Remiremont

Infos
Remiremont est une commune française, située dans le département des Vosges et la région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Romarimontains. Commune des Vosges
Remiremont

Remiremont est une commune française, située dans le département des Vosges et la région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Romarimontains. Commune des Vosges

Géographie

Vue d'ensemble du centre ville Remiremont est située au confluent de la Moselle et de la Moselotte. Elle est également située au carrefour des RN 66 (E512), RN 57 (E23) et RD 417 à 27 km d'Épinal, 30 km de Gérardmer, 59 km de Thann et 32 km de Luxeuil-les-Bains. La vallée de la Moselle communique au-delà du col de Bussang (731 m) avec la vallée de la Thur par la RN 66. La configuration locale a été fortement modifiée par la construction de la déviation routière sur la rive gauche de la Moselle. L’extraction des matériaux pour cet ouvrage a créé en 1988 un plan d’eau d’un peu plus de 9 hectares. Ce petit lac est autant le rendez-vous des oiseaux migrateurs que des touristes en quête de verdure et de loisirs. Outre l’observation des oiseaux et la pêche, de nombreuses activités sont proposées autour du plan d’eau : plongée, canoë-kayak, baignade (surveillée pendant les mois d’été), pétanque et planche à voile. C'est aussi le point de départ d'une voie verte menant à Cornimont et à Bussang. La ville est également bien desservie par la voie ferroviaire notamment avec deux allers-retours quotidiens à Paris en TGV (cf. gare de Remiremont).

Histoire

Le nom de Remiremont dérive du latin Romarici mons, le "mont de Romaric". Saint Romaric était un noble de la cour d'Austrasie à Metz, qui délaissa les affaires de cour pour la vie monastique, sous l'influence d'Amé de Remiremont, moine prédicateur disciple de saint Colomban. Ils firent ériger deux monastères au Saint-Mont, l'un d'hommes, l'autre de femmes au sommet, où saint Romaric vécut pendant trente ans, jusqu'à sa mort en 653. La fondation du chapitre de Remiremont remonte à l'année 620. Il suit une règle approuvée par Louis le Débonnaire et publiée en 816 au concile d'Aix-la-Chapelle. Peu à peu, le monastère d'origine est devenu une communauté de chanoinesses, séculière et féodale, le Chapitre de Remiremont, réservé aux jeunes filles de la haute noblesse. Une cinquantaine de nobles dames y vivaient richement car l'abbaye avait de nombreuses possessions et l'abbesse avait rang de princesse du Saint-Empire. Au , les ducs de Lorraine établirent leur suzeraineté sur le chapitre, prenant le titre de comtes de Remiremont. Cette situation ne survécut pas longtemps à la Révolution française : le 7 décembre 1790, l'église abbatiale fut fermée après onze siècles d'existence. Remiremont fut, jusqu'au 10 septembre 1926, chef-lieu d'un arrondissement qui fut versé dans l'arrondissement d'Épinal. ; Blasonnement : Blason
-De gueules, à deux clefs d'argent en sautoir.(Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884) :Les clefs, emblèmes de saint Pierre, évoquent les deux monastères qui lui étaient dédiées. Les clefs en sautoir peuvent aussi rappeler l'autorité spirituelle du pape, sous laquelle étaient placées les chanoinesses. :

Patrimoine

L'église abbatiale Saint-Pierre
- L'abbatiale Saint-Pierre est l'église de Remiremont. Elle est en majeure partie gothique même si la façade et le clocher ont été rebâtis au XVIII siècle. A l'intérieur, de belles décorations de faux marbre du XVII siècle décorent le chœur orné d'un retable monumental, spécialement conçu pour l'exposition des châsses de reliques. A droite du chœur, se trouve la statue de Notre-Dame-du-Trésor datant du XI siècle. Au-dessous du chœur, une crypte composée de 3 pièces date du XI siècle. Dans la première pièce se trouvent différents tombeaux. Dans la deuxième, les voûtes d'arêtes reposent sur des colonnes monolithes. Dans la troisième enfin, fermée au public, on a retrouvé des peintures murales. L'église a été récemment rénovée ainsi que son orgue.
- L'ancienne horloge de l'abbatiale a été installée en 1855 par Jean-Baptiste Schwilgué, l'auteur de la troisième horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. Elle a été motorisée vers 1950, puis remplacée. Vers 1989 elle a été restaurée par l'entreprise Sonorest de Colmar, mais pas dans son état d'origine (le rouage de mouvement n'a pas été reconstitué et l'horloge est présentée au musée Charles de Bruyère avec ses différentes parties déconnectées, du fait de l'utilisation de trois cloches de verre distinctes). Il s'agit vraisemblablement de la dernière grande horloge de Schwilgué.
- Accolé à l'église, l'ancien palais abbatial, de style classique, édifié par l'abbesse Anne Charlotte de Lorraine, fille du duc Léopold Ier, présente une belle façade. Aujourd'hui, ce palais abrite le tribunal de Remiremont avec également l'Hôtel de Ville de la commune.
- Il subsiste encore quelques maisons de chanoinesses des XVII et XVIII siècles dans le quartier de l'église et du palais.
- La rue principale de la ville est la rue Charles-De-Gaulle. Cette rue possède des arcades, aux piliers fleuris de géraniums, témoins de l'urbanisme du XVIII siècle.
- Le musée municipal Charles-de-Bruyère expose l'histoire de Remiremont et l'artisanat lorrain : bois, dentelles, "fixés" (peintures sur verre). Il y a notamment des manuscrits précieux, des tapisseries provenant de l'ancienne abbaye, des sculptures gothiques lorraines, des faïences du et des tableaux de la peinture nordique du XVII siècle.
- La maison-musée Charles-Friry se situe dans un ancien hôtel des Chanoinesses proche de l'église. Le musée possède des collections de documents, statues, objets d'art, hérités des Dames de Remiremont ou se rapportant à l'histoire locale et de la région. Il y a également de nombreuses peintures des XVII et XVIII siècles, des gravures et des pièces de mobilier, d'époques et de provenances diverses. La plus belle œuvre d'art du musée est Le Veilleur à la sacoche peint part Georges de La Tour. Dans le jardin du musée, qui reconstitue en partie le "Grand Jardin" de l'abbaye, on trouve deux fontaines ornementales et quelques autres vestiges anciens. Le Volontaire
- La statue du Volontaire de l'an II est une œuvre du sculpteur Paul-François Choppin. Cette statue fut créée en 1899 et célèbre le civisme des habitants de l'arrondissement de Remiremont qui envoyèrent les premiers volontaires pour défendre la patrie en danger (1792). Elle est devenue l'emblème de la cité.

Administration

Le canton de Remiremont est composé des communes de Cleurie, Dommartin-lès-Remiremont, Éloyes, Faucompierre, La Forge, Jarménil, Pouxeux, Raon-aux-Bois, Remiremont, Saint-Amé, Saint-Étienne-lès-Remiremont, Saint-Nabord, Le Syndicat, Tendon, Le Tholy et Vecoux. Ces 16 communes totalisent 33 146 habitants. La communauté de communes de la Porte des Hautes-Vosges regroupe, depuis le 2004, Remiremont et quatre communes voisines, Dommartin-lès-Remiremont, Saint-Étienne-lès-Remiremont, Saint-Nabord et Vecoux, soit une population de 19 345 habitants.

Démographie

Personnes liées à la commune

; Natifs de Remiremont :
- Alix Le Clerc (1576-1622), fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame
- Jean-Baptiste Noël (1727-1793), receveur fiscal, chancelier du chapitre puis député à la Convention, décapité à Paris.
- Abbé Bexon (1748-1784), naturaliste français, collaborateur de Buffon (Histoire naturelle)
- Jules Méline (1838-1925), plusieurs fois ministre de l'Agriculture et chef du Gouvernement en 1896
- Léon Werth (1878-1955), écrivain et critique d'art
- Jean Rodhain (1900-1977), fondateur du Secours catholique
- Paul Delouvrier (1914-1995), haut fonctionnaire de l'État, un des principaux artisans de la planification qui a remodelé la France pendant les « Trente glorieuses »
- Julien Absalon, champion olympique 2004 en VTT ; Personnages célèbres :
- Christian Poncelet, Président du Sénat depuis 1998
- Docteur Pierre Bastien

Établissements scolaires

; Premier degré :
- Groupe Scolaire Jules Ferry
- Groupe Scolaire de La Maix
- Groupe Scolaire de Rhumont
- Groupe Scolaire de Révillon
- École privée Saint-Romaric ; Second degré :
- Lycée André Malraux, couramment appelé "Béchamp" depuis qu'il a succédé au lycée Jules-Méline du centre-ville
- Lycée privé Jeanne d'Arc
- Lycée Professionnel Régional Camille Claudel
- Collège Le Tertre
- Collège Charlet
- Collège privé Saint-Joseph ==
Sujets connexes
Alix Le Clerc   Amé de Remiremont   An II   Anne Charlotte de Lorraine   Arrondissement d'Épinal   Austrasie   Bussang   Canton de Remiremont   Christian Poncelet   Cleurie   Communauté de communes   Communauté de communes de la Porte des Hautes-Vosges   Commune française   Cornimont (Vosges)   Dommartin-lès-Remiremont   Faucompierre   France   Gabriel Bexon   Gare de Remiremont   Gentilé   Georges de La Tour   Gérardmer   Jarménil   Jean-Baptiste Schwilgué   Jean Rodhain   Jules Méline   Julien Absalon   La Forge   Le Syndicat   Le Tholy   Liste des ducs de Lorraine   Liste des sénateurs des Vosges   Lorraine   Luxeuil-les-Bains   Léon Werth   Moselle (rivière)   Moselotte   Paris   Paul-François Choppin   Paul Delouvrier   Pierre Bastien   Pouxeux   Raon-aux-Bois   Rassemblement pour la République   Route européenne 23   Route européenne 512   Route nationale 66   Révolution française   Saint-Amé   Saint-Nabord   Saint-Étienne-lès-Remiremont   Saint Romaric   Secours catholique   TGV   Tendon (Vosges)   Thann   Thur (France)   Union pour un mouvement populaire   Vecoux   Victor Adolphe Malte-Brun   Voie verte   Vosges (département)   Vélo tout terrain  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^