Aquitains

Infos
Répartition schématique de certains peuples Ibéroaquitains (en rouge) Les Aquitains, Ibéroaquitains, sont aussi appelé Protobasques mais ce dernier terme est moins utilisé afin d’éviter tout amalgame entre les populations protohistoriques et les Basques d'aujourd'hui. Analyse comparative de part et d’autre des Pyrénées. Bilbao Marie-Véronique. Les Aquitains vivaient de l'élevage de brebis, de vaches et de chevaux. Ils occupaien
Aquitains

Répartition schématique de certains peuples Ibéroaquitains (en rouge) Les Aquitains, Ibéroaquitains, sont aussi appelé Protobasques mais ce dernier terme est moins utilisé afin d’éviter tout amalgame entre les populations protohistoriques et les Basques d'aujourd'hui. Analyse comparative de part et d’autre des Pyrénées. Bilbao Marie-Véronique. Les Aquitains vivaient de l'élevage de brebis, de vaches et de chevaux. Ils occupaient la zone comprise entre les Pyrénées occidentales, la rive gauche de la Garonne et l'Atlantique. C'était donc l'espace triangulaire formé par la Gascogne. Ceux qui habitaient les vallées pyrénéennes pratiquaient la transhumance à travers la péninsule ibérique, ceux de l'intérieur de la Gascogne vivaient de l'agriculture du blé. On sait qu'ils connaissaient la fabrication du fer et le travail de l'or et de l'argent (les tarbelli de Chalosse). Ils ne formaient pas une unité politique avant l'arrivée des Romains, mais ils avaient un sentiment fort d'appartenance identitaire qui se manifestait quand ils étaient en danger. Posidoni et Jules CésarJules César, La guerre des Gaules, livre premier. ont remarqué qu'ils s'apparentaient plus à des Ibères qu'à des Gaulois. Selon Gerhard Rohlfs, leur langue, apparentée à celle des aragonais pyrénéens, était intermédiaire entre la langue des Vascons (tribu basque) et celle des Gaulois. Gerhard Rohlfs, Le Gascon (1935)

Tribus principales

- Suburates (Sibuzates en latin?) dans la Soule
- Oscidates
- Onesii avec comme centre Onobriva (Luchon), Hautes-Pyrénées.
- Campanii
- Tarbelles (Tarbelli en latin) en Chalosse, avec comme centre Aquae tarbelliae (Dax).
- Garoumnes (Garumni en latin) dans le Val d'Aran et dans la haute-vallée de la Garonne, avec comme centre Salardunum (Salardú).
- Biguerres (Bigerriones en latin) en Bigorre.
- Vernani dans le piémont pyrénéen.
- Tarusates avec le centre à Tartessium (Tartas).
- Ausques (Auscii en latin) les plus nombreux et les plus connus, ils ont occupés les Landes, le Gers, les Hautes-Pyrénées et pratiquement toute la Gascogne , avec le centre à Illiberis (Auch)
- Elusates en Armagnac, ils dominaient le Condomois (Gers).
- Lactorates (Lactoratenses en latin?) en Lomagne, leur capitale était Lactora (Lectoure), entre Gers, et Tarn-et-Garonne.
- Sotiates au nord du Condomois et le canton de Nérac (Lot-et-Garonne), avec le centre à Sotium (Sos).
- Cocosates avec comme centre Cocosa (entre Dax et Bordeaux).
- Boïates (Boii en latin) dans les Landes
- Vasates dans les Landes
- Convènes (Covenae en latin), avec comme centre Lugdunum Convenarum (Saint-Bertrand-de-Comminges aujourd'hui)

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
Armagnac (province)   Auch   Ausques   Basques   Bigorre   Biguerres   Bordeaux   Boïates   Chalosse   Cocosates   Convènes   Dax   Elusates   Garonne   Gascogne   Gerhard Rohlfs   Hautes-Pyrénées   Histoire des Basques   Ibères   Jules César   Lactorates   Landes (département)   Lectoure   Lomagne   Lot-et-Garonne   Lugdunum Convenarum   Novempopulanie   Nérac   Origines des Basques   Pyrénées   Saint-Bertrand-de-Comminges   Sos   Sotiates   Soule (province)   Suburates   Tarbelles   Tarn-et-Garonne   Tartas   Tarusates   Val d'Aran   Vasates   Vascons  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^