Orchestre symphonique de Montréal

Infos
Concert gratuit de l'OSM dirigé par le chef en résidence Jean-François Rivest au parc Jean-Drapeau, juillet 2007. L'orchestre symphonique de Montréal, actuellement dirigé par le chef américain d'origine japonaise Kent Nagano, est le plus prestigieux orchestre symphonique professionnel du Canada et compte parmi les meilleurs orchestres d'Amérique.
Orchestre symphonique de Montréal

Concert gratuit de l'OSM dirigé par le chef en résidence Jean-François Rivest au parc Jean-Drapeau, juillet 2007. L'orchestre symphonique de Montréal, actuellement dirigé par le chef américain d'origine japonaise Kent Nagano, est le plus prestigieux orchestre symphonique professionnel du Canada et compte parmi les meilleurs orchestres d'Amérique.

Histoire

Fondé en 1934 avec le soutien du gouvernement du Québec, l'orchestre symphonique de Montréal réalise son premier concert le 14 janvier 1935 dans la salle de l'école Le Plateau, dans le parc Lafontaine, sous la direction du chef canadien Rosario Bourdon. L'orchestre interpréta notamment les œuvres de Beethoven, Tchaïkovsky, Mendelssohn, Debussy, Goldmark, et de Calixa Lavallée. Wilfrid Pelletier, chef d'orchestre au Metropolitan Opera de New York, en devient peu après le premier directeur artistique, et crée les Matinées symphoniques pour la jeunesse et les Concerts d'été en plein air sur l'esplanade du Châlet du Mont Royal. De 1940 à 1957, le belge Désiré Defauw succède à Pelletier et invite de nombreux chefs d'orchestre renommés, tels que Charles Münch, Bruno Walter, Georges Enesco, Igor Stravinski, Leopold Stokowski, Leonard Bernstein, Pierre Monteux, Josef Krips, Ernest Ansermet et Otto Klemperer. En 1957, Igor Markevitch, nommé nouveau directeur artistique, multiplie les activités de l'orchestre et lui fait acquérir un statut professionnel. Zubin Mehta le remplace de 1961 à 1967, période pendant laquelle l'orchestre symphonique de Montréal réalise ses premières tournées, et devient le premier orchestre canadien à s'être produit en Europe. Il est remplacé par Franz-Paul Decker de 1967 à 1975, puis brièvement par Rafael Frühbeck de Burgos de 1975 à 1976. En 1977, Charles Dutoit devient directeur artistique de l'orchestre, poste qu'il occupa jusqu'en 2002. C'est sous son impulsion que sont créés le festival Mozart Plus à la basilique Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal, ainsi que plusieurs concerts gratuits dans les parcs de la région de Montréal. En 1981, l'orchestre effectue une tournée continentale au Canada et aux États-Unis d'Amérique, puis de 1981 à 1987, sept tournées en Asie dont six passages au Japon, neuf tournées en Europe, et deux en Amérique du Sud. L'orchestre symphonique de Montréal réalise ensuite cinq concerts au Hollywood Bowl à Los Angeles en août 1987, puis trois concerts au festival de Ravinia pendant l'été 1988. En 1990, l'orchestre répond à l'invitation au festival d'été du prestigieux Boston Symphony Orchestra à Tanglewood, tout en se produisant annuellement au Carnegie Hall de New York depuis 1982. Il s'en suit une période de repos, jusqu'en 1999 : l'orchestre participe alors à la 15 édition du Festival de Musica de Canarias aux Îles Canaries en janvier, puis entame une tournée au Japon pendant le mois de juin, puis une tournée de deux semaines en Allemagne. En février 2000, l'orchestre réalisa une tournée d'une semaine en Floride. Le 27 juin 2006, le gouvernement du Québec annonce la construction d'une salle de concert pour l'OSM évaluée à 105 millions de $ en partenariat public-privé. Celle-ci devrait être livrée au plus tard en 2011.

Direction

-Wilfrid Pelletier (1935–1940)
-Désiré Defauw (1941–1952)
-Otto Klemperer (1950–1953)
-Igor Markevitch (1957–1961)
-Jacques Beaudry (1962)
-Zubin Mehta (1961–1967)
-Franz-Paul Decker (1967–1975)
-Rafael Frühbeck de Burgos (1975–1976)
-Charles Dutoit (1977–2002)
-Kent Nagano (2006–)

Récompenses

- décembre 1984 : disque de platine pour l'enregistrement du Boléro de Maurice Ravel (plus de exemplaires vendus);
- février 1996 : Grammy pour l'enregistrement de l'opéra Les Troyens de Berlioz;
- février 2000 : Grammy de « la meilleure interprétation instrumentale - soliste avec orchestre » pour l'enregistrement des et 3 concertos de Sergueï Prokofiev et du 3 concerto de Béla Bartók avec Martha Argerich et Charles Dutoit.
- novembre 2001 : Prix du meilleur concert de l'année au Gala des Prix Opus du Conseil québécois de la musique pour Elektra de Richard Strauss.
- 2002 : meilleur concert de l'année lors du Gala des Prix Opus du Conseil québécois de la musique, catégorie musiques classique, romantique et moderne, pour Wozzeck d'Alban Berg.
- avril 2003, automne 2003 : Juno du meilleur disque classique « catégorie grand ensemble ou soliste avec grand ensemble » pour les Concertos pour violons volume II de Max Bruch, par l'orchestre symphonique de Montréal et le violoniste James Ehnes sous la direction de Mario Bernardi. Prix Félix pour le même enregistrement.

Voir aussi

Lien externe

- Montreal Montreal Catégorie:Montréal en:Montreal Symphony Orchestra he:התזמורת הסימפונית של מונטריאול ja:モントリオール交響楽団 zh:蒙特利尔交响乐团
Sujets connexes
Alban Berg   Allemagne   Amérique du Sud   Asie   Basilique Notre-Dame de Montréal   Belgique   Boléro (Ravel)   Bruno Walter   Béla Bartók   Calixa Lavallée   Carnegie Hall   Charles Dutoit   Charles Münch   Claude Debussy   Concerto pour piano n° 1 de Prokofiev   Ernest Ansermet   Europe   Floride   Georges Enesco   Hector Berlioz   Hollywood Bowl   Igor Markevitch   Igor Stravinski   Jacques Beaudry   Japon   Jean-François Rivest   Josef Krips   Kent Nagano   Leonard Bernstein   Leopold Stokowski   Les Troyens   Los Angeles   Ludwig van Beethoven   Martha Argerich   Maurice Ravel   Max Bruch   Metropolitan Opera   Montréal   New York   Otto Klemperer   Parc Jean-Drapeau   Pierre Monteux   Piotr Ilitch Tchaïkovski   Prix Félix   Prix Juno   Québec   Rafael Frühbeck de Burgos   Richard Strauss   Sergueï Prokofiev   Tanglewood   Vieux-Montréal   Wilfrid Pelletier   Wozzeck   Zubin Mehta  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^