Heinz-Harald Frentzen

Infos
Heinz-Harald Frentzen en 2006. Heinz-Harald Frentzen est un pilote automobile allemand né le 18 mai 1967 à Mönchengladbach (Allemagne). Présent en Formule 1 de 1994 à 2003, il y a notamment remporté 3 GP et terminé 2 du championnat du monde 1997.
Heinz-Harald Frentzen

Heinz-Harald Frentzen en 2006. Heinz-Harald Frentzen est un pilote automobile allemand né le 18 mai 1967 à Mönchengladbach (Allemagne). Présent en Formule 1 de 1994 à 2003, il y a notamment remporté 3 GP et terminé 2 du championnat du monde 1997.

Biographie

Né d'un père allemand et d'une mère espagnole, Frentzen a débuté de manière classique par le karting, avant d'entamer à 18 ans sa carrière en sport automobile. Après deux saisons dans le championnat allemand de Formule Ford 2000, il passe en 1988 en Formule Opel .Il remporte alors le championnat d'Allemagne et termine 6 du championnat d'Europe, gagné par Mika Hakkinen). En 1989, il s'inscrit en Formule 3 allemande et termine 2 ex-aequo du championnat avec Michael Schumacher, derrière l'Autrichien Karl Wendlinger. En 1990, les trois hommes (et Fritz Kreuzpointer) sont enrôlés par le Junior Team Sauber-Mercedes dans le championnat du monde de Sport-Prototypes, avec la perspective d'une accession rapide en Formule 1. Mais début 1991, Frentzen préfère reprendre sa liberté et quitte le giron Mercedes. Il dispute le championnat de Formule 3000 internationale en 1991, avant de devoir s'exiler en F3000 japonaise, faute d'opportunités intéressantes en Europe. Oublié des amateurs de courses automobiles européennes, Frentzen effectue un retour par la grande porte début 1994, lorsqu'il est appelé par Sauber-Mercedes pour courir en Formule 1. Il effectue des débuts si impressionnants dans la discipline reine qu'après seulement trois courses, Franck Williams l'appelle pour remplacer Ayrton Senna après son décès. Mais il décline l'offre par loyauté envers Peter Sauber. Au terme de trois saisons durant lesquelles il aura multiplié les coups d'éclat au volant d'une voiture moyennement performante, Frentzen rejoint finalement Williams-Renault début 1997. Mais l'Allemand va rapidement décevoir. Malgré la chance de disposer de la voiture la plus compétitive du plateau, il ne remporte qu'une seule course (le GP de Saint-Marin) et termine loin de son coéquipier Jacques Villeneuve au championnat. Le déclassement en fin de saison de Michael Schumacher lui permet néanmoins d'être vice-champion du monde 1997. En 1998, Williams est privé du soutien officiel de Renault et Frentzen n'est guère en mesure de faire étalage de son talent, même si son niveau de performance semble légèrement à la hausse (surtout comparativement à Villeneuve). Non retenu par l'écurie Williams en 1999, Frentzen trouve refuge chez Jordan-Mugen Honda. Très régulier, il retrouve l'aisance de ses années Sauber, et grâce à deux victoires (en France sous la pluie, et en Italie), il parvient même un temps à lutter pour le titre mondial. Frentzen termine finalement la plus belle saison de sa carrière à la troisième place du championnat. En 2000 et 2001, Frentzen est mis en difficulté par une monoplace au comportement capricieux et peine à rééditer ses exploits de 1999. Il souffre également de la concurrence de son véloce coéquipier Jarno Trulli. En disgrâce au sein de l'écurie, il est limogé au milieu de la saison 2001 et remplacé par Ricardo Zonta puis par Jean Alesi. Sauber en 2003Frentzen fait alors le chemin inverse et finit la saison chez Prost Grand Prix à la place du pilote avignonnais. L'écurie Prost ayant fait faillite début 2002, Frentzen rejoint alors Arrows-Cosworth. Malgré quelques jolies prestations du pilote allemand, Arrows ferme ses portes au milieu de l'été, laissant à nouveau Frentzen sans volant. Il effectue un retour surprise au GP des États-Unis chez Sauber (en remplacement de Felipe Massa, sous le coup d'une pénalité), retour qui préfigure un engagement à temps plein en 2003 dans l'écurie de ses débuts. Au terme d'une ultime saison de qualité (marquée notamment par un podium à Indianapolis sur piste humide), il quitte la Formule 1 l'année suivante, en l'absence d'offres sérieuses . En 2004, Frentzen se reconvertit dans le très populaire championnat DTM. Mais après trois saisons globalement décevantes chez Opel puis Audi (pas de victoire et une présence irrégulière aux avant-postes), il annonce fin 2006 qu'il quitte la discipline.

Carrière

-1986: Championnat d'Allemagne de Formule Ford 2000
-1987: Championnat d'Allemagne de Formule Ford 2000
-1988: Championnat d'Allemagne (1) et d'Europe (6) de Formule Opel
-1989: Championnat d'Allemagne de Formule 3 - 2
-1990: Championnat du monde de Sports-Prototypes chez Sauber-Mercedes
-1991: Championnat de F3000 internationale
-1992: Championnat de F3000 japonaise
-1993: Championnat de F3000 japonaise
-1994: Formule 1 chez Sauber-Mercedes
-1995: Formule 1 chez Sauber-Ford
-1996: Formule 1 chez Sauber-Ford
-1997: Formule 1 chez Williams-Renault
-1998: Formule 1 chez Williams-Mécachrome
-1999: Formule 1 chez Jordan-Mugen Honda
-2000: Formule 1 chez Jordan-Mugen Honda
-2001: Formule 1 chez Jordan-Honda et Prost-Acer
-2002: Formule 1 chez Arrows-Cosworth et Sauber-Petronas
-2003: Formule 1 chez Sauber-Petronas
-2004: DTM chez Opel (14 du championnat)
-2005: DTM chez Opel (8 du championnat)
-2006: DTM chez Audi (7 du championnat)

Voir aussi

- Liste de sportifs allemands par discipline ==
Sujets connexes
Allemagne   Arrows   Automobile   Ayrton Senna   Championnat d'Allemagne de Formule 3   Championnat du monde de Formule 1 1997   Cosworth   Felipe Massa   Formula Nippon   Formule 1   Formule 3   Formule 3000   Formule Ford   Grand Prix automobile d'Italie   Grand Prix automobile de France   Grand Prix automobile de Saint-Marin   Jacques Villeneuve   Jarno Trulli   Jean Alesi   Jordan Grand Prix   Karl Wendlinger   Karting   Liste de sportifs allemands par discipline   Mercedes-Benz   Michael Schumacher   Mönchengladbach   Prost Grand Prix   Ricardo Zonta   Sauber   Sport-Prototypes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^