Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain

Infos
LHistoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain' est un ouvrage rédigé par l'historien britannique Edward Gibbon et originalement publié en anglais de 1776 à 1788 sous le titre de Decline and Fall of the Roman Empire.
Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain

LHistoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain' est un ouvrage rédigé par l'historien britannique Edward Gibbon et originalement publié en anglais de 1776 à 1788 sous le titre de Decline and Fall of the Roman Empire.

Résumé

Dans cet ouvrage encyclopédique s'étendant sur 6 volumes, Gibbon retrace l'histoire de la Rome antique entre -180 et 1453 et s'attache à déterminer les causes de sa décadence.

Critique

L'ouvrage de Gibbon est le premier à évoquer la notion de « chute de l'Empire romain », une expression qui a depuis été largement reprise par plusieurs historiens et qui traduit l'idée d'une faillite brutale du monde romain. Cette théorie a depuis été contestée par divers historiens, au premier rang desquels Henri-Irénée Marrou, qui démontre dans Décadence romaine ou Antiquité Tardive ? que la fin de l'Empire romain, loin d'être un déclin, correspond à une époque de renouvellement dans les domaines spirituels, politiques et artistiques, notamment avec la naissance du premier art byzantin et de l'art préroman. Pour Pierre Grimal, « La civilisation romaine n’est pas morte, mais elle donne naissance à autre chose qu’elle-même, appelé à assurer sa survie » La Civilisation romaine, Flammarion, 1981. Plus récemment, Paul Veyne Quand notre monde est devenu chrétien (312-394), Albin-Michel, 2007 a remis en cause les idées de Gibbon concernant la conversion de l'Empire romain au christianisme. La plupart des commentateurs et historiens religieux qui ont critiqué l'ouvrage l'accusent de défiance à l'égard de l'histoire officielle de l'Église, mais aussi à l'égard des saints et des savants de l'Église. En particulier, le quinzième chapitre, qui documente les raisons de la rapide expansion du christianisme dans l'Empire romain, fut fortement vilipendé et plusieurs pays interdirent la diffusion du livre jusqu'à récemment (l'Irlande, par exemple, leva l'interdiction au début des années 1970). En dépit de ces objections, ce texte reste un document de référence pour les historiens romains et byzantinistes. Considéré comme une critique argumentée et judicieuse de la faillibilité de la condition humaine, il continue à inspirer les historiens et les étudiants en littérature anglaise.

Anecdotes

- Winston Churchill nota : « J'ouvris Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain de Gibbon et je fus dominé à la fois par l'histoire et le style. J'ai dévoré Gibbon. Je l'ai parcouru triomphalement de bout en bout ». Il s'attacha plus tard à imiter le style de Gibbon dans ses écrits.
- Isaac Asimov, écrivain de science-fiction, s'inspira de cet ouvrage pour rédiger des romans.

Notes et références

Voir aussi

Thématiques induites

- Déclin de l'Empire romain d'Occident
- Histoire de l'Empire byzantin
- Antiquité tardive

Bibliographie

- sur Gallica (version gratuite de 1828) Catégorie:Livre d'histoire Catégorie:Histoire de la Rome antique Catégorie:Historiographie romaine en:The History of the Decline and Fall of the Roman Empire ja:ローマ帝国衰亡史 ko:로마 제국 쇠망사 nl:De geschiedenis van de neergang en val van het Romeinse Rijk pt:A história do declínio e queda do império romano tr:Roma İmparatorluğu'nun Gerileyiş ve Çöküş Tarihi zh:罗马帝国衰亡史
Sujets connexes
Anglais   Antiquité tardive   Art byzantin   Art préroman   Byzance   Christianisme   Décadence   Déclin de l'Empire romain d'Occident   Edward Gibbon   Gallica   Henri-Irénée Marrou   Histoire de l'Empire byzantin   Irlande   Isaac Asimov   Pierre Grimal   Rome antique   Royaume-Uni   Science-fiction   Winston Churchill  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^