Eugène Viollet-le-Duc

Infos
Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc (Paris, 27 janvier 1814 - Lausanne (Suisse), 17 septembre 1879) est un architecte français, connu surtout pour ses restaurations de constructions médiévales.
Eugène Viollet-le-Duc

Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc (Paris, 27 janvier 1814 - Lausanne (Suisse), 17 septembre 1879) est un architecte français, connu surtout pour ses restaurations de constructions médiévales.

Biographie

Il était le fils d'un haut-fonctionnaire et ses amis d'adolescence furent l'écrivain Charles Augustin Sainte-Beuve et Prosper Mérimée. Au début des années 1830, un mouvement de restauration du patrimoine médiéval apparut en France. Prosper Mérimée demanda à Viollet-le-Duc, architecte (il avait boudé les Beaux-Arts) de retour d'un voyage d'études en Italie, de restaurer l'abbaye de Vézelay en 1840. Ce travail marqua le commencement d'une longue série de restaurations, dont les plus connues sont - le Mont Saint Michel, Carcassonne, Cathédrale Notre-Dame de Paris, Châteaux de Roquetaillade et Pierrefonds.

Œuvre

Quelques-unes de ses restaurations :
- Églises :
- Sainte-Marie-Madeleine (Vézelay)
- Notre-Dame de Paris (Paris), avec Jean-Baptiste-Antoine Lassus
- Basilique Saint-Denis (Saint-Denis)
- Sainte-Chapelle (Paris), avec Félix Duban et Jean-Baptiste-Antoine Lassus
- Saint-Louis (Poissy)
- Semur-en-Auxois
- Saint-Nazaire (Carcassonne)
- Basilique Saint-Sernin (Toulouse)
- Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont-Ferrand
- Cathédrale de Lausanne (1874)
- Chapelle
-Chapelle du château de Roquetaillade
- Hôtels de ville :
- Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne)
- Narbonne (Aude)
- Compiègne (Oise)
- Châteaux :
- Cité de Carcassonne (Aude)
- Château de Roquetaillade (Gironde)
- Château de Pierrefonds (Oise)
- Château de Coucy (Aisne) Quelques-une de ses réalisations :
- Château du Tertre (Ambrières-les-Vallées en Mayenne)
- Château d'Abbadie (Hendaye)
- Remparts de vieille ville d'Avignon Pendant toute sa carrière, il prendra des notes et des croquis, pas seulement des constructions sur lesquelles il travaillait, mais aussi des constructions romanes, gothiques et Renaissance qui devaient être bientôt démolies. Son étude de la période médiévale et de la Renaissance ne s'est pas limité à l'architecture : il s'intéressa aussi au mobilier, aux vêtements, aux instruments de musique, à l'armement… La Cité de Carcassonne restaurée par Viollet-le-Duc et le Pont Vieux traversant l'Aude Il est aussi historien et surtout théoricien de l'architecture. À ce titre, il tentera de s'imposer à la chaire d'histoire de l'architecture de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (expérience vaine, en raison d'une cabale menée par Julien Guadet - qui prendra sa place - et par Jean-Louis Pascal). Il sera ensuite, en réaction contre l'enseignement de la rue Bonaparte, à l'origine de la création de l'École spéciale d'architecture, boulevard Raspail. Ses idées inspirèrent nombre de ses contemporains, des créateurs de l'art nouveau au tournant du et trouvèrent même un nouvel essor au travers de réalisations récentes. Homme aux amitiés remarquées, son nom a été associé aux excès du romantisme, - Faire du Viollet-le-Duc - avait, jusqu’à la fin du , des connotations péjoratives que les colloques et expositions présentés lors du centenaire de sa mort en 1879 ont contribué à atténuer.

Doctrine

Son point de vue sur la restauration est remarquable et s'oppose à la simple conservation : En application de ces principes, Viollet-le-Duc modifia irrémédiablement plusieurs monuments, ce qui explique que son œuvre soit controversée, mais ceci permit souvent de les sauver. La basilique Saint-Sernin à Toulouse a été « dé-restaurée » en 1975-76, c'est-à-dire qu'on est revenu à l'état précédant les restaurations de Viollet-le-Duc.

Publications

Viollet-le-Duc fut également l'auteur de nombreux ouvrages sur l'architecture :
- Dictionnaire raisonné de l'architecture française du au (1854 à 1868) ;
- Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carolingienne à la Renaissance (Bance et Morel, Paris, 1858 à 1870) ;
- (en 2 volumes) (1858-1872).
- Description du château de Coucy (1875)
- Description du château de Pierrefonds (1857)
- La Cité de Carcassonne (1888)
- Histoire d’une maison (Hetzel, Paris, 1873)
- Histoire d’une forteresse (Hetzel, Paris, 1874)
- Histoire de l'habitation humaine (Hetzel, Paris, 1875)
- Comment on devient un dessinateur (J. Hetzel et Cie. Paris, vers 1878)

Quelques élèves d'Eugène Viollet-le-Duc

-Paul Abadie
-Anatole de Baudot
-Édouard Corroyer
-Eugène Millet
-Maurice Oradou
-André Emile Lecomte du/de Noüy (1840-1914)
-Édmond Duthoit

Sources

Bibliographie

-Jean-Paul Midant, Au Moyen Âge avec Viollet-le-Duc, ed. L'Aventurine, coll. Parangon, Paris, 2001, ISBN 2-84190-068-1 ===
Sujets connexes
Aisne (département)   Ambrières-les-Vallées   Anatole de Baudot   Années 1830   Architecte   Architecture   Architecture gothique   Art roman   Aude (fleuve)   Avignon   Carcassonne   Carolingiens   Cathédrale Notre-Dame de Paris   Cathédrale de Lausanne   Charles Augustin Sainte-Beuve   Château   Château d'Abbadie   Château de Coucy   Château de Pierrefonds   Château de Roquetaillade   Cité de Carcassonne   Compiègne   Eugène Millet   Félix Duban   Gironde   Hendaye   Italie   Jean-Baptiste-Antoine Lassus   Julien Guadet   Lausanne   Mayenne (département)   Moyen Âge   Narbonne   Oise (département)   Paris   Paul Abadie   Pierre-Jules Hetzel   Poissy   Prosper Mérimée   Renaissance artistique   Romantisme   Saint-Antonin-Noble-Val   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Sainte-Chapelle   Semur-en-Auxois   Suisse   Tarn-et-Garonne   Toulouse   Vézelay  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^