Hiroshima mon amour

Infos
Hiroshima mon amour (Titre japonais : 二十四時間の情事, 24 jikan no jôji, soit : une liaison de 24 heures) est un film franco-japonais d'Alain Resnais sorti en 1959.
Hiroshima mon amour

Hiroshima mon amour (Titre japonais : 二十四時間の情事, 24 jikan no jôji, soit : une liaison de 24 heures) est un film franco-japonais d'Alain Resnais sorti en 1959.

Synopsis

Une actrice se rend à Hiroshima pour tourner un film sur la bombe atomique. Elle y rencontre un Japonais qui deviendra son amant, mais aussi son confident, à qui elle racontera ses souvenirs d'un amour impossible avec un soldat allemand pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Commentaires

À la fois poème d'amour et de mort, évocation de la première bombe atomique lancée sur la ville et appel à la réconciliation des peuples. Ce film, comme Nuit et brouillard, participe du devoir de mémoire et rappelle, même si cela peut paraître dérisoire par rapport aux souffrances des blessés d'Hiroshima, l'injustice qui a frappé, à la libération de Nevers, le soldat allemand, tué, et la Française, tondue, pour avoir été coupable d'amour. Ce film, en plus d'être un travail sur la mémoire, rappelle l'impossibilité de parler d'Hiroshima en soulevant l'écart entre représentation et réalité non-totalisable. Ce film souligne également l'écart entre l'Histoire (la bombe atomique) et l'histoire (deux amants à Hiroshima). Dans Table ronde sur Hiroshima, les critiques du cahiers du cinéma souligne le fait que ce film n'a jamais eu aucun précédent dans l'histoire du cinéma et sa ressemblance avec la modernité dans d'autres arts (cubisme, Stravinski, nouveau roman)

Fiche technique

-Durée : 91 minutes
-Scénario et dialogues de Marguerite Duras
-Musique de Georges Delerue et Giovanni Fusco
-Date de sortie : 10 juin 1959 (France)

Distribution

-Emmanuelle Riva : Elle
-Eiji Okada : Lui
-Bernard Fresson : le soldat allemand
-Stella Dassas : la mère
-Pierre Barbaud : le père

Autour du film

- Au festival de Cannes 1959 Orfeu Negro de Marcel Camus reçoit la Palme d'Or, on y remarque aussi Les Quatre cents coups de François Truffaut et Nazarin de Luis Buñuel.
- Prix Méliès en 1959. ==
Sujets connexes
Alain Resnais   Bernard Fresson   Bombe A   Emmanuelle Riva   Festival de Cannes 1959   France   François Truffaut   Georges Delerue   Giovanni Fusco   Hiroshima   Japon   Luis Buñuel   Marcel Camus   Marguerite Duras   Nazarin   Nevers   Nuit et brouillard (film)   Orfeu Negro   Prix Méliès  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^