Jean Michel Jarre

Infos
Jean Michel Jarre à Varsovie en 2004 Jean Michel Jarre (né à Lyon, le 24 août 1948) est un compositeur français de musique électronique. L'orthographe du prénom sans trait d'union est un choix fait par l'intéressé vers 1991, à l'origine pour répondre aux habitudes de la langue anglaise puis généralisé aux autres langues dont le français par la suite.
Jean Michel Jarre

Jean Michel Jarre à Varsovie en 2004 Jean Michel Jarre (né à Lyon, le 24 août 1948) est un compositeur français de musique électronique. L'orthographe du prénom sans trait d'union est un choix fait par l'intéressé vers 1991, à l'origine pour répondre aux habitudes de la langue anglaise puis généralisé aux autres langues dont le français par la suite.

Biographie

Enfance et adolescence

Jean-Michel André Jarre naît le 24 août 1948 à Lyon, quartier de la Croix Rousse, fils de Maurice Jarre (compositeur de musiques de films) et de Francette Pejot (ancienne résistante) dans une famille de musiciens. Il est influencé dès son plus jeune âge par son grand-père musicien et bricoleur, inventeur de la première table de mixage pour la radio française, et commence le piano à 5 ans, en 1953. C'est cette année là que ses parents se séparent : son père part définitivement pour les États-Unis, le laissant seul avec sa mère. Jean Michel se réconciliera avec son père à l'occasion de son mariage avec l'actrice Anne Parillaud en mai 2005. Pendant son enfance puis son adolescence, il étudie la musique parallèlement à ses études : il entre au conservatoire de Paris sous la direction de Jeannine Rueff. Il développe ainsi de solides bases classiques, tout en s'intéressant également à la musique de son temps en apprenant la guitare électrique et en jouant au début des années 1960 dans plusieurs groupes de rock et de jazz, dont Mystère IV avec lequel il remporte le premier prix du Festival de Rues de Paris. Il fait une apparition dans le film Des garçons et des filles de Dominique Perrier avec son groupe les ' (« poubelles » en anglais). Il interprète une chanson durant le film.

Ses débuts

L'année 1968 marque le premier tournant de sa vie : d'un côté il termine sa licence de littérature comparée, de l'autre il rencontre Pierre Schaeffer et quitte le conservatoire pour le Groupe de recherches musicales (GRM), un organisme créé par Schaeffer regroupant des musiciens et des chercheurs étudiant les musiques contemporaines et expérimentales, tentant d'explorer de nouvelles voies dans la musique. Passionné par la musique électro-acoustique, il se révèle vite habile à la manipulation de magnétophones et de bandes magnétiques, élaborant déjà des esquisses de compositions. En 1969 il compose ses premiers morceaux de musique électro-acoustique : d'abord une pièce électro-acoustique pour la maison de la culture de Reims : Happiness is a sad song, puis Erosmachine et La Cage. Celui-ci sort en vinyle à quelques exemplaires en 1971, alors qu'il vient de quitter le GRM l'année précédente, en désaccord avec l'esprit du groupe. C'est également en 1971 que Jean Michel Jarre crée pour la première fois de sa vie l'évènement : jouissant grâce au GRM d'une certaine notoriété de compositeur, il se voit confier la composition de la partition du ballet AOR pour l'inauguration du nouveau plafond de l'Opéra de Paris, devenant le plus jeune musicien à jouer en live dans cette salle mythique, et introduisant ainsi pour la première fois la musique électro-acoustique à l'Opéra de Paris. Il travaille dès lors de façon indépendante. En 1972 il rencontre Francis Dreyfus et, outre la musique électronique, il compose pour le cinéma ou la chanson : il signe la bande originale du film Les Granges Brûlées de Jean Chapot, en parallèle avec la sortie de son deuxième album Deserted Palace, album très expérimental. Dans les années 1970, Jean Michel Jarre vit une période intense de producteur, compositeur et parolier, et est à l'origine de plusieurs tubes : Les Mots Bleus puis Señorita pour Christophe, Que vas-tu faire ? pour Françoise Hardy en 1973, La Fille que j'aime ainsi que La Belle et la Bête pour Gérard Lenorman en 1975, et Où sont les femmes pour Patrick Juvet en 1977. En 1974 il rencontre Michel Geiss qui deviendra un ami et l'aidera dans la suite de sa carrière.

Sa carrière

L'année 1976 marque le début de la carrière de Jean Michel Jarre telle qu'on la connaît aujourd'hui. En août, il se lance dans l'enregistrement d'un album concept : Oxygène. Il y développe un voyage musical d'une quarantaine de minutes, séparé en 6 mouvements. Il y utilise des synthétiseurs analogiques de l'époque avec une grande fluidité et sensibilité qui rompent radicalement avec le style froid et technique de Kraftwerk par exemple. L'album sort en novembre, et devient très vite un phénomène international tant son succès est foudroyant et exceptionnel. Dans le monde entier, le célèbre thème d’Oxygene envahit les premières places des ventes et des hit-parades. Il reste d'ailleurs à ce jour un succès sans équivalent aussi bien pour Jean-Michel Jarre que pour la production discographique française. Jean Michel reçoit à cette occasion le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros. C'est également en 1976 que naît Émilie, son premier enfant. En 1977, il est nommé Personnalité de l'Année par le magazine américain People. Polydor achète les droits de distribution de ses œuvres dans le monde entier. Durant l'année 1978, il épouse le 7 octobre l'actrice britannique Charlotte Rampling ; la même année naît leur fils David. Sur le plan professionnel, il entame en janvier l'enregistrement de l'album Equinoxe, composé en 18 mois et qui sort en novembre. Celui-ci confirme le succès d
Oxygène. Il ne néglige pas pour autant son travail pour le cinéma puisqu'il signe la bande originale du film La Maladie de Hambourg de Peter Fleischmann. Si l'année 1976 a révélé Jean Michel Jarre en tant que compositeur de musique électronique, l'année 1979 le révèle en tant que showman : pour le 14 juillet, il organise son Concert gratuit place de la Concorde à Paris qui attire un million de spectateurs, sans compter les téléspectateurs puisque le concert est diffusé en Eurovision. Il entre pour l'évènement dans le Guinness Book, tout en inaugurant le concept du méga-concert qui deviendra sa signature : un spectacle total, mêlant musique, jeux de lumières, lasers et projections géantes. Il reçoit la médaille d'or de la SACEM pour sa contribution à la diffusion de la culture française dans le monde.

Ses albums et événements

Il épouse Charlotte Rampling avec qui il aura 2 enfants. Il utilise pour la première fois la technologie VSH pour la réalisation du Clip d'"Oxygène partie 4". Le single devient un tube mondial est est utilisé pour plusieurs génériques d'émissions télévisées et radio. 1978 : Il confirme le succès dOxygène
avec son deuxième album Studio Equinoxe. La couverture de l'album est réalisé par Michel Granger comme celle de Oxygene. L'ambiance de l'album une fois de plus accès sur des ambiances, le, travail sur la reproductions de Sons naturel (pluie, vent, ...) font de cet album la suite logique de Oxygène. Une vidéo devait accompagner cet album. Le projet n'a pas abouti.. Oxygène est utilisé comme musique pour le film La Maladie de Hambourg. 14/07/1979 : Concert sur la place de la Concorde à Paris. Il crée un nouveau concept de concert en extérieur en utilisant des projections et des effets pyrotechniques. 1er record de nombre de spectateur 1 million de personnes pour le bicentenaire de la Révolution française. Mick Jagger présent au concert est soufflé par la réalisation de ce type de concert, une collaboration avec les Rolling Stones est évoqué sans qu'elle voit le jour. En juin 1981, il sort Les Chants Magnétiques, premier album dans lequel est utilisé le Fairlight CMI (premier synthétiseur échantillonneur numérique). Début de la collaboration avec Michel Geiss. La même année s'achèvent deux années de négociations lui permettant d'être le premier occidental à jouer en Chine depuis la mort de Mao Zedong. Il décolle le 15 octobre de Paris pour une série de 5 méga-concerts à Pékin et Shanghai. Le public chinois est conquis, et Jean Michel Jarre devient membre honoraire du conservatoire de musique de Beijing. Les Chinois lui donneront le surnom de Grand maître de l'électricité. Il repart de Chine avec un side-car, le seul à avoir été autorisé par le gouvernement à être exporté. Son succès ne s'atténuera jamais jusqu'aujourd'hui dans ce pays. En 1982, le double album : Les Concerts en Chine est l'écho de cette tournée. Quelques morceaux sont toutefois retravaillé ou composé en studio comme le fameux "Souvenir de Chine". Le morceau "Arpégiateur" est utilisé dans la musique du film 9 semaines 1/2. En 1983, Jean Michel Jarre compose une musique d'ambiance pour une exposition d'art moderne sur les supermarchés, qu'il décide par la suite de vendre aux enchères : Musique pour Supermarché, un album fabriqué à un seul exemplaire (la matrice de fabrication est détruite sous contrôle d'huissier), est vendu le 6 juillet 1983 à l'Hôtel Drouot à Paris. Il entre une nouvelle fois dans le Guinness Book pour l'album le plus cher du monde : 69 000 francs, argent destiné à aider les jeunes artistes. L'idée est de créer un disque unique, de la même manière qu'une œuvre d'art, mais certains y voient aussi une attaque contre l'industrie discographique en général. En novembre de la même année, il publie une compilation intitulée The Essential. En novembre 1984, il sort l'album : Zoolook. Il l'enregistre à New-York avec Marcus Miller, Laurie Anderson, Yogi Horton et Adrian Belew Frederic Rousseau après avoir parcouru le monde pendant 18 mois pour enregistrer des voix dans de multiples langues et dialectes et en avoir fait une sorte de patchwork avec le Fairlight. Cet album est élu album instrumental de l'année aux USA. Jean Michel Jarre reçoit en outre une Victoire de la Musique en France pour le meilleur album de musique instrumentale et une nouvelle fois le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros. Quelques morceaux de cet album sont utilisé comme générique d'émissions télévisuelles. En 1986, Jean Michel Jarre poursuit ses méga-concerts avec Rendez-Vous Houston ; Mise en scène par Christian Bourret qui réalisera par la suite la plupart des concerts de Jean Michel Jarre, (Lyon, Paris, Moscou, les Pyramides, La citée interdite Pékin, Gdansk etc.). Début de la collaboration avec Francis Rimbert rencontré peu après le concert de la Concorde en 1979. Il a été choisi pour participer à la célébration des 150 ans du Texas et les 25 ans de la NASA. À cette occasion il compose avec Ronald E. McNair , astronaute américain et saxophoniste amateur, un morceau - baptisé VIeme Rendez-vous, ou Last Rendez-Vous sur l'album - qui devra devenir le premier morceau joué en apesanteur, à bord de la Navette spatiale Challenger. L'explosion en vol de la navette le 28 janvier 1986 tuera malheureusement les 7 astronautes. En sa mémoire, Jean-Michel Jarre rebaptisera cette partition Pour Ron. Il donne donc le 5 avril un son et lumières spectaculaire en plein centre de Houston devant près d'un million et demi de texans. Jean Michel Jarre reçoit pour ce concert la Victoire de la Musique du meilleur spectacle musical, tandis que le Guinness Book officialise les 1.3 millions de spectateurs. Le 5 octobre de la même année, Jean Michel Jarre revient dans sa ville natale et organise son Rendez-Vous Lyon : Concert pour le Pape, un concert en l'honneur de la venue de Jean-Paul II qui se déroule sur la colline de Fourvière, attirant 800 000 spectateurs. Son nouvel album Rendez-vous est enregistré en 2 mois, et reflète le gigantisme des concerts, récompensé par une Victoire de la Musique. L'album remporte un grand succès et le single "4ème rendez" devaient un tube international. Pour l'anecdote la mélodie provient d'une composition que Jean Michel avait écrit pour Gérard Lenormand dans les années 70... En 1987, il sort l'album Houston-Lyon/villes en concert qui retrace ces deux concerts. Pour ses 10 ans de carrière, sort une discographie complète : 10 Anniversaire Une biographie est publiée par Jean Rémilleux, et Jean Michel Jarre est élu Citoyen d'honneur de la ville de Lyon. En 1988, Jean Michel Jarre sort Révolutions, un album ethnique rappelant Zoolook, qui mêle voix (issues principalement de la culture musulmane) et sons électroniques. Les 8 et 9 octobre, il donne un concert sur les docks de Londres : Destination Docklands dans des conditions météorologiques désastreuses, mais tire partie des circonstances en donnant aux 1 million de spectateurs (dont la princesse de Galles) deux concerts mémorables. En 1989 sort une compilation des morceaux joués lors du premier concert à Londres : Jarre Live. Un projet lié au bicentenaire de la Révolution française n'aboutit pas. Il joue London Kid pour le centenaire de la tour Eiffel avec le leader des shadows Hank Marvin. Dreyfus sort une discographie complète : Jean Michel Jarre - Les Années Laser. Le coffret n'est disponible qu'en France et un coffret vidéo VHS regroupant les concert de Chine, Houston, Lyon... . Une exposition "IMAGES" nom est organisé CNIT de la Défense à Paris autour de l'univers de Jean Michel Jarre. Cette exposition donne lieu à la publication d'un livre et à la création du plus long morceau de musique de Jean Michel. Ce morceau sera repris sur l'album En attendant Cousteau. Il réalise la musique d'un reportage du Commandant Cousteau sur le domaine protégé de Palawan, musique restée inédite. En 1990 sort un album en l'honneur du commandant Cousteau : En attendant Cousteau, enregistré à Trinidad et utilisant les steel drums. Onze ans après son premier méga-concert, Jean Michel Jarre revient à Paris le 14 juillet 1990 pour un concert gigantesque : Concert à la Défense. Le Guinness Book officialise 2, 5 millions de spectateurs, un record de plus. La même année, un astéroïde est baptisé « 4422 Jarre », en son honneur du Minor Planet Center. En 1991, Images est une compilation dans laquelle on retrouve des morceaux joués uniquement en concert, ou très peu connus, tels Moon Machine ou Globe Trotter. Il reçoit un Video Award pour les vidéos de tous ses concerts en VHS. En 1992, il organise d'abord une partie de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver à Albertville. Puis il est chargé d'organiser Swatch the World, un son et lumières à Zermatt (Suisse) à l'occasion de la vente de la cent millionième montre Swatch. Le spectacle se déroule au pied du mont Cervin. Il part pour l'Afrique du Sud où il organise trois spectacles : Legend of the Lost City, à l'occasion de l'ouverture du complexe hôtelier La Cité Perdue. Entre temps, il essaie d'organiser un spectacle au Palais des Congrès pour aider les enfants défavorisés mais celui-ci est annulé. En 1993, lassé par le MIDI et les synthétiseurs digitaux, il réutilise de manière notable les synthétiseurs analogiques qui firent la gloire dOxygène et dEquinoxe dans son nouvel album Chronologie. Entre juillet et octobre, une tournée européenne "EUROPE EN CONCERT" menée dans 15 villes (de Bruxelles au Mont Saint-Michel) attire 600 000 spectateurs. En partenariat avec le célèbre fabricant de montres Swatch. Il réalise d'ailleurs plusieurs mélodies pour les montres Swatch musicaal. Le succès n'étant terni que par les embouteillages créés par les concerts sur certains sites, et quelques annulations de dates. Il reçoit une victoire de la musique pour cette tournée, qui est l'occasion de retrouvailles avec son père Maurice Jarre. Cette tournée est l'occasion de la publication d'un livre Europe en concert. En mai de la même année, il est nommé Ambassadeur de Bonne Volonté à l'UNESCO, pour son talent à rassembler des foules de toutes cultures par la musique, et une série de concerts dans le monde entier est planifiée pour 1995 (déclarée année de la tolérance), tandis que sa musique Eldorado devient hymne de l'UNESCO. Sortie VHS du concert de Barcelone. Le projet de séries de concerts n'aboutit pas de même qu'un projet de concert durant l'Eclipse totale de soleil au pied des pyramides aztèques... Le 11 mars 1994, il revient en Chine pour organiser le Concert d'Inauguration du Grand Stade de Hong-Kong, pour lequel il est a été préféré à Michael Jackson ou Madonna. Il y rejoue plusieurs morceaux de ses concerts de 1981 à la demande des autorités, en offrant au public un spectacle proche de ceux de sa tournée européenne (Swatch Tour). Le 25 mai, il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur. Il sort le 14 novembre son album Hong-Kong qui reprend des extraits de ses concerts à Hong-Kong et en Europe. L'année 1995 est l'année de Concerts pour la Tolérance. Concert donné le 14 juillet à Paris sous la tour Eiffel, lors d'un concert qui célèbre le cinquantenaire de l'UNESCO et attire 1, 5 million de spectateurs, en rassemblant instruments et musiciens de culture différente. Diffusion de l'enregistrement du concert en Laser disque VHS. Il sort la même année l'album Jarremix qui regroupe des remixes de morceaux antérieurs. En 1996, Jean Michel Jarre ouvre un site web en collaboration avec le ministère de la culture : Un Espace pour la Tolérance. Plusieurs projets de concerts n'aboutissent pas. En juin, il termine dans son propre studio de la région parisienne un nouvel album, mais sa sortie est reportée car il a d'autres projets de concerts. C'est cette année-là qu'il se sépare de Charlotte Rampling. Le 18 février 1997 sort l'album : Oxygène 7-13. Il est dédié à Pierre Schaeffer, et rend hommage aux premiers synthétiseurs. Jean Michel Jarre le considère comme une suite de son premier succès, en utilisant 20 ans après les mêmes instruments que pour Oxygène. Il se lance dans une tournée européenne en salle : le 3 mai, Oxygène Tour débute à Toulon, avant de partir en Europe du Nord jusqu’à fin juin. Il revient au méga-concert en organisant le spectacle Moscou, en route vers le pour célébrer les 850 ans de la ville. 500 000 personnes assistent à ce concert au pied de l'université de Moscou, mais plus de 3 millions de personnes peuvent le voir ou l'entendre des environs nouveau record. Puis il reprend sa tournée en France en octobre, notamment au Zénith à Paris, mais les concerts prévus dans le reste du monde sont annulés les uns après les autres. En novembre sort la compilation The Complete Oxygene. En avril 1998, intéressé par les nouvelles technologies et notamment le multimédia, il sort l'album : Odyssey Through 02 qui a la particularité d'être un CD-ROM. La partie audio n'est qu'un remix d’Oxygene, mais la partie multimédia est très travaillée, en collaboration avec une entreprise belge et une école multimédia française. En juillet, il organise un spectacle pour la fin de la Coupe du Monde de Football et la prière nuit Electronique, qui attire 600 000 personnes. 4 ème rendez vous est de nouveau remixé et sort en single sous le titre "Rendez 98", comme un des hymnes officiel de la coupe du monde. Il s'agit d'un concert techno où ses tubes sont remixés par des DJs renommés. Diffusion de l'enregistrement en DVD sortie uniquement pour le Japon . Divorce de Charlote Rampling. Une partie de l'année 1999 est consacrée à préparer le passage à l'an 2000. Le site de Gizeh, Égypte est choisi. Le spectacle, intitulé Les 12 Rêves du Soleil, se déroule en deux parties ; la première dans la nuit du 31 décembre 1999 au 1 janvier 2000, devant 115 000 spectateurs (dont le président égyptien Hosni Moubarak) malgré un brouillard notable. La deuxième partie se déroule au lever du soleil, le matin du 1 janvier. Début 2000, il sort l'album : Metamorphoses, dont presque chaque musique est (inhabituellement) accompagnée de paroles (avec les voix de Natacha Atlas ou de Laurie Anderson par exemple). Il utilise aussi sa propre voix déformée à l'aide de synthèse vocale comme sur le morceau Gagarin. Cet album s'oppose au discours habituel du musicien qui jusqu'alors n'incluait pas de paroles à ses musiques : La musique est très subjective, elle est faite pour créer des visions et des images dans votre tête. Dès que vous commencez à définir les choses visuellement ou par des paroles, vous vous limitez presque à une image plus banale disait-il à propos de son best-of Images sorti en 1991 et choisissait ne pas mettre sa photo en couverture : Je préfère ne pas avoir ma photo sur la pochette de mes disques. Début de la collaboration avec Applepour qui il réalise plusieurs show en 3D lors de Apple expo à Paris . En juin 2001, il organise trois méga-concerts à Athènes sur le site de l'Acropole : Hymn to Akropolis, à l'occasion des olympiades culturelles grecques. Les profits sont reversés à une association s'occupant des enfants atteints du cancer. Il est invité au festival d'Avignon ou il crée une expo "espace musical avec vidéos sur écrans HD " ou une musique inédite basée sur les bruit du corps Humain accompagne les visiteurs. Fin de la collaboration avec son premier producteur Francis Dreyfus En 2002, il est l'invité du Festival du Printemps de Bourges. Lors d'un concert il reprend sur des synthétiseurs analogiques les morceau composé avant Oxygène, et quelques titres inédit, spécialement composé pour l'occasion, dans une ambiance de création "vintage". Cet album fait l'objet d'une diffusion exclusive sur Itunes Le 7 septembre, il donne un concert à Aalborg au Danemark dans un champ d'éoliennes. AERO est un hommage au vent. À cette occasion, ses succès sont remixés et préfigurent un nouveau style. En novembre sort l'album Sessions 2000, au style Jazz-électro. En 2003, sortie de l'album Geometry of love, conçu pour le VIP Room, au style lounge. Cet album est aussi inspiré de sa relation avec l'actrice Isabelle Adjani. En 2004, il sort AERO. Dans cet album disponible en CD+DVD, il réexplore les morceaux qui ont fait son succès (Oxygène 4, Equinoxe 4) en son digital 5.1 et enregistre également quelques inédits : Aero, Aerology… Le 10 octobre, il ouvre l'année de la France en Chine avec un concert dans la Cité interditeet sur la place Thin am Men. Après avoir défrayé la chronique sur sa rupture avec l'actrice Isabelle Adjani, il épouse Anne Parillaud le 14 mai 2005. Le 26 août, il donne un concert à l'occasion des 25 ans de Solidarnosc, dans les chantiers navals de Gdansk, Pologne. Il rend hommage à Lech Valeza en sa présence et à Jean Paul II. Plusieurs titres composés pour le concert sont utilisés comme musique pour le film Strike qui retrace la lutte des ouvriers des chantiers navals de Gdansk. En 2006, le 16 décembre, il se produit à Merzouga, Maroc. Ce spectacle, intitulé Water for Life, parrainé par l'UNESCO est un cri d'alarme contre la désertification et le manque d'eau sur la planète. Le 26 mars 2007 est sorti son album Téo & Téa qui compte 13 titres et surprend son public grâce à des sons dus à de nouveaux synthétiseurs. Il dit à propos de cet album : J'ai voulu explorer l'univers de la rencontre car l'homme a de plus en plus de solutions pour parler mais est de plus en plus seul. L'album contient un CD et un DVD 5.1., contenant le clip Téo & Téa et d'autres bonus. Le style de l'album est Dance Floor. Il donne une série de show case dans plusieurs boîtes de nuit, et pendant le festival de Cannes. Il est reçu dans plusieurs émissions télévisuelle et radio pour la promo de cet album. Juillet 07 : Un projet de concert dans un parc éolien sur le thème du vent avec l'UNESCO en Italie près de Naples pour le premier festival Powerstock est lancé sans qu'il aboutisse. En Septembre 2007, il réenregistre au Studio ALPHACAMl'album Oxygène avec les mêmes instrument d'époque et de nouveau arrangement ainsi que des morceau inédits à l'époque. En effet pour les 30 ans de la parution dOxygène Jean Michel reprend son plus gros succès et lui fait bénéficier des nouvelles technologies numérique en accompagnant la musique par des images en 3 dimensions. Ce nouvel album baptisé Oxygène 3D sortira le 23 novembre 2007 chez EMI, nouvelle maison de disque en 3 versions et coffrets différent, donc un avec version en 3D. La version 3D fera l'objet d'une diffusion le 22 novembre 2007 en avant première dans plusieurs cinémas 3D en Allemagne. Une série de concerts est prévue pour présenter cette nouvelle version au public et en live au théâtre Marigny entre le 12 et le 25 décembre 2007. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de non-violence et de paix.

Particularités

Collectionneur de robort, de lunettes solaires, de vieilles motos et d'anciennes voitures...

Contexte musical

En 1976, l'album Oxygene marque l'histoire de la reconnaissance de la musique électronique et des synthétiseurs par le grand public. La voie avait déjà été tracée par des productions comme la musique du film Orange mécanique (1972) par Walter Carlos, Tubular bells (1973) de Mike Oldfield, Phaedra par Tangerine Dream, Albedo 0.39 (1976) de Vangelis ou les recherches de Brian Eno, mais Jean Michel Jarre obtient le succès en créant une œuvre électronique d'un accès facile, avec des mélodies simples, systématisant l'usage des synthétiseurs, tranchant avec les musiques industrielles de l'époque comme celle de Kraftwerk (qui véhiculaient souvent, de manière implicite ou non, une réflexion mêlant inquiétude et fascination face à une technologie déshumanisante). Son succès populaire est indéniable, mais il est dénigré par les amateurs plus pointus de musique techno qui le classent parfois comme artiste de variétés. Pour ses compositions, en plus des synthétiseurs, il utilise des instruments originaux et peu utilisés comme la harpe laser (utilisée principalement pour son côté spectaculaire en concert), le Theremin, les steel drums, l'orgue de Barbarie, ou encore certains appareils fabriqués spécialement pour lui par son collaborateur et ami Michel Geiss (comme sur l'album Equinoxe). En 2004, avec AERO, Jean Michel Jarre sort le premier album composé et réalisé en son 5.1 (Dolby Digital et DTS), développant ainsi une musique qui immerge totalement l'auditeur.

Spectacles

Jean Michel Jarre a popularisé le concept de méga-concert, qu'il a développé en l'appelant aussi Ville en concert : un spectacle mêlant sa musique électronique avec des jeux de lumières et des effets pyrotechniques. Le site du concert tient également une grande place dans le spectacle. Jean Michel Jarre, fasciné dans son enfance par les cirques qui savaient tirer parti au mieux du site sur lequel ils s'installaient pour monter leur chapiteau, s'en inspire en « piratant » le lieu du concert. Il met en valeur les monuments par des jeux de lumière, projette des images gigantesques sur les façades des immeubles, utilise les toits des bâtiments comme base de lancement de feux d'artifices, etc. De plus, la gratuité de certains de ses concerts lui permet d'attirer des foules de plusieurs millions de personnes (il décroche trois fois le record du monde et en est l'actuel détenteur). Sa volonté de fédérer les cultures au travers de la musique le pousse généralement à faire venir sur scène des artistes locaux, et à utiliser la plupart du temps l'orchestre symphonique local ou national pour jouer ses morceaux. Inaugurant son concept de Ville en concert en 1979 place de la Concorde à Paris, qui attire plus d'un million de personnes, il illumine ensuite les plus grandes villes du monde : Houston, Moscou, Le Caire, Athènes, etc. Cette idée que l'artiste doit offrir au public plus qu'un simple concert musical a été précédemment développée par les Pink Floyd dès la fin des années 60. D'autres groupes reprendront ensuite le concept de méga-concert, comme les Rolling Stones, U2 et Vangelis.

Discographie

Albums

- 1971 : La Cage, Erosmachine (45 tours)
- 1972 : Deserted Palace (premier 33 tours)
- 1973 : Les Granges Brûlées (bande originale du film), Cartolina / Helza (1906), (45 tours)
- 1976 : Oxygène (sorti en 1977 dans le monde)
- 1978 : Equinoxe
- 1981 : Les Chants Magnétiques (Magnetic Fields)
- 1983 : Musique pour Supermarché (Music For Supermarkets) 33 tours tiré en un seul exemplaire
- 1984 : Zoolook
- 1986 : Rendez-vous
- 1988 : Révolutions
- 1990 : En attendant Cousteau (Waiting For Cousteau) en hommage à Jacques-Yves Cousteau
- 1993 : Chronologie
- 1997 : Oxygène 7-13 dédié à Pierre Schaeffer
- 1998 : Odyssey Through O2
- 1999 : Electronic night (live)
- 2000 : Metamorphoses
- 2001 : Interior music
- 2002 : Sessions 2000
- 2003 : Geometry of Love
- 2004 : AERO (CD + DVD en 5.1)
- 2007 : Téo & Téa (CD + DVD en 5.1) : album sorti le 26 mars.
- 2007 : Oxygène 3D sortie : le 26 novembre

Compilations

- 1985 : The Essential (1976 - 1985) (incluant Oxygène 2 et 4, Equinoxe 4 et 5, Zoolookologie, etc.)
- 1991 : Images – The Best Of Jean Michel Jarre
- 1995 : Jarremix
- 1997 : Complete Oxygene (série limité de l'addition des 2 albums Oxygène et Oxygène 7-13)
- 2004 : The Essential
- 2006 : The Symphonic Jean Michel Jarre

Live

- 1982 : Les Concerts en Chine (live de la tournée en Chine)
- 1987 : En Concert Houston-Lyon (live des concerts à Houston et Lyon, renommé en 1997 en Houston-Lyon Cities In Concert)
- 1989 : Jarre Live (live du concert à Londres, renommé en 1997 en Destination Docklands)
- 1994 : Hong Kong (live du concert d'inauguration du stade de Hong Kong et de la tournée Europe en concert)
- 1997 : Oxygen in Moscow VHS (pour le marché britannique).
- 2004 : Live à Pékin - Jarre in China (Edition collector) (DVD + CD du concert de la Cité interdite)
- 2005 : Solidarnosc live (Double DVD + CD du concert à Gdansk)
- 2006 : Live - Printemps de Bourges 2002 (iTunes)
- 2007 : Oxygen in Moscow DVD. Sortie le 8 octobre 2007. Il s'agit de la même version que le DVD sorti en 2000 aux USA.

Concerts

La Concorde

Premier concert de Jean Michel Jarre, à l'occasion de la fête nationale française. Le succès total de ce concert est une revanche prise sur les détracteurs de Jean-Michel qui opposaient à la musique électronique de ne pas être jouable en live.
- date : 14 juillet 1979
- lieu : Place de la Concorde, Paris, France
- visiteurs : 1 000 000 (record du monde)

Les Concerts en Chine

Après deux ans de négociation, Jean Michel Jarre est le premier artiste occidental à jouer en Chine après la mort de Mao Zedong.
- date : Octobre 1981
- lieu : Shanghaï & Pékin, Chine
- visiteurs : 150 000

Rendez-Vous Houston : A city in concert

Jean Michel Jarre est choisi pour organiser le son et lumière en l'honneur des 25 ans de la NASA et des 150 ans du Texas.
- date : 5 avril 1986
- lieu : Houston, Texas, USA
- visiteurs : 1 300 000 (record du monde)

Rendez-Vous Lyon : Concert pour le pape

Jean Michel Jarre réalise l'un de ses rêves : organiser un concert dans sa ville natale de Lyon. Celui-ci est joué en l'honneur de la venue de Jean-Paul II.
- date : 5 octobre 1986
- lieu : Quai de Saône, Lyon, France
- visiteurs : 800.000

Destination Docklands

Les conditions de ces deux concerts sont déplorables (pluies diluviennes et vents violents), mais Jarre en tire admirablement parti en offrant au public un spectacle admirable, malgré les équipements électroniques qui grillent les uns après les autres.
- dates : 8 & 9 octobre 1988
- lieu : Docklands de Londres, Royaume-Uni
- visiteurs : 200 000 entrées payantes, plus 800 000 resquilleurs

Paris La Défense

Paris La Défense, 1990 Jarre revient 11 ans après son succès place de la Concorde pour offrir un nouveau spectacle gigantesque, gratuit, attirant un nouveau record du monde de spectateurs.
- date : 14 juillet 1990
- lieu : La Défense, Paris, France
- visiteurs : 2 500 000 (record du monde) Remarque : Edgar Faure avait d'abord demandé dès aout 1987 à Jarre de travailler sur un concert pour le 14 juillet 1989, mais cela n'a pas abouti, l'homme politique décédant le 30 mars 1988.

Concert de l’éclipse

(
annulé, le navire transportant la scène ayant coulé) Concert à l'occasion d'une éclipse totale de soleil, mais finalement annulé.
- date : 11 juillet 1991
- lieu : Teotihuacan, Mexique

Europe en Concerts

Hong Kong

Jean Michel Jarre est choisi plutôt que Mickael Jackson ou Madonna pour l'organisation du concert d'inauguration du stade de Hong Kong. Les autorités lui demandent de rejouer quelques morceaux composés lors de sa tournée en Chine en 1981.
- date : 11 mars 1994
- lieu : Hong-Kong Stadium, Hong Kong, Chine
- visiteurs : 40 000

Concert pour la Tolérance

Concert organisé dans le cadre du rôle de Jean Michel Jarre d'ambassadeur de bonne volonté pour l'UNESCO, 1995 ayant été déclarée année de la tolérance. Concert également donné pour la fête nationale française.
- date : 14 juillet 1995
- lieu : Champs de Mars, Paris, France
- visiteurs : 1.250.000

Oxygene Tour

Tournée en salle, initialement prévue pour le monde entier, mais certains concerts ont été annulés, et au final les concerts ont eu lieu en Europe seulement.
- dates : mai, juin, octobre 1997
- visiteurs : 230.000

Moscou, en route vers le

Concert donné dans le cadre des 850 ans de la ville de Moscou.
- date : 6 septembre 1997
- lieu : Vorobievy Hills, Moscou, Russie
- visiteurs : 3 500 000 non officiel

Nuit Electronique

Pour la clôture de la coupe du monde de foot et la fête nationale française, Jean Michel Jarre organise un concert où les plus grands DJs remixent ses plus grands succès.
-date : 14 juillet 1998
-lieu : Champs de Mars, Paris, France
-visiteurs : 600 000

Les 12 Rêves du Soleil

Le passage à l'an 2000 est un prétexte parfait pour Jean Michel Jarre pour un nouveau méga-concert. Le site de Gizeh en Égypte est choisi. Le spectacle se déroule en 2 parties avec le passage à l'an 2000 puis un concert au lever du soleil. Il s'agit également de l'entrée dans le 7 millénaire égyptien.
- date : 31 décembre 1999 & 1 janvier 2000
- lieu : plateau de Gizeh, Le Caire, Égypte
- visiteurs : 115 000 et 1500 sous tentes

Rendez-Vous in Space

Pour l'entrée dans le , un concert est donné au Japon.
- date : 1 janvier 2001
- lieu : Ginowan Seaside Park, Okinawa, Japon
- visiteurs : 20 000

Hymn to Akropolis

À l'occasion des olympiades culturelles d'Athènes, Jean Michel Jarre organise un concert contre l'Acropole. On peut noter lors de ce concert un appel au retour des vestiges du site éparpillés dans les musées du monde entier, dans la continuité de son travail pour l'UNESCO.
- dates : 19 & 20 juin 2001
- lieu : Odeon Herode Attticus, Acropole, Athènes, Grèce
'
- visiteurs : 10.000

Aero

Concert organisé dans un champ d'éoliennes. L'électricité du concert était officiellement entièrement produite par les éoliennes du parc, mais quelques générateurs se trouvaient derrière la scène.
- date : 7 septembre 2002
- lieu : Gammel Vraa Enge, Aalborg, Danemark
- visiteurs : 35.000

Pekin

Concert d'ouverture de l'année de la France en Chine. Retransmis en direct et en haute définition sur toute la Chine et en Europe. Une première, Jean Michel Jarre utilise plusieurs systèmes en son surround 5.1 pour la sonorisation de ce concert. 1 partie : dans la Cité Interdite 2 partie : sur la Place Tien An Men
- date : 10 octobre 2004
- lieu : Cité interdite, Pékin, Chine
- visiteurs : 16 000

Space of Freedom

Concert à l'occasion du 25 anniversaire de Solidarność, dans un décor de chantier naval, coques rouillées et grues qui rappellent un peu le concert sur les docklands de Londres.
- date : 26 août 2005
- lieu : chantier naval de Gdańsk (Pologne)
- visiteurs : 170.000

Water for Life

- date : 16 décembre 2006
- lieu : désert de Merzouga (Maroc)
- visiteurs : environ 5000Marie-Hélène Giguère, "Concert de Jean-Michel Jarre : Merzouga s’en souviendra longtemps", L'Économiste du 20 décembre 2006

Concerts 2007

- Anvers (Belgique) : Concert privé à l'Alfacam-studio le 28 mars 2007
- Paris (France) : Showcase au Queen (mix de 3 morceaux sur des platines) le 15 avril 2007
- Cannes (France) : Concert privé au VIP Room le 20 mai 2007
- Le concert prévu en Italie le 26 juillet 2007 a été annulé.
- Anvers (Belgique) : Concert à huis-clos à l'Alfacam-studio le 19 septembre 2007 (sans public, pour l'enregistrement du DVD "Oxygène3D" pour les 30 ans d'Oxygène à sortir le 26 novembre 2007).
- Plusieurs salles de cinéma 3D en Allemange : Projection de "Oxygène 3D" le 22 novembre 2007.
- Paris (France) : Les 12, 13, 14, 15, 18, 19, 20, 21, 22 & 26 Décembre 2007 au théâtre Marigny.

Voir aussi

===
Sujets connexes
AERO   Aalborg   Acropole   Adrian Belew   Afrique du Sud   Anne Parillaud   Athènes   Barcelone   Berlin   Brian Eno   Bruxelles   Budapest   Cervin   Charlotte Rampling   Christophe (chanteur)   Chronologie   Chronologie (Jean Michel Jarre)   Cirque   Cité interdite   Coordination française pour la Décennie   Danemark   Deserted Palace   Edgar Faure   En attendant Cousteau   Fairlight CMI   Festival d'Avignon   Feu d'artifice   Francis Rimbert   Françoise Hardy   Gdańsk   Geometry of Love   Gizeh   Groupe de recherches musicales   Gérard Lenorman   Hank Marvin   Harpe laser   Hong Kong   Houston   Isabelle Adjani   Jacques-Yves Cousteau   Jean-Paul II   Jean Chapot   Jean Paul II   Kraftwerk   L'Économiste   La Défense   Laurie Anderson   Lausanne   Le Caire   Londres   Lyon   Légion d'honneur   Madonna   Manchester   Mao Zedong   Marcus Miller   Maroc   Marseille   Maurice Jarre   Michael Jackson   Michel Geiss   Michel Granger   Mick Jagger   Mike Oldfield   Minor Planet Center   Montauban   Moscou   Musique de variétés   Musique électronique   Natacha Atlas   Navette spatiale Challenger   Odyssey Through O2   Okinawa   Opéra Garnier   Orange mécanique   Orgue de Barbarie   Oxygène   Oxygène (Jean Michel Jarre)   Oxygène 7-13   Palawan   Paris   Patrick Juvet   Peter Fleischmann   Pierre Schaeffer   Pink Floyd   Place de la Concorde   Pologne   Polydor   Printemps de Bourges   Pékin   Record du monde   Reims   Rendez-vous (Jean Michel Jarre)   Ronald E. McNair   Royaume-Uni   République populaire de Chine   Révolution française   Révolutions (Jean Michel Jarre)   Shadows   Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique   Solidarność   Séville   Tangerine Dream   Texas   The Symphonic Jean Michel Jarre   Toulon   Tour Eiffel   Tours   Trinité (île)   Téo & Téa   Vangelis   Varsovie   Versailles   Water for Life   Zermatt   Zoolook  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^