Bauhaus

Infos
Logo du Bauhaus créé en 1922 par O. Schlemmer Façade du bâtiment du Bauhaus à Dessau Le Bauhaus est un Institut d'arts et de métiers fondé en 1919 à Weimar (Allemagne) par Walter Gropius, et qui par extension désigne un courant artistique concernant, notamment, l'architecture et le design, mais aussi la photographie, le costume et la danse. Ce mouvement posera les bases de la réflexion sur l'architecture moderne, et notamment du style international. En 1933, Le Bauha
Bauhaus

Logo du Bauhaus créé en 1922 par O. Schlemmer Façade du bâtiment du Bauhaus à Dessau Le Bauhaus est un Institut d'arts et de métiers fondé en 1919 à Weimar (Allemagne) par Walter Gropius, et qui par extension désigne un courant artistique concernant, notamment, l'architecture et le design, mais aussi la photographie, le costume et la danse. Ce mouvement posera les bases de la réflexion sur l'architecture moderne, et notamment du style international. En 1933, Le Bauhaus est fermé par les nazis et sa dissolution est prononcée par ses responsables. De nombreux artistes et professeurs s'enfuient aux États-Unis pour échapper au Nazisme. Le programme du Bauhaus a suscité l'adhésion d'un grand nombre d'artistes d'avant-garde de toute l'Europe, parmi lesquels on peut citer Johannes Itten, Wassily Kandinsky, Paul Klee, László Moholy-Nagy ou Marcel Breuer. Le Bauhaus a connu trois directeurs : Walter Gropius, Hannes Meyer et Mies Van der Rohe.

Histoire du Bauhaus

La création du Bauhaus

Walter Gropius - fondateur et directeur de Bauhaus (1919-1928) La création du Bauhaus se déroule en Allemagne durant la période troublée de l'immédiate après-guerre et s'inscrit dans l'histoire des mouvements artistiques novateurs du début du . Après sa démission en 1915 de la direction de l'école des arts décoratifs de Weimar (Kunstgewerbeschule), Henry van de Velde qui était l'un des membres importants du Deutscher Werkbund recommande que Walter Gropius lui succède . La première Guerre mondiale achevée, Gropius qui s'était formé dans le cabinet d'architecture de Peter Behrens et avait activement participé au mouvement du Deutscher Werkbund, cherche à développer ses idées novatrices en matière d'art et d'architecture. Après la proclamation de la République de Weimar en novembre 1918, Gropius propose au gouvernement provisoire de réunir l'école des arts décoratifs et l'académie des beaux-arts de Weimar. Le 12 avril 1919, Gropius est nommé directeur de l'école appelée alors Stattlichen Bauhauses in Weimar, p. 17. Walter Gropius publie alors le manifeste et le programme du Bauhaus. Dans le manifeste du Bauhaus, il annonce le but de l'école en ces termes : « Le but final de toute activité plastique est la construction ! Architectes, sculpteurs, peintres ; nous devons tous revenir au travail manuel, parce qu’il n'y a pas d'art professionnel. Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. Voulons, concevons et créons ensemble la nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera tout en une seule forme : architecture, art plastique et peinture »« Das Endziel aller bildnerischen Tätigkeit ist der Bau ! Architekten, Bildhauer, Maler, wir alle müssen zum Handwerk zurück ! Denn es gibt keine Kunst von Beruf. Es gibt keinen Wesensunterschied zwischen dem Künstler und dem Handwerker. Wollen, erdenken, erschaffen wir gemeinsam den neuen Bau der Zukunft, der alles in einer Gestalt sein wird : Architektur und Plastik und Malerei »

Le Bauhaus de Weimar

Ruine de la Tempelherrenhaus qui servit d'atelier à Itten de 1919 à 1923 Les cours commencent le 1 octobre 1919 . Afin de mettre en œuvre ses idées novatrices concernant les arts plastiques, Gropius fait appel à des artistes reconnus. Il recrute comme maîtres le peintre Lyonel Feininger, le sculpteur Gerhard Marcks ainsi que le peintre et professeur d'art Johannes Itten. Malgré les difficultés de l'après-guerre, les ateliers sont peu à peu mis en place. En 1920 , afin de favoriser la rapprochement entre les arts et l'artisanat, le conseil de maîtrise décide d'une réforme importante : chaque atelier est placé sous la responsabilité d'un maître artisan (Werkmeister) et d'un artiste, maître de la forme (Formmeister). Parallèlement, Itten est chargé le l'enseignement du cours préparatoire qui se transforme en un semestre obligatoire. Le peintre Georg Muche est recruté comme maître. Au début de l'année 1921 , les peintres Paul Klee et Oskar Schlemmer sont nommés maîtres, tandis qu'à l'automne le peintre Lothar Schreyer est nommé responsable du département spectacle. Theo van Doesburg membre du mouvement De Stijl qui s'est installé à Weimar donne des conférences au Bauhaus et présente son travail lors d'expositions. À cette occasion, il critique l'expressionnisme dont se réclame Gropius et promeut le constructivisme. Doesburg critique notamment l'artisanat et prône l'utilisation de la machine pour créer, p. 31. Au cours de l'année 1922 , Gropius fait évoluer les objectifs du Bauhaus vers une réflexion sur l'utilisation des méthodes industrielles pour créer. Itten qui est opposé à cette évolution est progressivement écarté. Le peintre Wassily Kandinsky est engagé comme maître. Début 1923 , Itten quitte le Bauhaus. Il est remplacé par l'artiste constructiviste Laszlo Moholy-Nagy qui devient responsable de l'atelier de métal et assure le cours préliminaire. Gropius modifie la devise du Bauhaus : « L'art et la technique, une nouvelle unité »« Kunst und Technik - eine neue Einheit » remplace « Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan » du manifeste. En 1924, le gouvernement social-démocrate est battu aux élections du land de Thuringe. Les conservateurs qui réclamaient la fermeture du Bauhaus décident de diviser par trois la subvention au Bauhaus . Dans ce contexte, le 26 décembre 1924, les maîtres du Bauhaus déclarent la dissolution du Bauhaus de Weimar au 1 avril 1925, p. 113. Afin de soutenir le Bauhaus, le Cercle des amis du Bauhaus (Kreis der Freunde des Bauhauses) est fondé. Marc Chagall, Albert Einstein et Gerhart Hauptmann font notamment partie du conseil d'administration .

Le Bauhaus de Dessau

Bâtiment du Bauhaus de Dessau Après la dissolution du Bauhaus de Weimar, plusieurs villes d'Allemagne proposent d'accueillir le Bauhaus. C'est finalement Dessau qui est choisie par les maîtres du Bauhaus. L'une des raisons qui motive la proposition de la ville industrielle de Dessau est le manque de logements : Gropius prônant l'industrialisation de la construction se voit également confier la création d'une cité à Dessau-Törten, p. 120. Les cours reprennent à Dessau en mars 1925. Tous les maîtres à l'exception de Gerhard Marcks déménagent à Dessau. Parallèlement, quelques jeunes maîtres comme Herbert Bayer ou Marcel Breuer sont nommés responsables d'ateliers. Gropius adapte le programme d'enseignement du Bauhaus afin de contribuer au développement d'un habitat moderne « de l'appareil électroménager le plus simple au logement complet »« vom einfachen Hausgerät bis zum fertigen Wohnhaus » . Il réduit le nombre d'atelier à six et fonde Bauhaus GmbH afin de commercialiser les produits et transformer le Bauhaus en établissement économiquement rentable, p. 134. Maisons des maîtres du Bauhaus de Dessau La construction du bâtiment du Bauhaus se déroule au cours des années 1925 et 1926, p. 120. À proximité, Gropius fait construire les maisons des maîtres et est chargé par la municipalité de Dessau de construire un ensemble de maisons individuelles : la citée de Dessau-Törten. Tous les aménagements du bâtiment (peinture, mobilier, signalisation…) sont réalisés par les divers ateliers du Bauhaus. Les 4 et 5 décembre 1926, le bâtiment est inauguré. Plus de 1000 invités assistent à une grande fête au cours de laquelle sont organisés des expositions, des spectacles musicaux et théâtraux. En avril 1927 et pour la première fois de son histoire, le Bauhaus ouvre un département d'architecture sous la direction de Hannes Meyer. Le peintre Georg Muche quitte la Bauhaus et est remplacé par Gunta Stölzl à la tête de l'atelier de tissage. Début 1928 , Gropius annonce sa démission de la direction du Bauhaus pour se consacrer davantage à l'architecture. C'est Hannes Meyer qui lui succède sur proposition de Gropius. Moholy-Nagy, Bayer, et Breuer quittent également le Bauhaus. Meyer entreprend une réforme de l'enseignement et de l'organisation du Bauhaus. Il demande aux ateliers d'être plus rentables et de travailler à la création de produits standards répondant aux besoins populaires , p. 174. Il privilégie une approche scientifique au détriment d'un approche esthétique : les produits se doivent d'être « nécessaires, justes et de ce fait aussi neutres que l'on puisse imaginer. », p. 196 Il prône une démocratisation de l'enseignement du Bauhaus et augmente le nombre d'élèves en le portant à 200. Salle des fêtes du bâtiment de Dessau avec les chaises de Breuer et les lampes de Krajewski En juillet 1929 , les ateliers de métal, de menuiserie et de peinture murale sont fusionnés en un atelier de second œuvre dirigé par Alfred Arndt. Un département photographie est créé sous la direction de Walter Peterhans et l'architecte et urbaniste Ludwig Hilberseimer est recruté. Meyer est de plus en plus contesté par le corps professoral : on lui reproche son approche trop sociale de l'enseignement et sa vision scientifique de la création. Il est également accusé d'avoir poursuivi ses activités pro-communistes et de favoriser la politisation de l'école. Il est finalement écarté et remplacé par l'architecte Mies van der Rohe, p. 80. Mies entreprend de dépolitiser l'école, p. 204 : plusieurs étudiants communistes qui soutenaient Meyer sont renvoyés. Les nouveaux statuts entrent en vigueur en 1930 interdisant toutes activités politiques. Le programme d'enseignement est également revu. Le cours d'architecture devient plus important. Klee et Stölzl quittent le Bauhaus. En novembre 1931 le parti national-socialiste, violemment opposé au Bauhaus, remporte les élections au conseil municipal de Dessau. Début 1932 , l'architecte d'intérieur Lilly Reich est recrutée comme responsable des ateliers de tissage et de second œuvre. Le 22 août 1932, une résolution des nazis demandant la dissolution du Bauhaus est finalement votée. Le Bauhaus de Dessau ferme ses portes le 1 octobre 1932.

Le Bauhaus de Berlin

Après la fermeture du Bauhaus de Dessau, les villes social-démocrates de Magdebourg et Leipzig manifestent leur intérêt pour accueillir le Bauhaus. Mies avait néanmoins décidé avant la dissolution de déménager le Bauhaus à Berlin et d'en faire une école privée. L'école déménage donc à Berlin dans une ancienne usine de téléphone. Le 11 avril 1933 , la Gestapo effectue une perquisition et procède à la mise sous scellés du Bauhaus. Mies négocie la réouverture du Bauhaus sous la forme d'une école d'art privée avec les autorités qui posent des conditions concernant le renvoi de Kandinsky et Hilberseimer. Le 19 juillet Mies ainsi que les maîtres prononcent le dissolution du Bauhaus.

L'hostilité des Nazis

Le Bauhaus fut violemment critiqué par les nazis. Joseph Goebbels déclarant même en 1935 : « J'ai trouvé dans le Bauhaus l'expression la plus parfaite d'un art dégénéré ». Les nazis reprochaient notamment au Bauhaus son passé communiste : de nombreux membres du Bauhaus étaient membres du parti communiste d'Allemagne et c'est d'ailleurs ce qui avait contribué au départ de Hannes Meyer de la direction en 1930. Après la fermeture du Bauhaus en 1933, la plupart de ses membres s'enfuirent aux États-Unis (notamment à Chicago) alors que leurs œuvres étaient, en Allemagne, systématiquement détruites.

L'enseignement

Le programme du Bauhaus rédigé en 1919 par Gropius prévoie l'organisation de l'enseignement des étudiants. Malgré les évolutions et adaptations qui auront lieu au cours des 14 ans de l'histoire du Bauhaus, les principes de base resteront à peu près les mêmes. Au lieu des professeurs habituels, la formation est donnée par des maîtres (Meister). Les élèves s'appellent apprentis (Lehrlinge) et peuvent devenir compagnons (Gesellen) et jeunes maîtres (Jungmeister). Le conseil de maîtrise gère les affaires du Bauhaus et les nominations des jeune maîtres. Principes de l'enseignement au Bauhaus, d'après W. Gropius, 1922 Dans la représentation schématique que fait Gropius en 1922 (voir ci-contre), l'enseignement est présenté sous la forme de trois cercles concentriques visant à atteindre l'étape ultime : la construction (der Bau). La première partie est en un cours élémentaire (Vorlehre) initialement de 6 mois. La seconde partie de 3 ans consiste en un travail d'atelier. Jusqu'en 1925 , cet enseignement comporte deux volets : un enseignement de la forme (Formlehre) donné par un artiste, maître de la forme et un enseignement pratique (Werklehre) donné par un maître artisan. Dans le schéma ci-contre chacun des ateliers correspond à un matériau : pierre (Stein), argile (Ton), verre (Glas), couleur (Farbe), tissu (Gewebe), métal (Matall) et bois (Holz). La dernière étape consacrée à la construction ne sera mise en place que plus tard et de manière différente. Le cours élémentaire vise à donner une formation artistique de base aux étudiants. Initialement d'une durée de 6 mois, il est porté à un an en 1923. Au début du Bauhaus c'est Itten qui en est chargé. Après son départ en 1923, il est remplacé par Moholy-Nagy qui sera lui-même remplacé par Albers en 1928. Parallèlement, cette formation est complétée par des cours comme ceux de Klee ou Kandisky. Même s'ils ont évolué au cours du temps, les ateliers du Bauhaus constituent l'un des éléments essentiels de la formation des étudiants. La mise en place d'un double tutorat (maître de la forme et maître artisan) se fait dés 1920 afin de favoriser le rapprochement entre un enseignement artistique formel et un enseignement pratique, p. 34. À la création du Bauhaus les ateliers sont : l'atelier de tissage, l'atelier de poterie, l'atelier de métal, l'atelier de menuiserie et de meubles, l'atelier de peinture murale, les ateliers de sculpture sur pierre et sur bois, l'atelier d'imprimerie et enfin l'atelier de reliure . Cette organisation perdurera jusqu'à ce que Meyer crée un atelier de second œuvre regroupant la menuiserie, le métal et la peinture murale. Le département d'architecture, étape ultime de la formation imaginée par Gropius, n'ouvre qu'en 1927 sous la direction de Meyer .

Les créations de Bauhaus

Les ateliers

L’atelier de métal

Lampe du bauhaus attribuée à Wagenfeld et Jucker Les actvités de l'atelier de métal commencent en 1920 sous la direction de Itten. Après son départ, il est remplacé par Moholy-Nagy qui favorise l'utilisation de nouveaux matériaux comme le verre et le plexiglass et promeut une approche plus fonctionnelle de la création. C'est dans ces années qu'est créée la célèbre lampe du Bauhaus qui est commercialisée en 1924 (voir ci-contre). L'un des grands talents de l'atelier de métal est Marianne Brandt, célèbre pour ses créations d'objets (théière, pot, cendrier…) en métal aujourd'hui réédités. Après son transfert à Dessau et répondant aux aspirations de Meyer, l'atelier de métal tend à devenir un studio de création de produits pour l'industrie. En 1928, Marianne Brandt négocie notamment la fabrication industrielle de modèles standards de lampes.

L’atelier de poterie

L'atelier de poterie est créé en 1920 à Dornburg/Saale situé à 30 km de Weimar. Les créations de l'atelier de poterie sont d'abord des pièces uniques puis, notamment sous l'impulsion de Theodor Bogler, deviennent plus industrielles. L'atelier de poterie n'est pas transféré à Dessau.

L’atelier de menuiserie et de meubles

Chaise Wassily de M. Breuer D'abord dirigé par Itten, l'atelier de menuiserie est placé sous la direction de Gropius dés 1921. Rapidement, l'atelier s'oriente vers une standardisation et ses créations (le fauteuil en lattes de Breuer en 1922 répond, par exemple, à une étude ergonomique approfondie, I, 128) procèdent d'une analyse fonctionnelle de l'objet. Après son déménagement à Dessau, l'atelier de menuiserie est placé sous la direction de Breuer, qui utilise les possibilités du d'acier pour créer des sièges radicalement nouveaux. Le plus connu est la chaise Wassily ou chaise modèle B3. Après le départ de Breuer en 1928 et son remplacement par Arndt l'atelier de menuiserie s'oriente vers la création de produits simples, peu chers et faciles à fabriquer : de nouveaux matériaux comme le contre-plaqué sont utilisés, les meubles sont souvent démontables ou remontables et multi-fonctionnels. L'atelier de menuiserie cesse son activité lors du transfert du Bauhaus à Berlin, Mies considérant Arndt comme gauchiste, p. 224.

L'atelier du textile

Dés le début du Bauhaus, l'atelier de textile est l'atelier des nombreuses femmes qui suivent l'enseignement du Bauhaus. Différentes techniques sont initialement enseignées : tissage, crochet, nouage, macramé, broderie, couture ; mais l'atelier se transforme assez vite en atelier de tissage exclusivement, ce qui lui permet d'expérimenter le programme du Bauhaus. Les créations de l'atelier de tissage sont fortement influencées par les cours de Itenn, Muche, Klee puis par ceux de Moholy-Nagy et Kandisky. Les créations sont dans l'esprit de l'art abstrait (rayures, formes simples, travail sur la couleur), p. 72. Après le déménagement à Desau et sous l'impulsion de Stöltz, la production de l'atelier tend à devenir plus industrielle et de nouvelles matières sont utilisées (soie artificielle, cellophane...) C'est aussi l'atelier de tissage qui développe les tissus pour les meubles en tubes d'acier de Breuer.

L'atelier de verre et de peinture murale

Gropius avait annoncé dans le programme initial du Bauhaus la création d'un atelier pour les peintres décorateurs, les peintres sur verre, les mosaïstes et les émailleurs. À partir de 1924, l'atelier de peinture murale et l'atelier de verre sont fusionnés. Parmi les créations notables de l'atelier de verre on peut citer les vitraux et tableaux de verre réalisés par Albers, p. 86. Les activités de l'atelier de peinture sont diverses : peinture des jouets en bois produits par l'atelier de sculpture ; travaux de peinture de bâtiments et créations murales libres. Kandisky, maître de la forme à partir de 1922, expérimente avec les apprentis, ses théories concernant les relations entre forme et couleur. Après la réorganisation des ateliers de 1929 (création de l'atelier de second œuvre), l'une des productions importantes de l'atelier est la création de divers papiers peints qui sont parmi les premiers papiers peints unis sans motif imprimé. Ils sont produits insutriellement à partir de 1929 et sont le principal succès commercial du Bauhaus .

La danse

Avec Oskar Schlemmer (1888-1943), le Bauhaus a aussi abordé le mouvement et la danse : afin de retrouver le « sens intérieur » du mouvement, Schlemmer habille ses danseurs de costumes abstraits, aux formes géométriques, mettant en évidence le mouvement lui-même et non l'interprète. Ses Ballets triadiques (1923) en sont la meilleure illustration.

Personnalités du Bauhaus

Directeurs

- Walter Gropius : 1919 - 1928
- Hannes Meyer : 1928 - 1930
- Ludwig Mies van der Rohe : 1930 - 1933

Maîtres et professeurs

- Anni Albers
- Josef Albers
- Herbert Bayer
- Marianne Brandt
- Marcel Breuer
- Lyonel Feininger
- Ludwig Hilberseimer
- Johannes Itten
- Ernst Kallai
- Wassily Kandinsky
- Paul Klee
- Gerhard Marcks
- Laszlo Moholy-Nagy
- Georg Muche
- Walter Peterhans
- Lilly Reich
- Oskar Schlemmer
- Joost Schmidt
- Lothar Schreyer
- Gunta Stölzl

Élèves

- Max Bill
- Theodor Bogler
- Jacques Germain
- Albert Flocon
- Jean Leppien
- Richard Oelze
- Otto Umbehr
- Hans Kessler

Patrimoine

Le Bauhaus de Weimar et celui de Dessau sont classés depuis 1996 au patrimoine mondial. Le Bauhaus-Archiv est un musée inauguré en 1979 pour abriter les archives du Bauhaus.

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
Albert Einstein   Albert Flocon   Allemagne   Architecture   Art dégénéré   Avant-garde (art)   Berlin   Chaise Wassily   Chicago   Claude Parent   Constructivisme   Constructivisme russe   Costume   Danse   De Stijl   Design   Deutscher Werkbund   Expressionnisme   Gerhart Hauptmann   Hannes Meyer   Henry van de Velde   Herbert Bayer   Jacques Germain   Jean Leppien   Johannes Itten   Joseph Goebbels   Leipzig   Lilly Reich   Ludwig Hilberseimer   Ludwig Mies van der Rohe   Lyonel Feininger   László Moholy-Nagy   Magdebourg   Marc Chagall   Marcel Breuer   Marianne Brandt   Max Bill   Nazisme   Oskar Schlemmer   Otto Umbehr   Parti communiste d'Allemagne   Parti national-socialiste des travailleurs allemands   Paul Klee   Peter Behrens   Photographie   Première Guerre mondiale   Richard Oelze   République de Weimar   Second œuvre   Style international   Theo van Doesburg   Thuringe   Walter Gropius   Wassily Kandinsky   Weimar  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^