Transcription des langues indiennes

Infos
Afin de permettre la lecture des textes et des noms originaire de l'Inde, le plus souvent rédigés dans différentes écritures, il a été mis au point différentes méthodes de transcription ou de translittération des langues indiennes, qui visent à reproduire ces mots en utilisant les lettres de l'alphabet latin, généralement complété par plusieurs diacritiques. Fort heureusement, les langues indiennes possèdent une phonologie proche, et ces transcriptions ou transli
Transcription des langues indiennes

Afin de permettre la lecture des textes et des noms originaire de l'Inde, le plus souvent rédigés dans différentes écritures, il a été mis au point différentes méthodes de transcription ou de translittération des langues indiennes, qui visent à reproduire ces mots en utilisant les lettres de l'alphabet latin, généralement complété par plusieurs diacritiques. Fort heureusement, les langues indiennes possèdent une phonologie proche, et ces transcriptions ou translittérations valent pour la totalité des langues écrites de l'Inde, on les utilise même parfois également pour transcrire le tibétain, bien que la transcription la plus fréquente de ce dernier soit celle de Wylie.

IAST

Voir IAST

Système de romanisation de la bibliothèque nationale de Calcutta

Le système de romanisation de la bibliothèque nationale de Calcutta est le système de translittération le plus largement employé dans les dictionnaires et grammaires des langues de l'Inde. Ce système est également utilisé par la Bibliothèque du Congrès des États-Unis ; il est pratiquement identique à l'une des variantes de la norme ISO 15919. Les tables ci-dessous correspondent principalement à l'alphabet devanāgarī, mais incluent aussi des lettres des alphabets kannada, tamoul, malayalam et bengalî. Le système est une extension de l'IAST utilisé pour la translittération du sanskrit.

Les voyelles

La transcription de la lettre précède les différentes écritures de celle-ci. L'abréviation d signifie que la lettre qui suit est écrite en devanāgarī, t en tamoul, m en malayalam. Les voyelles longues sont surmontées d'un macron. Par exemple a (d : अ, t : அ, m : അ) et ā (d : आ, t : ஆ, m : ആ) mais aussi la voyelle ' (d : ऋ, t: ர m: ഋ) qui, si elle est allongée, est transcrite ' (d : ॠ, t : ற). Noter que dans les langues indo-iraniennes, e et o sont toujours « longues » (ce qui, dans les langues modernes, se manifeste souvent par une simple opposition de timbre) et que la transcription n'écrit donc pas ē et ō, sauf pour les langues dravidiennes, auquel cas les brèves pourront être notées ĕ et ŏ. Quand une voyelle est transcrite par deux signes vocaliques, c'est une diphtongue. Il existe donc, entre autres, a, ā, i, ī, u, ū, ', ', ', ' (voyelle théorique du sanskrit), ē, ai, ō, au et ' (avec ' pour noter une nasalisation).

Les consonnes

Pour la plupart, les consonnes existant dans les langues de l'Inde sont les mêmes que dans les langues européennes, à quelques ajouts près :
- les aspirées, notées avec un h subséquent : kh, gh, cha, jha, ', ', tha, dha, pha (a ne pas lire comme un f), bha. On ne retrouve pas ces sons dans toutes les langues de l'Inde, comme par exemple le tamoul ;
- les rétroflexes, accompagnées d'un point souscrit : ', ', ', ', ', ' et lạ. :Normalement, les voyelles ' et ' devraient être transcrites par ' et ', ce qui permet de les distinguer des consonnes.
- ' vaut // (d: ङ, t: ங, m: ങ) et ñ // (d : ञ, t : ஞ, m : ഞ) ;
- ś a plusieurs valeurs chuintantes palatales, comme //, // ou // (d : श, m : ശ) et (d : ष, t : ஷ, m : ഷ) ;
-
' vaut // (t : ற) ;
- ' vaut // (t : ழ).

Exemples

- sanskrit : विकिपीडिया
- transcription : vikipīḍiyā
- traduction : Wikipédia
- sanskrit : संस्कृतम
- transcription :
'
- traduction : sanskrit

Voir aussi

Lien internes

- IAST ===
Sujets connexes
Alphabet latin   Bengalî   Bibliothèque du Congrès   Devanāgarī   Diacritiques de l'alphabet latin   Diphtongue   IAST   Inde   Langues indo-iraniennes   Macron   Malayalam   Nasalisation   Phonologie   Point souscrit   Sanskrit   Tamoul   Tibétain   Wikipédia  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^