit leur statut (il semblerait que la limite réelle soit de 10 min et 58 sec). Les internautes inscrits avant cette nouvelle limite ont quant à eux la possibilité de télécharger des vidéo plus longues. Dans tous les cas, cette limite n’a pas de réel impact car n’importe quel membre peut découper une vidéo longue en plusieurs parties de 10 min chacune. Bien que YouTube a exécuté la demande de NBC, l’incident a été rapporté dans l’actualité, ce qui a eu pour conséquence de renforcer la publicité du site. YouTube continuant a grandir en popularité, NBC a commencé à se rendre compte des capacités d’un tel site web et a finalement annoncé en juin 2006 un partenariat stratégique avec YouTube. Depuis cet accord une chaîne NBC est officiellement disponible sur YouTube, elle diffuse des extraits de la série The Office. YouTube mettra également en avant les vidéo de NBC sur son site. CBS qui avait également demandé à YouTube de retirer plusieurs vidéo leur appartenant, ont suivi la démarche de NBC en juillet 2006. Sean McManus, président de CBS News et Sports a dans une déclaration expliqué comment les médias traditionnels ont changé leur vision sur YouTube : ce qui peut être traduit en français par : . En août 2006, YouTube a annoncé que son objectif était de proposer, après une période de 18 mois, tous les clips vidéo ayant jamais été produits tout en restant gratuit. Warner Music Group et EMI ont confirmé qu’elles faisaient parti des entreprises impliquées dans ce projet. En septembre 2006, Warner Music et YouTube ont signé un accord ayant pour but de permettre la diffusion de tous les clips vidéo de Warner sur le site web en échange d’une part des revenus obtenus grâce à la publicité. De plus les vidéo-amateur diffusées sur YouTube sont autorisées à reprendre les musiques de Warner pour leur bande-son. Le 9 octobre 2006, CBS, le groupe Universal Music et Sony BMG Music Entertainment ont annoncé un accord visant à faire part de leur vidéo à YouTube. Le 29 janvier 2007, Chad Hurley, l’un des fondateurs du site, a annoncé que le service de vidéo en ligne versera à ses participants les plus actifs (ces derniers doivent être les auteurs de leur vidéo) une partie des revenus de site générés par la publicité. Cependant, Hurley n’a donné aucune somme exacte pendant le Forum économique mondial.

Dans la presse

YouTube est cité par le magazine Time comme l'un des nouveaux médias gérés par les internautes qui sont élus à cette occasion Personnalité de l'année 2006. Le numéro montre une vidéo lue sur YouTube en couverture et présentent les créateurs du site ainsi que plusieurs auteurs de vidéos.http://www.liberation.fr/vous/internet/rebonds_chroniques/224254.FR.phpLes quotidiens Wall Street Journal et New York Times ont également présenté YouTube en 2006 et son impact sur la communication et le recrutement chez les entreprises. Le magazine PC World a classé YouTube à la 9 place de son classement des 10 meilleurs produits de l’année 2006. En 2007, les magazines américains Sports Illustrated et Dime Magazine ont présenté une vidéo de basket intitulée The Ultimate Pistol Pete Maravich MIX. En raison de son rachat par Google, certains l’appellent parfois GooTube.

Modèle économique

Avant de se faire racheter par Google, YouTube avait déclaré que son modèle économique était basé sur la publicité, ce qui lui permettait de gagner 15 millions de dollars par mois. Certains analyste du milieu ont spéculé que les coûts de fonctionnement de YouTube (surtout la bande passante nécessaire) devait s’élever aux alentours de 5 à 6 millions de dollars par mois, ce qui a suscité des critiques envers l’entreprise, qui comme de nombreuses startups travaillant dans le domaine de l’internet, n’avait pas de réelle solution économique viable. Des publicités ont fait leur apparition sur le site en mars 2006. En avril, YouTube a commencé à afficher des pubs AdSense. YouTube a ensuite arrêté d’utiliser AdSense mais à continuer dans certaines.

Lancement en Europe

Le 19 juin 2007, Eric Schmidt s’est rendu à Paris pour le lancement du nouveau système de localisation. L’interface du site web est depuis ce jour entièrement disponible dans la langue de plusieurs pays : Brésil, Espagne, France, Irlande, Italie, Japon, Pays-Bas, Pologne et Royaume-Uni. Google a l’intention de renforcer sa position face au concurrent français DailyMotion. Il a également passé certains accords avec des chaînes françaises comme M6 et France Télévision pour pouvoir diffuser légalement certaines vidéos. Google prévoit aussi de produire une version adaptée pour l’Allemagne.

Popularité de YouTube

Très populaire, la plate-forme YouTube confère à ses usagers les plus remarqués une certaine notoriété qui peut parfois s'étendre bien au-delà du cercle des aficionados du site. Lonelygirl15 comptait près de abonnés en ( en ) et générait entre et commentaires à chaque mise à jour. Ce site, censé relater la chronique des atermoiements intimes d'une adolescente, s'est révélé être une supercherie ; écrans (un site de Libération) ; , ce qui a déclenché une couverture médiatique inouïe (CBS, MTV, New York Times, Los Angeles Times).

Blocage

Depuis son lancement, l'accès au site web a été bloqué à plusieurs reprises dans plusieurs pays.

Problème du nom de domaine

Le succès considérable de YouTube a affecté de façon involontaire les affaires d’une entreprise américaine : Universal Tube & Rollform Equipment Corp. Les serveurs hébergeant le site web de cette entreprise http://www.utube.com ont été saturés et interrompus de nombreuses fois à cause d’un nombre important de visiteurs qui n’étaient pas certains de l’orthographe de l’adresse du site web de YouTube (la lettre U se prononce en anglais de la même façon que le pronom You). Début novembre 2006, Universal Tube a lancé une poursuite judiciaire contre YouTube, pour leur interdire l’utilisation du nom de domaine youtube.com ou pour les obliger à payer un nouveau nom de domaine à l’entreprise industriellehttp://www.generation-nt.com/utube-justice-youtube-actualite-18566.html.

Conséquences sociales

Célébrités du web

Promotion des groupes de musique

Partage de revenue avec les utilisateurs les plus célèbres

Les rencontres YouTube

Les membres de YouTube organisent fréquemment des rassemblements publics pour se rencontrer dans la vraie vie. L’As One a été l’un des premiers rassemblements à avoir été organisé, la première édition de cet évènement international s’est déroulée en janvier 2007 à Hollywood en Californie. La seconde édition, qui s’est déroulée à Pier 39 à San Francisco a réussi à rassembler de nombreuses personnes étant à l’origine des vidéos les plus visionnées. Parmi les participants les plus connus se trouvaient : Caitlin Hill, Ben Going, smosh, Paul Robinett et Yousef Abu-Taleb, l’acteur qui a joué le rôle de DanielBeast dans la série des vidéos intitulées lonelygirl15. La troisième édition s’est déroulée le 7 juillet 2007 à New York dans le parc Washington Square. Pour inviter les personnes à se rendre à cet évènement, Chrisitne Gambito (connue sous le pseudo Happyslip sur YouTube) a convié les internautes en chantant dans une vidéo qu'elle a posté sur le site et qui a été visionnées plus de 2, 6 millions de fois. Parmi les participants les plus connus se trouvaient : Brooke Brodack, Caitlin Hill, Charles Tripply et Kevin Nalty.

Critiques

Ce site est apprécié pour et par sa simplicité, sa rapidité et son large choix de fichiers vidéo. YouTube utilise la technologie de diffusion Flash. Les vidéos sont accessibles par catégorie et à l'aide de mots-clés (tags) comme Flickr ou Technorati et peuvent être importées sur un blog personnel. Tout internaute inscrit peut poster des commentaires et noter les vidéos en ligne. Le piratage est un risque majeur pour YouTube. En effet, la diffusion de contenu protégé par le droit d'auteur entraîne un risque de procès de la part des ayants-droit, semblable à celui qu'a connu Napster. Pour limiter les diffusions illégales par exemple d'épisodes de séries télévisées, la durée de la vidéo est limitée à 10 minutes, et la taille du fichier ne peut dépasser 100 Mo. Cette limite n'étant pas suffisante, YouTube signe des accords avec certains grands studios (Warner music fin , puis CBS, Universal et enfin Sony en octobre 2006). Ces accords prévoient que les contenus protégés pourront être supprimés grâce à un système de filtrage, ou qu'ils pourront être diffusés gratuitement moyennant un partage des revenus publicitaires avec les ayants-droitLa pieuvre Google avale YouTube ; Libération ; ; . Les ayants-droit japonais, regroupés dans la Société japonaise pour les droits des auteurs, des compositeurs et des éditeurs (JASRAC) sont pour l'instant opposés à de tels accords. Ils ont demandé et obtenu le retrait de près de vidéos ; Écrans (un site de Libération) ; . D'autres pays interdisent, Le Marketing à l'écoute du commerce électronique purement et simplement l'accès au portail.

Notes

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adobe Flash   Amateur   Californie   Chad Hurley   Chief executive officer   Columbia Broadcasting System   Contenu généré par les utilisateurs   Dailymotion   Droit d'auteur   Eric Schmidt   Flickr   Forum économique mondial   Fournisseur   France 4   Février 2005   Google   Hollywood   JASRAC   Jawed Karim   Jeux Olympiques d'hiver de 2006   Juin 2006   Libération (journal)   Los Angeles Times   Music Television   NBC Universal   Napster   National Broadcasting Company   New York   Octet   Paris   PayPal   Personnalité de l'année selon Time Magazine   San Bruno   San Francisco   San Mateo (Californie)   Saturday Night Live   Sony BMG Music Entertainment   Sony Corporation   Sports Illustrated   Steve Jobs   Série télévisée   Technorati   The New York Times   The Office   Time (magazine)   USA Today   Vivendi   Warner Music Group   Washington Square  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^