Omble chevalier

Infos
L’omble chevalier est un poisson de la famille des salmonidés. Il vit en permanence dans les lacs d’eaux douces en Europe. L’omble chevalier européen serait originaire du grand lac Ancylus qui s’étendait à l’emplacement de la mer Baltique pendant la dernière glaciation. À la fin de celle-ci, il y a à peu près 11 000 ans, il a remonté les fleuves d’Europe et a colonisé les grands lacs au fur et à mesure du dégel, avant de s’y acclimater
Omble chevalier

L’omble chevalier est un poisson de la famille des salmonidés. Il vit en permanence dans les lacs d’eaux douces en Europe. L’omble chevalier européen serait originaire du grand lac Ancylus qui s’étendait à l’emplacement de la mer Baltique pendant la dernière glaciation. À la fin de celle-ci, il y a à peu près 11 000 ans, il a remonté les fleuves d’Europe et a colonisé les grands lacs au fur et à mesure du dégel, avant de s’y acclimater et s’y sédentariser. La sous-espèce Oquassa, présente dans le sud du Québec (Canada), est isolée en eau douce. Elle serait originaire de la mer de Champlain qui couvrait une partie du territoire québécois avant la fin de l’ère glacière. L’omble chevalier est le seul représentant du genre salvelinus originaire d’Europe. Il est considéré comme le roi des poissons dans les lacs alpins, mais il est très sensible à la pollution.
- Origine du nom : du latin salmo.
- Nom scientifique : Salvelinus alpinus. Classe Ostéichthyens, ordre Salmoniformes, famille Salmonidés.
- Description : il existe plusieurs formes d’omble chevalier mais la plus commune est celle à robe blanche, mais on trouve quelques autres variétés dans les lacs du nord de l’Europe. Ce poisson mesure généralement 60 cm pour une dizaine de kilogrammes.
- Habitat : le sous-groupe lacustre se retrouve dans les lacs de montagne et les lacs des pays de l’Europe du Nord. La sous-espèce oquassa, lacustre, est présente au Québec (Canada). Le sous-groupe anadrome, qui descend vers la mer au printemps et remonte les rivières à l’automne pour frayer, a une distribution circumpolaire. Il se retrouve dans le nord de l’Amérique, l’Eurasie, l’Islande, le Groenland et les îles arctiques.
- Mode de vie : jeune, il vit en groupe, mais, plus âgé, il devient solitaire.
- Alimentation : petits mollusques, larves d’insectes, vers, petits crustacés et débris de végétaux. Adulte, il devient essentiellement piscivore.
- Reproduction : la ponte a lieu entre 60 et 80 m de profondeur en novembre-décembre, en général, sur des fonds rocheux ou rocailleux appelés omblières.

En Europe

En France l’omble chevalier est présent dans 130 lacs environ, alors qu’en 1850, seuls trois lacs possédaient une population endémique, le lac Léman, le lac du Bourget et le lac de Paladru. Introduit depuis la fin du à partir de la seule souche du lac Léman, on peut aujourd’hui rencontrer ce poisson dans des lacs comme les lacs de Chambeyron, à 2 841 m et 2 815 m, les lacs de cratère du massif central, comme le lac Pavin, les barrages profonds des Alpes, et même aux îles Kerguelen en zone sub-antarctique.

En Amérique du Nord

La sous-espèce Oquassa, présente dans le sud du Québec (Canada), est isolée en eau douce depuis la fin de l’ère glaciaire. Elle constitue un vestige des populations anadromes qui vivaient dans la mer de Champlain et l’océan Atlantique, il y a environ 12 000 ans et présente une grande valeur sur le plan génétique et patrimonial. On la retrouve sur la Côte-Nord, au Saguenay, en Gaspésie, dans la région de Québec, en Mauricie, dans Lanaudière et en Outaouais. Les poissons lacustres sont plus petits que les anadromes. Ce poisson est sur la liste des espèces susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables. Le sous-groupe anadrome, largement présent au nord du 55 parallèle, n’est pas menacé.

Gastronomie

Les gastronomes placent la chair de l’omble chevalier en tête des poissons sauvages. Dans les grands lacs subalpins français, le Léman, le Bourget et Annecy, l’omble chevalier est recherché à la fois par les pêcheurs amateurs et professionnels, mais devant une demande de consommation croissante, et depuis les années quatre-vingt, en Europe, une petite production locale en ferme d’élevage, s’est mis en place dans les zones de montagne, afin d’avoir une eau froide (< 10°C toute l’année), ce qui a permis aux fermes d’élevage de diversifier leurs productions.

Voir aussi

- Liste des poissons des lacs et rivières utilisés en cuisine ==
Sujets connexes
Antarctique   Canada   Carl von Linné   Côte-Nord   Europe   France   Gaspésie   Glaciation   Insecte   Lac   Lac Léman   Lac Pavin   Lac de Paladru   Lac du Bourget   Lanaudière   Latin   Liste des poissons des lacs et rivières utilisés en cuisine   Massif central   Mauricie   Mer Baltique   Mer de Champlain   Migration des poissons   Mollusca   Osteichthyes   Outaouais (Québec)   Pancrustacea   Poisson   Québec   Québec (ville)   Saguenay–Lac-Saint-Jean   Salmonidae   Salvelinus   Ver  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^