Final Fantasy VI

Infos
est un jeu vidéo de rôle, développé et publié par Square Co., Ltd. (maintenant Square Enix) en 1994 pour la console de jeux vidéo Super Famicom (connue internationalement sous le nom de Super Nintendo, ou SNES). Final Fantasy VI est ressorti pour la PlayStation en 1999 et pour la Game Boy Advance en 2006. Final Fantasy VI est le dernier titre de la série à être sorti sur la console Super Famicom, et le premier Final Fantasy de la série où Hironobu Sakaguchi, cr
Final Fantasy VI

est un jeu vidéo de rôle, développé et publié par Square Co., Ltd. (maintenant Square Enix) en 1994 pour la console de jeux vidéo Super Famicom (connue internationalement sous le nom de Super Nintendo, ou SNES). Final Fantasy VI est ressorti pour la PlayStation en 1999 et pour la Game Boy Advance en 2006. Final Fantasy VI est le dernier titre de la série à être sorti sur la console Super Famicom, et le premier Final Fantasy de la série où Hironobu Sakaguchi, créateur de la série, a produit plutôt que dirigé. Parce que Final Fantasy VI n'est que le troisième jeu de la série à être sorti en Amérique du Nord (suivant la sortie du Final Fantasy original et de Final Fantasy IV, chacun appelé Final Fantasy et Final Fantasy II), la localisation Anglaise du jeu a été lancé sur le marché sous le titre Final Fantasy III. Quand Square a ressorti le jeu pour la console PlayStation en Amérique du Nord dans la collection Final Fantasy Anthology, le nom Japonais a été restauré ainsi que le système de numérotation original. Le jeu ne bénéficia d'une sortie officielle Européenne et Australienne qu'en 2002, accompagné d'une démo jouable de Final Fantasy X. Malgré tout, le jeu était populaire sur le marché des jeux importés en Europe et en Australie durant le milieu des années 90.

Histoire du développement

Final Fantasy VI se démarque clairement à l'époque de sa sortie par un aspect mature dans le scénario. L'histoire est nettement plus sombre que dans les épisodes précédents de la série, et le destin des personnages — souvent tragique — voire leur mort sont traités sans complaisance. De plus, la version américaine a été censurée au niveau des dialogues, certains personnages de la version japonaise utilisant un vocabulaire parfois assez grossier. Cet épisode marque le début d'une ère résolument plus adulte pour le jeu vidéo de rôle. Il est, avec Final Fantasy VII, l'opus de la série le plus apprécié par les fans et la critique.

Gameplay

Comme d'autres titres Square, le gameplay de Final Fantasy VI peut être divisé en quatre catégories: la carte du monde, les villes et les donjons, les batailles et le menu. Quand il est sur la carte du monde, le joueur dirige ses personnages vers diverses localisations dans le jeu. Ces voyages utilisent des graphiques Mode 7, donnant une illusion 3D. Il existe trois moyens de se déplacer sur la carte : d'abord à pied, ce qui expose le joueur au risque d'être attaqué aléatoirement par des ennemis; ll est en outre impossible de traverser des terrains montagneux ou des zones aquatiques. Le joueur obtient plus tard la possibilité de louer un Chocobo, ce qui offre un déplacement plus rapide et permet d'éviter les batailles aléatoires; cependant, en plus d'avoir les mêmes restrictions de terrains que quand le joueur est à pied, le Chocobo disparaît une fois libéré. Le dernier moyen de locomotion est l'astronef; celui-ci permet de survoler la carte à grande vitesse sans se soucier des restrictions de terrain et des ennemis (il existe néanmoins une exception). Depuis la carte du monde, il est possible de rejoindre des villages et des donjons. Les villages, d'une part, contiennent des magasins, des armureries, des auberges et des villageois qui peuvent parfois vous donner des informations utiles comme des quêtes annexes par exemple. Les donjons, d'autre part, sont semblables à des labyrinthes où des batailles aléatoires contre des monstres peuvent survenir. Ces donjons peuvent être des caves, des forêts ou bien encore des bâtiments. Ils contiennent un grand nombre de coffres remplis parfois d'objets rares ou bien encore de monstres! Les donjons et les villages permettent tout deux aux personnages de se promener, les explorant au complet. Certains lieux obligent le joueur à diviser les personnages en plusieurs équipes distinctes, lesquelles peuvent être contrôlées à tour de rôle pour résoudre certaines énigmes. Le menu, lui, va servir à organiser son équipe, vérifier l'équipement de chaque personnage, les soigner, leur apprendre de nouvelles magies. Il est aussi utile pour contrôler le niveau d'expérience obtenu grâce aux combats.

Combat

Illustration du système d'Active Time Battle utilisé dans le jeu. Final Fantasy VI utilise le système Active Time Battle (ATB), qui contient un regroupement de quatre personnages à la fois qui se battent pour accumuler des points d'expérience et de la monnaie (nommée GP dans le jeu). Ce système créé par Hiroyuki Ito et issu de Final Fantasy IV fait que chaque personnage possède une liste de différentes actions : Attaque, Magie, Objets. En bas à droite de l'écran, une barre se remplit pour chaque personnage lui permettant ainsi de réaliser son action lorsque celle-ci arrive a bout. S'ajoute aux actions normales de chaque personnage, une abilité spéciale unique. Locke peut par exemple voler des objets durant le combat. Le jeu est principalement conçu pour un joueur puisqu'un seul regroupement de personnages peut être contrôlé hors des batailles, mais durant une bataille, jusquà 4 joueurs peuvent chacun contrôler un personnage. Final Fantasy VI abandonne le système de métiers de Final Fantasy V en faveur d'un système de classes de personnages plus défini et moins flexible, un peu comme Final Fantasy IV, dans lequel chaque personnage a une spécialité (parfois plus). Ce qui est nouveau dans ce jeu sont les attaques de désespoir, un précurseurs au système de Limite de Final Fantasy VII. Quand un personnage atteint un niveau critique de HP (points de vie), il y a une chance qu'il utilise une attaque alternative et très puissante comparée à son attaque physique normale. Cependant, cette chance est si mince qu'un joueur peut jouer à ce jeu sans même connaître l'existence d'une telle attaque. Le jeu possède aussi une version simplifiée du système de modifications des habiletés de Final Fantasy V, ainsi qu'un précurseur au système de Materia de Final Fantasy VII, sous la forme de Magicites.

Personnalisation

Les personnages de FFVI peuvent utiliser une large panoplie d'armes, d'armures et d'accesoires (les plus spéciaux étant nommés Reliques) afin d'augmenter leurs statistiques (vitesse, santé, ...) mais aussi afin d'obtenir de nouvelles compétences. Les reliques ont des buts variés et des effets qui le sont tout autant, permettant par exemple d'utiliser plusieurs armes en combat, d'acquérir de nouveaux statuts lors des combats, de se protéger de certaines attaques, ... Même si il n'y a au début du jeu que deux personnages qui ont la capacité d'utiliser de la magie, presque tous les personnages auront plus tard la possibilité d'en faire: les Magicites, une fois équipées, permettent au personnage d'apprendre des incantations magiques après avoir gagné un certain nombre de points de magie lors d'un combat. Les Magicites favorisent aussi l'évolution de certaines statistiques de compétence lorsque le personnage augmente de niveau, similaire au système de Guardian Force apparaissant plus tard dans Final Fantasy VIII. Finalement, les Magicites sont les invocations (ou Espers) de ce jeu: chaque personnage équipé d'un Magicite peut invoquer, une fois par bataille, le monstre associé, pour infliger de sérieux dommages aux ennemis.

Histoire

Le jeu se déroule 1000 ans après l'ancienne Guerre de la Magie, dans laquelle les humains et des êtres magiques nommés Espers se sont combattus. La guerre s'est terminée, et désormais les humains et les Espers vivent séparément. Le pouvoir de la magie a été, depuis, presque entièrement oublié par les humains qui l'ont remplacé par la technologie. L'Empire, commandé par l'Empereur Gestahl, est maintenant le commandant de la plupart des régions du monde. L'Empire a développé une étrange technologie appelée Magitek, un mélange de magie, machinerie, et ingénierie génétique sur les êtres humains, et il est sur le point de commander le monde entier. L'histoire se déroule dans un monde vaste et indéterminé. Sa géographie et sa physionomie vont changer au rythme des développements de l'histoire. Pendant la première partie de l'histoire, le monde est divisé en deux grands continents sous le nom du "Monde de la Balance". Le continent du nord est parsemé d'aires montagneuses et réunit la plupart des lieux visitables par le joueur. Vers la moitié du jeu, l'aspect du monde est altéré et voit l'éclatement des continents en une multitude d'îles de taille plus ou moins grande autour d'un nouveau continent central. Ce nouveau monde est appelé le "Monde des Ruines". Terra, sous l'influence d'une couronne d'esclavage qui lui enlève sa propre volonté, est envoyée accompagnée de deux soldats de l'Empire à la ville de Narshe pour inspecter un Esper congelé se trouvant dans les mines. Après une rencontre avec l'Esper qui tue ses compagnons et la laisse amnésique, Terra échappe aux chercheurs de l'Empire grâce à l'aide d'un vieil homme. Il s'avère être un membre des Returners, un groupe rebelle qui tente de mettre fin à la tyrannie de l'Empire. Soupçonnant que Terra n'a pas été utilisée par l'Empire pour rien, il demande à un autre membre des Returners, un voleur nommé Locke, de l'escorter pour aller voir le Roi de Figaro, Edgar, qui est secrètement allié aux Returners. Kefka, un général de l'Empire et le bras droit de l'Empereur Gestahl, se rend au Château de Figaro à la recherche de Terra. Il suspecte que Edgar la cache, et incendie le château. Edgar, qui s'attendait à ce que sa trahison envers l'Empire soit découverte, a en réalité transformé son château en forteresse mobile, capable de voyager sous le sable du désert, et échappe ainsi à Kefka. Terra, Locke et Edgar voyagent ensuite à la recherche de Banon, chef des Returners. En route, Terra utilise instinctivement ses pouvoirs magiques, ce qui surprend quelque peu ses compagnons qui ne croyaient pas vraiment à la magie. Ils retrouvent Sabin, frère jumeau d'Edgar, un pratiquant des arts martiaux qui après être resté des années à l'écart de l'agitation du monde, décide de mettre sa force au service de leur cause. Après avoir fait la connaissance de Banon, Terra, indécise, hésite à se battre pour sa cause alors qu'elle a perdu toute mémoire. Les rebelles tentent de la convaincre: elle représente une arme véritable à opposer à la Magitechnologie impériale. Elle décide finalement de se battre pour eux. Ils apprennent soudain que l'Empire est à la recherche de leur base, et a déja pris possession de la ville d'Edgar. Cela pousse le groupe à fuir la base et à prendre un radeau descendant la Rivière de Lete pour se rendre à Narshe. Locke se porte volontaire pour rester en arrière et tenter d'infiltrer l'Empire pour une mission d'espionnage. Au cours d'une bataille sur le radeau, Sabin tombe à l'eau et est séparé du groupe. À ce point, l'histoire se scinde en trois parties. Le joueur peut les jouer dans l'ordre qu'il veut. Ici, nous traitons l'histoire de Locke en premier. Alors que Locke quitte la ville occupée et voyage en direction de Narshe, il recontre Celes, une Générale de l'Empire qui a été améliorée génétiquement par la méthode Magitek, emprisonnée dans un cachot en attente de sa condamnation à mort pour trahison, et l'aide à s'enfuir. Reconnaissante envers Locke, recherchée par l'Empire, elle décide de se joindre à lui. Terra, Edgar et Bannon se dirigent également vers Narshe. Sabin, après la séparation forcée du reste du groupe, s'adjoint temporairement les services de Shadow, un assassin mercenaire, rencontré sur la route de Narshe. Ensemble, ils arrivent au Château de Doma, assiégé par les forces de l'Empire. Comme le siège s'éternise, Kefka décide d'empoisonner l'eau qui alimente Doma. La population est exterminée par cet acte monstrueux. Cyan, un chevalier survivant de Doma, combat aux côtés de Sabin après la mort du roi qu'il servait, et celle de sa femme et son fils. Le groupe prend un train, qui s'avère être un Train Fantôme amenant les esprits des morts vers l'autre monde. Après s'être échappés du train, Shadow quitte le groupe, qui rencontre ensuite Gau, un enfant sauvage qui se joint au groupe. Ils utilisent tous trois un casque de plongée pour se rendre à Narshe via le Fossé du Serpent. Tous les groupes se rejoignent finalement à Narshe, où ils défendent l'Esper congelé face à l'Empire. Après la bataille, Terra réagit face à l'Esper. Elle se transforme en une mystérieuse créature et s'envole au loin. Le groupe utilise le Château de Figaro pour voyager vers Zozo, où ils la trouvent inconsciente. Terra a pris la forme d'un Esper et se fait soigner par l'Esper Ramuh. Celui-ci leur explique que les Espers ont créé une nouvelle réalité dans laquelle ils vivent et à laquelle ils ont bloqué l'accès aux humains. Certains Espers sont restés derrière pour vivre avec les humains et se sont fait capturer par l'Empire, qui les transforme peu à peu en Magicites. Un Magicite permet à quelqu'un d'autre de bénéficier des pouvoirs d'un Esper, mais provoque la mort de ce dernier. Ramuh suggère que les Espers à la solde de l'empire pourraient aider Terra. Comme il est faible, il se transforme lui-même en Magicite. Locke et Celes se décident pour partir à la rescousse des Espers. Dans un tentative pour se procurer un aéronef et ainsi rendre leurs voyages plus rapides, ils mettent au point un plan dans lequel Celes se ferait passer pour Maria, la star d'un opéra local. Maria a reçu une lettre d'amour provenant du joueur (et propriétaire d'un aéronef) Setzer, et Celes ressemble énormément à Maria. Le plan fonctionne et Setzer kidnappe Celes à l'issue d'une représentation d'opéra qui reste l'une des scènes les plus marquantes de la série Final Fantasy. Après une discussion avec Celes et le reste du groupe, Setzer accepte de leur venir en aide et ainsi, ils volent vers Vector, la capitale de l'Empire. Le groupe s'infiltre dans la manufacture de Magiteks, où ils s'approprient les Magicites d'Ifrit et Shiva. Le professeur Cid de la manufacture réalise que ses expériences tuent les Espers, après quoi il aide le groupe à s'enfuir. Après leur retour vers Terra, un Magicite qu'ils ont attrapé nommé Maduin réagit face à Terra, lui rendant sa mémoire. Il s'avère que Terra est en fait à moitié humaine et à moitié Esper. Le groupe se rend alors au Portail Scellé pour tenter d'appeler les Espers pour qu'ils leur viennent en aide contre l'Empire. Kefka anticipe leur mouvement et les attend à leur destination, où il a l'intention de se procurer les Espers pour les transformer en Magicites et accélérer les rechercher de l'Empire dans le domaine du Magitek. Le portail s'ouvre et plusieurs Espers en rage se rendent à Vector. Le groupe les suit et apprend qu'ils ont quasiment rasé la ville. L'Empereur Gesthal les invite à un dîner pour discuter une trêve. Gestahl prétend alors que Kefka a été emprisonné pour ses crimes de guerre. Il demande à Terra de se rendre chez les Espers et de leur dire qu'il n'a plus l'intention de faire la guerre et envoie le Général Leo pour accompagner le groupe. Ils arrivent à Thamasa, où les Espers sont soi-disant allés, bien qu'aucun des villageois n'admette les avoir vus. Ils y rencontrent Strago et sa petite fille Relm. Après avoir sauvé Relm d'un incendie, Strago admet avoir été plutôt malhonnête. Le village est en réalité rempli d'utilisateurs de magie qui ont été bannis après la Guere de la Magie. Strago leur offre son aide pour retrouver les Espers. Finalement, ils retrouvent Yura, un Esper qui représente ses confrères. Leo et Yura se mettent d'accord, juste avant l'arrivée de Kefka. Au nom de l'empeureur Gestal, Kefka tue le général Leo et capture Yura. Comme d'autres Espers se lancent à la défense de Yura, Kefka les transforme tous en Magicites et les collecte, puis s’échappe avec le groupe à ses trousses. Arrivant au Continent Flottant, Kefka et Gestahl se tiennent devant les statues des trois déesses. Elles sont dites être la source de la magie et sont positionnées dans un équilibre délicat, censé maintenir la cohésion de ce monde. Gestahl tente de convaincre Celes de retourner de son côté où ils pourraient dominer le monde ensemble. Faisant semblant d'accepter la requête, elle en profite pour poignarder Kefka par surprise. Dans un moment de folie, celui-ci pousse alors les statues hors de leur alignement original . Gestahl tente de l'arrêter car il ne veut pas que le monde soit détruit. Les incantations magiques qu'il lui envoie sont cependant absorbées par les statues, laissant à Kefka la chance de vaincre l'empereur Gestahl, qu'il précipite vers le monde en dessous du Continent Flottant. Résultant du mouvement des trois statues, le monde se désagrège et se transforme de Monde de la Balance en Monde des Ruines. L'histoire entame sa deuxième partie sur Celes qui soigne Cid dans une petite maison de fortune. Tous deux sont perdus sur une île déserte au milieu de nulle part, laissant penser qu'ils sont les seuls survivants sur ce nouveau monde de désolation. Le joueur est contraint d'effectuer de nombreux aller et retour sur l'île pour que la situation se débloque et que le jeu se poursuive. Comme Cid a soigné Celes durant un coma de presque un an, celle-ci se sent à son tour obligée de le soigner. Après tout cela, elle construit un radeau et tombe sur la ville de Nikeah où elle rencontre Gerad (en réalité Edgar déguisé), qui est d'alliance avec des voleurs qui se sont échappés du Château de Figaro. Avec les voleurs, il se dirige vers son château où il leur a promis la fortune. Dès que son château est à nouveau en état de fonctionner, ils rencontrent Setzer. Setzer les aide à obtenir un nouveau vaisseau expérimental qui a appartenu à sa compagne décedée, Daryl. Il y a ensuite plusieurs quêtes annexes pour retrouver et encourager les anciens membres du groupe à se joindre à nouveau à lui, notamment Terra qui s'occupe maintenant d'enfants abandonnés dans un orphelinat isolé et refusera longtemps de réintégrer le groupe, par dégoût de la guerre. Toutes ces quêtes sont optionnelles et il est possible, quoi que difficile, de finir le jeu avec seulement Celes, Edgar et Setzer dans l'équipe. Le groupe se rend enfin à la Tour de Kefka pour la bataille finale.

Personnages jouables

Final Fantasy VI renferme quatorze personnages jouables, le plus grand nombre comparé à n'importe quel jeu de la série. Chaque personnage a une spécialité.
-Terra Branford (ティナ Tina) — Moitié humaine, moitié Esper, autrefois esclave de l'Empire de Gestahl. La spécialité de Terra est Morph, qui lui permet de se transformer en une créature de pure magie pour une période limitée, ce qui décuple sa puissance physique et magique.
-Locke Cole (ロック Lock) — Un voleur qui travaille souvent avec les Returners. Sa spécialité est Steal, ce qui lui permet de voler des objets des ennemis. Avec la relique "Thief Glove, " Steal est transformé en Capture, ce qui lui permet de faire un peu de dommages aux ennemis en même temps qu'il les vole.
-Edgar Roni Figaro (エドガー Edgar) — Le jeune roi de Figaro, Edgar s'est forgé une alliance avec l'Empire et fournit secrètement les Returners. Sa spécialité est Tools, qui lui permet d'attaquer ses ennemis avec plusieurs armes qu'il trouve durant le jeu.
-Sabin Rene Figaro (マッシュ Mash) — Le jumeau d'Edgar, Sabin a quitté le royaume pour aller s'entraîner en arts martiaux. Sa spécialité est Blitz, qui lui permet d'utiliser plusieurs techniques via une combinaison de boutons que le joueur doit presser.
-Shadow (シャドウ Shadow) — Un ninja mercenaire, ses services sont disponibles au plus offrant. Il est toujours accompagné de son chien, Interceptor. Sa spécialité est Throw, qui lui permet de lancer des armes et des objets spécialement conçus (comme un shuriken) vers ses ennemis.
-Celes Chere (セリス Celes) — Une ancienne Générale de l'Empire, emprisonnée pour avoir questionné les politiques de l'Empire. Sa spécialité est Runic, qui lui permet d'absorber n'importe quelle magie lancée durant le combat, lui restaurant en partie ses points magiques.
-Cyan Garamonde (カイエン Cayenne) — Un protecteur de Doma et unique survivant de l'empoisonnement de la source d'eau de Doma par l'Empire. Sa spécialité est SwdTech (un abréviation de Sword Technique), qui lui permet de faire une variété de techniques avec son épée, en attendant le temps requis.
-Gau (ガウ Gau) — Un enfant sauvage abandonné quand il était un bébé dans les contrées sauvages du Veldt. Ses spécialités sont Rage et Leap. Pendant qu'il est sur le Veldt, il peut apprendre les techniques d'un ennemi en utilisant Leap sur cet ennemi, après quoi il peut utiliser les techniques ennemies avec Rage.
-Setzer Gabbiani (セッツァー Setzer) — Un parieur et séducteur, Setzer voyage autour du monde à la recherche de son amie perdue, Daryl. Sa spécialité est Slot, qui utilise une machine automatisée pour activer une variété d'attaques spéciales et de techniques. Avec la relique "Coin Toss, " Slot est transformé en GP Rain (ぜになげ Zeninage), ce qui lui permet de lancer des GP vers tous les ennemis de la bataille, créant du dommage égal à la quantité lancée, sans dépasser 9999.
-Mog (モグ Mog) — Un Mog capable de parler le langage humain, et la mascotte non-officielle du jeu. Sa spécialité est Dance, qui lui permet d'utiliser une série de huit danses spécifiques à un type de terrain (par exemple, le "Desert Aria" est appris automatiquement durant une bataille dans un terrain de désert).
-Strago Magus (ストラゴス Stragus) — Un vieux mage bleu, Strago est un descendant distant de ceux qui se sont battus dans la Guerre de la Magie. Sa spécialité est Lore (aussi connue sous le nom de Blue Magic), qui lui permet d'apprendre les techniques ennemies et de les utiliser à son tour.
-Relm Arrowny (リルム Relm) — La petite fille âgée de 10 ans de Strago, Relm est une artiste experte qui n'est pas effrayée de répondre aux plus vieux. Sa spécialité est Sketch, qui lui permet de créer une copie conforme de son ennemi qui utilise alors une des attaques associées à cet ennemi. Avec la relique "Fake Moustache, " Sketch est transformé en Control, qui lui permet de prendre contrôle de l'ennemi et d'utiliser ses attaques.
-Gogo (ゴゴ Gogo) — Un mystérieux individu, complètement vêti, trouvé à l'intérieur d'un monstre appelé le Zone Eater, Gogo est un maître des techniques de mime, et il peut dupliquer n'importe quelle attaque. Sa spécialité est Mimic, qui lui permet de répliquer la dernière commande entrée par un de ses compagnons.
-Umaro (ウーマロ Umaro) — Un yéti (ou sasquatch dans la traduction anglaise) vivant dans les caves de Narshe. Umaro ne peut être contrôlé directement durant la bataille: il est tout le temps en rage, ou "berserk" selon le terme employé dans la série. Il peut, cependant, être équipé avec deux reliques (rage ring et blizzard orb ) qui changent son répertoire d'attaques.

Localisation américaine

L'édition américaine a subi diverses modifications comparé à son homologue japonaise. La plus évidente fut le changement du titre du jeu. En effet, n'était sortis sur le territoire américain que deux Final Fantasy c'est pourquoi le Final Fantasy VI japonais est devenu le Final Fantasy III américain. Contrairement au Final Fantasy IV (devenu Final Fantasy II aux USA) cet opus n'a pas connu de modifications majeures de sa jouabilité. Cependant certains détails éditoriaux ont fait leur apparition dans la version anglaise. En janvier 1995, le traducteur Ted Woolsey dans une entrevue avec le magazine Super Power a expliqué qu'"il y avait un certain degré de gaieté et ... de sexualité dans les jeux japonais qui n'existe pas ici , un fait clairement influencé par les règles de Nintendo of America". En conséquence, des retouches graphiques limitant la nudité furent mises en place ainsi que de nouveaux symboles sur les bâtiments et pour certains sorts pour éviter les allusions religieuses.

Editions et rééditions

Super Nintendo

-Final Fantasy VI (Super Famicom, Japon, 1994)
-Final Fantasy III (Super NES, USA, 1994)

PlayStation

Final Fantasy VI a été porté sur la première console Playstation de Sony par TOSE et réédité par Square au Japon et aux Etats-Unis en 1999. Au japon, le jeu était disponible seul ou dans le coffret Final Fantasy Collection. A contrario, aux Etats-Unis on pouvait uniquement le trouver dans le coffret Final Fantasy Anthology. En 2002, cette réédition est enfin parvenue en Europe (PAL), une première pour ce jeu. La version PlayStation est fondamentalement identique à la version SNES originale, excepté par l'ajout de trois scènes cinématiques et d'une quantité d'extras dans le mode omake, incluant une galerie d'art et un bestiaire.
-Final Fantasy VI (PlayStation, Japon, 1999)
-Final Fantasy Collection (regroupant FF IV, V & VI) (PlayStation, Japon, 1999)
-Final Fantasy Anthology (regroupant FF V & VI) (PlayStation, USA, 1999)
-Final Fantasy VI (PlayStation, Europe, 2002)

Game Boy Advance

FFVI a été une nouvelle porté par TOSE et réédité sous le titre Final Fantasy VI Advance (ファイナルファンタジーVIアドバンス, Fainaru Fantajī Shikkusu Adobansu) par Square ENIX. Il comprend de nouvelles caractéristiques de jouabilité et de nouveaux visuels. Quatre nouveaux espers (invocations) font leur apparition Leviathan, Gilgamesh, Pampa, Nosferatu. En outre, un nouveau donjon apparaît : l'antre du Dragon avec comme créature mythique le Dragon Tsar aussi appelé Kaiser Dragon codé pour la version initiale mais pas inclu. Une nouvelle place fait son apparition l'Autel de L'Esprit, place où on peut se battre en permanence. Trois nouveaus sorts apparaissent : Inondation, Courage et Gravité. De nombreux problèmes de programmation disparaissent aussi comme dans les précédentes rééditions. On retrouve aussi le bestiaire et le lecteur de musique. Autre nouveauté non négligeable : un mode new game +, à la Chrono Trigger, qui permet de recommencer le jeu avec les stats atteintes à la fin d'une partie précédente. Idéal pour se concentrer sur le scénario sans se soucier de level up.
-Final Fantasy VI Advance (Game Boy Advance, Japon 30 novembre 2006, USA 5 février 2007 & Europe 29 juin 2007)

Musique


-The Black Mages - The Black Mages

Équipe de développement

-Producteur : Hironobu Sakaguchi
-Réalisateur : Yoshinori Kitase, Hiroyuki Itou
-Programmeur principal : Ken Narita, Kiyoshi Yoshii
-Réalisateurs graphismes : Tetsuya Takahashi, Kasuko Shibuya, Hideo Minaba, Tetsuya Nomura
-Musique : Nobuo Uematsu
-Design image : Yoshitaka Amano
-Planificateur de combat : Yasuyuki Hasebe, Akiyoshi Oota
-Planificateur de terrain : Yoshihiko Maekawa, Keita Etoh, Satoru Tsuji, Hidetoshi Kezuka
-Planificateur d'évènements : Tsukasa Fujita, Keisuke Matsuhara
-Programmeur d'effet : Hiroshi Harata, Satoshi Ogata
-Programmeur de combat : Akihiro Yamaguchi
-Programmeur son : Minoru Akao
-Design effets graphiques : Hirokatsu Sasaki
-Design graphismes terrain : Takaharu Matsuo, Yusuke Naora

Tests

-Joypad n°31 (mai 94)
-Super Power de mai 94
-Player One de décembre 94

Voir aussi

===
Sujets connexes
Amnésie   Amérique du Nord   Anglais   Années 1990   Australie   CD-ROM   Cartouche (jeu vidéo)   Chocobo   Chrono Trigger   Cid (jeu vidéo)   Cinématique   Compétence (jeu de rôle)   Console de jeux vidéo   Enfant sauvage   Europe   Final Fantasy   Final Fantasy (jeu vidéo)   Final Fantasy Anthology   Final Fantasy IV   Final Fantasy V   Final Fantasy VII   Final Fantasy VIII   Final Fantasy X   Game Boy Advance   Gameplay   Gilgamesh   Génie génétique   Général   Hironobu Sakaguchi   Japon   Jeu de rôle (jeu vidéo)   Jeu vidéo   Joypad (magazine)   Ken Narita   Mascotte   Mercenaire   Mode 7   Multijoueur   Ninja   Nintendo   Nobuo Uematsu   Nosferatu   Omake   Pampa   Personnages de Final Fantasy VI   Phase Alternated Line   PlayStation   Player One   Quête annexe   Races de Final Fantasy   Sasquatch   Shiva   Shuriken   Solo (jeu vidéo)   Sony Computer Entertainment   Square Co.   Square Enix   Super Nintendo   Super Power   Synthèse d'image 3D   Tetsuya Nomura   Tetsuya Takahashi   The Black Mages   Voleur   Yoshinori Kitase   Yoshitaka Amano   Yusuke Naora   Yéti  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^