Tétrarchie

Infos
La Tétrarchie est le système de gouvernement de l'Empire romain mis en place par Dioclétien à la fin du pour faire face aux invasions barbares.
Tétrarchie

La Tétrarchie est le système de gouvernement de l'Empire romain mis en place par Dioclétien à la fin du pour faire face aux invasions barbares.

Le système politique

Sous la pression des invasions barbares, l'Empire romain connut une grave crise tout au long du . Les empereurs eurent de plus en plus de mal à repousser les invasions, et l'armée prit, parallèlement à la croissance de ses effectifs, une place croissante dans l'État, désignant et renversant les empereurs. Des guerres civiles s'ajoutèrent aux guerres étrangères, les légions d'une région désignant un général populaire empereur (dans l'espoir d'une prime que les nouveaux empereurs faisaient à leurs troupes : le donativum). Il arriva que certaines parties de l'empire fassent sécession (voir l'Empire des Gaules). Dioclétien, arrivé au pouvoir en étant désigné nouvel Auguste par ses troupes le 20 novembre 284, puis en éliminant ses concurrents Numérien et Carin, décida d'instaurer un nouveau système. Au lieu d'être seul empereur pour tout l'empire, il nomma Maximien César en 285, chargé de défendre la partie occidentale de l'empire. La répartition fut facile, une partie de l'empire (Balkans et Grèce en Europe, Proche-Orient, Égypte) utilisant traditionnellement le grec comme langue administrative, l'autre partie de l'empire (Italie, Gaules, Espagnes, Nord de l'Afrique, cours supérieur du Danube), utilisant le latin. Cependant, l'empire n'était pas divisé, et Dioclétien gardait toute autorité sur son collègue et sur l'ensemble de l'empire et des légions. Il s'agissait d'une délégation de pouvoir. Comme de nombreux empereurs, il choisit un dieu le protégeant particulièrement, ce fut Jupiter. Maximien se fit attribuer quant à lui celui de Hercule et fut bientôt élevé au rang d'Auguste, égalant en titulature Dioclétien. Dioclétien est l'empereur « jovien » qui organise le monde et assure sa continuité, aidé de son césar. Maximien est empereur « Herculien » qui combat les ennemis et rétablit l'ordre du monde. Les quatre empereurs sont honorés comme des dieux. Dioclétien considère l'impérium comme une fonction et pas comme un pouvoir personnel à vie. Il veut restaurer les valeurs qui ont fait de Rome une puissance imbattable pendant trois siècles, c'est un conservateur. Il prône le retour aux traditions, la fin de la transmission familiale de la dignité impériale et la vénération des dieux traditionnels de Rome contre toutes les religions venus d'Orient qui déstabilisent l'Empire, le christianisme parmi eux. En 293, satisfait du fonctionnement de ce duumvirat, il le développa. Chaque Auguste se choisit un nouveau collègue, chargé de l'assister dans sa partie d'empire, qui serait nommé César et devant succéder à l'Auguste qu'il assistait dans un premier temps. Des règles sévères furent fixées pour le choix quant à l'expérience et la qualification de la personne choisie. Il interdit également de choisir un fils comme César. Les deux généraux choisis furent Galère par Dioclétien, et Constance Chlore par Maximien.

Histoire de la Tétrarchie

Les Tétrarques La première Tétrarchie, dominée par Dioclétien, fonctionna parfaitement. Elle est le résultat d'une approche pragmatique de l'imperium par Dioclétien : l'Empire doit faire face à trop de menaces pour être tenu par un seul homme. La tétrarchie n'est pas un système politique a priori mais bien le résultat d'une expérience convaincante. Quand Dioclétien et Maximien prirent leur retraite 20 ans après leur prise de pouvoir au cours d'un fabuleux triomphe, leurs Césars respectifs, Galère et Constance Chlore, les remplacèrent et deux Césars leur furent à leur tour adjoints, respectivement Maximin Daïa et Sévère. Mais c'est bien Dioclétien qui oblige Maximien à abandonner le pouvoir pour redevenir un simple particulier, celui-ci refuse au fond cette décision. Après le départ de Dioclétien, le système s'affaisse et l'ancien jupitérien doit réintervenir plusieurs fois pour rétablir l'ordre. Mais le système fut perturbé par la mort de Constance Chlore en 306. Constantin I et Maxence prirent d'eux-mêmes le pouvoir, l'un en Bretagne, l'autre à Rome, en violation de toutes les règles: c'est un retour à la transmission familiale. Très vite, ils se déclarèrent tous les deux Augustes. Profitant de la défaite de Sévère face à Maxence, alors qu'il tentait de récupérer la zone de l'empire qui lui était dévolue, Maximien reprit son titre d'Auguste et fit exécuter Sévère. Galère, malade, désigna alors Licinius pour remplacer celui-ci. Enfin, Domitius Alexander se fit proclamer en Afrique du Nord. Il y eut donc à un moment sept empereurs à la fois, tous revendiquant le titre d'Auguste. Par la suite, Constantin élimina Maximien, Maxence lors de la célèbre bataille du pont Milvius, Domitius Alexander, Constantin Maxence. Pendant ce temps, en Orient, après la mort de Galère, Licinius affronta Maximin Daïa et finit par l'abattre. En 324, Constantin Ier vint à bout de Licinius.

Échec et adaptation de la tétrarchie

Seul Auguste à partir de 324, Constantin perpétua à son avantage le système collégial et divin de la tétrarchie en le combinant au principe dynastique : anciens Césars, devinrent simultanément Augustes. Le dernier vivant Constance II s'adjoint à son tour des Césars, étroitement surveillés Gallus puis Julien. Le titre de César ainsi dévalué ne fut plus que rarement décerné, et l'Empire revint à la collégialité de deux Augustes liés par la parenté.

Voir les tétrarques

De nos jours on peut admirer une statue en porphyre des tétrarques enchassée dans un angle extérieur de la basilique Saint-Marc de Venise, fruit du pillage de Constantinople par les Vénitiens après la IV croisade. Les personnages se tiennent deux par deux avec un peu de raideur, mais la statue est un précieux document historique sur le costume militaire romain du début du .

Tableau récapitulatif

Note : en pourpre sont écrits les noms des dirigeants légaux et légitimes   Augustes CÉsars Première Tétrarchie (285-305) Orient Occident Orient Occident Dioclétien, Primus Augustus Maximien Hercule Galère Constance Chlore Deuxième Tétrarchie (305-306) Galère, Primus Augustus Constance Chlore Maximin Daïa Sévère Troisième Tétrarchie (306) Orient Occident Rome Maximin Daïa Constantin Galère, Primus Sévère Maxence, usurpateur 308 Orient Occident Italie et Espagne Afrique Maximin Daïa Galère, Primus Augustus Constantin Maxence et Maximien Domitius Alexander 308, après Carnuntum Orient Occident Orient Occident Galère, Primus Augustus Licinius Maximin Daïa Constantin Maxence et Domitius Alexander, usurpateurs 310 Galère, Primus Augustus, Licinus Constantin, Maximin Daïa, élevés par Galère Maxence, Maximien Hercule et Domitius Alexander, usurpateurs   311 Orient Occident   Licinus Maximin Daïa Constantin Maxence, usurpateur 312 Licinius Maximin Daïa Constantin, Primus Augustus   313 Licinius Constantin Bassianus, César d’un état-tampon entre Constantin et Licinus 317, après une première guerre entre Constantin et Licinius (accord) Licinius Constantin Crispus et Constantin II, fils de Constantin Licianinus, fils de Licinius 326 Constantin, seul maître de l’Empire Romain

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afrique   Antiquité tardive   Auguste (titre)   Balkans   Basilique Saint-Marc de Venise   Bataille du pont Milvius   Carin   Christianisme   Constance Chlore   Constance II   Constantin Ier (empereur romain)   Constantius Gallus   César (titre)   Dioclétien   Domitius Alexander   Empire des Gaules   Empire romain   Espagne   Gaule   Grec ancien   Grèce   Héraclès   Imperium   Italie   Julien (empereur romain)   Jupiter (mythologie)   Latin   Licinius   Maxence   Maximien Hercule   Numérien   Pentarchie   Proche-Orient   Sévère  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^