Prusse-Orientale

Infos
Prusse orientale (en rouge) au sein du Royaume de Prusse (en bleu) dans l'empire germanique en 1871 La Prusse-Orientale - appelée aussi jusqu'en 1701 la Prusse ducale - était une province de la Prusse sur la mer Baltique dont la capitale était Königsberg. Elle constitue d'ailleurs le noyau historique de cet État (avec la marche de Brandebourg) et c'est là que fut couronné en 1701 Frédéric I comme roi "en" Prusse. Drapeau historique de la province de "Pr
Prusse-Orientale

Prusse orientale (en rouge) au sein du Royaume de Prusse (en bleu) dans l'empire germanique en 1871 La Prusse-Orientale - appelée aussi jusqu'en 1701 la Prusse ducale - était une province de la Prusse sur la mer Baltique dont la capitale était Königsberg. Elle constitue d'ailleurs le noyau historique de cet État (avec la marche de Brandebourg) et c'est là que fut couronné en 1701 Frédéric I comme roi "en" Prusse. Drapeau historique de la province de "Prusse orientale" La Prusse est à l’origine occupée par un peuple balte, les Borusses. Au Moyen Âge, les Baltes comptent parmi les derniers peuples d’Europe encore païens. Les multiples campagnes d’évangélisation venues de Pologne tournent à l’échec et, au début du XIII° siècle, les Borusses envahissent la Mazovie. Le roi de Pologne fait donc appel en 1225 aux Chevaliers Teutoniques. La campagne de la Prusse commence en 1231 sous le commandement d’Hermann Blake. La conquête se fait surtout grâce à la construction de châteaux forts et de razzias dans les villages baltes. Les premiers châteaux sont bâtis sur les bords de la Vistule, à Thorn, Elbing et Kulm, puis sur les bords de la Baltique dans le Samland. Le peuple borusse qui vivait en partie grâce à la pêche se voit privé de son accès à la mer. Königsberg est fondée en 1255. Au milieu du XIII° siècle, les Borusses tentent une ultime révolte qui ne fera que précipiter leur déclin. De 170 000 avant la conquête, les Prussiens ne sont plus que 90 000 vers 1300. La Prusse devient alors une terre de colonisation allemande. Des terres agricoles sont généreusement données aux colons venus d’Allemagne et de Hollande. Les villes de Prusse connaissant une expansion spectaculaire et la construction de ports permet des échanges commerciaux avec le reste de la mer Baltique. Le pays s’étend aussi vers l’Ouest en annexant Danzig. La Prusse orientale connaît donc une ère de prospérité jusqu’au XV° siècle, bénéficiant de la réputation de terre de Croisade, du fait de combats sporadiques contre les Lituaniens restés païens. Mais en 1386, le mariage du roi de Lituanie avec l’héritière de Pologne change la donne diplomatique dans la région. La Pologne et la Lituanie s’allient contre les Teutoniques. En 1410, la bataille de Grunwald marque le début du recul des chevaliers teutoniques. Au cours de défaites successives durant le XV° siècle, la Prusse s’appauvrit et n’est vers la fin du siècle plus que le vassal du roi de Pologne et dotée d’un territoire réduit. Aussi, du fait de la conversion des Lituaniens, la Prusse n’est plus considérée comme terre de croisade et perd le soutien des autres princes d’Europe. Mais la soumission du duché de Prusse à la Pologne permet une certaine renaissance économique, car n’ayant plus à subir de guerres. En 1618, alors que débute la guerre de Trente Ans, les maisons de Prusse et de Brandebourg se marient, permettant ainsi à la Prusse orientale de renouer avec ses racines allemandes et de former avec le Brandebourg ce qui allait devenir un siècle plus tard l’une des plus grandes puissances d’Europe : le royaume de Prusse. Le nord-est de la province fut ravagé par la peste au début du dix-huitième siècle (1709-1710) et repeuplé ensuite par des populations diverses (dont des Salzbourgeois protestants et des Suisses). La province fut un des hauts lieux de l'Aufklärung (siècle des Lumières) en Allemagne et il faut signaler que Kant (1724-1804) naquit et travailla à Königsberg. Le premier partage de la Pologne (1772) permit de réunir les deux parties du royaume de Prusse (Brandebourg-Poméranie et Prusse dite "ducale") - et d'adjoindre à la province l'Ermland avec Allenstein, de population catholique. Le reste de la province avait embrassé le protestantisme luthérien au . La province fut lourdement touchée par les campagnes napoléoniennes (les champs de bataille d'Eylau et Friedland s'y trouvent ainsi que la ville de Tilsit sur le Niémen/Memel). Elle resta au une province rurale qui connut un fort exode rural vers la Ruhr lorsque la révolution industrielle toucha l'Allemagne. Province exposée à l'est de l'empire allemand après 1871, elle connut aussi la germanisation de ses populations lituaniennes et slaves (Masures) au tournant des et siècles. La guerre de 1914-1918 lui fit connaître l'invasion russe (en 1914, Hindenburg réussit à arrêter cette invasion à Tannenberg, qui devint une sorte de mythe du nationalisme allemand jusque 1945). Cette province fut séparée du reste de l'Allemagne à l'issue de la Première Guerre mondiale, lors de la création du « corridor de Dantzig », qui ouvrait un accès vers la mer Baltique pour la Pologne. Elle perdit également au nord le "territoire de Memel" (annexé en 1923 par la Lituanie). Le plébiscite en Masurie en 1920 donna une majorité écrasante en faveur du maintien au sein de l'empire allemand. La province, isolée, appauvrie, se laissa partiellement séduire par le nazisme dans les années 30. Le gauleiter nazi Erich Koch la gouverna de main de fer (tout en gouvernant l'Ukraine de 1941 à 1944). Après la défaite de la Pologne en 1939, elle se vit agrandie de terres purement polonaises (Zichenau/ciechanow et Suwalki), s'étendant ainsi jusqu'aux portes de Varsovie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la province fut conquise par l'armée soviétique à partir de janvier 1945, puis divisée entre la Russie et la Pologne suite aux conférences de Yalta et Potsdam.
-La partie polonaise est appelée Voïvodie de Varmie-Masurie. Le gouvernement polonais en expulsa les Allemands tout en cherchant à maintenir sur place les Masures, considérés comme des Polonais germanisés.
-La partie russe est appelée oblast de Kaliningrad : il s'agit aujourd'hui d'une enclave entre Pologne et Lituanie, séparée du reste de la Russie. L'oblast de Kaliningrad est l'un des 88 membres de la Fédération de Russie. Elle a son propre gouvernement, présidé par un Gouverneur, qui est nommé par le Parlement local sous la présentation du pouvoir fédéral. Jusqu'en 1945, la province eut une population allemande, mais il y avait aussi une minorité d'origine lituanienne et une minorité masurienne qui parlait un dialecte polonais. Ces deux minorités se sentaient fortement attachées à la Prusse et à l'Allemagne. Les habitants qui n'avaient pas réussi à s'enfuir furent maltraités, et finalement expulsés par les autorités polonaises (dès 1945-46) et soviétiques en 1947. La communtauté (est-)prussienne continue à vivre au sein de la Landsmannschaft Ostpreußen (www.ostpreussen.de) et les petites associations allemandes en Prusse orientale. En 2005, la Russie a fêté le 750 anniversaire de la fondation de Königsberg. Bibliographie: Pierre Benoit, Axelle Michel Tournier, Le roi des aulnes

Voir aussi


- Liste des rois de Prusse
- Prusse occidentale Catégorie:Enclave historique Catégorie:Subdivision de l'Allemagne Catégorie:Troisième Reich Catégorie:Prusse cs:Východní Prusko da:Østpreussen de:Ostpreußen en:East Prussia eo:Orienta Prusio es:Prusia Oriental fi:Itä-Preussi he:פרוסיה המזרחית id:Prusia Timur it:Prussia Orientale ja:東プロイセン ko:동프로이센 la:Borussia orientalis nds:Oostpreußen nl:Oost-Pruisen nn:Aust-Preussen no:Østpreussen pl:Prusy Wschodnie pt:Prússia Oriental ro:Prusia Răsăriteană ru:Восточная Пруссия sk:Východné Prusko sr:Источна Пруска sv:Ostpreussen zh:東普魯士
Sujets connexes
Allemagne   Bataille de Friedland   Bataille de Grunwald   Brandebourg   Corridor de Dantzig   Croisade   Danzig   Emmanuel Kant   Erich Koch   Guerre de Trente Ans   Hindenburg   Hollande   Kaliningrad   Liste des rois de Prusse   Lituanie   Mer Baltique   Moyen Âge   Nazisme   Oblast de Kaliningrad   Peste   Pologne   Poméranie   Potsdam   Première Guerre mondiale   Prusse   Ruhr (région)   Russie   Seconde Guerre mondiale   Tilsit   Toruń   Ukraine   Varsovie   Vistule   Yalta  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^