République de Chine

Infos
La République de Chine est l'appellation du régime qui a succédé à l'Empire Chinois (-221 - 1912) et notamment la Dynastie Qing (1644 - 1912). Ce nouveau régime, également appelée Première République chinoise, fut le gouvernement légitime de la Chine continentale de 1912 à 1949 avec 600 millions d'habitants. Après 1945, le gouvernement en proie à la guerre civile contre les communistes se replia en 1947 dans la province insulaire de Taïwan, qui
République de Chine

La République de Chine est l'appellation du régime qui a succédé à l'Empire Chinois (-221 - 1912) et notamment la Dynastie Qing (1644 - 1912). Ce nouveau régime, également appelée Première République chinoise, fut le gouvernement légitime de la Chine continentale de 1912 à 1949 avec 600 millions d'habitants. Après 1945, le gouvernement en proie à la guerre civile contre les communistes se replia en 1947 dans la province insulaire de Taïwan, qui depuis 1949 est également désignée par le nom de République de Chine.

Forme internationale du nom

Drapeau olympique de Taïwan Drapeau de la Fédération de Taïwan de football. Dans les organisations internationales, la République de Chine est présente sous l'appellation « Chinese Taipei (Chinois : 中華台北 ; pinyin : Zhōnghuá Táibĕi, français : « Taipei chinois »), en raison de la non-reconnaissance de cet État par la République populaire de Chine. C'est par exemple sous ce nom que les fédérations sportives taïwanaises participent aux jeux Olympiques et aux compétitions sportives internationales, avec un drapeau spécifique, différent du drapeau de la République de Chine. En chinois, ce nom est Zhōnghuá Táibĕi (中華台北), « la Taipei chinoise » ; mais la République populaire utilise Zhōngguó Táibĕi (中国 台北), littéralement « Taipei, Chine », plaçant l'île au même niveau que les Régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao dénommés en anglais, notamment sur les timbres-poste, « Hong Kong, China » et « Macau, China ».

Histoire

Ce régime est le fils des mouvements réformateurs puis révolutiono-républicains chinois, et est rapidement guidé par le parti nationaliste républicain du Kuomintang. Lors de la guerre civile chinoise, et au vu de la proche victoire des communistes du PCC de Mao Zedong, le régime de la République de Chine s'exile « provisoirement » sur l'île de Taïwan. De là, il continue de réclamer la pleine souveraineté sur l'ensemble du territoire chinois, mais ne parvient pas à en retrouver le contrôle, s'ouvre à la démocratie, puis abandonne de plus en plus ses prétentions (dans les faits, mais pas dans le discours officiel).

Démographie

En héritant officiellement de l'empire Qing, la République était en charge d'environ 600 millions d'hommes dans la première décennie du 20e siècle. Mais les conflits internes (cf. « Seigneurs de la Guerre ») et externes (Guerre sino-japonaise) limitent le contrôle réel du territoire, et déciment les populations (batailles, famines dûes à la guerre). Lorsque les Japonais capitulent, en 1945, la République alors contrôlée par le Guomingdang était encore rongée par les divisions internes. Le gouvernement officiel est défait en 1949 par le Parti communiste chinois et s'est exilé sur l'île de Taïwan. En 2005, l'île compte environ 23 millions d'habitants sous la responsabilité de la République de Chine.

Géographie

En héritant officiellement de l'empire Qing dépecé par les pays étrangers (Royaume-Uni, France, États-Unis, Japon, Russie), la Chine a abandonné de nombreux comptoirs, de nombreux « vassaux » (Corée, Mongolie, Tibet, Viêt Nam) et les îles pacifiques telles Taiwan et les Pescadores. La République est donc purement continentale, ou quasiment. Les conflits internes contre les « seigneurs de la guerre », la création du Manzhouguo par le Japon en 1931, puis les conquêtes japonaises de la Guerre sino-japonaise de 1937 à 1945 réduisent à chaque fois le territoire républicain. En 1945, la défaite japonaise permet de recouvrer de nombreux territoires au Nord et sur le littoral. La République libère Taiwan au nom de l'ONU, et y gagne finalement de nombreuses petites îles. Mais les communistes ont créé de nombreuses zones autonomes, qui finalement refoulent le Kuomintang et la République hors du continent. Les îles de Taïwan, de Hainan, et toute la série des îles pacifiques sont bientôt le seul territoire sous contrôle de la République de Chine. Lorsque Hainan tombe, abandonnée car indéfendable, seules restent sous la République :
- l'île de Taiwan
- les Pescadores
- d'autres petites îles mineures Aujourd'hui, la République de Chine défend ses dernières possessions face à la volonté de la République populaire de Chine de réunir les deux États sous son régime.
-Liste des subdivisions de Taïwan

Liens

- Kuomintang
- Sun Yat-sen
- Tchang Kaï-chek
- Chiang Ching-kuo
- Li Tenghui
- Chen Shuibian ==
Sujets connexes
Chen Shui-bian   Chiang Ching-kuo   Chine continentale   Constitution de la République de Chine   Drapeau   Dynastie Qing   Démocratie   Français   Fédération de Taïwan de football   Guerre civile chinoise   Hainan   Hanyu pinyin   Hong Kong   Jeux Olympiques   Li Tenghui   Liste des présidents de Taïwan   Macao   Mandarin standard   Manzhouguo   Mao Zedong   Organisation des Nations unies   Parti communiste chinois   Pescadores   Premier ministre français   Région administrative spéciale   République   République de Chine (Taïwan)   République populaire de Chine   Seigneur de la guerre   Sun Yat-sen   Taipei   Taiwan   Tchang Kaï-chek   Timbre postal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^