Biface

Infos
bois de cervidé. Un morceau de cuir protège la main du tailleur. Un biface est un outil de pierre taillée caractéristique des périodes anciennes de la Préhistoire. En Europe, il fait son apparition au Paléolithique inférieur. Il est particulièrement caractéristique de l'Acheuléen mais est encore présent au Paléolithique moyen, au cours du Moustérien. Les plus anciens bifaces ont été découverts en Afrique de l’Est, notamment dans le site d'Olduvai (Tanzanie),
Biface

bois de cervidé. Un morceau de cuir protège la main du tailleur. Un biface est un outil de pierre taillée caractéristique des périodes anciennes de la Préhistoire. En Europe, il fait son apparition au Paléolithique inférieur. Il est particulièrement caractéristique de l'Acheuléen mais est encore présent au Paléolithique moyen, au cours du Moustérien. Les plus anciens bifaces ont été découverts en Afrique de l’Est, notamment dans le site d'Olduvai (Tanzanie), et datent d’environ 1, 6 millions d’années. Le mot « biface » a été proposé en 1920 par A. Vayson de Pradenne pour remplacer l'expression « coup-de-poing », introduite précédemment par G. de Mortillet. Celle-ci est désormais désuète. Le biface est réalisé par façonnage progressif d’un bloc (ou d’un gros éclat) de matière première, en détachant des éclats sur ses deux faces. Il présente généralement une certaine symétrie bilatérale et éventuellement une symétrie bifaciale qui ont pu être interprétées comme les premières manifestations de préoccupations esthétiques (A. Leroi-Gourhan a ainsi estimé qu'avec le biface, « les premiers hommes recherchaient non seulement la fonction de l'objet, mais aussi la beauté de sa forme »). Les matières premières utilisées pour la réalisation de bifaces sont très diversifiées : silex mais aussi quartzite, quartz, roches volcaniques (de l’obsidienne à la phonolite). Rares sont les bifaces ayant fait l’objet d’études tracéologiques, si bien que la fonction précise de ces outils reste mal connue. Le façonnage de pièces bifaciales se poursuit bien au-delà du Paléolithique moyen et se manifeste par exemple par la production d’objets très élaborés tels que les feuilles de laurier du Solutréen. Si ces outils sont produits selon des méthodes analogues à celles des bifaces, ils sont toutefois nettement plus fins.

Voir aussi

- Chopper
- Feuilles de lauriers

Bibliographie

- J. Tixier et H. de Saint-Blanquat : Le Biface, silex taillé - Voyage en Préhistoire, Casterman, (1992), ISBN 2-203-17214-2 Catégorie:Préhistoire Catégorie:Paléolithique Catégorie:Artéfact archéologique de:Faustkeil en:Hand axe es:Bifaz fi:Käsikirves it:Amigdala (pietra) nl:Vuistbijl pl:Pięściak ru:Каменный топор sl:Pestnjak
Sujets connexes
Acheuléen   Afrique   André Leroi-Gourhan   André Vayson de Pradenne   Avant le présent   Europe   Façonnage   Feuille de laurier   Gabriel de Mortillet   Galet aménagé   Gorges d'Olduvai   Moustérien   Obsidienne   Paléolithique inférieur   Paléolithique moyen   Phonolite   Pléistocène   Proche-Orient   Préhistoire   Quartz (minéral)   Quartzite   Saint-Acheul   Silex   Solutréen   Somme (département)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^