Modèle québécois

Infos
Le modèle québécois est le mode de gestion qui s'est développé au Québec depuis les années 1960. Il implique surtout un rôle accru de l'État dans l'économie québécoise.
Modèle québécois

Le modèle québécois est le mode de gestion qui s'est développé au Québec depuis les années 1960. Il implique surtout un rôle accru de l'État dans l'économie québécoise.

Fiscalité

Fiscalement, cela signifie un très faible impôt sur les bénéfices des sociétés mais un impôt sur les revenus des particuliers parmi les plus élevés d'Amérique du Nord. L'impôt progressif est privilégié au-dessus de l'impôt proportionnel et les individus à faible revenu ne payent pas ou presque pas d'impôt.

Idées

Le premier penseur du modèle québécois fut l'économiste Édouard Montpetit, qui souhaitait que les Canadiens-Français prennent collectivement en main leur économie pour diminuer l'influence américaine dans le développement des richesses naturelles.

Révolution tranquille

Le premier ministre Jean Lesage initia de profondes réformes économiques lors de la Révolution tranquille. Il engagea l'économiste Jacques Parizeau et lui chargea de créer plusieurs sociétés de la Couronne : Hydro-Québec, société générale de financement, régime des rentes du Québec et la caisse de dépôt et placement du Québec et Sidbec. À l'époque, il était facile pour l'État d'investir dans tous les domaines, car sa politique économique interventionniste était héritière des choix économiques rigoureux de Maurice Duplessis.

Bourassa et Trudeau

Sous Robert Bourassa et Pierre Trudeau, le gouvernement cherche à développer les petites et moyennes entreprises (PME), investit dans la multinationale Bombardier et commence une tradition de trois décennies de déficits économiques pour le gouvernement.

Difficultés et réformes proposées

Le modèle québécois est à l'Amérique du Nord ce que l'exception française est à l'Europe. La critique de l'État-providence et le déclin démographique du Québec ont donné la prévision suivante : dans un proche avenir, il y aura un travailleur pour deux retraités et plusieurs services sociaux s'écrouleront sous le poids de l'inertie. Le gouvernement de Lucien Bouchard a mené une lutte contre les lourds déficits gouvernementaux sans les éliminer complètement après dix ans. Jean Charest a promis des baisses d'impôts mais devant la résistance de la confédération des syndicats nationaux, il a choisi de s'attaquer à la réduction de la dette de 110 milliards de dollars.

Modèle suédois ?

L'économiste Pierre Fortin a réalisé plusieurs études sur le modèle québécois. D'autres économistes de gauche ont proposé d'adopter le modèle suédois, qui selon ses promoteurs serait à la fois plus performant et plus social. En 2006, un film a été réalisé sur la question, appelé L'Illusion Tranquille. Catégorie:Économie québécoise
Sujets connexes
Amérique du Nord   Années 1960   Caisse de dépôt et placement du Québec   Confédération des syndicats nationaux   Europe   Hydro-Québec   Impôt progressif   Jacques Parizeau   Jean Charest   Jean Lesage   L'Illusion Tranquille   Lucien Bouchard   Maurice Duplessis   Petites et moyennes entreprises   Pierre Fortin   Politique économique   Robert Bourassa   Révolution tranquille   Société de la Couronne   Société générale de financement  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^