Bras oscillant

Infos
Bras oscillant

Moto

Un bras oscillant démonté La Kawasaki 500 était équipée d'un bras oscillant classique, avec deux combinés à l'arrière La Honda Hornet est équipée d'un bras oscillant moderne, avec combiné unique devant la roue arrière Mono bras oscillant sur une Triumph Speed Triple 1050 Un bras oscillant fortement triangulé sur une moto moderne Le bras oscillant est un composant de la suspension arrière des motos modernes. Historiquement, les motos n'avaient pas de suspension arrière car la fonction amortisseur était dévolue à la selle. Apparue ensuite la suspension coulissante (l'arrière du cadre était rigide, seule la roue était mobile). Afin de permettre une plus grande amplitude, la solution fut de rendre l'arrière du cadre articulé : c'est le bras oscillant. Depuis les années 1950 , la technique du bras oscillant s'est généralisée. Il s'agit d'un ou de deux bras articulés soit à l'arrière du cadre, soit à l'arrière du groupe moteur-boîte de vitesses. Dans le montage classique, le bras est composé de deux branches (une de chaque côté de la roue) et d'une paire de combinés ressort-amortisseur qui relient l'arrière du bras au haut du cadre de la moto. Dans d'autres montages, le bras est unique et actionne un seul combiné de suspension (en 1948, Imme utilisait ce montage). Il peut aussi être double, et actionner un seul combiné situé devant la roue arrière (ou à n'importe quel endroit), souvent par l'intermédiaire de biellettes. Le combiné situé devant la roue arrière est apparu avec la 500 Vincent HRD en 1949 (système cantilever). La suspension avant Earles intègre aussi un bras oscillant. Certaines suspensions avant modernes font appel à un bras oscillant, ce qui n'est pas sans poser problème, car le bras doit prévoir de laisser le passage à la roue pour tourner, ce qui contraint à l'élargir, diminuant ainsi la garde au sol. Dans le cas des motos à transmission par arbre, l'arbre passe à l'intérieur du bras oscillant. Dans les années 1960 à 1970, les repose-pieds du passager étaient fixés sur le bras oscillant de nombreux modèles de motos. Cette solution, la plus simple à mettre en œuvre, faisait assurer une partie de la suspension au passager, ce qui n'est plus envisageable aujourd'hui. Catégorie:Composant de motocyclette
Sujets connexes
Années 1950   Garde au sol   Imme   Porte-à-faux   Suspension de véhicule  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^