Parti du Congrès

Infos
Le Parti du Congrès - en anglais Indian National Congress ou Congress Party - est la plus ancienne formation politique de l'Inde toujours active. C'est aussi l'un de ses partis les plus importants.
Parti du Congrès

Le Parti du Congrès - en anglais Indian National Congress ou Congress Party - est la plus ancienne formation politique de l'Inde toujours active. C'est aussi l'un de ses partis les plus importants.

Création et lutte pour l'indépendance

Il est fondé en 1885 avec pour objectif de trouver une place dans le gouvernement de l'Inde pour des Indiens ayant reçu l'éducation nécessaire, sans remettre cependant en cause la présence anglaise sur le sol indien. C'est l'anglais Allan Octavian Hume qui organise son premier meeting à Bombay, avec l'assentiment de Lord Dufferin, le vice-roi de l'époque. Plus tard, ses exigences deviendront plus radicales face à la mauvaise volonté du gouvernement et le parti jouera un rôle majeur dans le mouvement pour l'indépendance. Durant cette période, on trouvera deux tendances au sein du Parti du Congrès : le Garam Dal plutôt extrémiste et le Naram Dal plutôt modéré, d'après leur attitude envers les britanniques. On comptait parmi ses dirigeants avant l'indépendance Gandhi et Subhash Chandra Bose .

La domination du parti

La position de Gandhi était que le parti devait être une structure au service de l'indépendance, mais qu'il ne devait pas lui survivre. Mais contrairement à ce souhait, il domina une grande part de la vie politique d'après 1947. Le Parti du Congrès a dirigé le gouvernement indien avec Jawaharlal Nehru (1947-1964), Lal Bahadur Shastri (1964-1966), la fille de Nehru Indira Gandhi (1966-1977 puis 1980-1984), le fils de celle-ci Rajiv Gandhi (1984-1989), P. V. Narasimha Rao (1991-1996) et Manmohan Singh (depuis 2004).

Les divisions du Congrès

Le parti du Congrès connaît une première scission en 1969 : l'aile droite du parti se regroupe dans le Vieux Congrès ou Congrès (O) pour Old ou Organization tandis que les partisans du Premier ministre Indira Gandhi forment le Nouveau Congrès ou Congrès (R) pour Ruling, qui garde par la suite l'appellation officielle de Congrès. Certains dissidents forment quant à eux en février 1977 autour du leader intouchable Jagivan Ram le "Congrès pour la démocratie". Une nouvelle scission s'opère le 3 janvier 1978 quand les partisans d'Indira Gandhi forment le Congrès (I) pour Indira, qui reste depuis lors la formation principale. En 1979 est formé un Congrès (U) après le ralliement de Devraj Urs à la fraction officielle du Congrès opposée au Congrès (I).

Le déclin et l'alternance

Manifestations de partisans du Parti du Congrès à Delhi Dans les années 1980 et 1990, il est aussi connu sous le nom de Parti du Congrès (I) ou Congress-I où le I indique Indira (pour le distinguer de la tendance Congress-O mené par Kamaraj). Petit à petit, de nombreux groupes vont se séparer du Congress Party créant toute une galaxie de petites formations comportant 'Congress' dans leur nom mais affaiblissant d'autant la tendance historique dont l'influence n'a cessé de décroître depuis la majorité des deux-tiers qu'elle obtenait régulièrement au parlement de l'indépendance jusqu'à la fin des années 1960. Parallèlement, de nombreuses affaires de corruption (dont l'affaire Bofors), ternissent l'image du parti. Des partis émergents, régionaux ou basés sur l'identité de caste, rongent sa base électorale. Traditionnellement classé à gauche, le parti du Congrès lance au début des années 1990 des réformes économiques libérales qui heurtent le nationalisme de nombre de ses partisans, tandis que les partis basés sur l'identité de caste le doublent sur la question de la promotion des castes. À partir des années 1980, le nationalisme hindou du BJP devient son plus sérieux concurrent politique direct. En 1991, le Congrès gagne les élections mais n'obtient qu'une majorité relative. En 1998-2004, alors que le BJP est au pouvoir, c'est la principale force d'opposition au gouvernement central, tout en détenant le pouvoir dans une grande partie des États de l'union. Son leader est Sonia Gandhi, l'épouse de l'ex-Premier ministre Rajiv Gandhi, mais son origine italienne rend sa position inconfortable, face au BJP fondamentaliste hindou au pouvoir et risque d'être un obstacle à son accession au poste de Premier ministre si le Parti du Congrès obtient à nouveau la majorité aux élections législatives de 2004. À la surprise générale, le parti remporte les élections de mai 2004 et, après le désistement de Sonia Gandhi, c'est Manmohan Singh qui est devenu Premier ministre. Pourtant, l'électorat du parti du Congrès s'est encore errodé. Il ne doit sa victoire qu'au score encore plus médiocre du BJP et à l'appoint de ses alliés. Les partis régionaux ont en effet connu un essor supplémentaire lors de ces élections. Les deux partis communistes ont également progressé et permettent au parti du Congrès d'obtenir une fragile majorité à la Lok Sabha tout en ne participant pas au gouvernement. Catégorie:Parti politique indien bg:Индийски национален конгрес cs:Indický národní kongres de:Indischer Nationalkongress en:Indian National Congress es:Congreso Nacional Indio fa:کنگره ملی هند fi:Indian National Congress he:הקונגרס הלאומי ההודי hi:भारतीय राष्ट्रीय कांग्रेस hr:Indijski nacionalni kongres id:Kongres Nasional India it:Indian National Congress Party ja:インド国民会議 kn:ಭಾರತೀಯ ರಾಷ್ಟ್ರೀಯ ಕಾಂಗ್ರೆಸ್ nl:Congrespartij no:Indias Nasjonale Kongress pms:INC pt:Partido do Congresso Nacional Indiano ro:Indian National Congress ru:Индийский национальный конгресс sh:Indijski nacionalni kongres sv:Kongresspartiet ta:இந்திய தேசிய காங்கிரஸ் te:భారత జాతీయ కాంగ్రెసు tr:Hindistan Ulusal Kongresi ur:کانگریس پارٹی zh:印度国民大会党
Sujets connexes
Affaire Bofors   Allan Octavian Hume   Anglais   Années 1960   Années 1980   Années 1990   Bombay   Caste   Corruption   Hindouisme   Inde   Indira Gandhi   Jawaharlal Nehru   Lok Sabha   Mai 2004   Manmohan Singh   Mohandas Karamchand Gandhi   Parlement de l'Inde   Rajiv Gandhi   Sonia Gandhi   Subhash Chandra Bose  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^