Zimbabwe

Infos
Grand Zimbabwe. Frederick Selous. Statue de Cecil Rhodes à Bulawayo. La déclaration unilatérale d’indépendance par Ian Smith. Carte détaillée des provinces et villes du Zimbabwe Le Zimbabwe (autrefois connu comme Rhodésie du Sud avant son indépendance) est un pays, situé dans le Sud de l’Afrique. Sans accès à la mer, le pays est entouré par l’Afrique du Sud, le Botswana à l’Ouest, la Zambie au Nord et le Mozambique à l’Est. La capitale e
Zimbabwe

Grand Zimbabwe. Frederick Selous. Statue de Cecil Rhodes à Bulawayo. La déclaration unilatérale d’indépendance par Ian Smith. Carte détaillée des provinces et villes du Zimbabwe Le Zimbabwe (autrefois connu comme Rhodésie du Sud avant son indépendance) est un pays, situé dans le Sud de l’Afrique. Sans accès à la mer, le pays est entouré par l’Afrique du Sud, le Botswana à l’Ouest, la Zambie au Nord et le Mozambique à l’Est. La capitale est Harare, la langue officielle est l’anglais et la monnaie le Dollar zimbabwéen.

Histoire

- Avant 500 : les Khoïsans sont les plus anciens habitants connus du pays.
- Vers 500 : arrivée des bantous Gokomere, ancêtres des shonas.
- - : édification du monument de pierre de « Grand Zimbabwe » par des tribus shonas.
- 1420 : fondation de l’empire de Monomotapas par le roi Mwene Mutapa. La civilisation du Grand Zimbabwe décline irrémédiablement.
- 1480 : fondation du royaume shona des Torwa, successeur direct du « Grand Zimbabwe. »
- Début : arrivée des Portugais qui investissent le plateau rhodésien par la vallée du Zambèze.
- 1690 : les Portugais sont finalement expulsés par les troupes du Monomatapa. Mais le domaine de l’ancien empire est dorénavant limité à la vallée du Zambèze.
- 1684 : effondrement de la dynastie Torwa, renversée par le clan Changamire qui fonde l’empire Rozwi.
- 1840 : fondation d’un état militaire ndébélé dirigé par Mzilikazi du clan zoulou Xumalo sur les décombres de l’empire Rozwi.
- 1852 : reconnaissance du Royaume ndébélé de Mzilikazi par la République sud-africaine du Transvaal.
- 1854 : l’explorateur David Livingstone parvient aux Chutes Victoria.
- 1870-1880 : exploration des territoires shonas et ndébélés par des européens dont Frederick Selous et Thomas Baines.
- 1888 : signature de la concession Rudd par le roi Lobengula, abusé par une mauvaise traduction. Il cède ainsi à la BSAC de Cecil Rhodes l’ensemble des terres situées entre les fleuves Zambèze et Limpopo.
- 1895 : administration par la BSAC du territoire baptisé Rhodésie en l’honneur de Cecil Rhodes. Division administrative entre les territoires du Nord du Zambèze baptisés Rhodésie du Nord et ceux au Sud baptisés Rhodésie du Sud.
- 1923 : l’administration de la BSAC prend fin. Échec de l’intégration à l’Afrique du Sud de la Rhodésie du Sud qui prend alors le statut de colonie autonome alors que Londres conserve la mainmise sur l’administration de la Rhodésie du Nord et le Nyasaland.
- 1953-1964 : Fédération de Rhodésie et du Nyassaland regroupant la Rhodésie du Sud, la Rhodésie du Nord et le Nyasaland.
- 1964 : indépendances de la Rhodésie du Nord rebaptisée Zambie et du Nyassaland rebaptisée Malawi.
- 1965 : déclaration unilatérale d’indépendance de l’ex-Rhodésie du Sud par le gouvernement blanc de Ian Smith.
- 1970 : proclamation de la République de Rhodésie (non reconnue).
- 1978 : accords internes entre gouvernement rhodésien et mouvements nationalistes noirs modérés pour la mise en place d’une nouvelle assemblée et d’un gouvernement multiracial.
- 1979 : création éphémère de l’État de Zimbabwe-Rhodésie. Réintégration au Royaume-Uni. Accords de Lancaster House préparant l’indépendance du Zimbabwe et une redistribution des terres après 10 ans.
- 1980 : quinze ans après l’UDI de Ian Smith, les Britanniques accordent l’indépendance à la Rhodésie du Sud qui prend le nom de Zimbabwe, membre du Commonwealth. L’ancien chef de guérilla Robert Mugabe est le nouveau Premier ministre.
- 1980-1988 : « Guerre civile » entre les 2 mouvements nationalistes noirs ZANU (shonas) et ZAPU (matabélés et ndébélés).
- 1987 : modification de la constitution. Robert Mugabe devient le président du Zimbabwe au 31 décembre.
- Années 1990 : accentuation de l’autoritarisme du régime.
- 2000 : premières expropriations de ferme appartenant à des blancs. Mugabe est désavoué lors d’un référendum sur une réforme constitutionnelle.
- 2002 : Robert Mugabe gagne les élections présidentielles lors d’un scrutin dont l’honnêteté est contestée.
- 2003 : grave crise agraire et politique suite à l’expropriation par Mugabe des fermiers blancs. L’État installe sur les terres réquisitionnées des proches du régime, officiellement anciens combattants de la guerre d’indépendance. Ceux-ci n’ont cependant pas les connaissances, ni le matériel nécessaire pour cultiver leurs lopins et beaucoup de terres restent en friches. Crise politique quand les mouvements d’opposition comme la MDC sont réprimés et les élections truquées. Suite à une campagne intensive des mouvements des droits de l’Homme, des Britanniques et de l’opposition, le Commonwealth impose des mesures de rétorsion contre les principaux dirigeants du Zimbabwe. Au sein du Commonwealth, Mugabe reçoit cependant le soutien de plusieurs pays africains et dénonce des mesures prises à l’instigation des pays « blancs » (Canada, Grande-Bretagne, Australie). L’opposition locale du MDC est réprimée.
- 2004 : conséquence de la réforme agraire, l’ancien grenier à blé de l’Afrique ne peut plus subvenir à ses besoins et 70 % de la population se retrouve sans emploi. Le Zimbabwe se retire du Commonwealth.
- 2005 : le parti de Robert Mugabe, la ZANU, remporte les élections législatives sur fond de violence et de fraudes électorales face à un MDC divisé et affaibli. Entre 120 000 et 1, 5 millions d’habitants des bidonvilles d’Harare, bastions de l’opposition, sont expulsés à la fin du printemps lors de la destruction de leurs habitations sur ordre du gouvernement. Adoption d’une réforme constitutionnelle restreignant les droits de propriété et permettant au gouvernement de priver n’importe qui de passeport pour raisons « d’intérêt national. » Afin de gagner l’appui de la population Mugabe persécute la minorité ndébélés, nombre d’entre eux fuient en Afrique du Sud. Les propriétaires terriens se voient interdire de faire appel de leur expropriation. Création d’un Sénat de 66 membres, en fait une simple chambre d’enregistrement au service du Président Mugabe. L’inflation dépasse les 1 000 % en 2006. L’exode de la population vers les pays voisins s’accélère.

Politique

Le Zimbabwe est une république parlementaire. Le droit de vote est accordé à tous les citoyens de plus de 18 ans. Le président est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Carte du Zimbabwe

Provinces

Le pays est divisé en 8 provinces : Manicaland, Mashonaland Central, Mashonaland oriental, Mashonaland occidental, Masvingo, Matabeleland du Nord, Matabeleland du Sud, Midlands. Le Zimbabwe compte aussi deux villes qui ont le statut de province : Bulawayo et Harare.

Géographie

Les chutes Victoria. Le Zimbabwe est un pays de haut plateau sans accès à la mer. Le lac Kariba et le fleuve Zambèze délimitent la majeure partie de la frontière avec la Zambie (au Nord-Ouest ). Les paysages naturels sont la savane séche ou arborée. Le pays couvre une superficie de 390 580 km². Parmi les ressources naturelles se trouvent : le charbon, le chrome, l’amiante, l’or, le nickel, le cuivre, les minerais de fer, le vanadium, le lithium, l’étain, et les métaux du groupe du platine. Le Zimbabwe souffre de déforestation, d’érosion des sols, et régulièrement de sécheresse. Le rhinocéros noir est en danger d’extinction en raison du braconnage.

Économie

L’implication du pays dans la guerre en République démocratique du Congo a pesé lourd sur l’économie du pays, mais en échange Mugabe et les hauts fonctionnaires zimbabwéen ont fait fortune grâce aux minerais du Congo (cobalt, diamant, etc.). L’inflation était de 32 % en 1998, 59 % en 1999, 208 % en février 2002 et elle a atteint le chiffre record de 1 042, 9 % en mai 2006. Le secteur de l’agriculture a souffert d’une répartition des terres mal engagée en 1999 et 2000. En 1996, 4 500 fermiers blancs possédaient encore à cette date environ 30 % des terres cultivables du pays (contre 70 % en 1980) cultivant blé, arachides et tabac et dont le chiffre d’affaire représentait plus de 50 % du PIB. Surnommé le grenier à blé de l’Afrique, le pays participait en tant que fournisseur de denrées au Programme alimentaire mondial (PAM). Depuis, la moitié de ces terres ont été morcelées ou redistribuées en dépit du bon sens à des amis du régime ou à des fermiers noirs sans la connaissance technique pour gérer des exploitations. De nombreux blancs ont alors émigré vers l’Australie, la Zambie, l’Afrique du Sud ou l’Angleterre. Depuis, le Zimbabwe est devenu client du PAM. Pour sa part, le président Mugabe voit dans la raison de cette crise économique les sanctions imposées à son régime par les États-Unis et l’Union européenne en raison des atteintes aux droits de l’homme. Air Zimbabwe. Le secteur touristique est également en crise et les touristes occidentaux évitent le pays, inquiets à cause des sentiments anti-blancs. Le gouvernement compte cependant attirer des touristes chinois mais ceux-ci devraient difficilement combler le vide laissé par des touristes occidentaux détenteurs de devises. Le 31 juillet 2006, le gouvernement annonce la réévaluation de 1 000 % de sa monnaie. De nouvelles coupures sont alors mises en circulation et durant trois semaines, les deux auront cours. Cette réévaluation ne devrait cependant en rien enrayer la grave crise économique, où le taux de chômage est d’environ 70 %. La raison d’être de cette opération est très vraisemblablement purement cosmétique, en faisant croire que les prix ont baissé. C’est ainsi que dans une publicité télévisée du gouvernement, on voit une femme au foyer annoncer qu’un pain alors qu’auparavant il coûtait 200 000. Le Zimbabwe a battu un nouveau record d’inflation en janvier 2007 à 1 593 % en rythme annuel, quelques jours après l’annonce du limogeage du ministre des Finances, Herbert Murerwa, remplacé par Samuel Mumbengegwi. L’inflation pour le mois de mars 2007 serait de 2 200 %. En août 2007, 2 litres d'huile de cuisine coûtent 400 000 dollars zimbabwéens, environ 2, 8 US$ ou 2 €. La devise américaine s'échange officiellement contre 252 $ZWD mais vaut près de 200 000 $ZWD au marché noir (septembre 2007).

Démographie

Le pays compte environ 11 millions d’habitants (2000). Ravagé par le sida, l’épidémie a fait baisser l’espérance de vie et est devenue une vraie menace pour la survie de l’état zimbabwéen. FAO, 2005). Population en milliers d’habitants.

Culture

Près de la ville de Masvingo, au Sud du pays, se trouvent les ruines du Grand Zimbabwe.

Surveillance des communications

Selon un avis publié le 3 août 2007 (manque les références), le Président du Zimbabwé, Robert Mugabe a signé une loi autorisant les agents de la sécurité de l'Etat à surveiller les lignes téléphoniques dont les connexions mobiles, le courrier postal et Internet. Les autorités disent que la nouvelle loi vise à protéger la sécurité nationale et prévenir le crime, mais les associations de protection des Droits de l'Homme craignent que cela vise à censurer la liberté d'expression et à réprimer ceux qui veulent exprimer leur différence d'opinion. La loi donne à la police et aux départements de la sécurité nationale, du renseignement et de la défense d'importants moyens financiers pour intercepter les télécommunications et prévoit la création d'un centre de surveillance. La poste, les sociétés de télécommunications et les fournisseurs d'accès à Internet sont priés de s'assurer que leurs "systèmes sont techniquement capables de soutenir des interceptions légales à tout moment". Les critiques ont jugé que la loi est un stratagème du gouvernement pour lui permettre d'identifier les opposants, à un moment où la politique de Mugabe subit une critique croissante de la part des gouvernements occidentaux du fait que le pays est au bord de l'effondrement absolu.

Références

Codes

Le Zimbabwe a pour codes :
- FV, selon la Liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- ZI, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- ZIM, selon la liste des codes pays du CIO,
- ZW, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- ZW, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- ZWE, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3,
- ZWE, selon la norme ISO 3166-1, code alpha-3 (liste des codes pays),

Voir aussi

- Anciens emblèmes de la Rhodésie
- Toponymie du Zimbabwe
- Liste des présidents du Zimbabwe
- Wellington Chibebe: syndicaliste du Zimbabwe

Lien externe


- af:Zimbabwe am:ዚምባብዌ an:Zimbabue ang:Simbabwe ar:زيمبابوي ast:Zimbabue az:Zimbabve bg:Зимбабве bn:জিম্বাবুয়ে bpy:জিম্বাবুয়ে br:Zimbabwe bs:Zimbabve ca:Zimbabwe cs:Zimbabwe cv:Зимбабве cy:Zimbabwe da:Zimbabwe de:Simbabwe diq:Zimbabwe dz:ཛིམ་བབ་ཝེ་ el:Ζιμπάμπουε en:Zimbabwe eo:Zimbabvo es:Zimbabue et:Zimbabwe eu:Zimbawe fa:زیمبابوه fi:Zimbabwe frp:Zimbaboue ga:An tSiombáib gd:Siombabue gl:Cimbabue - Zimbabwe he:זימבבואה hi:ज़िम्बाबवे hr:Zimbabve ht:Zimbabwe hu:Zimbabwe id:Zimbabwe ie:Zimbabwe io:Zimbabwe is:Simbabve it:Zimbabwe ja:ジンバブエ ka:ზიმბაბვე kk:Зимбабуе ko:짐바브웨 ks:जिम्बाबवे ku:Zîmbabwe kw:Simbabwe la:Zimbabua lij:Zimbabwe ln:Zimbabwe lt:Zimbabvė lv:Zimbabve mk:Зимбабве ml:സിംബാബ്‌വെ mr:झिम्बाब्वे ms:Zimbabwe nah:Zimbāhue nds:Simbabwe nl:Zimbabwe nn:Zimbabwe no:Zimbabwe nov:Zimbabwe oc:Zimbabwe pam:Zimbabwe pl:Zimbabwe pms:Zimbabwe ps:زېمبابوې pt:Zimbabwe ro:Zimbabwe ru:Зимбабве sa:जिम्बाबवे scn:Zimbabbui se:Zimbabwe sh:Zimbabve simple:Zimbabwe sk:Zimbabwe sl:Zimbabve sq:Zimbabveja sr:Зимбабве su:Zimbabwé sv:Zimbabwe sw:Zimbabwe ta:சிம்பாப்வே tg:Зимбабве th:ประเทศซิมบับเว tl:Zimbabwe tn:Zimbabwe tr:Zimbabve ts:Zimbabwe uk:Зімбабве uz:Zimbabve ve:Zimbagwe vec:Zinbàbue vi:Zimbabwe vo:Simbabvän wo:Simbaawee yi:זימבאבװע zh:辛巴威 zh-min-nan:Zimbabwe
Sujets connexes
Accords de Lancaster House   Afrique   Afrique du Sud   Air Zimbabwe   Amiante   Anciens emblèmes de la Rhodésie   Anglais   Années 1990   Arachide   Australie   Bantous   Bidonville   Blé   Botswana   Braconnage   Bulawayo   Canada   Cecil Rhodes   Chutes Victoria   Chômage   Cobalt   Commonwealth   Cuivre   David Livingstone   Diamant   Dollar zimbabwéen   Droits de l'homme   Déforestation   FV   Fer   Fédération de Rhodésie et du Nyassaland   Février 2002   Grande-Bretagne   Guérilla   Harare   Herbert Murerwa   Houille   ISO 3166-1   Ian Smith   Inflation   Lac Kariba   Langue officielle   Limpopo   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Lithium   Lobengula   Londres   Mai 2006   Malawi   Mars 2007   Masvingo   Monument national du Grand Zimbabwe   Mozambique   Nickel   Or   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Pain   Parlement   Pays   Platine   Portugal   Produit intérieur brut   Programme alimentaire mondial   Président   Présidents du Zimbabwe   Rhinocéros   Rhodésie du Sud   Robert Mugabe   Royaume-Uni   République   République démocratique du Congo   République populaire de Chine   Savane   Syndrome d'immunodéficience acquise   Sécheresse   Tabac   Toponymie du Zimbabwe   Union européenne   Vanadium   Wellington Chibebe   ZI   ZIM   ZW   ZWE   Zambie   Zambèze   Zimbabwe-Rhodésie   Zoulou  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^