Georges-Émile Lapalme

Infos
Georges-Émile Lapalme (14 janvier 1907- 5 février 1985) était un avocat et un homme politique québécois, le chef du Parti libéral du Québec pendant les années 1950. Il naît à Montréal et étudie au séminaire de Joliette chez les viatoriens puis à l'Université de Montréal, étant admis au barreau du Québec en 1929. Il est élu à la Chambre des communes du Canada à Joliette en 1945, mais il démissionne en 1950 pour succéder à George Marler à titre de chef du
Georges-Émile Lapalme

Georges-Émile Lapalme (14 janvier 1907- 5 février 1985) était un avocat et un homme politique québécois, le chef du Parti libéral du Québec pendant les années 1950. Il naît à Montréal et étudie au séminaire de Joliette chez les viatoriens puis à l'Université de Montréal, étant admis au barreau du Québec en 1929. Il est élu à la Chambre des communes du Canada à Joliette en 1945, mais il démissionne en 1950 pour succéder à George Marler à titre de chef du Parti libéral du Québec. Il est battu par Maurice Duplessis aux élections de 1952. Lapalme est élu député à l'Assemblée législative du Québec dans la circonscription de Montréal-Outremont en 1953 lors d'une élection partielle. Il est battu à nouveau par Duplessis aux élections de 1956. En 1958, Jean Lesage est élu chef lors du congrès libéral, mais Lapalme continue à siéger comme chef de l'Opposition jusqu'en 1960 parce que Lesage n'avait pas encore de circonscription. C'est Lapalme qui a rédigé Pour une politique en 1959, le plan politique dont Lesage et son «équipe du tonnerre » se sont par la suite inspirés. En 1960, il rencontre André Malraux à Paris, car il est responsable de la création de la délégation générale du Québec à Paris. De 1960 à 1964, il est vice-premier ministre provincial, et ministre des Affaires culturelles, ainsi que Procureur général jusqu'en 1963. Il quitte la politique en 1966 pour écrire ses Mémoires. Lapalme continue à écrire des essais politiques et des articles de journaux. Lapalme devient membre de l'Ordre des francophones d'Amérique en 1982. Il est mort en 1985 et enterré à Outremont. Il était l'époux de Maria Langlois pendant plus de 50 ans et le père de sept enfants. Une rue a été nommée en son honneur à Québec le 24 septembre 1990 dans le quartier de Neufchâtel. Le prix Georges-Émile-Lapalme est remis en son nom depuis 1997.

Citation

-«Tout le monde sentait qu'avec la mort de Duplessis, c'était la fin d'une époque et que ça ne pouvait plus jamais être pareil.» (en 1977) ==
Sujets connexes
André Malraux   Années 1950   Avocat (métier)   Barreau du Québec   Chambre des communes du Canada   Délégation générale du Québec à Paris   Jean Lesage   Joliette (Québec)   Maurice Duplessis   Montréal   Ordre des francophones d'Amérique   Outremont   Paris   Parti libéral du Québec   Personnalité politique   Prix Georges-Émile-Lapalme   Procureur général   Québec   Université de Montréal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^