Pokémon

Infos
275px Pokémon (ポケモン), abréviation de Pocket Monster (en japonais, ポケットモンスター, poketto monsutaa, monstre de poche), est une série de jeux vidéo créée par Satoshi Tajiri et éditée par Nintendo, où apparaissent des créatures imaginaires du même nom. Selon les statistiques officielles de Nintendo du , les jeux Pokémon se sont vendus à environ 143 millions d'exemplaires, soit le plus grand succès de l'histoire du jeu vidéo. Les Po
Pokémon

275px Pokémon (ポケモン), abréviation de Pocket Monster (en japonais, ポケットモンスター, poketto monsutaa, monstre de poche), est une série de jeux vidéo créée par Satoshi Tajiri et éditée par Nintendo, où apparaissent des créatures imaginaires du même nom. Selon les statistiques officielles de Nintendo du , les jeux Pokémon se sont vendus à environ 143 millions d'exemplaires, soit le plus grand succès de l'histoire du jeu vidéo. Les Pokémon ont, à l'heure actuelle, rapporté environ 1000 milliards de francs (soit environ 152 milliards d'euros). Le logotype Pokémon est adopté avec l'accent aigu par l'entreprise Nintendo officiellement afin d'éviter les erreurs de prononciation telle « Pokmon ». Cette écriture est commune dans le monde entier sauf en quelques langues comme celles d'Asie, ou encore en russe ou en arabe, toujours dans le but de coller à la prononciation. La franchise est aussi exploitée sous forme d'animes, de mangas, et de jeux de cartes. En septembre 2006, on dénombre exactement dans l'univers Pokémon 493 créatures (voir la liste des Pokémon). Plus d'une centaine de nouvelles créatures ont été dévoilées durant le troisième trimestre 2006 à l'occasion de la sortie de la quatrième génération au Japon. Dans le populaire dessin animé, le personnage principal se nomme Satoshi au Japon (comme le créateur du jeu, Satoshi Tajiri), Ash Ketchum aux États-Unis et au Canada, et Sacha en France. Dans son voyage pour devenir maître Pokémon, il rencontre d'autres dresseurs de Pokémon avec qui il se lie d'amitié. Dans son concept initial, le créateur du jeu basa les combats de Pokémon sur les compétitions d'insectes, plutôt que sur les violents combats de coqs auquel le jeu est aujourd'hui souvent comparé. En effet, le principe de collection, d'échange et de combat aurait été inspiré à Satoshi alors qu'il était passionné d'insectes. Les personnages les plus connus de la série incluent Pikachu, un mignon petit rongeur jaune ayant une queue en forme d'éclair et des joues pouvant envoyer des décharges électriques, et Ondine (Misty en Anglais, Kasumi en Japonais), une adolescente dresseuse de Pokémon aquatiques, sans oublier évidemment Sacha. Les émissions de la série animée contiennent toujours un message d'amitié pour les jeunes spectateurs.

Origine

C'est le 28 août 1965 que naît Satoshi Tajiri. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la collection d'insectes en tout genre, et commence à imaginer des scénarios (courte histoire) de capture pour gagner en rapidité. Il est tellement fasciné par ces animaux que ses amis viennent à l'appeler Mr Bug (Monsieur Insecte). Il est aussi passionné de jeux video et décide alors de lancer, avec un ami nommé Ken Sugimori, un fanzine qu'ils nommèrent Game Freak, comportant des informations sur les jeux-video. Nous sommes alors en 1982, et la petite équipe va grandir jusqu'au jour où ces derniers, menés par Satoshi Tajiri, décident de concevoir leur propre société de jeux video. Le nom Game Freak sera conservé et la société réalisera quelques titres sans consistance, tels que Pulseman ou encore Quinty. C'est en 1991 que Satoshi Tajiri a une idée tandis qu'il est en train de jouer à Tetris en mode multijoueur. Il voit une fourmi se balader le long du câble et imagine alors le concept de collection et d'échanges de petits monstres (Pocket Monsters). Il lui faudra pourtant cinq ans pour que le premier opus voie le jour. Dans la première version de Pokémon, les deux personnages principaux, Sacha et Régis, portaient respectivement les prénoms du créateur, Satoshi Tajiri et de Shigeru Miyamoto.

Jeux vidéo

Jeux de la série principale

Poketto monsutaa sort en 1996 au Japon sur Game Boy. Comme une autre société détient les droits du nom Monster In My Pocket aux États-Unis, le nom raccourci "Pokémon", déjà utilisé au Japon devient le nom officiel.

Règles et déroulement du jeu

Dans les deux premières versions, bleues et rouges, l'histoire est celle d'un jeune garçon, Sacha Ketchum, incarné par le joueur (ce personnage change dans d'autres versions où le joueur a même la possibilité de choisir entre un garçon ou une fille). Sacha reçoit du professeur Chen son premier pokémon, qu'il choisit entre carapuce, bulbizarre et salameche, ainsi qu'un pokédex, sorte d'encyclopédie électronique servant à consigner les informations reçues sur les pokémon. Le joueur se lance ensuite dans un grand voyage où il aura plusieurs buts: :- Attraper des pokémon sauvages grâce à des balles spéciales, les pokéball, qui se déclinent en plusieurs types selon leurs puissances (les superball, les hyperball, ...). :- faire combattre ses pokémon pour faire monter leur niveau. Le jeu développe ainsi un type de gameplay de jeu de rôle relativement peu exploité jusqu'alors et basé sur deux piliers: :- le joueur doit essayer de trouver toutes les créatures pokémon, ce qui met en avant le plaisir de la recherche et de la collection. On peut les rencontrer selon certains paramètres, qui varient selon les versions: emplacement géographique, heure du jour ou de la nuit, type d'élément (sur terre ferme ou dans la mer), etc... On peut aussi les échanger avec d'autres joueurs. En fait, des échanges entre des joueurs possédant chacun une des deux versions (qui sortent par paires) sont indispensables pour collecter tous les pokémon. :- Les entraîner et les faire évoluer par le combat selon le procédé de la montée en puissance, largement exploité dans les jeux de rôle mais particulièrement fin et développé ici. De plus, le joueur ne dirige plus directement une équipe de personnages (comme dans les Final Fantasy par exemple) mais un "dresseur pokémon" qui gère les monstres de son équipe. Il ne peut cependant en porter avec lui qu'un nombre limité, les autres étants stockés. Il faut donc entraîner différentes sortes de pokémon (faire du levelling) en fonction des différentes stratégies à adopter lors des combats. En effet, la stratégie est aussi un élément important du jeu. Les combats se déroulent sous forme de "tours". Chaque tour, le dresseur a plusieurs possibilités: :- Utiliser une des techniques de son pokémon pour attaquer le pokémon adverse et faire baisser ses points de vie. :- Utiliser une autre technique, soit pour renforcer ses propres parametres (vitesse, précision...), soit pour faire baisser ceux de l'adversaire. Il existe aussi des techniques pour endormir le pokémon adverse, l'empoisonner, le brûler, etc... :- Le dresseur peut utiliser un objet, pour soigner son pokémon, ou le réveiller s'il est endormi par exemple. :- Le joueur peut aussi choisir de changer de pokémon et de le remplacer par un autre plus apte au combat. :- Enfin, le joueur peut choisir de s'enfuir. Cette option n'est envisageable que contre un pokémon sauvage. lors d'un combat contre un autre dresseur, cette possibilité est désactivée. Car le choix du pokémon, outre son niveau, est important de part son élément. En effet, chaque pokémon apartient à un, parfois deux, élément particulier. Il en existe une quinzaine différents dont l'eau, le feu, les plantes, la roche, l'éléctricité, le psy, le combat, les insectes, le vol... Chaque élément à ses forces et ses faiblesses. par exemple, l'eau est efficace contre le feu, qui est fort contre les plantes, qui battent l'eau. Le jeu s'apparente donc à une sorte de pierre/feuille/ciseaux plus complexe, car chaque élément n'a pas qu'une force ni qu'une faiblesse (l'eau, en plus de battre le feu, est aussi forte contre les pokémons sol et roche), et où l'élément ne fait pas tout. Un pokémon eau peut tres bien battre, avec une bonne stratégie, un pokémon plante. Le jeu se déroule à la manière d'un jeu de rôle japonais classique : plusieurs villages et donjons sont présents sur la carte, au début du jeu presque toutes les routes reliant les éléments la composant sont bloquées, mais, au fur et à mesure qu'il avance dans le jeu, le joueur débloque les itinéraires possibles. Les pokémon sauvages se rencontrent sur les routes, ainsi que les dresseurs isolés. Il y a par ailleurs des salles spécialisées (des arènes), dans lesquels les dresseurs ont tous des Pokémon d'un même type. Le champion de l'arène, le dresseur le plus puissant, une fois vaincu, donne au joueur le badge de l'arène. Une fois les badges de toutes les arènes collectées, le dresseur peut avancer dans le jeu. Dans les deux premières versions bleue et rouge, par exemple, Sacha peut alors combattre la ligue des 4, qui sont les dresseurs les plus puissants du jeu.

Les éléments des pokémon

Les types Acier et Ténèbres ont été ajoutés dans les jeux de la deuxième génération.

Les différents jeux pokémon

Il y a eu plusieurs continents à travers les jeux Pokémon. Kanto pour la première génération, Johto pour la deuxième, Hoenn pour la troisième, et enfin Sinnoh pour la quatrième. D'autres continents ont aussi eu leur heure de gloire. Fiore dans Pokémon Ranger (3G) puis Rhode dans les Pokémon Colosseum et XD. Les jeux Donjon Mystère Rouge (sur GBA) et Bleu (sur DS) sont différents. Le joueur incarne un Pokémon après un long questionnaire après le lancement d'une nouvelle partie qui sert à déterminer le Pokémon qu'il va incarner. Le joueur peut dès lors construire une équipe avec le partenaire choisi en début de partie, et évoluer dans les donjons, les missions et combattre les boss, à l'instar des RPG classiques en plus de faire évoluer les pokémon. Un autre jeu plus récent, Pokémon Ranger sur DS, met en place des personnes capturant les pokémons, les "Rangers", avec un "capstick". Pour capturer les Pokémons, il faut faire tourner une boucle autour de ceux-ci, à l'aide du stylet de la nintendo DS, jusqu'à ce que le pokémon puisse être capturé. Les jeux Pokémon sortis en France sont tous intégralement traduits en français, à l'exception notables des cartouches de jeu Pokémon mini (qui ne présentent cependant que peu de texte).

Autres types de jeux

Des jeux vidéo Pokémon de flipper sont sortis, ainsi que divers types de jeux (puzzle, jeu de cartes...). Il y a aussi Pokémon Donjon Mystère Bleu et Rouge, sorti respectivement sur DS et sur GBA. Il existe aussi un jeu en ligne appelé Pokémon NetBattle, jeu qui n'a rien à voir avec Nintendo, qui permet d'affronter d'autres personnes via internet. Un patch français est aussi disponible sur le net. Ce jeu en ligne permet de créer son équipe afin d'affronter d’autres joueurs dans des combats similaires à ceux de la Game Boy Advance.

Historique des jeux Pokémon

Les dates indiquées correspondent aux sorties françaises. Les jeux en gras sont dit principaux : c'est autour de ces jeux de rôle pour console portable que tournent chaque génération, chaque série, et chaque jeu dérivé.

Première génération (151 Pokémon)

- 1995: Pokémon Vert (seulement au Japon) (Game Boy)
- 8 octobre 1999 : Pokémon Rouge et Bleu (Game Boy)
- 7 avril 2000 : Pokémon Stadium (Nintendo 64)
- 16 juin 2000 : Pokémon version Jaune (Game Boy)
- 15 septembre 2000 : Pokémon Snap (Nintendo 64)
- 6 octobre 2000 : Pokémon Pinball (Game Boy Color)
- 15 décembre 2000 : Pokémon Trading Card Game (Game Boy Color)
- 2 mars 2001 : Pokémon Puzzle League (Game Boy)

Deuxième génération (251 Pokémon génération précédente inclus)

- 6 avril 2001 : Pokémon Or et Argent (Game Boy Color, compatible Game Boy)
- 8 juin 2001 : Pokémon Puzzle Challenge (Game Boy Color)
- 19 octobre 2001 : Pokémon Stadium 2 (Nintendo 64)
- 2 novembre 2001 : Pokémon version Cristal (Game Boy Color)

Troisième génération (386 Pokémon générations précédentes inclus)

- 25 juillet 2003 : Pokémon Rubis et Saphir (Game Boy Advance)
- 14 novembre 2003 : Pokémon Pinball : Rubis & Saphir (Game Boy Advance)
- 2004 : Pokémon Channel (Nintendo Game Cube)
- 14 mai 2004 : Pokémon Colosseum (Nintendo Game Cube)
- 14 mai 2004 : Pokémon Box (uniquement disponible dans le Pokémon Colosseum Mega Pak ou sur le site de Nintendo) (Nintendo Game Cube)
- 2004 : Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille (Game Boy Advance)
- 11 mars 2005 : Pokémon Dash (Nintendo DS)
- 21 octobre 2005 : Pokémon version Émeraude (Game Boy Advance)
- 18 novembre 2005 : Pokémon XD : Le Souffle des Ténèbres (Nintendo Game Cube)
- 5 mai 2006 : Pokémon Link ! (Nintendo DS)
- 10 novembre 2006 : Pokémon : Donjon Mystère Équipe de Secours Bleue et Équipe de Secours Rouge (Secours Rouge sur Game Boy Advance et Secours Bleu sur Nintendo DS)
- 13 avril 2007 (mis en vente par certains magasins le 6 avril) : Pokémon Ranger (Nintendo DS)

Quatrième génération (493 Pokémon générations précédentes inclus)

- 27 juillet 2007 : Pokémon version Diamant et Pokémon version Perle (Nintendo DS)
- 7 décembre 2007 : Pokémon Battle Revolution (Wii) Note : la première paire de jeux Pokémon est Pokémon Version Vert et Pokémon Version Rouge, mais la version Vert n'est sorti qu'au Japon. Devant le succès des deux premiers opus, une 3 version, la Bleue a été éditée. Elle se différenciait par quelques améliorations minimes au niveau graphique ainsi que pour la localisation de certains pokémon. Aux USA et en Europe, les premières versions a avoir été éditées sont la Bleue et la Rouge, mais en réalité notre version Rouge est plus proche de la version Bleue internationale que de la version Rouge japonaise.

Série d'animation

En 2006, la série est au Japon l'une des rares à avoir atteint 500 épisodes ! Dix films sont sortis dans les salles de cinéma et un onzième et en préparation. Il existe aussi des épisodes hors-serie nommés "pokemon chronicles" actuellement diffusés en france sur gulli depuis le 26 septembre. La série d'animation Pokémon comprend dix saisons d'une cinquantaine d'épisodes de vingt-deux minutes chacun et neuf long-métrages d'une heure et vingt minutes.

Chroniques Pokémon

Connu sous le nom de Ho-So Pokémon au Japon, Pokémon Chronicle au États-Unis et "Chroniques Pokémon" en France. Les Chroniques Pokémon consistent en seize épisodes sur Puissance Pokémon mettant en scène les personnages secondaires de la série animée Pokémon (donc la plupart des personnages sauf Sacha). En septembre 2007, la chaîne de la TNT Gulli diffusera les épisodes sur Puissance Pokémon.

Longs métrages

- Pokémon 1 : Mewtwo Contre-Attaque (Mew Versus Mewtwo)
- Pokémon 2 : Le Pouvoir est en Toi (The power of one)
- Pokémon 3 : Le Sort des Zarbi (Pokémon 3 The Movie)
- Pokémon 4 : La Voix de la Forêt (Pokémon 4ever)
- Pokémon 5 : Les Héros Pokémon (Pokémon Heroes)
- Pokémon 6 : Le Génie des Vœux (Pokémon Jirachi wish Maker)
- Pokémon 7 : La Destinée de Déoxys (Pokémon Destiny Deoxys)
- Pokémon 8 : Lucario et le mystère de Mew (Pokémon 80006-Lucario and the Mystery of Mew)
- Pokémon 9 : Pokémon Ranger et le Temple de la Mer (Pokémon 9 Pokémon Ranger and temple of the Sea)
- Pokémon 10 : Dialga VS Palkia VS Darkrai (Dialga VS Palkia VS Darkrai)
- En France, seuls les trois premiers films sont sortis au cinéma. Le cinquième film Pokémon est sorti en DVD sous le nom des Héros Pokémon. Puis, en 2007, TF1 sort le DVD intitulé Les aventures des Pokémon où les films 4, 6 et 7 sont disponibles en version française sans les voix françaises d'origines.
- Le film 8 : Mew et le Héros guidant les Vagues, à été diffusée le 27 Octobre sur la chaîne Jetix
- Le film 9 : Pokémon Ranger et le Temple de la Mer sera diffusé le 24 Décembre, toujours sur la chaîne Jetix.

Autre

- On ne compte pas la vingtaine d'épisodes spéciaux soit de vingt minutes, soit d'une heure, ni les 9 "Courts-métrages Pikachu" accompagnant la sortie des films.

Cartes à jouer et à collectionner

Un jeu de cartes à collectionner Pokémon fut édité par Wizards of the Coast à partir de 1999. Après la sortie de Pokémon Rubis et Saphir, Nintendo récupéra la propriété des cartes et commença à se charger de la distribution à travers sa société The Pokémon Company. Le jeu de cartes Pokémon comprend plus d'une trentaine d'extensions différentes. Les dernières extensions en date appartiennent à un bloc dénommé "Ex" et dont l'origine étymologique reste encore aujourd'hui assez incertaine (peut-être une abréviation de "extension", tout simplement, ou une référence aux Pokémon-ex, une nouvelle catégorie de cartes apparues à partir de ce bloc). D'après le nom de la première attaque de la carte Absol de l'édition EX-Créateurs de Légende en version américaine ("Extra call") le mot "Ex" semble signifier, avec une très forte probabilité, Extra, autant pour les noms des extensions que ceux des Pokémon-ex. Il y a ainsi Ex Rubis & Saphir, Ex Dragon, Ex Delta species, etc. Le jeu de cartes Pokémon est pratiqué dans de nombreuses conventions et tournois, parfois multiformes (pouvant également regrouper des compétitions sur jeux vidéo Pokémon) au Japon, aux États-Unis et en Europe. En France, les conventions Pokémon de cartes à jouer et à collectionner ont repris en mai 2004, après près de deux ans et demi d'interruption, avec un premier tournoi dit de qualification régionale (pour le Championnat de France 2004, lui-même dit de qualification nationale) le 2 mai 2004 à Nantes. De nombreux tournois et conventions Pokémon, parfois uniquement spécialisés dans le jeu de cartes, ont depuis vu le jour. On différencie plusieurs types de ces compétitions.
- Tournois d'entraînement
- Championnats communaux (City Championships)
- Championnats régionaux (Regional Championships)
- Gym Challenge (Gym Challenge)
- Championnats de France (National Championships) Depuis la reprise de la licence Pokémon en France par Asmodée éditions, en octobre 2003, ce sont une cinquantaine de Qualificatifs Régionaux qui se sont organisés dans le pays, en plus de trois Championnats Nationaux. Notons que le Championnat de France 2004 n'a attiré que 25 participants, alors que l'édition 2006 a attiré plus de 100 compétiteurs, dont quantité de joueurs étrangers (belges, néerlandais, britanniques...).
- Pour la saison 2006-2007, la France se met aux normes "internationales" au niveau du Jeu Organisé ! C'est Michel Delhausse, joueur et arbitre Belge, qui s'en occupera. C'est la première saison où la France organise à la fois des City Championship, des State-Provincial-Regional Championship, des Battle Road et des Special Premier Events ! On dénombre ainsi 23 Premier Events en France cette saison, en plus des Leagues françaises (Amiens, Marrignane et Amiens) et des sessions d'entrainements. Ces tournois, leagues et sessions d'entrainements sont organisée par Asmodée, Pokévénements, JCC PACA, Les Défis Fantastiques et la JCC Nord. Le Jeu Organisé Pokémon TCG en France s'est récemment harmonisé avec le règlement en vigueur dans les autres pays :
- Le format homologué par Pokémon USA, le DX-on, ne permet de jouer qu'avec les extensions suivantes: EX Deoxys, EX Emerald, EX Unseen Forces, EX Delta Species, EX Legend Maker, EX Holon Phantoms, EX Crystal Guardians, Ex Dragon Frontier, Ex Power Keepers, Ex Trainer kit 2, POP séries 2, 3 & 4, ainsi que toutes les cartes promos Pokémon USA à partir du numéro 29.
- une homologation et mise au Format récente de toutes les compétitions. Jusqu'en septembre 2005, la plupart des tournois de cartes à jouer et à collectionner Pokémon ne se déroulaient pas selon le Format Officiel, mais, la plupart du temps, selon un Format dit "Illimité", acceptant toutes les cartes existantes (y compris celles éditées par Wizards of the Coast, ancien diffuseur du jeu). Cependant, le Format Officiel n'est pas absolument obligatoire, et ainsi l'on peut effectuer des tournois suivant les anciens formats tels que le RS-on, HL-on, ou d'autres formats plus anciens, cependant ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans le classement international du Format Officiel.
- une délégation quasi-totale du Jeu Organisé à des organismes officieux, proches du distributeur officiel français (Asmodée éditions) mais désormais externe à eux. Ces organismes représentent la plupart du temps des sites Internet spécialisés dans la communication autour de Pokémon, et dans l'organisation de manifestations événementielles liées à cette licence. Parmi les principaux corps organisateurs, on compte l'association JCC Lorraine, club spécialisé dans la compétition sur jeux de cartes (qui aurait cessé toute activité), Pokévénements, association spécialisé dans l'événementiel Pokémon en France, JCC PACA, association de JCC Pokémon dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Les Défis Fantastiques, association de différents jeux sur Amiens, JCC NORD, association de JCC Pokémon dans la région Nord ainsi que Asmodée lui même lors de certains tournois.

Mangas

Trois séries de manga ont été traduites en France :
-Pokémon La Grande aventure !, de Mato (scénario jusqu'à 2000), Satoshi Miyamoto (scénario depuis 2001) et Kusaka (dessins) chez Glénat.
-Pokémon : Attrapez-les tous !, de Hiroyuki Asada, chez Glénat.
-Pokémon : Pikachu Adventures !, de Yumi Tsukirino, chez Glénat. Ainsi qu'un artbook, Art of Pokémon (collectif), chez Glénat.

Chronologie

Quelques dates importantes dans la construction de l'univers des Pokémon au Japon.
- 1999 : Sortie des jeux Pokémon Versions Rouge et Bleu , c'est le premier produit Pokémon commercialisé. Il présente alors 151 créatures, les Pokémon les plus connus.
- 6 avril 2001 : Après le succès ahurissant et inattendu qu'ont suscitées les deux premières versions, les versions Or et Argent arrivent et apportent la première extension de l'univers des Pokémon avec 100 nouvelles créatures et un tout nouveau continent, Johto.
- 25 juillet 2003 : 2 ans sont passés depuis la seconde génération. Cette fois-ci, ce sont 135 nouveaux Pokémon qui interviennent dans les versions Saphir et Rubis, dans un continent encore inédit, basée sur la carte de l'île de Kyushu au sud du Japon (Hoenn). Le total atteint alors 386 pokémon.
- 18 mars 2005 : Ouverture du premier parc d'attraction Pokémon à Nagoya, en parallèle avec l'Exposition Universelle d'Aichi pour une durée de 6 mois.
- 27 février 2006 : 10 ans ont passé depuis le premier jeu Pokémon au Japon. Nintendo veut gâter ses fans et organise plein d'événements à travers le monde.
- 28 septembre 2006 : Sortie de la quatrième génération des jeux Pokémon au Japon avec Diamant et Perle. 107 nouveaux Pokémon sont au programme. Ainsi qu'une toute nouvelle région (Sinnoh) basée sur la carte de l'île d'Hokkaido au nord du Japon.
- 27 juillet 2007 : Sortie des jeux Pokémon versions Diamant et Perle en Europe. En un jour, elles se sont vendues à 10 millions d'exemplaires et explosent les connections Nintendo Wi-Fi.
- 7 décembre 2007 :Sortie française de Pokémon Battle Révolution sur Wii

Controverses religieuses

Christianisme

Certains groupes protestants aux États Unis sont persuadés que les Pokémon sont d'inspiration satanique (controverse). Suite à la sortie de Pokémon Jaune, il y eu une soudaine vague de critiques menée principalement par des congrégations chrétiennes. Les parallèles entre les Pokémon et le satanisme incluent :
- Des pierres « magiques » sont utilisées pour faire évoluer certains Pokémon.
- Les Pokémon « évoluent ». La théorie de l'Évolution réfute la Création, donc Pokémon contredit d'une certaine manière certaines interprétations de la Bible.
- Beaucoup de Pokémon pratiquent des religions asiatiques et certains concepts mystiques. Par exemple, certains pratiquent les arts martiaux, que certains groupes chrétiens dénoncent comme rites païens. Le jeu inclut également des traditions asiatiques comme les forces de la nature.

Judaïsme

Pokémon a été critiqué par certains membres de la communauté juive pour son utilisation du svastika, le symbole le plus connu du Nazisme, qu'ils pensent inapproprié pour un jeu destiné aux enfants. Nintendo a répondu que c'était un problème culturel, étant donné que le svastika est utilisé en Asie comme symbole de bonne fortune par la religion bouddhiste. Si l'on examine une carte géographique japonaise de petits svastikas (dans le sens des aiguilles d'une montre), ou manji, peuvent être vus la où les temples bouddhistes sont situés. Le manji contenant le symbole manji n'était montré que dans la version japonaise des cartes et était exclu des autres versions. Cependant, ces communautés juives ont attaqué la version japonaise, distribuée illégalement aux USA. Nintendo a donc arrêté d'utiliser ce symbole même dans la version japonaise .. Cela a eu une grande incidence auprès des Japonais, choqués de l'intolérance envers les symboles du bouddhisme.

Entreprises travaillant autour de Pokémon

De nombreuses entreprises travaillent autour de Pokémon. Voici une liste non-exhaustive des principales. La principale est The Pokémon Company, mais elle a été créée dans un souci d'allègement des procédures liées à la licence.
-Game Freak : Société fondée en 1989 par Satoshi Tajiri, créateur du concept Pokémon. Elle est à l'origine du développement des versions Pokémon Vert et Rouge et de ses nombreuses suites (bleu, jaune, or, argent, cristal, rubis, saphir, rouge-feu, vert-feuille, diamant, perle...)
-Creatures, Inc. : Société fondée en 1995 pour tenir les droits de la licence Pokémon. Elle édite depuis la création de la Pokémon Company l'ensemble des cartes à jouer Pokémon.
-Nintendo : Société fondée en 1889 par Fusajiro Yamauchi dans la banlieue de Kyoto au Japon, ayant toujours soutenu Pokémon, et qui a l'exclusivité vidéoludique de la licence.
-The Pokémon Company : Société fondée en 1998 pour alléger les processus liés à la licence Pokémon. Son premier but a été la création de magasins Pokémon, les Pokémon Centers. On dénombre 7 magasins de ce type dans le monde. Nintendo en est un important actionnaire. Autres filiales de The Pokémon Company : Pokémon USA, Pokémon Inc., Pokémon UK, Pokémon Seattle, Pokémon The Park, Pokémon Center. Autres entreprises ayant l'exclusivité de Pokémon : Genius Sonority, Asmodée éditions, Bandai, Tomy, Ambrella, TV-Tokyo, Shōgakukan, Media Create, TF1 (Même si il ne diffuse plus la série animée Pokémon), Buena Vista International, Gulli.

Notes et références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Acier   Anime   Art martial   Artbook   Asie   Bandai   Bible   Blizzard   Charge   Combat   Draco   Dragon   Déflagration   Eau   Fanzine   Feu   Feuforêve   Final Fantasy   Flipper   France   Game Boy   Game Freak   Gameplay   Glace   Glénat (éditeur)   Grotadmorv   Gulli   Hypnose   Insecte   Japon   Jeu de cartes   Jeu de rôle   Jeu de rôle (jeu vidéo)   Jeu vidéo   Levelling   Liste des Pokémon   Logotype   Manga   Manji   Nazisme   Nintendo   Normal   Ondine (Pokémon)   Paganisme   Piafabec   Pikachu   Plante   Poison   Pokédex   Pokémon (série animée)   Pokémon Battle Revolution   Pokémon Box   Pokémon Colosseum   Pokémon Cristal   Pokémon Dash   Pokémon Diamant et Perle   Pokémon La Grande aventure !   Pokémon Link !   Pokémon NetBattle   Pokémon Or et Argent   Pokémon Pinball   Pokémon Ranger   Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille   Pokémon Rouge et Bleu   Pokémon Rubis et Saphir   Pokémon Snap   Pokémon Stadium   Pokémon Stadium 2   Pokémon Trading Card Game   Pokémon Vert   Pokémon Émeraude   Professeur Chen   Psy   Rattata   Religion   Roche   Sacha Ketchum   Satanisme   Satoshi Tajiri   Shigeru Miyamoto   Shōgakukan   Sol   Spectre   Spectrum   Svastika   TF1   Tetris   The Pokémon Company   Tunnel   Ténèbres   Vol   Wizards of the Coast  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^