Sesterce

Infos
Vitellius sur un sesterce Le sesterce était une monnaie romaine en usage pendant la période antique. Ce fut aussi une unité de compte comme à notre époque le dollar ou l'euro : dans la littérature latine, les grosses sommes (patrimoines, revenus fiscaux, trésor public) sont exprimées en sesterces. Il remplace l'as dans ce rôle au milieu du (dans les premiers livres de Tite Live, la fortune des citoyens ou les amendes sont encore évaluées en équivalent de livres de br
Sesterce

Vitellius sur un sesterce Le sesterce était une monnaie romaine en usage pendant la période antique. Ce fut aussi une unité de compte comme à notre époque le dollar ou l'euro : dans la littérature latine, les grosses sommes (patrimoines, revenus fiscaux, trésor public) sont exprimées en sesterces. Il remplace l'as dans ce rôle au milieu du (dans les premiers livres de Tite Live, la fortune des citoyens ou les amendes sont encore évaluées en équivalent de livres de bronze ou as libraux).

Histoire

Son nom vient de sa valeur originale : initialement il valait 2 as et demie. Sesterce vient de semis-tertius, qui signifie « demi troisième » (sous-entendu demi troisième as). Son abréviation HS a la même origine : initialement IIS soit II pour deux (voir numération romaine) et S semis c’est-à-dire moitié d'as = 2 as 1/2, les deux I ayant été barrés pour aboutir à HS. D'une valeur de 2 as 1/2 le sesterce montera à 4 as. Sous la République romaine, il s'agit d'une toute petite monnaie d'argent (la plus petite du système romain, pesant à peine plus d'un gramme ; elle n'a été émise que très rarement) : à partir d'Auguste (fin du ) qui réorganise tout le système monétaire, il devient une grosse pièce de cuivre jaune ou laiton pesant 1/12 de livre romaine soit environ 27 grammes. Ce métal, plus prisé que le cuivre rouge, était dénommé orichalque par les anciens, terme auquel ils donnaient volontiers, par étymologie populaire, la signification de « cuivre d'or ». Les lettres S. C. fréquemment présentes au revers des sesterces signifient Senatus Consulto, pour rappeler que l'émission des monnaies en bronze était faite sous le contrôle du sénat romain. Aujourd'hui ils sont recherchés par les collectionneurs pour leur grand module et les patines de diverses couleurs qui irisent la surface de leur métal.

Sources

Bibliographie

Ouvrages généralistes

- Akerman John Yonge, A Manual of Roman Coins, Londres 1865.
- Babelon Ernest, Moneta in Mémoire de l'Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres, Paris 1913.
- Cohen Henry, Description Historique des monnaies frappées sous l'Empire Romain, deuxième édition, Paris, 1880-1892.
- Gnecchi Francesco, Roman Coins Elementary Manual, Londres 1903.
- Imhoof-Blumer Friedrich, Porträtköpfe auf Römischen Münzen der Republik und der Kaiserzeit, Leipzig 1892.
- Mommsen Theodor, Histoire de la monnaie romaine, traduction par Le duc de Blacas, Tome I, II, III et IV.

Ouvrages spécialisés

- De Bye Jacques, Imperatorum Romanorum a Julio Caesare ad Heraclium usque Numismata Aurea, Anvers 1627.
- De Schodt Alphonse, Terme sur les médailles d'Octave-Auguste, in Revue belge de numismatique, Bruxelles 1883.
- De Witte Jean, Médailles de Bonosus, in Revue numismatique, Paris 1859.
- Merlin Alfred, Les revers monétaires de l'empereur Nerva, Paris 1906.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Antiquité   As (monnaie)   Ateliers monétaires romains   Auguste   Bronze   Christian Matthias Theodor Mommsen   Cuivre   Dollar américain   Euro   Laiton   Latin   Livre (unité de masse)   Monnaie romaine   Numération romaine   Orichalque   République romaine   Sénat romain   Unités de mesure romaines   Vitellius  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^