Muses

Infos
Sarcophage des Muses, , musée du Louvre Dans la mythologie grecque (Hésiode, Théogonie, 53-57 et 915-917), les Muses sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. Elles président aux Arts :
- Calliope, la muse de l'éloquence et de la poésie épique ;
- Clio, la muse de l'histoire ;
- Érato, la muse de l'art lyrique et de l'élégie (poésie passionnée) ;
- Euterpe, la muse de la musique ;
- Melpomène, la muse de la tragédie ;
Muses

Sarcophage des Muses, , musée du Louvre Dans la mythologie grecque (Hésiode, Théogonie, 53-57 et 915-917), les Muses sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. Elles président aux Arts :
- Calliope, la muse de l'éloquence et de la poésie épique ;
- Clio, la muse de l'histoire ;
- Érato, la muse de l'art lyrique et de l'élégie (poésie passionnée) ;
- Euterpe, la muse de la musique ;
- Melpomène, la muse de la tragédie ;
- Polymnie, la muse de la rhétorique ;
- Terpsichore, la muse de la danse ;
- Thalie, la muse de la comédie ;
- Uranie, la muse de l'astronomie et de l'astrologie. À l'origine (selon Pausanias), elles étaient trois : Aœdé (le chant, la voix), Mélété (la méditation) et Mnémé (la mémoire). Ensemble, elles représentent les prérequis de l'art poétique dans la pratique du culte. Cicéron en compte quatre : Thelxinoé (ou Thelxiopé), Aœdé, Arché et Mélété. La tradition leur attribuait deux résidences : une sur le mont Parnasse, l'autre sur l'Hélicon. C'est Platon (dans Ion) vers 401 av. J.-C., puis les néo-platoniciens, qui fait des neuf Muses les médiatrices entre le dieu et le poète ou tout créateur intellectuel. Cette conception de l'art (le poète est possédé, transi par le dieu) sera plus tard contestée par le classicisme de Nicolas Boileau, le mouvement de l'Art pour l'Art ou l'éloge de l'effort de Paul Valéry. Contrairement à une croyance répandue, il n'y a pas de corrélation entre les arts traditionnels (d'ailleurs au nombre de six selon Hegel, Esthétique) et les Muses.

Représentations artistiques

Trois muses sur un bas-relief de Mantinée attribué à l'atelier de Praxitèle, Les muses sont facilement identifiables dans l'art, notamment quand elles sont au nombre de neuf et accompagnées d'Apollon. Cependant, leurs différents attributs permettent aussi de les reconnaître dans des représentations isolées.
- Calliope : couronne de lauriers, livre, tablette et stylet, trompette ;
- Clio : couronne de lauriers, cygne, livre ou rouleau, tablette et stylet ;
- Érato : tambourin, lyre, viole, cygne ;
- Euterpe : flûte simple ou double et un autre instrument de musique (trompette) ;
- Melpomène : cor, couronne, épée, masque tragique, sceptre à ses pieds ;
- Polymnie : instrument de musique (souvent un orgue) ;
- Terpsichore : instrument de musique à cordes (viole, lyre par exemple) ;
- Thalie : instrument de musique (souvent viole), masque comique, rouleau ;
- Uranie : compas, couronne d'étoiles, globeAghion, Irène ; Barbillon, Claire ; Lissarrague, François. Héros et dieux de l'antiquité. Guide iconographique. Paris : Flammarion, 1994. p. 195 - 196.

Sources

- (I, 3, 1-4).
- (III, 21, 54).
- (IV, 4 ; V, 43).
- (passim).
- (Apollon, v. 189 ; Hermès, v. 430).
- (III, 19, 4 ; IX, 9, 29 ; IX, 29, 1-6).

Voir aussi

Notes et références

Bibliographie

- I. Aghion, C. Barbillon, F. Lissarrague, Héros et Dieux de l'antiquité, Flammarion, Paris, 1994. ===
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^