Anatomie comparée

Infos
Squelettes humain et de gorille Squelettes d'un homme et d'un lion L'anatomie comparée est une branche de l'anatomie fondée par Georges Cuvier qui a pour objectif de comparer l'anatomie de différentes espèces, animales ou végétales, pour en déterminer la phylogénie. L'anatomie comparée est une source importante de données empiriques pour la théorie de l'évolution. L'étude comparée de différentes espèces vivant dans des écosystèmes proches ou au contraire diff
Anatomie comparée

Squelettes humain et de gorille Squelettes d'un homme et d'un lion L'anatomie comparée est une branche de l'anatomie fondée par Georges Cuvier qui a pour objectif de comparer l'anatomie de différentes espèces, animales ou végétales, pour en déterminer la phylogénie. L'anatomie comparée est une source importante de données empiriques pour la théorie de l'évolution. L'étude comparée de différentes espèces vivant dans des écosystèmes proches ou au contraire différents, permet aussi de mieux comprendre le rôle de certaines caractéristiques anatomiques. En anatomie comparée, il s'agit de comparer non pas seulement l'apparence mais aussi la structure des organes afin de distinguer les cas d'homologie des cas d'analogie évolutive. Par exemple, l'aile d'une chauve-souris a la même fonction que celle d'un papillon, mais pas la même structure (on dit que ce sont des organes analogues). En revanche, elle a la même structure que la jambe d'un cheval ou que la nageoire d'un dauphin (on dit que ce sont des organes homologues). Dans cette méthode d'étude, on démontre que de simples modifications dans les proportions ou le positionnement des composants des organes suffisent à en changer la fonction. Les réorganisations sont parfois très profondes. Par exemple, l'oreille humaine est composée d'une fente branchiale (le conduit auditif) non complètement percée (fermée par le tympan), et intégrant des osselets, qui ont la structure des os de la mâchoire des poissons. Lorsque deux organes se ressemblent (jusque parfois dans leur structure) sans avoir la même origine, on parle de convergence évolutive, ou homoplasie. Ainsi, les nageoires des cétacés ressemblent très fortement à celles des poissons, en particulier des requins. Or les cétacés sont des mammifères. Leurs nageoires sont donc des pattes antérieures qui se sont transformées au cours de l'évolution de ce taxon : Il y a eu convergence des pattes antérieures des ancêtres des cétacés vers la forme nageoire qui se trouve être très efficace pour se déplacer dans le milieu liquide.

Voir aussi

-Homologie
-Analogie
-Homoplasie (ou convergence évolutive)
- Psychologie comparée
- Louis Jean-Marie Daubenton catégorie:Anatomie catégorie:Biologie de l'évolution en:comparative anatomy
Sujets connexes
Analogie (évolution)   Anatomie   Animal   Branchie   Cheval   Convergence évolutive   Dauphin   Espèce   Georges Cuvier   Gorille   Homologie (évolution)   Homoplasie   Lepidoptera   Lion   Louis Jean-Marie Daubenton   Mammifère   Mâchoire   Oreille   Osselet (oreille)   Phylogénie   Poisson   Requin   Taxon   Tympan (anatomie)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^