Benito Juárez

Infos
Benito Juárez Benito Pablo Juárez García (21 mars 1806 - 18 juin 1872) était un homme politique mexicain, président à deux reprises (1861-1867 et 1867-1872). Juárez est l'un des présidents le plus admirés par les Mexicains. Il fut le premier président mexicain d'origine amérindienne.
Benito Juárez

Benito Juárez Benito Pablo Juárez García (21 mars 1806 - 18 juin 1872) était un homme politique mexicain, président à deux reprises (1861-1867 et 1867-1872). Juárez est l'un des présidents le plus admirés par les Mexicains. Il fut le premier président mexicain d'origine amérindienne.

Enfance

D'origine zapotèque, Benito Juárez est né à San Pablo Guelatao, Oaxaca, connu également sous le nom de Sierra de Juárez, dans l'État d'Oaxaca. Ses parents étaient agriculteurs et moururent lorsqu'il était âgé de 3 ans. Il fut ensuite ouvrier agricole et berger jusqu'à 12 ans, quand il partit le 18 décembre 1818 à Oaxaca dans le but d'étudier et d'obtenir un meilleur niveau de vie, alors qu'il ne savait ni lire, ni écrire et qu'il ne parlait pas l'espagnol mais uniquement le zapotèque. À Oaxaca il avait une sœur qui travaillait comme cuisinière, qui le reçut et lui trouva un travail de domestique. Un prêtre franciscain, nommé Antonio Salanueva, fut impressionné par l'intelligence du jeune garçon et sa facilité d'apprentissage. Il l'aida à intégrer le séminaire de la ville, dans laquelle il commença ses études, et se dédia plus au Droit qu'à la Théologie.

Vie politique

Gouverneur de l'État d'Oaxaca, il se distingua pour ses mesures progressistes. Pendant la présidence de Antonio López de Santa Anna, il fut arrêté et détenu à La Havane. Il participa au plan de Ayutla et pendant le gouvernement de Juan Álvarez il fut nommé ministre de la Justice et de l'Instruction Publique. Il fit la promotion de lois progressistes qui protégeaient la Constitution de 1857, à cette occasion il fut nommé président de la Cour Suprême de Justice. Un soulèvement conservateur provoqua la Guerre de Réforme, pendant laquelle Benito Juárez assuma la présidence de la République (1858), et promulga les Lois de Réforme un an plus tard. Ces lois constituent encore la base de l'État mexicain moderne : confiscation des biens du clergé et vente de terre de l'Eglise, fin de la reconnaissance des biens collectifs appartenant aux villageois, pour la plupart indigènes. Ces terres furent achetées par des spéculateurs et constituèrent d'immenses propriétés connues sous le nom d'haciendas et séparation de l'Église et de l'État. En 1859 son gouvernement signa avec les Etats-Unis d'Amérique le traité McLane-Ocampo concédant des droits de passage pérpétuels sur le territoire mexicain En 1860 il entra dans la ville de Mexico et fut désigné de nouveau président en 1861. Pendant cette période, devant une situation financière grave à cause de la guerre, il décida de suspendre le paiement de la dette extérieure, ce qui causa les protestations de la France, l'Espagne et de la Grande-Bretagne. Cette situation entraîna l'invasion française, avec le soutien des conservateurs et de l'Eglise défaits par la Guerre de Réforme, il s'ensuivit la proclamation de Maximilien comme Empereur du Mexique. Menée par la bourgeoisie libérale et par ceux que les lois de la Réforeme avaient enrichis une résistance à l'envahisseur s'organisa, couronnée par l'entrée de Benito Juárez dans la capitale et sa réélection comme président en 1867. Cette nouvelle période se caractérisa par un autoritarisme et par de nouvelles difficultés financières. La perte de l'appui des libéraux, la montée du bandolérisme et les désordres sociaux minèrent ses capacités politiques. Il était franc-maçon. De nouveau élu président (mais seulement par le congrès) en 1871, il se confronta à des soulèvements, dirigés principalement par le général Porfirio Díaz. En 1871 Díaz se souleva au cri de "sufragio efectivo - no reeleccion (suffrage effectif-pas de réélection que reprendra plus tard contre lui Francisco I. Madero) contre Juárez, qu'il accusa de fraude et proclama le Plan de la Noria qui donne le départ de la Révolution de la Noria. Presque vaincu, Juárez mourut au Palais National le 18 juillet 1872 d'un infarctus. Lui succède alors Sebastian Lerdo de Tejeda. Avant de terminer son mandat celui-ci organise sa réélection au moyen de fraudes massives. Porfirio Diaz reprend les armes et proclame le plan de Tuxtepec et le principe de la non-réélection. A la fin de 1876 Diaz se déclare président provisoire du Mexique.

Voir aussi


-Chronologie du Mexique
-Liste des présidents du Mexique
-Maximilien du Mexique
-Politique du Mexique

Bibliographie

Luis Pazos - Historia sinoptica de México de los Olmecas a Salinas - Editorial Diana - Mexico - Isbn 968-13-2560-5 Catégorie:Personnalité du XIXe siècle Catégorie:Personnalité politique mexicaine Catégorie:Président du Mexique Catégorie:Franc-maçon Catégorie:Naissance en 1806 Catégorie:Décès en 1872 bg:Бенито Хуарес ca:Benito Juárez da:Benito Juárez de:Benito Juárez en:Benito Juárez eo:Benito Juárez es:Benito Juárez fi:Benito Juárez he:בניטו חוארס id:Benito Juarez it:Benito Juárez ja:ベニート・フアレス nl:Benito Juárez nn:Benito Juárez no:Benito Juárez pl:Benito Juárez pt:Benito Juárez ru:Хуарес, Бенито Пабло sl:Benito Juárez sv:Benito Juárez zh:贝尼托·华雷斯
Sujets connexes
Antonio López de Santa Anna   Chronologie du Mexique   Dette extérieure   Espagne   Espagnol   France   Grande-Bretagne   Ignacio Comonfort   Juan Nepomuceno Almonte   La Havane   Liste des présidents du Mexique   Lois de Réforme   Maximilien Ier du Mexique   Mexico   Plan de Ayutla   Politique du Mexique   Porfirio Díaz   Sebastián Lerdo de Tejada   Théologie   Zapotèques  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^