Collège de 'Pataphysique

Infos
Le Collège de 'Pataphysique a été fondé en 1948, ses activités publiques se sont poursuivies jusqu'en 1975. Après une période de 25 ans d'occultation, il a rouvert ses portes en 2000. À l'occasion de cette désoccultation la BNF présentait ainsi la 'Pataphysique : :« Les concepts sur lesquels repose la définition de la pataphysique ne sont pas nouveaux. De nombreuses « exceptions » ont joué un rôle fondamental notamment dans les découvertes scientifiques. Ainsi e
Collège de 'Pataphysique

Le Collège de 'Pataphysique a été fondé en 1948, ses activités publiques se sont poursuivies jusqu'en 1975. Après une période de 25 ans d'occultation, il a rouvert ses portes en 2000. À l'occasion de cette désoccultation la BNF présentait ainsi la 'Pataphysique : :« Les concepts sur lesquels repose la définition de la pataphysique ne sont pas nouveaux. De nombreuses « exceptions » ont joué un rôle fondamental notamment dans les découvertes scientifiques. Ainsi en est-il de la théorie du clinamen attribuée à Épicure puis reprise par Lucrèce, Cicéron et Plutarque : l’atome se dirigerait en ligne droite vers le bas en fonction de la pesanteur mais il dévierait légèrement sur le côté. Repris par Rabelais notamment, le clinamen est un des « dogmes » de l'OuLiPo. » De son côté, le Collège de 'Pataphysique, dans ses manifestes, met en garde le public : :« Qu'on ne s'y trompe pas : il ne s'agit pas, comme le croient les naïfs qui prennent Jarry pour un satirique, de dénoncer les activités humaines et la réalité cosmique ; il ne s'agit pas d'afficher un pessimisme moqueur et un nihilisme corrosif. Au contraire, il s'agit de découvrir l'harmonie parfaite... » Les Cahiers du Collège de 'Pataphysique puis les Dossiers, les Subsidia Pataphysica et enfin les Carnets trimestriels ont publié quantité de textes inédits d'Alfred Jarry et de nombreuses études sur sa vie et son œuvre. En outre George-Albert Aurier, Christophe, Charles Cros, Léon-Paul Fargue, Franc-Nohain, André Gide, James Joyce, Georg Christoph Lichtenberg, Pierre François Lacenaire, Germain Nouveau, Raymond Roussel, Erik Satie, Paul Valéry, Jules Verne, et plus près de nous Antonin Artaud, Arthur Cravan, René Daumal, Max Jacob, Jacques Rigaut , Julien Torma, ou des « Dignitaires du Collège » comme Enrico Baj, Jean Baudrillard, René Clair, Marcel Duchamp, Philippe Dumarçay, Max Ernst, Jean Ferry, Roger Grenier, Henri Jeanson, Michel Leiris, Armen Lubin, André Martel, Joan Miró, Pierre Mac-Orlan, Pascal Pia, Jacques Prévert, Raymond Queneau, Man Ray, Camille Renault, Maurice Saillet, Siné, Boris Vian, Umberto Eco, Paul-Émile Victor, ont révélé des œuvres inédites. Documents de toutes sortes, écrits oubliés ou non, grande et « mauvaise » poésie, modestes coupures de presse, œuvres d'art et de non-art, graffiti, musique, contrepéteries, mythologies scientifiques ou non (ces dernières sont souvent les précédentes vieillies de vingt ans), béatitudes, Langage de Notre Temps, etc. etc., ont été et sont encore mis à contribution. Le Collège a, pour la première fois, imprimé une pièce d'Eugène Ionesco en 1952. Trois autres l'ont suivie. De même le Collège a publié des inédits de Julien Torma. C'est du vivant de Boris Vian qu'il a fait paraître les Bâtisseurs d'Empire et nombre de textes; c'est l'année qui a suivi sa mort qu'ont vu le jour le Goûter des Généraux et le Dossier Boris Vian. Dans la revue ont paru les premiers travaux de Littérature Potentielle (l'Oulipo étant une Commission du Collège). D'importantes livraisons ont été consacrées à Rabelais, à Époque Symboliste, à la Morale, à Ubu (deux fois), à Faustroll, à la Dragonne, à Raymond Queneau, aux Environs de Vrigny, à la Trichomonase. Enfin le Collège a publié en langues étrangères au français. Institution internationale par principe, il l'est devenu en fait par la création de ses Instituts de Buenos-Aires, de Milan et de Rome, par ses groupes actifs de Tchécoslovaquie, d'Angleterre, d'Amérique du Nord, des Pays-Bas... Les créations de Kevin Ayers à l'époque de Soft Machine lui ont valu alors une nomination au Collège.

Références

- Les Très Riches Heures du Collège de ’Pataphysique, sous la direction de Thieri Foulc, préface de Franck Ténot, Éditions Fayard, 2000.
- Ruy Launoir, Clefs pour la ’Pataphysique, 1969, réédition augmentée, L’Hexaèdre, 2005

Voir aussi

- Alfred Jarry
- Calendrier pataphysique
- Réalité & transcendance
- Ouxpo
- Pataphysique
- Satrapes
- Régent du Collège de 'Pataphysique
- Dataire du Collège de 'Pataphysique
- Ordre de la grande gidouille
- Liste des publications internes du Collège de 'Pataphysique et du Cymbalum Pataphysicum ==
Sujets connexes
Alfred Jarry   André Gide   André Martel   Antoine de Saint-Exupéry   Antonin Artaud   Armen Lubin   Arthur Cravan   Bibliothèque nationale de France   Boris Vian   Calendrier pataphysique   Camille Renault   Charles Cros   Cicéron   Clinamen   Dataire du Collège de 'Pataphysique   Enrico Baj   Erik Satie   Eugène Ionesco   Franc-Nohain   François Rabelais   Georg Christoph Lichtenberg   George-Albert Aurier   Georges Colomb   Germain Nouveau   Henri Jeanson   Jacques Prévert   Jacques Rigaut   James Joyce   Jean Baudrillard   Jean Ferry   Joan Miró   Jules Verne   Julien Torma   Kevin Ayers   Liste des publications internes du Collège de 'Pataphysique et du Cymbalum Pataphysicum   Léon-Paul Fargue   Man Ray   Marcel Duchamp   Maurice Saillet   Max Ernst   Max Jacob   Michel Leiris   Occultation   Occultisme   Ordre de la grande gidouille   Oulipo   Ouxpo   Pascal Pia   Paul-Émile Victor   Paul Valéry   Philippe Dumarçay   Pierre François Lacenaire   Plutarque   Raymond Queneau   Raymond Roussel   René Clair   René Daumal   Roger Grenier   Ruy Launoir   Réalité   Régent du Collège de 'Pataphysique   Siné   Soft Machine   Symbolisme (art)   Thieri Foulc   Transcendance   Ubu   Umberto Eco   Viridis Candela   Vrigny  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^