Championnat du monde de Formule 1 1962

Infos
Le championnat du monde de Formule 1 1962 a été remporté par l'Anglais Graham Hill sur une BRM. BRM a remporté le championnat du monde des constructeurs.
Championnat du monde de Formule 1 1962

Le championnat du monde de Formule 1 1962 a été remporté par l'Anglais Graham Hill sur une BRM. BRM a remporté le championnat du monde des constructeurs.

Règlement sportif

-Seuls les 5 meilleurs résultats sont retenus.
-L'attribution des points s'effectue selon le barême 9, 6, 4, 3, 2, 1.

Règlement technique

-Moteurs atmosphériques de 1 500 cm³
-Moteurs suralimentés interdits

Principaux engagés

En baclant leur préparation du championnat 1961, les écuries britanniques avaient offert le titre sur un plateau à la Scuderia Ferrari. Mais en 1962, le rapport de force semble plus équilibré. La Scuderia Ferrari peut compter en 1962 sur son champion du monde Phil Hill. Ginther parti chez BRM et Von Trips décédé, Enzo Ferrari a fait appel au prometteur mexicain Ricardo Rodriguez (vu à Monza la saison passée notamment) et a titularisé Giancarlo Baghetti, vainqueur surprise du dernier GP de France. Inquiétude toutefois au sein de la Scuderia Ferrari où le directeur technique (Carlo Chiti) et le directeur sportif (Romolo Tavoni) ont claqué la porte pour s'en aller fonder une nouvelle écurie, dénommée ATS (Automobili Turismo e Sport). Bénéficiant d'un tout nouveau moteur Climax enfin adapté à la nouvelle réglementation (un V8), Lotus a frappé fort en sortant coup sur coup deux nouvelle voitures: la Lotus 24, destinée aux clients, mais surtout la Lotus 25, une F1 monocoque. De manière surprenante, Colin Chapman a évincé Innes Ireland (vainqueur du dernier GP de la saison 1961) pour le remplacer par Trevor Taylor. Quant au premier pilote, il s'agira de Jim Clark, la valeur montante du championnat du monde. Malgré un projet technique moins ambitieux que Lotus, Cooper bénéficie également du nouveau moteur Climax. Jack Brabham, parti fonder sa propre structure, a été remplacé par le Sud-Africain Tony Maggs aux côtés de Bruce McLaren. Autre équipe à entamer 1962 avec de grosses ambitions: BRM. Après une année de transition avec le moteur Climax, BRM revient avec un moteur "maison" adapté au nouveau règlement. Graham Hill aura pour coéquipier Richie Ginther, arrivé en provenance de la Scuderia Ferrari. Une absence de marque au moment d'aborder la saison 1962. Victime d'un grave accident lors d'une épreuve hors-championnat à Goodwood au printemps, Stirling Moss a été relevé avec de multiples fractures. Celui que la plupart des observateurs considèraient comme le meilleur pilote du monde depuis le retrait de Fangio ne repilotera plus en Formule 1.

Résumé du championnat du monde 1962

Dès son premier GP en Hollande, la révolutionnaire Lotus 25 fait parler la poudre aux mains de Jim Clark. Mais ralenti par des ennuis de boîte de vitesses, le pilote écossais chute hors des points et concède la victoire à Graham Hill. A nouveau victime de problèmes de transmission à Monaco, Clark ne peut profiter de sa pole-position. Cette fois, c'est Bruce McLaren qui en profite, tandis que Phil Hill, solide deuxième rejoint son homonyme Graham Hill au championnat. Pour Clark, la chance tourne enfin à Spa-Francorchamps. Epargné par les soucis mécaniques, il écrase la course et remporte sa première victoire en championnat du monde, loin devant Graham Hill, qui consolide ainsi sa position au championnat. A Rouen, en l'absence des Ferrari (retenues par des mouvements sociaux en Italie), on attend un nouvel épisode du duel qui prend forme entre Graham Hill et Jim Clark. Mais suite aux abandons des deux hommes forts du championnat, c'est l'Américain Dan Gurney qui s'impose, au volant d'une Porsche peu fringante depuis le début de saison. En l'emportant à Aintree tandis que Graham Hill, confronté à des ennuis de pneus ne se place que quatrième, Clark se repositionne dans le sillage de son rival anglais au championnat. Scénario inverse sous la pluie du Nurburgring où Graham Hill s'impose au prix d'une belle bagarre avec John Surtees et Dan Gurney, alors que Clark ne peut faire mieux que quatrième. Puis à Monza, une seconde victoire consécutive de Hill combiné à un abandon précoce de Clark permet à l'Anglais à la moustache de creuser un écart de 16 points sur Jim Clark, désormais devancé au championnat par le régulier Bruce McLaren. Ecart toutefois à relativiser, Hill ayant déjà marqué des points à six reprises, et devant commencer à soustraire ses moins bons résultats (en enlevant sa sixième place de Monaco, Hill ne possède donc que 15 points d'avance sur Clark) De même, en s'imposant avec aisance devant Hill à Watkins Glen, l'Ecossais ne reprend pas 3 points à l'Anglais, mais 6, puisque ce dernier doit retrancher sa quatrième place de Aintree. Clark aborde donc la finale du championnat avec un retard de 9 points sur Hill, et une chance réelle d'être titré puisqu'il lui suffit de gagner pour rejoindre Hill au championnat et le coiffer au bénéfice du plus grand nombre de victoires (toujours en raison du règlement qui ne permet de capitaliser que ses 5 meilleurs résultats, même une seconde place de Hill équivaudrait en effet à un score vierge!). Auteur de la pôle-position, Clark prend la course en main, et à vingt tours de l'arrivée, est donc le champion du monde virtuel. Mais une casse moteur sur la Lotus du pilote écossais offre la victoire et le titre mondial à Graham Hill.

Grand Prix de la saison 1962

Classement des pilotes

Classement des constructeurs

Catégorie:Formule 1 en 1962 Catégorie:Sport automobile en 1962 1962 bg:Световен шампионат на Формула 1 (1962) ca:Temporada 1962 de Fórmula 1 cs:Formule 1 v roce 1962 de:Formel-1-Saison 1962 en:1962 Formula One season es:Temporada 1962 de Fórmula 1 fi:Formula 1 -kausi 1962 it:Formula 1 Anno 1962 nl:Formule 1 in 1962 pt:Temporada de Fórmula 1 de 1962 ru:Сезон 1962 Формулы-1 sl:Formula 1 sezona 1962 sq:Rezultatet e F1 1962 sv:Formel 1-VM 1962
Sujets connexes
Afrique du Sud   Angleterre   Automobili Turismo e Sport   British Racing Motors   Bruce McLaren   Colin Chapman   Cooper Car Company   Coventry Climax   Dan Gurney   East London   Giancarlo Baghetti   Graham Hill   Grand Prix automobile d'Afrique du Sud   Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1962   Grand Prix automobile d'Allemagne   Grand Prix automobile d'Allemagne 1962   Grand Prix automobile d'Italie   Grand Prix automobile d'Italie 1962   Grand Prix automobile de Belgique   Grand Prix automobile de Belgique 1962   Grand Prix automobile de France   Grand Prix automobile de France 1962   Grand Prix automobile de Grande-Bretagne   Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1962   Grand Prix automobile de Monaco   Grand Prix automobile de Monaco 1962   Grand Prix automobile des Pays-Bas   Grand Prix automobile des États-Unis   Grand Prix automobile des États-Unis 1962   Innes Ireland   Jack Brabham   Jim Clark   Joakim Bonnier   John Surtees   Juan Manuel Fangio   Lola Cars   Lorenzo Bandini   Lotus 25   Masten Gregory   Monaco   Monza   Phil Hill   Porsche   Richie Ginther   Rouen   Scuderia Ferrari   Stirling Moss   Tony Maggs   Trevor Taylor   Watkins Glen   Willy Mairesse   Zandvoort  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^