Bulletin board system

Infos
En anglais « bulletin board » est le terme désignant un panneau d'affichage public sur lequel tout le monde peut accrocher une affiche pour faire passer un message (panneau d'affichage d'un couloir du MIT) en novembre 2004. Un BBS (sigle qui signifie en anglais bulletin board system, littéralement : système de bulletins électroniques) ou babillard électronique en français québécois, consiste en un serveur équip
Bulletin board system

En anglais « bulletin board » est le terme désignant un panneau d'affichage public sur lequel tout le monde peut accrocher une affiche pour faire passer un message (panneau d'affichage d'un couloir du MIT) en novembre 2004. Un BBS (sigle qui signifie en anglais bulletin board system, littéralement : système de bulletins électroniques) ou babillard électronique en français québécois, consiste en un serveur équipé d'un logiciel offrant les services d'échange de messages, de stockage et d'échanges de fichiers, de jeux via un ou plusieurs modems reliés à des lignes téléphoniques. Populaire dans les années 1990, le maillage mondial des BBS a été supplanté par internet. Aujourd'hui le terme BBS peut désigner un forum informatique, notamment dans les pays asiatiques. Cependant, une « nouvelle génération » de BBS a vu le jour avec Hotline, Carracho et KDX. Il existe plusieurs sortes de BBS :
-le professionnel, qui offre des services à ses clients (téléchargement de correctifs, forum d'assistance technique, etc).
-l'amateur, géré par des particuliers passionnés comme passe-temps notamment par les demomakers.
-le pirate, où s'échangeaient les fichiers illégaux sur la piraterie téléphonique et informatique.
-le pornographe, serveur à péage d'images et de vidéo.
-le ludique, site de discussion à thème, généralement axé sur une trame de jeu de rôle.

Technologie

La popularité des BBS fut indexée avec l'amélioration technique des modems. Les premiers boards à 1200 bauds en texte simple laissèrent la place aux premières pages en 16 couleurs qu'autorisait le code ANSI grâce aux modems 9600, 14400 bauds. Les modems les plus cotés pour les traders et les sysops étaient ceux conçus par la société US-Robotics car ils avaient toujours une certaine avance technologique et des vitesses de transfert un peu plus élevé que les standards normalisés (le fameux HST à la fin des années 1980). Côté logiciel, les protocoles de transfert tel que Xmodem, Zmodem facilitèrent l'échange de fichiers. Les programmes de BBS les plus courants étaient Remote Access, Amiexpress, PCBoard, PCexpress, CNET et coté client : Terminate, Telix, Procomm, etc. Cela a aussi été l'âge d'or pour l'Amiga qui par son système multitache préemptif était très souvent utilisé comme serveur BBS.

Terminologie

- Sysop (
system operator'') : c'est la personne responsable du BBS de façon physique, en général le créateur et l'hébergeur du BBS. Il s'occupe de la gestion du BBS.
- Co-Sysop : Statut de Sysop associé au Sysop principal. Les mêmes droits que le sysop sont attribués à des utilisateurs qui aident à la gestion du BBS.
- Modem Trader ou Trader : nom donné aux personnes qui utilisent les BBS pour échanger des fichiers. Leur fonction est de récupérer des données récentes d'un BBS pour les transférer sur d'autres BBS.
- Board : nom donné à un BBS sur la demoscene ou la scène pirate.
- Elite board : board réservé (dans la scène pirate).
- Leech mode : lorsque le Ratio Up/Down est désactivé pour un compte et que celui-ci peux downloader sans devoir uploader sur le BBS. En général il est réservé aux membres du groupe qui contrôle le BBS.
- Upload (téléverser) : envoyer un fichier sur un BBS.
- Download (télécharger) : récupérer un fichier sur un BBS.
- Ratio Up/Down (rapport de transfert) : en général les BBS utilisaient pour motiver leur usage des rapports de transfert basés sur la quantité de données transférées (en kilooctets). Le rapport de 1 ko téléversé donnant droit à 3 ko téléchargé était le plus courant.
- Warez (logiciels piratés) : contenu de type fichiers (logiciels, musique...)
- Appz (applications piratées) : logiciels (pirates ou non) utilitaires.
- Gamez (jeux vidéos piratés) : logiciels (pirates ou non) de jeux pour ordinateur ou console de jeux.
- 0-day Warez : lorsqu'un logiciel vient de sortir (en vente, en sortie, voire avant...) il porte le nom de 0-day warez.
- Calling Card (carte d'appel) : numéro d'accès à un compte d'abonné téléphonique. Les cartes d'appel ont permis l'essor des BBS pirates car elles ont permis aux modem traders d'exercer leur activité sans avoir à assumer d'énormes factures téléphoniques. Les plus prisées étaient celles d'AT&T, de MCI ou de Sprint.

Les BBS du réseau téléphonique

La plupart des BBS du réseau téléphonique commuté ont disparu.

En France

Il y eut en France jusqu'à une centaine de BBS répartis sur tout le territoire à la fin des années 1990.
-BBS amateurs
-Alias BBS
-CondomHQ'BBS
-Delta BBS (Lyon)
-FooBBS
-Gyptis
-Le Viking
-Li'LL BBS
-Intermède
-Yell'Op
-Zyllius
-BBS orientés demoscene
-DEADLiNE
-EQuaLiZeR
-A.C.E
-Eden
-rHYTHM nATiON - PTL FHQ
-BBS orientés HPACV (hacking, phreaking, anarchie, cracking, virus)
-BaD TaSTe
-THe RaVeR'S ZoNe
-PLaNeT MaRS
-ACCeSS DeNieD
-BRaiNSCaN
-TrAP SiDe
-DaTaCRaWLeR
-DiViDe bY ZeRo
-DReaM MouNTaiNS
-GoTCHa

Abus de Language

Suite à l'appellation en 2004, du site communautaire privée Parano.be, de BBS par son créateur (à la base comme privat Joke), le terme est de plus en plus utilisé pour les site communautaires privés sur invitation. Parano.be ayant inspiré de très nombreux webmaster, l'utilisation de ce terme n'est pas négligeable depuis quelques années sur le web.

Au Québec

La région de Montréal comptait plusieurs centaines de babillards avant l'arrivée populaire d'Internet au Québec, vers 1995. Le BBS bilingue Juxtaposition était la référence : son Sysop entretenait mensuellement une liste des babillards actifs dans la région de l'indicatif 514 (ce qui comptait à l'époque l'île de Montréal ainsi que les régions autour qui font partie aujourd'hui du 450). À Montréal il y avait plusieurs babillards fonctionnant en anglais, ainsi que certains dont les sysops ont créé des menus personalisés afin de le rendre bilingue.

En Suisse

La Suisse a aussi été un pays très actif dans ce domaine, par une scène Amiga très développée entre autre et par son important parc Macintosh.
- BBS généralistes
-MeanMachine BBS
-Perokstroïka : BBS d'un des présentateurs de la Télévision Suisse Romande (TSR)

Voir aussi

-Fidonet
-Xmodem, Ymodem, Zmodem ==
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^