Provinces unies d'Amérique centrale

Infos
Les Provinces unies d'Amérique centrale (Provincias Unidas del Centro de América en espagnol) étaient une république fédérale d'Amérique centrale qui exista entre juillet 1823 et 1839. En 1824, la fédération prit le nom de République fédérale d'Amérique centrale (República Federal de Centroamérica en espagnol). Sa capitale fédérale fut Guatemala jusqu'en 1834 puis Sonsonate (El Salvador) pendant un cours laps de temps et enfin San Salvador
Provinces unies d'Amérique centrale

Les Provinces unies d'Amérique centrale (Provincias Unidas del Centro de América en espagnol) étaient une république fédérale d'Amérique centrale qui exista entre juillet 1823 et 1839. En 1824, la fédération prit le nom de République fédérale d'Amérique centrale (República Federal de Centroamérica en espagnol). Sa capitale fédérale fut Guatemala jusqu'en 1834 puis Sonsonate (El Salvador) pendant un cours laps de temps et enfin San Salvador de 1834 à 1839. Basée sur le modèle des États-Unis d'Amérique, les Provinces unies d'Amérique centrale étaient composées des États du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et du Costa Rica. Dans les années 1830, un sixième État fut inclus : Los Altos, dont la capitale était Quetzaltenango, qui correspond à ce qui est aujourd'hui l'ouest du Guatemala et l'État mexicain du Chiapas.

Histoire

Cette fédération est issue du découpage administratif de la colonisation espagnole. Les cinq Etats constituaient pendant la domination espagnole la Capitainerie générale du Guatemala avant la déclaration d'indépendance du . A l'indépendance, le gouvernement provisoire eut le choix entre la dislocation de la capitainerie générale en petits Etats, la formation d'un Etat fédéral ou l'annexion à l'Empire mexicain. Les municipalités de la région furent consultées et votèrent pour l'annexion au Mexique. Au Salvador, l'annexion fut rejetée mais les troupes mexicaines envahirent le territoire. Au Honduras, la municipalité de Tegucigalpa la refusa mais fut contrainte par la municipalité voisine de Comayagua de l'accepter et il y eut une forte opposition au Costa Rica. Francisco Morazán, Président de la République Fédérale d'Amérique centrale (1830-1834 et 1835-1839), est le symbole du fédéralisme centraméricain. En 1823, l'empereur mexicain Augustin Ier abdiqua et les députés centraméricains votèrent pour l'indépendance des provinces unies d'Amérique centrale «de l'Espagne, du Mexique ou de toutes autres nations» le 1er juillet. Seul le Chiapas resta attaché au Mexique. L'assemblée constituante fédérale, présidée par José Matías Delgado, promulgua la première constitution fédérale le 22 novembre 1824 et baptisa le pays 'République fédérale d'Amérique centrale''. La fédération connait ensuite de longues confrontations armées entre conservateurs (partisans de la dissolution de la fédération) et libéraux (partisans de la fédération). Entre 1825 et 1830, les municipalités nicaraguayennes de Granada et Léon se font une guerre civile. Le Salvador déclar par deux fois son indépendance en 1832 et 1834 mais le président Francisco Morazán envahit le pays et installe la capitale fédérale dans cette région rebelle pour mieux la contrôler. Parti combattre le guatemaltèque Rafael Carrera, Fransisco Morazán et son armée fédérale ne purent éviter la déclaration d'indépendance du Nicaragua le , puis du Honduras et du Costa Rica en octobre et novembre de la même année. Le Guatemala déclara son indépendance en 1839 et la fédération fut dissoute le .

Institutions et politique

Le drapeau aux trois bandes était inspiré de celui des Provinces Unies du Río de la Plata, les deux bandes bleues symbolisaient les deux océans et la bande blanche l'Amérique centrale en paix. L'écusson au centre du drapeau représentait les cinq Etats par des volcans illuminés par le bonnet phrygien qui symbolise la liberté. La fédération était menée par un président, un gouvernement et un parlement fédéral. Chaque Etat avait un chef d'Etat et un parlement local. Le débat politique était partagé entre les libéraux (fédéralistes, laïcs et promouvant les libertés économiques et individuelles) et les conservateurs (séparatistes, catholiques et promouvant les intérêts des grands propriétaires fonciers). La fédération était fragilisée par :
- une opposition au projet fédéral menée par les conservateur, l'Eglise catholique et les propriétaires terriens
- des infrastructures de transport et de communication très faibles et ne facilitant pas l'intégration de la région
- le désintérêt de la population
- le pouvoir de la capitale fédérale limité en-dehors de son territoire
- de grands problèmes de trésorerie
- l'intervention de puissances étrangères (lutte entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour les voies de passage entre le Pacifique et l'Atlantique — différents projets de canal — et pour le contrôle des Caraïbes)

Tentatives de restauration d'une fédération centraméricaine

Au cours des deux derniers siècles, de nombreuses tentatives d'unification de l'Amérique centrale furent avortés à cause d'une faible volonté politique, d'une grande opposition des conservateurs et de l'instabilité politique de chaque Etat :
-En 1842 Francisco Morazán prit le pouvoir au Costa Rica et avait comme ambition de recréer la fédération, mais les costariciens, soucieux de ne pas entrer dans un nouveau cycle de guerre, l'arrêtèrent et le fusillèrent.
-Entre 1842 et 1844, la Confédération d'Amérique centrale était composée du Guatemala, du Salvador, du Honduras et du Nicaragua.
-Entre octobre et novembre 1852, le Salvador, le Honduras et le Nicaragua formèrent la Fédération d'Amérique centrale.
-En 1885, le président guatémaltèque Justo Rufino Barrios tenta d'unir la région par la force mais il mourut en combattant l'armée salvadorienne.
-Entre 1886 et 1898, le Salvador, le Honduras et le Nicaragua s'unirent en tant que Grande République d'Amérique centrale.
-Entre 1921 et 1922, la Seconde Fédération d'Amérique centrale était formée du Guatemala, du Salvador et du Honduras. Aujourd'hui, l'intégration politique et économique de la région se fait progressivement et selon le modèle européen. Certaines institutions régionales, comme un parlement centraméricain et une cour de justice régionale, ont été créées ces trente dernières années mais la création d'un Etat fédéral n'est pas à l'ordre du jour.

Présidents de la Fédération


-Manuel José de Arce y Fagoaga (1825-1829),
-José Francisco Barrundia y Cepeda (1829-1830),
- Francisco Morazán Quesada (1830-1834),
-José Gregorio Salazar y Castro (1834-1835),
- Francisco Morazán Quesada (1835-1839)
-Diego Vijil y Cocaña (1839).

Voir aussi==
Sujets connexes
Amérique centrale   Augustin Ier du Mexique   Bonnet phrygien   Chiapas   Conservatisme   Costa Rica   Espagnol   Francisco Morazán   Fédération   Grande Colombie   Guatemala   Guatemala (ville)   Guerre d'indépendance du Mexique   Honduras   Libéralisme   Los Altos   Mexique   Nicaragua   Ouest   Provinces Unies du Río de la Plata   Rafael Carrera   Salvador   San Salvador   San Salvador (Salvador)   Sonsonate   Tegucigalpa  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^