Louviers

Infos
Louviers est une commune française, située dans le département de l'Eure et la région Haute-Normandie. Ses habitants sont les Lovériens. Église Notre-Dame et sa tour-beffroi
Louviers

Louviers est une commune française, située dans le département de l'Eure et la région Haute-Normandie. Ses habitants sont les Lovériens. Église Notre-Dame et sa tour-beffroi

Devise

Louviers le Franc (donnée par Charles VII en 1441)

Géographie

La ville est traversée par l'Eure.

Histoire

Le 12 juillet 1380, le connétable de la garnison de Louviers, inspectant les murailles vers minuit, trouve un guetteur endormi, alors que la ville est menacée par des ennemis, et, de colère, lui heurte violemment la tête contre une guérite de bois et le tue.

Héraldique

Administration

Comme toutes les communes de l'ancien canton de Louviers (scindé depuis en canton de Louviers-Nord et canton de Louviers-Sud), Louviers fut rattachée, jusqu'en 1926, à l'ancien arrondissement de Louviers, supprimé à cette occasion et jamais reconstitué.

Démographie

Par ailleurs, lors du recensement de 1999, la population totale, incluant les doubles comptes, était de 18.937 habitants.

Patrimoine

Le patrimoine lovérien a fortement souffert des destructions de la Seconde Guerre mondiale. Malgré tout, certaines maisons ont subsisté, notamment un magnifique hôtel particulier du où Napoléon III a passé quelque temps.

Patrimoine religieux

-Église Notre-Dame du au
-Cloître des pénitents : ruines d'un cloître franciscain puis dominicain, le seul cloître sur l'eau d'Europe. Image:Louviers eglise.jpg|Église Notre-Dame Image:Louviers mise au tombeau.jpg|Mise au tombeau (XVe siècle) Église Notre-Dame Image:Cloitre des penitents louviers.jpg|Cloître des Pénitents

Patrimoine civil

- Palais de justice, inauguré en 1896, abrite le tribunal d'instance et le conseil de Prud'hommes.
-Maison du Parlement , où se réfugia le Parlement de Rouen durant les guerres de religion.
-rues classées du avec maisons à pans de bois (colombages).
-Manoir de Bigards : gentilhommière du agrandie au XVII. Le corps de logis est à pans de bois sur un rez-de-chaussée de briques et de pierres. Chapelle intérieure avec vitraux. Jardin moderne traversé par trois bras de l'Eure où l'on peut voir les installations des tanneurs du .
-Maison à vaisselle cassée : Il aura fallu des milliers d'heures à M. Vasseur pour habiller sa maison et son jardin avec des tonnes de morceaux de vaisselle.
-Riche architecture Troisième République (style Jules Ferry) où la mairie regroupe le musée, la bibliothèque et l'école primaire.
-Georges Wakhévitch y a créé la Fondation Wakhévitch (Musée des décors de Théâtre, d'Opéra et de Cinéma). C'est en réalité le Maire Odile Proust qui a collecté des décors appelés pompeusement "fondation" ; Cette fondation n'existe plus

Patrimoine industriel

-Usine de Jean-Baptiste Decretot, en centre ville : première installation industrielle textile fondée vers 1780.
-Usine Jeuffrain et usine VandeWoorde qui témoignent du riche passé de l'industrie textile du drap de Louviers.
- Moulin de Bigard, situé rue des Anciens Combattants d'Afrique du Nord (anciennement 4 rue de la Gare) sur le bras de Bigars de l'Eure (rivière) : successivement moulin à tan au XVIIIè siècle, moulin à foulon (coton) en l'an XIII, filature de drap Jourdain-Ribouleau en 1824 (visitée par le prince Louis-Napoléon en 1849 et reconstruite après incendie en 1856), grand moulin à blé minoterie de la famille Lair en 1890 (actionnée par roue à aube métallique, puis par électricité), usine vétérinaire en 1962 puis enfin espace culturel municipal en 1978.
-Médiatèque, ancienne usine drapiaire à vapeur faite de briques, de bois et de poutres métalliques. Le toit à dent de scie prouve son rôle précédent. La manufacture se compose de deux parties:la cheminée et les métiers à tisser puis le logement des ouvriers qui logent dans l'usine afin que le patron puisse mieux gérer l'entreprise, le stock de laine et de tissus.
-Quand Louviers fut dans sa période drapiaire elle fournissait des draps royaux en laine de mouton

Économie

Des implantations wisigothiques du ont été découvertes grâce à l'archéologie préventive en centre ville et au bord de l'Eure. L'habitat est donc fort ancien du fait de ses fortifications naturelles consistant en sept bras de l'Eure, le plus étroit de ceux-ci mesurant moins d'un mètre. Jusqu'au , ce sont les tanneurs qui font la richesse de la ville. Les greniers aérés par des ouvertures en anse de paniers témoignent de cette activité dans nombre de maisons. En parallèle, la culture du lin, fréquente dans la région, conduit à une architecture particulière : celles des ateliers familiaux de tissage de la batiste. Pour faire entrer le métier, les maisons peuvent avoir des plafonds de plus de 4 mètres de haut. À partir du , avec l'importation de la laine des moutons d'Angleterre, c'est le tissage du drap de laine qui enrichit la ville. La plus ancienne usine (établissement industriel se différenciant des ateliers familiaux) a laissé une friche en centre ville restaurée en Bourse du travail. La crise du textile, dans les années 1960, met fin à cette activité (7 usines textiles en ville) et Louviers devient une banlieue résidentielle pour des migrations quotidiennes professionnelles vers Rouen ou vers Paris, phénomène accentué par l'arrêt des trains express en gare de Val-de-Reuil.

Personnalités

- Guillaume de Bigars (Seigneur du fief de la Salle-du-Bois, détenant les iles du Bassin de Bigars et du Bassin de la Villette) participe à la Première Croisade aux côtés de son suzerain Robert Courteheuse, Duc de Normandie.
- Louis de Bigars, pendant la Guerre de Cent Ans reprend la ville aux Anglais en 1440, faits d'armes honoré par le roi Charles VII de France à l'occasion de l'octroi d'une charte datée de Lusignan en mars 1441 : exemption d'impôts à perpétuité, appellation de Louviers-le-Franc, privilège pour les Lovériens de broder sur leurs vêtements la lettre L couronnée, etc...
- Maurice Duruflé (Louviers 1906 - Louveciennes 1986), compositeur et organiste.
- Jean-Baptiste Gauthier (Louviers 1685 - Gaillon 1755), théologien.
- Mathurin Le Picard, curé
- Jacques-Désiré Laval, prêtre de Pinterville, allait trouver son confesseur, l’abbé Talon à Louviers.
- Michel Linant (Louviers 1708 - Paris 1749), poète. Auteur des Progrès de l'éloquence sous le règne de Louis le Grand.
- François Loncle, député PS
- Pierre Mendès France, maire en 1954
- Jean Nicolle (Louviers 1604 - Louviers 1650), peintre.
- Olivier Besancenot, homme politique, a passé une partie de son enfance à Louviers

Jumelages

-
-
- , voir Holzwickede

Bibliographie

- Louis Béquet, L’histoire de Louviers évoquée par les choses, 1978
- Robert Dauphin, Louviers, 4 années d'occupation 1940-1944, 1981
- Jean-Michel Chaplain, La chambre des tisseurs : Louviers, cité drapière (1680-1840), 1984
- Dauphin et Marinier, Les rues de Louviers vous parlent..., 1986
- Abbé Delamare, curé d'Incarville, Histoire des rues de Louviers
- Yvette Petit-Decroix et autres, "Les moulins à eau du Pays de Louviers" édité par la Société d'Etudes Diverses de Louviers et sa Région

Voir aussi

Communes de l'Eure ==
Sujets connexes
Angleterre   Archéologie préventive   Arrondissement des Andelys   Blasonnement   Canton de Louviers-Nord   Canton de Louviers-Sud   Centre démocrate   Charles VII de France   Chef-lieu   Communauté d'agglomération Seine-Eure   Commune française   Communes de l'Eure   Connétable   Eure (département)   Eure (rivière)   France   Franck Martin   François Loncle   Gaillon   Gare de Val-de-Reuil   Gentilé   Georges Wakhévitch   Grand Larousse encyclopédique   Guerre de Cent Ans   Guerres de religion (France)   Haute-Normandie   Héraldique   Incarville   Jacques-Désiré Laval   Jean Nicolle   Jules Ferry   Laine   Lin cultivé   Louveciennes   Manoir   Mathurin Le Picard   Maurice Duruflé   Minoterie   Mouton   Napoléon III   Olivier Besancenot   Paris   Parti radical de gauche   Parti socialiste (France)   Pierre Mendès France   Pinterville   Rassemblement pour la République   Recensement   Rouen   Seconde Guerre mondiale   Tannerie   Textile   Victor Adolphe Malte-Brun   XVIIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^