Dioclétien

Infos
Dioclétien Dioclétien (Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Inuictus Augustus, Britannicus Maximus, Germanicus Maximus, Persicus Maximus, Sarmaticus Maximus, Armeniacus Maximus, Medicus Maximus, Adiabenicus Maximus, Carpicus Maximus) (245-313) fut un empereur romain de 284 à 305. Il est né en Dalmatie en 245 et est mort en 313.
Dioclétien

Dioclétien Dioclétien (Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Inuictus Augustus, Britannicus Maximus, Germanicus Maximus, Persicus Maximus, Sarmaticus Maximus, Armeniacus Maximus, Medicus Maximus, Adiabenicus Maximus, Carpicus Maximus) (245-313) fut un empereur romain de 284 à 305. Il est né en Dalmatie en 245 et est mort en 313.

Biographie

Son enfance et la prise du pouvoir

Diocles et illyrien de parents esclaves, il gravit les échelons, devint officier et se distingua sous les empereurs Probus et Aurélien jusqu'à devenir consul. Après le meurtre de l'empereur Numérien, le 11 septembre 284, Dioclétien se trouva accusé de ce meurtre avec le préfet du prétoire Arruis Aper. Il s'en tira en chargeant Arrius Aper et en le poignardant devant l'assistance. Dioclétien fut proclamé empereur par ses soldats de l'armée de Chalcédoine. L'empereur Carin, le frère de Numérien, contesta ce titre et mit en déroute les forces de Dioclétien à la bataille du Margus en mars 285 en Belgique. Cependant, Carin fut tué par l'un de ses officiers, ce qui assura le pouvoir à Dioclétien.

Ses années au pouvoir

Fragment de l'édit dit du Maximum pris par Dioclétien : copie trouvée à Aigeira, datée de 301 ap. J.-C. (Musée épigraphique d'Athènes) Dioclétien dut immédiatement faire face à plusieurs soulèvements au sein de son immense empire. Il réforma immédiatement le gouvernement de l'Empire et, face à de graves problèmes militaires et économiques, il fut amené à diviser ses pouvoirs entre les parties orientale et occidentale de l'Empire. Il fit alors appel à un officier de Pannonie, Marcus Aurelius Valerius Maximianus, mieux connu sous le nom de Maximien Hercule. Il le promut à la dignité de César en 285 puis à celle d'Auguste en 286, lui confiant l'Occident, conservant pour lui-même l'Orient. Huit ans plus tard en 293, sentant que l'accent devait être mis sur les problèmes civiques et militaires et pour assurer la défense et l'administration de l'empire, il renforça la division du pouvoir en nommant deux "empereurs auxiliaires". Ces deux collaborateurs supplémentaires furent promus à la dignité de Césars, placé en dessous de chaque empereur principal, qui se réservait le titre d'Auguste. C'est ce système qu'on appelle la tétrarchie. Dioclétien avait adopté l'un des deux césars, Gaius Galerius Valerius Maximianus, mieux connu sous le nom de Galère ; le second, Flavius Valerius Constantius Chlorus plus connu sous le nom de Constance Chlore, fut adopté par Maximien Hercule. L'empire, devenu une tétrarchie (ou gouvernement à quatre), fut divisé en 101 provinces regroupées en 12 diocèses et en 4 grandes régions ou préfectures, chacune d'entre elles étant dirigée par un César ou un Auguste, assisté d'un préfet du prétoire :
- Dioclétien, l'Orient
- Maximien, l'Italie et l'Afrique,
- Galère, l'Illyrie et les régions du Danube,
- Constance, la Bretagne, la Gaule et l'Espagne. Chaque décret était signé conjointement par les quatre souverains mais les décisions prises par les Augustes, la plus haute dignité, et par Dioclétien qui conservait la suprématie, prévalaient. Cette division en quatre de l'empire romain facilitait le maintien de l'ordre. Des victoires remportées sur les ennemis de Rome en Afrique et en Perse permirent d'étendre les frontières de l'empire qui s'en trouva ainsi fortifié. La réorganisation administrative permit une centralisation du contrôle, sur une base égale, de tous ses vastes territoires, et mit fin à jamais à la prééminence de l'Italie. Mais elle fut d'une telle confusion que l'empire eut jusqu'a six empereurs en même temps. Dioclétien introduisit à la cour des cérémonies orientales et adopta l'épithète de Jovius (de Jupiter), tandis que Maximien devenait Herculius (d'Hercule). Les réformes entreprises par Dioclétien furent rigides et oppressives, en particulier dans le domaine économique avec l'institution des diocèses et l'édit sur les prix (édit du Maximum en 301) qui fixait le coût maximal des marchandises et des salaires à travers tout l'empire. Mais cet édit s'avéra inapplicable et fut vite abandonné. Il persécuta les manichéens en 297 car il se méfiait d'une doctrine d'origine persane qui se développait dans son Empire au moment même où il était en guerre contre les Perses, et les chrétiens à partir de 303, à l'instigation de Galère. Il promulgua des persécutions contre les chrétiens. Ces persécutions, appelées persécutions de Dioclétien, ou La Grande persécution, furent les plus meurtrières, bien que très brèves, et les dernières sous l’Empire romain au début du . De février 303 à février 304, quatre édits en donnent le cadre juridique. Leurs conséquences devaient se montrer particulièrement lourdes pour les chrétiens d’Afrique et on peut y lire les origines du schisme donatiste.

Sa démission et ses dernières années

Dioclétien, malade, Maximien Hercule et lui abdiquèrent ensemble en 305 en faveur de leurs Césars. Palais de Dioclétien Fait rare parmi les empereurs romains, Dioclétien se retira avant d'être déposé ou de mourir en poste (ou d'être assassiné, ce qui n'est pas une méthode si rare pour changer d'empereur durant le III siècle). Il passa ses dernières années dans un palais magnifique, sur la mer Adriatique, près de Salone, la capitale de la province romaine de Dalmatie. Il s'était fait construire ce palais qu'il avait dévoué à Jupiter et dans lequel figure un sphinx du que Dioclétien a fait ramener d'Égypte. Dans les ruines s'est édifiée la ville croate de Spalato (Split). Le système de la tétrarchie sombra dans les guerres qui suivirent ces abdications. En 308, Dioclétien consentit à sortir de son palais pour participer à la réunion de Carnuntum en Pannonie, avec ses anciens collègues Maximien Hercule et Galère. Il convainquit Maximien Hercule d'abdiquer à nouveau, pour remédier à la confusion. Ce qui n'eut guère d'effet. Dioclétien mourut dans son palais en 313.

Noms successifs

- Naît Dioclès
- 284, accède à l'Empire : Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Invictus Augustus
- 285, reçoit les surnoms Germanicus Maximus Sarmaticus Maximus
- 286, prend le surnom de Jovius : Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus Sarmaticus Maximus puis en 286 Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus Sarmaticus Maximus Jovius
- 295, reçoit le surnom de Persicus Maximus
- 297, reçoit les surnoms Britannicus Maximus Carpicus Maximus
- 298, reçoit les surnoms Armenicus Maximus Medicus Maximus Adiabenicus Maximus
- 313, titulature à sa mort : Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus VII Sarmaticus Maximus IV Persicus Maximus II Britannicus Maximus Carpicus Maximus Armenicus Maximus Medicus Maximus Adiabenicus Maximus, Pontifex Maximus, Jovius, Tribuniciae Potestatis XXII, Consul X, Imperator XXI, Pater Patriae

Bibliographie

- Bernard Rémy, Dioclétien et la Tétrarchie, coll. « Que sais-je ?», PUF, Paris, 1998
- Stephen Williams, Dioclétien, le renouveau de Rome, Infolio 2006

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afrique   Antiquité tardive   Auguste (titre)   Aurélien (empereur romain)   Bataille du Margus   Carin   Carnuntum   Chalcédoine   Constance Chlore   Consul   César (titre)   Dalmatie   Dioclétien   Diocèse   Donatisme   Empereur romain   Empire romain   IIIe siècle   Illyrie   Jupiter (mythologie)   Maximien Hercule   Mer Adriatique   Musée épigraphique d'Athènes   Numérien   Palais de Dioclétien   Pannonie   Perse   Persécution de Dioclétien   Probus   Préfet du prétoire   Rome   Sphinx (mythologie égyptienne)   Split   Sévère   Tétrarchie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^