Déméter

Infos
Déméter et Perséphone (Coré) remettant à Triptolème les grains pour apprendre l'agriculture à l'humanité, relief votif ou cultuel d'Éleusis, v. 440 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes Dans la mythologie grecque, Déméter (en grec ancien / Dêmếtêr qui dérive de / Gễ Mếtêr, « la Terre-Mère » ou de / Dêmomếtêr, « la Mère de la Terre », de / dễmos, « la terre, le pays ») est la déesse de l'agricult
Déméter

Déméter et Perséphone (Coré) remettant à Triptolème les grains pour apprendre l'agriculture à l'humanité, relief votif ou cultuel d'Éleusis, v. 440 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes Dans la mythologie grecque, Déméter (en grec ancien / Dêmếtêr qui dérive de / Gễ Mếtêr, « la Terre-Mère » ou de / Dêmomếtêr, « la Mère de la Terre », de / dễmos, « la terre, le pays ») est la déesse de l'agriculture et des moissons. Les Romains l'associèrent à Cérès. La Théogonie d'Hésiode en fait une fille des Titans Cronos et Rhéa, sœur de Zeus, de Poséidon, d'Hadès, d'Hestia et d'Héra et la mère de Perséphone.

Mythe

Août — Le Triomphe de Céres, par Tura Cosmè (v. 1476–1484) Quand Hadès, souverain des morts, enleva Perséphone pour en faire son épouse, Déméter partit à sa recherche et négligea les récoltes de la Terre. En prenant la forme d'une vieille femme nommée Doso, elle erra pendant neuf jours. Zeus, réalisant qu'une famine menaçait les mortels, se décida à envoyer Hermès au royaume d'Hadès pour lui demander de rendre Perséphone à sa mère. Mais Perséphone avait mangé un pépin de la grenade offerte par Hadès en guise de dernière ruse pour la garder avec lui, et la tradition voulait que quiconque mangeait dans le royaume des morts ne puisse le quitter. Zeus s'entendit pour que Perséphone passe les six ou huit mois cultivables sur la Terre avec sa mère et le reste de l'année avec son époux. C'est de ce mythe que serait né le cycle des saisons chez les grecs. Mais Déméter n'eut pas que Perséphone. Le héros Iasion s'unit à elle dans un champ labouré trois fois et lui donna un fils qui fut appelé Ploutos et qui devint la personnification de la richesse. Homère mentionne que Zeus, par jalousie, foudroya Iasos. Unie à Poséidon, elle conçut aussi Arion, un cheval immortel, et une déesse mystérieuse, dont il était interdit de prononcer le nom : aussi désignait-on cette fille de Déméter sous le vocable de Despœna (= « la Maîtresse »), VIII, 25, 5.. La légende rapporte qu'ayant conçu Despoena durant sa quête de Perséphone, Déméter la fit élever par un Titan du nom d'AnytosIbid., VIII, 37, 1.. Déméter enseigna aux humains le travail des semis et du labour. Durant son errance sous la forme de Doso, elle rencontra Céléos, roi d'Éleusis. Pour le remercier de son accueil, elle prit les fils du roi, Démophon et Triptolème, tenta de rendre le premier immortel et enseigna au second l'art de l'agriculture. Celui-ci devait en retour enseigner cet art au reste des humains. Certaines traditions mentionnent qu'elle lui aurait aussi donné des grains de blé afin qu'il les répande sur la Terre.

Culte

Bacchus et Céres, nymphes et satyres
, par Sébastien Bourdon (2 moitié du ) Dans Les Travaux et les Jours, Hésiode revient fréquemment sur Déméter, et il y donne de nombreux détails sur les rites religieux entourant la fertilité et le travail de la terre. On reconnaît que cette déesse est l'une des divinités les plus favorables aux humains et qu'elle se réjouit dans la paix et le labeur. Plusieurs auteurs s'entendent pour dire qu'elle ne faisait pas partie des douze dieux de l'Olympe, puisqu'elle préférerait rester près de la terre et des champs. Selon Pausanias dans sa Description de la Grèce, une grande quantité de temples et sanctuaires dédiés à Déméter parsemaient le pays, témoignant de l'importance de son culte. Déméter fut honorée dans les mystères d'Éleusis, un culte célébrant le retour à la vie et le cycle des moissons. L'Hymne homérique à Déméter, donne la meilleure description qui puisse nous documenter sur l'origine du culte. Elle était également honorée aux mystères de Samothrace sous la forme de la déesse Axieros, la déesse principale des Grands Dieux.

Épiclèses, attributs & sanctuaire

- Ses attributs : les gerbes de blé, la faucille, le flambeau, la truie et le bélier
- Ses sanctuaires : Éleusis, Thermopyles, Samothrace.

Déméter dans les arts

Déméter est souvent représentée assise et portant une gerbe d'épis de blé tressés. On la voit parfois munie d'une torche, à la recherche de sa fille bien-aimée. On retrouve souvent près d'elle les produits de la terre et ses animaux sacrés, la couleuvre et la truie. Sa fille Perséphone apparaît assez souvent à ses côtés.

Sources

- (v. 290), (v. 453–457, 912–914 et 969–974), (v. 32, 300, 391–394, 465–466, 597–599 et 805–807).
- (Déméter, passim).
- .

Notes

Voir aussi

===
Sujets connexes
Agriculture   Agriculture en Grèce antique   Anytos (mythologie)   Août   Arion (mythologie)   Cronos   Cérès (mythologie)   Dionysos   Démophon (Éleusis)   Grec ancien   Hadès   Hermès   Hestia   Homère   Héra   Hésiode   Iasion   Musée national archéologique d'Athènes   Mystères d'Éleusis   Mythologie grecque   Nymphe grecque   Perséphone   Ploutos   Poséidon   Rhéa (mythologie)   Sanctuaire des Grands Dieux de Samothrace   Sébastien Bourdon   Thermopyles   Théogonie (Hésiode)   Titan (mythologie grecque)   Triptolème   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^