Liturgie catholique

Infos
Le mot liturgie vient du grec λειτουργία / leitourgía, de λεώς / leốs, « le peuple » et de la racine ἐργο / ergo, « faire, accomplir ». Il désigne donc, littéralement, le service du peuple. Dans le christianisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple au Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit. « La liturgie est, en effet, chose sacrée. Par ell
Liturgie catholique

Le mot liturgie vient du grec λειτουργία / leitourgía, de λεώς / leốs, « le peuple » et de la racine ἐργο / ergo, « faire, accomplir ». Il désigne donc, littéralement, le service du peuple. Dans le christianisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple au Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit. « La liturgie est, en effet, chose sacrée. Par elle, nous nous élevons jusqu’à Dieu et nous nous unissons à Lui, nous professons notre foi, nous remplissons envers Lui le très grave devoir de la reconnaissance pour les bienfaits et les secours qu’Il nous accorde et dont nous avons un perpétuel besoin. De là, un rapport intime entre le dogme et la liturgie ; comme aussi entre le culte chrétien et la sanctification du peuple. C’est pourquoi le pape Célestin Ier estimait que la règle de la foi est exprimée dans les vénérables formules de la liturgie ; il disait en effet que la loi de la prière détermine la loi de la croyance. Car, lorsque les chefs des saintes assemblées s’acquittent des fonctions qui leur ont été confiées, ils plaident devant la clémence divine la cause du genre humain et prient et supplient avec l’Eglise tout entière, qui unit ses gémissements aux leurs. »Constitution apostolique Divini cultus, 20 décembre 1928. La liturgie est donc un ensemble d’actes, de symboles et de paroles par lesquels l’Église aide les hommes à rendre un culte à Dieu et transmet la connaissance de Dieu aux hommes. On peut dire que la liturgie met l’homme en rapport direct avec Dieu.

Principes communs

Tous les rites catholiques locaux suivent les mêmes principes : La prière liturgique est officielle, publique et soumise à des normes. Autrement dit, ni le célébrant, ni les assistants ne peuvent faire ce qu'ils veulent. La liturgie catholique est donc une prière commune définie par l'autorité comme étant La prière de l'Eglise. Ainsi, le déroulement de sacrements comme la messe ou le baptême, ou encore un office de complies font parties de la liturgie. En revanche, une récitation de la prière du rosaire entre personnes privées, y compris quand elles sont réunies dans un lieu de culte et accompagnée par un prêtre ou un diacre, n'est pas considérée comme un rite liturgique.

Les deux branches de la liturgie catholique

-le bréviaire et l'office divin Le bréviaire est le livre utilisé par les clercs de l'Église catholique pour dire ou célébrer l'office. L'office divin est une louange rendue à Dieu seul. Sa seule "utilité" est la gloire de Dieu. C'est saint Benoit de Nursie, fondateur des bénédictins qui met en forme cette prière publique selon les huit heures canoniales (une la nuit et sept le jour).
-Le missel, la messe et les sacrements Le Missel est le livre utilisé par les prêtres. Ils y trouvent l'ordonnancement des prières publiques de l'Eglise en présence de fidèles. L'utilité de ces prières sont la gloire de Dieu, mais aussi l'édification des fidèles.

Les liturgies chrétiennes

La notion de liturgie est parfois confondue avec

Le rit

celle de « rit », désignant les différentes manières de célébrer publiquement les mystères de la religion en tant qu'elles se différencient selon des critères ecclésiologiques, géographiques, culturels ou linguistiques, selon une tradition pluri-séculaire. De nos jours, on emploie équivalemment le terme « rite ». Pour chacune de ces familles (liste incomplète), voir liens suivants :

familles liturgiques occidentales

- Rite romain : liturgie latine de l'Eglise catholique romaine
- Rite tridentin: liturgie romaine de 1570 à aujourd'hui
- Rite gallican : liturgies de l'Empire carolingien
- rites néo-gallicans : liturgies françaises de la période moderne
- Rite lyonnais : liturgie de Lyon
- Rite mozarabe : liturgies hispaniques et du sud de l'Italie médiévale
- Rite ambrosien : liturgie de Milan
- Rite dominicain : liturgie de l'ordre des dominicains
- Rite cartusien : liturgie de l'ordre des chartreux
- rite celtique

familles liturgiques orientales

- Rite syriaque : liturgie catholique de rite syriaque
- Rite oriental : liturgie des Eglises d'Orient
- Rite arménien : liturgie des Eglises de langue arménienne
- rite maronite :liturgie des Eglises du Liban
- rite copte : liturgie des chrétiens d'Égypte et en Éthiopie
- rite de saint Jean Chrysostome
- rite de saint Jacques ou rite hiérosolomitain
- rite arménien : liturgie des Eglises d'Arménie
- rite de saint Basile

Le rite ou rituel

celle de « rite », désignant les diverses cérémonies du culte, propres ou communes à chacune de ces familles liturgiques ; par exemple :
- liturgie de la messe
- liturgie de la parole
- liturgie du vendredi saint.
- liturgie des Heures.

Annexes

Notes et références

===
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^