Noyade

Infos
La noyade est une intoxication due à l'entrée d'eau dans les voies respiratoires. Au sens strict, la noyade entraîne le décès, mais le terme est dans les faits aussi utilisé pour des cas non-mortels, de manière générale lorsqu'il y a une asphyxie aiguë (manque d'air) d'une personne se retrouvant immergée. La pénétration d'eau, même en infime quantité, dans les voies respiratoires, provoque une apnée réflexe : l'épiglotte se ferme pour protéger les voies respi
Noyade

La noyade est une intoxication due à l'entrée d'eau dans les voies respiratoires. Au sens strict, la noyade entraîne le décès, mais le terme est dans les faits aussi utilisé pour des cas non-mortels, de manière générale lorsqu'il y a une asphyxie aiguë (manque d'air) d'une personne se retrouvant immergée. La pénétration d'eau, même en infime quantité, dans les voies respiratoires, provoque une apnée réflexe : l'épiglotte se ferme pour protéger les voies respiratoires, empêchant de respirer même lorsque la tête se retrouve hors de l'eau. Par conséquent, l'oxygène disponible dans l'organisme diminue : on parle d'hypoxie. Les séquelles persistantes après la noyade de la victime sont fonction de l'importance de l'hypoxie et de sa durée, mais l'éventuelle présence d'eau dans les poumons cause un œdème pulmonaire traumatique. Cet œdème, ainsi que l'eau ayant pénétré, gênent les échanges gazeux au niveau de la paroi alvéolaire et maintiennent le déficit d'oxygène même si la personne respire spontanément. Typiquement, on distingue quatre stades de la noyade (par ordre croissant de gravité) : l'aquastress, la petite hypoxie, la grande hypoxie et la noyade anoxique.

Les causes les plus fréquentes

Les chutes accidentelles à l'eau (piscines privées, etc.), la surestimation de ses capacités (en mer souvent), la sous-estimation des risques sur le lieu de baignade, suite d'un accident syncopal, d'un exercice d'apnée, etc.

Comment les éviter ?

Apporter une vigilance constante pour les piscines privées, ne pas se surestimer, prévenir un responsable de la sécurité du lieu de baignade lors d'apnées ou bien pour les personnes sujettes à crises de spasmophilie ou d'épilepsie. Nager dans de bonne conditions (pas de coups de pompes, etc.) ne pas jouer avec les jeunes enfants dans une eau trop profonde.

Comment réagir ?

Les personnes qualifiées pour la pratique des gestes de premiers secours pourront commencer par les appliquer. Pour tous, prévenir les secours au plus tôt (en France : sapeur-pompiers, SAMU, secours en mer). Voir aussi le personnel qualifié en mer, en piscine ou sur des plans d'eau surveillés (BNSSA, BEESAN).

La noyade comme moyen d'exécution capitale

Scène de noyade, extraite de la Chronique de Nuremberg La noyade fut utilisée comme moyen rapide et économique pour tuer les condamnés. Le cas le plus fréquemment cité est celui des noyades de Nantes, ordonnées par Jean-Baptiste Carrier, pour vider les prisons des Vendéens qui s'y trouvaient. Ceux-ci étaient conduits au bord de la Loire, et, après avoir enlevé leurs vêtements, montaient dans des barges que les bourreaux remorquaient avec des barques jusqu'au centre du fleuve. Là, les barges étaient coulées avec les condamnés, et les bourreaux achevaient à coup de sabre ceux qui cherchaient à nager. Parfois, pour s'amuser, les bourreaux pratiquaient le « mariage républicain », où un homme et une femme, attachés ensemble face à face, étaient ainsi précipités dans le fleuve. Carrier avait baptisé la Loire la « baignoire républicaine ». La noyade fut aussi utilisée dans les procès de sorcellerie. Une sorcière étant plus légère que l'eau, selon la légende, on lui attachait les pieds et les mains ensemble, puis on la précipitait dans l'eau. Si elle flottait, on avait affaire à une sorcière, qui était aussitôt conduite au bûcher. Si elle se noyait, elle mourrait innocente. La noyade fut aussi naturellement le moyen utilisé par les pirates pour se débarrasser des survivants des navires arraisonnés, lorsqu'ils ne présentaient aucune valeur d'otage. Soit ils étaient précipités à la mer, lorsque le navire était conservé par les pirates, soit ils étaient noyés avec leur bâtiment.

Voir aussi

- Hydrocution
- Sauvetage aquatique
- Sécurité en mer
- Baïne
- Méthodes d'exécution ==
Sujets connexes
Air   Apnée   Asphyxie   Baïne   Bûcher   Hydrocution   Hypoxie   Institut de veille sanitaire   Jean-Baptiste Carrier   Mort   Méthodes d'exécution   Nantes   Oxygène   Portable Document Format   Premiers secours   Sauvetage aquatique   Sorcière   Spasmophilie   Syncope (médecine)   Sécurité en mer  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^