Guerre électronique

Infos
La guerre électronique consiste en l'exploitation des émissions radioélectriques d'un adversaire et, inversement consiste à l'empêcher d'en faire autant. Il s'agit donc de toutes les opérations qui visent à acquérir la maîtrise du spectre électromagnétique. La guerre électronique se subdivise en trois branches : l'attaque, le soutien et la protection. Le Grumman EA-6 Prowler est un avion de guerre électronique utilisé par l'US Navy
Guerre électronique

La guerre électronique consiste en l'exploitation des émissions radioélectriques d'un adversaire et, inversement consiste à l'empêcher d'en faire autant. Il s'agit donc de toutes les opérations qui visent à acquérir la maîtrise du spectre électromagnétique. La guerre électronique se subdivise en trois branches : l'attaque, le soutien et la protection. Le Grumman EA-6 Prowler est un avion de guerre électronique utilisé par l'US Navy

L'attaque électronique

L'attaque électronique consiste à empêcher l'adversaire d'utiliser le spectre électronique : il s'agit donc pour l'essentiel de mesures de brouillage de ses émissions et de mesures de leurrage ou d'intrusion. Le brouillage rend inexploitable les émissions de l'adversaire ; le leurrage et l'intrusion lui donne de fausses indications ou de fausses pistes. L'ensemble de ses moyens était autrefois appelés contre-mesures électroniques (CME), en anglais ECM pour Electronic Counter Measures. L'attaque électronique inclut également l'emploi d'armes à énergie dirigée, destinées à détruire les systèmes électroniques adverses ou pour aveugler par laser le personnel (pilote d'avion de combat, infanterie...). L'attaque électronique implique donc l'utilisation de moyens actifs, donc indiscrets. Voir par exemple l'article Wild Weasel.

Le soutien électronique

RC-135 utilisés par l'US Air Force pour la guerre électronique Le soutien électronique ou renseignement électronique rassemble tous les moyens passifs de la guerre électronique. On employait autrefois le terme de mesures de soutien électronique, en anglais ESM pour Electronic Support Measures. Il s'agit d'utiliser les émissions électroniques de l'adversaire pour détecter sa présence, identifier ses unités, les localiser (goniométrie), obtenir des informations sur les systèmes qu'il utilise et écouter ses communications. Le renseignement d'origine électromagnétique (ROEM), aussi appelé SIGINT, selon son sigle anglais pour Signal Intelligence, comprend :
- le COMINT (pour Communication Intelligence), l'interception et l'écoute des communications radio
- et l'ELINT (pour Electronic Intelligence), les activités de recueil et d'analyse des émissions non discursives.

La protection électronique

La protection électronique inclut tous les dispositifs et toutes les procédures permettant de contrer les attaques électroniques et les moyens de renseignement électronique de l'adversaire. On parlait autrefois de mesures de protection électronique et de contre contre-mesures électroniques (en anglais ECCM pour Electronic Counter Counter Measures). Il s'agit soit :
- de concevoir des bâtiments ou des aéronefs de combat furtifs, c'est-à-dire avec une « signature » radar réduite en utilisant des formes dispersant les ondes et des revêtements absorbants ;
- d'appliquer des plans d'utilisation de fréquences et des procédures de silence radio et radar ;
- d'utiliser des systèmes d'identification électronique ;
- d'utiliser des systèmes électroniques à évasion ou à saut de fréquence, ou encore, pour les communications, des systèmes à émissions brèves ;
- d'utiliser, pour les communications, des codes et du chiffrement.

Lien interne

- Opération Igloo White durant la guerre du Vietnam ==
Sujets connexes
Boeing C-135   Chiffrement   Electronic Support Measure   Grumman EA-6 Prowler   Guerre électronique   Navire de guerre   Opération Igloo White   Spectre électromagnétique   Wild Weasel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^