René Robert Cavelier de La Salle

Infos
René Robert Cavelier de La Salle René Robert Cavelier de La Salle est né à Rouen (Seine-Maritime) le 22 novembre 1643 et mort le 19 mars 1687 dans le sud de la colonie française de Louisiane, actuellement l’état américain du Texas. Explorateur-voyageur, il a exploré la région des Grands Lacs des États-Unis et du Canada, puis le fleuve Mississippi et a ainsi découvert les territoires situés entre le Québec et le delta du Mississippi. Plaque commémorative à Rouen.
René Robert Cavelier de La Salle

René Robert Cavelier de La Salle René Robert Cavelier de La Salle est né à Rouen (Seine-Maritime) le 22 novembre 1643 et mort le 19 mars 1687 dans le sud de la colonie française de Louisiane, actuellement l’état américain du Texas. Explorateur-voyageur, il a exploré la région des Grands Lacs des États-Unis et du Canada, puis le fleuve Mississippi et a ainsi découvert les territoires situés entre le Québec et le delta du Mississippi. Plaque commémorative à Rouen.

Jésuite

D’abord novice dans la Compagnie de Jésus, au sein de laquelle il formule ses vœux en 1660, il pratique l’enseignement dans cette institution puis demande à être relevé de ses vœux pour « infirmités morales », ce qu’il obtient le 27 mars 1667.

Premier voyage

Territoire du premier voyage de Cavelier de la Salle Il entreprend alors son premier voyage en Amérique et débarque en 1667 en Nouvelle-France, à Montréal où son frère Jean, un prêtre de Saint-Sulpice, était arrivé l’année précédente. Il occupe une terre au Sud-Ouest de l’île de Montréal qu’il nomme « La Chine », en référence à son désir de trouver un itinéraire pour aller en Chine. En 1669, il finance une petite expédition qui explore les lacs Ontario et Érié. Il atteint alors le fleuve Ohio, mais pas encore le Mississipi, que Louis Jolliet allait découvrir en 1672. Son groupe était composé de cinq canoës et de quinze hommes, le père Dollier de Casson et sept hommes voyageant avec lui dans trois canoës supplémentaires. En 1674, il établit le fort Frontenac (maintenant Kingston) sur le lac Ontario en tant que premier élément d’une entreprise de commerce de fourrures (peaux de bison). Le fort a été baptisé du nom du gouverneur de la Nouvelle-France, Louis de Buade de Frontenac. Il part ensuite pour la France (1674-1675), voyage au cours duquel il reçoit, avec l’appui de Frontenac, non seulement une concession pour le commerce de fourrures, avec la permission d’établir des forts de frontière, mais également un titre de noblesse.

Second voyage

À son retour en Nouvelle-France, il est accompagné de Henri de Tonti, qui se joindra à ses explorations. Le 7 août 1678, La Salle appareille sur Le Griffon, que lui et Tonti ont construit au fort Conti, près des chutes du Niagara. Devenant les premiers à naviguer sur les Grands Lacs, ils voguent jusqu’au lac Érié et au lac Huron puis redescendent jusqu’au lac Michigan. Le 1678, La Salle fonde un fort à l’embouchure du Saint-Joseph, aujourd’hui fleuve Michigan, et attend le retour d’une équipe menée par Tonti, qui a traversé la péninsule à pied. Tonti arrive le 20 novembre, et le 3 décembre l’équipage entier remonte le Saint-Joseph, jusqu’à atteindre un port sur la rivière Kankakee. Ils suivent le Kankakee jusqu’au fleuve Illinois, où ils établissent le fort Crèvecœur près de l’actuelle Peoria. La Salle marche alors jusqu’au fort Frontenac pour se ravitailler. Pendant ce temps, Louis Hennepin suit l’Illinois jusqu’à sa jonction avec le Mississippi, mais est capturé lors d’une guerre entre Sioux et transporté au Minnesota. Pendant l’absence de La Salle, les soldats du fort Crèvecœur se mutinent et bannissent Tonti, que La Salle avait laissé à la direction du fort. La Salle capturera les mutins sur le lac Ontario et retrouvera par la suite Tonti à Mackinaw.

Exploration du Mississippi

La Salle rassemble ensuite son équipage pour une nouvelle expédition. Laissant le fort Crèvecœur avec vingt-trois Français et dix-huit Amérindiens, il atteint le sud du lac Michigan en 1680 et descend le Mississippi en 1682, jusqu’au golfe du Mexique. Le 9 avril, il prend possession de ces vastes territoires au nom de la France et leur donne le nom de Louisiane en l’honneur du roi Louis XIV qui, peu reconnaissant, écrira au gouverneur de La Barre que cette découverte est « fort inutile et qu’il faut dans la suite empêcher de pareilles découvertes », même s’il lui ordonne d’y retourner et d’y implanter une colonie. À l’embouchure du Mississippi, près de l’actuelle Venice en Louisiane, La Salle enterre un plat gravé et une croix revendiquant le territoire pour la France. En 1683, sur son voyage de retour, il établit un nouveau fort à la roche affamée (Starved Rock) sur le fleuve Illinois, pour remplacer le fort Crèvecœur. Tonti dirige le fort tandis que La Salle retourne une fois de plus en France afin de réunir des moyens pour une nouvelle expédition, afin d'installer un comptoir à l'embouchure du fleuve Mississippi et développer un commerce de fourrures concurrent à celui des jésuites du Québec.

Troisième voyage

C'est le roi de France Louis XIV, à qui l'Espagne vient de déclarer la guerre en octobre 1683, qui lui apporte son soutien pour monter une expédition afin de s'assurer une meilleure maîtrise de la France sur l'Amérique du Nord et également de surveiller les mines d'argent du Mexique qui alimentent les caisses de Charles II d'Espagne. La Salle quitte donc le port de La Rochelle le 24 juillet 1684 avec le titre de gouverneur de la Louisiane et à la tête d’une grande expédition composée de quatre bateaux et 300 colons dont une troupe armée. Le Roi-Soleil lui a accordé le navire de guerre "le Joly" et la barque longue - sorte de petite frégate - "la Belle". Pour transporter les quelque 300 colons, soldats et hommes d'équipage, sans compter le chargement, La Salle doit louer deux autres navires : la frégate "l'Aimable" et le ketch "le Saint-François". L’expédition sera malmenée par des attaques de pirates, des Indiens hostiles, et des erreurs de navigation. Le Saint-François est perdu face aux corsaires espagnols en Indes occidentales, au large d'Hispaniola. L'expédition dépasse l'embouchure du Mississipi et continue pendant deux semaines de longer la côte vers l'ouest, arrivée près de la baie de Matagorda, au Texas, La Salle se rend compte de son erreur et décide de faire relâche dans la baie. Lors de la manœuvre pour entrer dans la baie l'Aimable s'échoue sur un banc de sable. Ils établissent finalement un fort - le fort Saint-Louis - près de Victoria au Texas. Le Joly rentre en France, en mars 1685, une fois son chargement débarqué. L'expédition ne compte alors plus qu’un navire, La Belle. La Salle mène ensuite des recherches vers l’Est pour essayer de retrouver le Mississippi. Malheureusement pour lui, il est à plus de 600 km du fleuve. Lors d'une de ces expéditions, son dernier bateau, La Belle, est pris dans une tempête et s'échoue dans la baie de Matagorda en février 1686. Pendant la troisième expédition pédestre, ses 36 coéquipiers survivants se mutinent et il est assassiné le 19 mars 1687, près de Navasota. La colonie perdure seulement jusqu’en 1688, quand les Indiens de Karankawa massacrent les 20 adultes restants et prennent cinq enfants comme captifs. Tonti envoie des missions de recherche en 1689 quand il apprend le destin de l’expédition, mais aucun survivant ne fut retrouvé, Henri Joutel ayant recueilli tous ceux des colons qui voulurent le suivre et les ayant emmenés avec lui à Québec, où la majeure partie d'entre eux s’arrêta.

De nos jours

Le premier bateau de La Salle, Belle, a été découvert dans la boue du Matagorda en 1995 et est aujourd’hui l’emplacement d’une fouille archéologique (voir ''
Sujets connexes
Amérindiens   Amérique   Amérique du Nord   Argent   Automobile   Baie de Matagorda   Bison   Cadillac (automobile)   Canada   Canoë   Charles II d'Espagne   Civilisation chinoise   Colonie de peuplement   Compagnie de Jésus   Corsaire   Espagne   Fort Crèvecœur   Fort Frontenac   Fort Saint-Louis   Fourrure   Frontenac   Frégate   Golfe du Mexique   Grands Lacs (Amérique du Nord)   Henri Joutel   Henri de Tonti   Hispaniola   Illinois (rivière)   Indes occidentales   Kankakee (rivière)   Karankawa   Ketch   Kingston (Ontario)   La Rochelle   Lac Huron   Lac Michigan   Lac Ontario   Lac Érié   Lachine   Le Griffon   Louis Hennepin   Louis Jolliet   Louisiane   Mexique   Michigan   Minnesota   Mississippi (fleuve)   Montréal   Navasota (Texas)   Nouvelle-France   Peoria   Pirate   Péninsule   Québec   Rouen   Saint-Sulpice   Seine-Maritime   Sioux   Texas  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^