Pont-à-Mousson

Infos
Pont-à-Mousson (allemand : Moselbrück) est une ville du nord-est de la France, chef-lieu de canton du département de Meurthe-et-Moselle, sur la Moselle, à équidistance entre Nancy et Metz. Ses habitants sont appelés les Mussipontains. La Moselle à Pont-à-Mousson
Pont-à-Mousson

Pont-à-Mousson (allemand : Moselbrück) est une ville du nord-est de la France, chef-lieu de canton du département de Meurthe-et-Moselle, sur la Moselle, à équidistance entre Nancy et Metz. Ses habitants sont appelés les Mussipontains. La Moselle à Pont-à-Mousson

Géographie

Pont-à-Mousson se situe en Lorraine, près de la Moselle, en Meurthe-et-Moselle, à mi chemin entre Nancy et Metz.

Histoire

Au début du , le site appartient aux seigneurs de Mousson, qui sont aussi comte de Bar. Ceux-ci font construire un pont sur la Moselle au pied de la butte de Mousson, et ce lieu de passage, l'un des rares entre Nancy et Metz, voit une ville s'y développer. la ville prend alors le nom de la colline de Mousson, proche du pont. En 1353, l'empereur Charles IV de Luxembourg érige la ville en marquisat, au profit de Robert Ier de Bar. Pont-à-Mousson est ensuite donné en apanage à divers princes de la maison de Bar, puis de la maison d'Anjou (qui hérite du Barrois en 1430) et de la maison de Lorraine (qui hérite du Barrois en 1480). À cette date, Pont-à-Mousson est rattaché au duché de Lorraine, même si le titre de marquis de Pont-à-Mousson est parfois concédé au fils aîné du duc de Lorraine. En 1572, en effet, le Cardinal Charles de Lorraine y fonda une université qu'il confia aux jésuites. Au , l'université de Pont-à-Mousson se développa rapidement pour compter jusqu'à 2000 étudiants venus de tous les pays d'Europe. En 1768, l'Université fut transférée à Nancy et la ville ne conserva qu'un collège et une école militaire de bon renom. Tour à tour place-forte, ville avancée ou pays frontière, Pont-à-Mousson eut souvent à souffrir des rigueurs de la guerre. Détruite pendant la guerre de Trente Ans, occupée en 1814 et 1815, elle fut en 1870 le théâtre de sévères combats de rues. Pont-à-Mousson et sa région furent le lieu de redoutables combats durant la Première Guerre mondiale. Le Bois-Le-Prêtre, la Croix des Carmes, le Xon, le Grand-Couronné évoquent les terribles batailles entre soldats français et allemands. Le cimetière du Pétan nous rappelle le prix payé par la France et par ses ennemis durant cette guerre. La ville fut à nouveau gravement endommagée en 1944, avant d'être libérée par la troisième armée américaine du Général Patton aidée par une résistance locale active. La ville a reçu de la main du président Raymond Poincaré, en 1921, la Croix de Guerre 1914-1918 avec palme et peu après, de Désiré Ferry, député, la croix de la Légion d'honneur. La ville est également titulaire de la Croix de Guerre de 1939-1945 avec étoile d'argent.

Armoiries

right La ville porte : de gueules au pont de trois arches d'argent flanqué de deux tours crénelées couvertes du même, le tout posé sur des ondes de sinople mouvant de la pointe et surmonté d'un écusson d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, chargé de deux bars adossés du même brochant sur le tout et d'une bordure aussi d'or. Le pont fait référence à celui sur la Moselle - qui a donné son nom à la ville et qui est à l'origine de son développement - et l'écu est celui des comtes de Bar qui furent aussi seigneurs de Mousson, puis marquis de Pont-à-Mousson.

Sidérurgie

L'usine de Pont-à-Mousson, fondée en 1856, a été rapidement dotée de deux hauts-fourneaux (1857 et 1858) marchand tantôt au bois, tantôt au coke... Deux autres hauts-fourneaux complèteront ce premier ensemble (fin 1861 et sans doute en 1867) avec des productions faibles de l'ordre de 5 à 6 tonnes par jour et par haut-fourneau. En 1869, la production est de 24 000 tonnes de fonte brute et de 7000 tonnes de moulées. En 1894, cinq hauts-fourneaux sont à feu, et ce jusqu'à la veille de la première guerre mondiale. L'usine est alors gravement endommagée puis redémarre progressivement, l'un des hauts-fourneaux étant remis à feu en présence de Raymond Poincaré. Entre octobre 1924 et février 1925, les monte-charge des hauts-fourneaux sont remplacés par des transporteurs aériens. L'usine comptera cinq hauts-fourneaux avant et après la seconde guerre mondiale, et ce jusqu'en 1964, où elle n'aura plus alors que quatre hauts-fourneaux. Actuellement, trois hauts-fourneaux assurent la production.

Monuments et lieux touristiques

- L'Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson XVIII siècle
- L'Église Saint-Martin de Pont-à-Mousson, XIV et XV siècles
- L'Église Saint-Laurent de Pont-à-Mousson, XV, XVIII, XIX siècles. Elle possède un beau retable du XVI siècle et un Christ montant au calvaire de Ligier Richier : à voir également, un splendide chandelier pascal en bois doré.
- La maison des sept péchés capitaux XVI siècle. "Le Château d'Amour", bâtiment du XVI siècle, résidence ducale sur la place Duroc, vaste triangle ceinturé de maisons à arcades.
- La place Duroc XVI au XVIII siècles
- La Fontaine Rouge doit son nom à l'eau ferrugineuse qui coule depuis des siècles au même débit soit 250 litres heure et à 11° C de température.
- La Cour d'Honneur de l'ancienne université (début XVII siècle), aujourd'hui lycée
- L'Hôtel de Ville est une élégante construction de style Louis XVI, œuvre de Lecreulx, réalisée par Claude Mique de 1786 à 1791

Économie

- Sidérurgie
- Métallurgie
- Constructions mécaniques
- Bière depuis peu (la fameuse bière des Prémontrés)
- Commerces
- Artisans L'entreprise Saint-Gobain PAM (ex Pont-à-Mousson SA), maintenant dans l'activité Saint-Gobain Canalisations, filiale de Saint-Gobain, fabrique des canalisations en fonte qui équipent de nombreux réseaux d'eau, notamment d'égouts en France. Elle est célèbre pour ses plaques d'égout qui ne représentent pourtant qu'une petite partie de sa production.

Administration

La communauté de communes du Pays de Pont-à-Mousson regroupe 10 communes cumulant 24 960 habitants : Atton, Morville-sur-Seille, Mousson, Pont-à-Mousson, Port-sur-Seille, Blénod-lès-Pont-à-Mousson, Jezainville, Maidières, Montauville, Norroy-lès-Pont-à-Mousson. Le canton de Pont-à-Mousson est formé des communes d'Atton, Autreville-sur-Moselle, Belleville, Bezaumont, Bouxières-sous-Froidmont, Champey-sur-Moselle, Landremont, Lesménils, Loisy, Millery, Morville-sur-Seille, Mousson, Pont-à-Mousson, Port-sur-Seille, Sainte-Geneviève, Ville-au-Val et Vittonville, pour une population de 19 875 habitants.

Célébrités

- Charles Bocquet, luthiste, compositeur au service des ducs de Lorraine.
- Louis-Camille Maillard (1878-1936), chimiste qui a donné son nom à la réaction de Maillard.
- Deux officiers de l'Empire sont fils de Pont-à-Mousson : le général Fabvier, qui s'est illustré au siège d'Athènes et le Maréchal Duroc, Duc de Frioul, Maréchal du Palais. La maison natale de celui-ci est rue Saint-Laurent (n° 39) où l'on peut voir quelques façades intéressantes. Géraud Christophe Michel Duroc, 1 aide de camp, général de division et grand maréchal du palais de Napoléon 1, fut blessé mortellement par un boulet en Silésie (Pont-à-Mousson 25.10.1772 - Niedermackersdorf 23.5.1813) sa dépouille repose aux Invalides.
- L'Hôtel de Ville a été dessiné par Claude Mique, cousin de Richard Mique, l'architecte du petit Trianon.

Transports

Pont-à-Mousson dispose d'un service de transport urbain (géré par la Communauté de Communes du Pays de Pont-à-Mousson. L'exploitant est l'autocariste lorrain "Dupasquier". 5 lignes desservent toutes les communes de la Com'Com, ainsi que 2 nouvelles à partir du 1 septembre. Pont-à-Mousson est arrosée par la Moselle canalisée mise à grand gabarit depuis 1964.

Voir aussi

- Pont-à-Mousson S.A., aujourd'hui
- de Pont-à-Mousson
-
-
- Catégorie:Commune de Meurthe-et-Moselle Catégorie:Ville décorée de la Légion d'honneur ceb:Pont-à-Mousson de:Pont-à-Mousson en:Pont-à-Mousson es:Pont-à-Mousson it:Pont-à-Mousson lb:Pont-à-Mousson nl:Pont-à-Mousson no:Pont-à-Mousson pl:Pont-à-Mousson ro:Pont-à-Mousson ru:Понт-а-Муссон vi:Pont-à-Mousson vo:Pont-à-Mousson
Sujets connexes
Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson   Arrondissement de Nancy   Atton   Autreville-sur-Moselle   Belleville (Meurthe-et-Moselle)   Bezaumont   Blénod-lès-Pont-à-Mousson   Bouxières-sous-Froidmont   Canton de Pont-à-Mousson   Champey-sur-Moselle   Charles Bocquet   Charles IV du Saint-Empire   Charles de Lorraine (1524-1574)   Combats du Bois-le-Prêtre   Communauté de communes   Communauté de communes du Pays de Pont-à-Mousson   Compagnie de Jésus   Croix de guerre 1914-1918   Croix de guerre 1939-1945   Croix des Carmes   Désiré Ferry   Fontaine Rouge   Fonte (métallurgie)   France   Gentilé   Guerre de Trente Ans   Jezainville   Landremont   Lesménils   Ligier Richier   Liste des souverains du Saint-Empire   Loisy (Meurthe-et-Moselle)   Lorraine   Louis-Camille Maillard   Légion d'honneur   Maidières   Maison des sept péchés capitaux   Metz   Meurthe-et-Moselle   Millery (Meurthe-et-Moselle)   Montauville   Morville-sur-Seille   Moselle (rivière)   Mousson (Meurthe-et-Moselle)   Nancy   Nancy-Université   Norroy-lès-Pont-à-Mousson   Plaque d'égout   Port-sur-Seille   Première Guerre mondiale   Raymond Poincaré   Richard Mique   Robert Ier de Bar   Réaction de Maillard   Saint-Gobain   Saint-Gobain PAM   Sainte-Geneviève (Meurthe-et-Moselle)   Université   Ville-au-Val   Vittonville  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^