Canton de Berne

Infos
Le canton de Berne (en allemand Kanton Bern) est un canton suisse bilingue dont les langues officielles sont l'allemand et le français.
Canton de Berne

Le canton de Berne (en allemand Kanton Bern) est un canton suisse bilingue dont les langues officielles sont l'allemand et le français.

Histoire

Le canton de Berne descend de la Respublica Bernensis. Ce vaste État-Ville au nord des Alpes avait été créé par la ville de Berne, fondée en 1191. Sa souveraineté s'étendait du lac Léman (annexion du pays de Vaud en 1536) à l'Argovie (1415). Membre de la Confédération suisse depuis 1353, Berne accède, après la Réforme (1528), au rang de puissance européenne.

Géographie

Le canton de Berne se situe dans le nord-ouest de la Suisse, à la frontière entre la partie francophone et germanophone du pays. Il s'étend des Alpes bernoises jusqu'au Jura en traversant le plateau suisse. Il possède une frontière avec 10 autres cantons. Au nord avec le canton du Jura, à l'ouest avec les cantons de Vaud, Neuchâtel, et Fribourg, au sud avec le Valais et à l'est avec Soleure, Argovie, Lucerne, Obwald et Uri. À l'est de la ville de Berne se trouve une région des préalpes du nom d'Emmental, c'est de là que vient le fromage emmental. Au nord-ouest de la ville de Berne se trouve le Seeland, une région d'anciens marécages, gagnée à la culture maraîchère grâce à la correction des eaux du Jura. La partie francophone du canton est située au nord et se nomme le Jura bernois. Elle est composée de 3 districts entièrement francophones. Un district bilingue, celui de Bienne, est également habité par des bernois francophones, à raison d'environ 40 % de sa population. La région du Seeland et la ville de Berne regroupe le reste de la minorité francophone. La superficie du canton est de 5959 km² dont 31% de forêt, 43, 3% de surface agricole utile, 6, 4% de surface d'habitation et de transport et 19, 6% de surface improductive consituté de la partie montagneuse du canton. Son point le plus haut est le Finsteraarhorn à 4274 m et les autres sommets majeurs sont l'Aletschhorn à 4195 m ainsi que la Jungfrau à 4158 m. Son point le plus bas se situe au niveau de l'Aar près de Wynau (401, 5 m). Sa population est constituée de 959 100 habitants dont 11, 3% d'étrangers. La densité de la population atteint 161 habitants/km². Ses habitants parlent les langues suivantes : l'allemand pour 84% d'entre eux et le français pour 8, 2%.

Institutions politiques

Un statut particulier est accordé aux 3 districts francophones du Jura bernois ainsi qu'à la population francophone du district bilingue de Bienne. Ce statut est destiné à promouvoir la culture francophone de ces régions ainsi qu'à renforcer leur participation politique dans le canton. Cette loi instaure le Conseil du Jura bernois pour le Jura bernois et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne pour le district de Bienne. Corps électoral ou peuple : Extrait de la Constitution du canton de Berne, Art. 55 : Tous les Suisses et toutes les Suissesses qui résident dans le canton et sont âgés de 18 ans révolus ont le droit de vote en matière cantonale. La loi règle le droit de vote des Suisses et Suissesses de l'étranger et l'exclusion du droit de vote pour cause d'interdiction ou d'incapacité de discernement. Pouvoir législatif : Le pouvoir législatif est détenu par le Grand Conseil, constitué de 160 membres (les députés) élus au scrutin proportionnel par le corps électoral. La constitution bernoise garantit un minimum de 2 sièges par district. Le Grand Conseil est reconduit entièrement tous les 4 ans. Le dernier en date est le 9 avril 2006. L'éléction du 9 avril 2006 a vu le nombre de députés diminuer de 200 à 160 sièges suite à l'acceptation de la nouvelle loi sur le Grand Conseil bernois par le corps électoral lors de la votation cantonale du 22 septembre 2002. Les sièges francophones garantis au Jura bernois restent inchangés par la nouvelle loi, ils sont 12 pour les trois districts du Jura bernois et le district bilingue de Bienne se voit garantir 3 sièges francophones. Ceci permet à la minorité francophone du canton d'obtenir un plus grand poids politique au niveau cantonal, soit un peu moins de 10 % de représentativité. En 2007, le Grand Conseil a la composition suivante : Pouvoir exécutif : Le pouvoir exécutif est détenu par le Conseil exécutif, équivalent du Conseil d'État. Il est composé de 7 membres (les conseillers d'état) élus au suffrage majoritaire par le corps électoral, dont un siège est garanti par la constitution cantonale à la région francophone du Jura bernois. Les membres du Conseil exécutif :
- de 2002 à 2006
- Mario Annoni (Parti radical, conseiller d'État francophone)
- Samuel Bhend (Socialiste)
- Elisabeth Zölch-Balmer (UDC)
- Dora Andres(Parti radical)
- Werner Luginbühl (UDC)
- Urs Gasche (UDC)
- Barbara Egger-Jenzer (Socialiste)
-depuis le 9 avril 2006
- Barbara Egger-Jenzer (Socialiste)
- Andreas Rickenbacher (Socialiste)
- Philippe Perrenoud (Socialiste, conseiller d'État francophone)
- Bernhard Pulver (Vert)
- Urs Gasche (UDC)
- Werner Luginbühl (UDC et actuel président du Conseil-exécutif)
- Hans-Jürg Käser (Parti radical) Le chancelier est Kurt Nuspliger. Quelques anciens conseillers d'États :
- Henri-Louis Favre (1978-1986)
- Markus Feldmann (1945-1951)
- Rudolf Gnägi (1952-1965)
- Albert Gobat (1984-1912)
- Pierre Jolissaint (1866-1873)
- Simon Kohler 1966-1978
- Georges Moeckli (1938-1954)
- Virgile Moine (1948-1966) Pouvoir judiciaire : Le pouvoir judiciaire, en ce qui concerne les affaires civiles et pénales, est représenté par le Tribunal d'arrondissement (tribunal de 1 instance) et la Cour suprême (tribunal de recours). Il existe 13 tribunaux d'arrondissement qui regroupent de un à trois districts. La Cour suprême est composée de 20 juges nommés par le Grand Conseil pour une durée de 6 ans. En parallèle, le Tribunal administratif assure les questions de droit administratif et des litiges concernant les assurances sociales. Ses membres sont au nombre de 18 (plus 2 suppléants) et c'est le Grand Conseil qui les élit pour 6 ans.

Districts

Le canton de Berne est divisé en 26 districts qui portent tous le nom du chef-lieu : Districts du canton de Berne
-District d'Aarberg
-District d'Aarwangen
-District de Berne
-District de Berthoud
-District de Bienne (district bilingue)
-District de Büren
-District de Cerlier
-District de Courtelary (district francophone)
-District de Fraubrunnen
-District de Frutigen
-District de Gessenay
-District d'Interlaken
-District de Konolfingen
-District de La Neuveville (district francophone)
-District de Laupen
-District de Moutier (district francophone)
-District de Nidau
-District de Niedersimmental
-District d'Oberhasli
-District d'Obersimmental
-District de Schwarzenburg
-District de Seftigen
-District de Signau
-District de Thoune
-District de Trachselwald
-District de Wangen

Communes

Le canton de Berne compte quatorze villes de plus de 10 000 habitants : Le canton de Berne vers 1790. À cette époque, le canton englobait l'actuel canton de Vaud et une partie de l'actuel canton d'Argovie, mais pas le Jura bernois.
-Berne, 122'707 habitants (2002)
-Bienne, 50'295 habitants (2004)
-Thoune, 40'597 habitants (2002)
-Köniz, 36'993 habitants (2002)
-Ostermundigen, 15'220 habitants (2002)
-Berthoud, 14'672 habitants (2002)
-Steffisburg, 14'667 habitants (2002)
-Langenthal, 14'443 habitants (2002)
-Muri bei Bern, 12'394 habitants (2002)
-Spiez, 12'031 habitants (2002)
-Worb, 11'033 habitants (2002)
-Ittigen, 10'817 habitants (2002)
-Lyss, 10'817 habitants (2002)
-Münsingen, 10'727 habitants (2002) Voir aussi la liste des communes du canton de Berne

Voir aussi

'''
Sujets connexes
Aar   Albert Gobat   Aletschhorn   Allemand   Alpes   Alpes bernoises   Berne   Berthoud   Bienne   Canton d'Argovie   Canton d'Obwald   Canton d'Uri   Canton de Fribourg   Canton de Lucerne   Canton de Neuchâtel   Canton de Soleure   Canton de Vaud   Canton du Jura   Canton du Valais   Communes du canton de Berne   Conseil d'État (Suisse)   Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne   Conseil du Jura bernois   Correction des eaux du Jura   District d'Aarberg   District d'Aarwangen   District d'Interlaken   District d'Oberhasli   District d'Obersimmental   District de Berne   District de Berthoud   District de Bienne   District de Büren   District de Cerlier   District de Courtelary   District de Fraubrunnen   District de Frutigen   District de Gessenay   District de Konolfingen   District de La Neuveville   District de Laupen   District de Moutier   District de Nidau   District de Niedersimmental   District de Schwarzenburg   District de Seftigen   District de Signau   District de Thoune   District de Trachselwald   District de Wangen   Districts suisses   Emmental   Finsteraarhorn   Français   Georges Moeckli   Grand Conseil (Suisse)   Henri-Louis Favre   Ittigen   Jungfrau   Jura bernois   Köniz   Lac Léman   Langenthal   Langue officielle   Les Verts (Suisse)   Lyss   Marche de Berne   Mario Annoni   Markus Feldmann   Muri bei Bern   Münsingen (Berne)   Ostermundigen   Parti démocrate-chrétien (Suisse)   Parti radical-démocratique   Parti socialiste suisse   Parti évangélique suisse   Pierre Jolissaint   Plateau suisse   Rudolf Gnägi   Réforme protestante   Seeland (Suisse)   Simon Kohler   Spiez   Steffisburg   Thoune   Union démocratique du centre   Union démocratique fédérale   Virgile Moine   Worb   Wynau  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^