Grande Loge de France

Infos
Il est important lorsque l'on parle de la Grande Loge de France, de distinguer deux obédiences.
Grande Loge de France

Il est important lorsque l'on parle de la Grande Loge de France, de distinguer deux obédiences.

La Grande Loge de France de 1738

Elle fut la première obédience maçonnique fondée en France en 1738. Toutefois, il semble que le duc de Wharton était venu dans le royaume en 1728 pour organiser les rites.. Elle n'était toutefois pas à ses tous débuts une véritable obédience maçonnique, mais plutôt la loge du Grand-Maître de toutes les loges de France, dont les décisions s'appliquaient à la vingtaine de loges présentes à Paris et étaient plus ou moins bien suivies par celles de provinceRoger Dachez, Histoire de la franc-maçonnerie française, PUF, Paris, 2003, p. 66.. Ce n'est qu'en 1763 qu'elle publiera ses . En 1773, elle se réorganisa et prit le nom de Grand Orient de France qui est aujourd'hui le chef de file de la franc-Maçonnerie libérale et adogmatique. D'autres auteurs écrivent qu' il s'agissait en fait d'un renversement de la Grande Loge de France, les élections s'étant faites sans mandat et l'impulsion étant née sans les maîtres de province . Sous l'Empire toutes les organisations maçonniques furent « invitées » par les autorités à se fondre dans le Grand Orient seule puissance maçonnique autorisée.

La Grande Loge de France actuelle

La GLDF fut fondée en 1894 sous l'impulsion des loges du Nord de la Grande Loge Centrale du Suprême Conseil de France (SCDF, puissance maçonnique fondée en 1804 gérant les hauts grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté en France). Elle est issue de la Grande Loge Centrale du Suprême Conseil de France, ensemble de loges "écossaises" restées fidèles au SCDF (face au Suprême Conseil du Grand Collège des Rites du Grand Orient de France et à la Grande Loge Symbolique Ecossaise) et fut rejointe par presque toutes les loges de la Grande Loge Symbolique Ecossaise (c'est un des ateliers de cette obédience qui après l'avoir quittée a initié Maria Deraismes, première femme franc-maçon et cofondatrice du Droit Humain) devenue Grande Loge Symbolique de France. L'autonomie complète et la reconnaissance des autres obédiences vinrent plus tard, en 1905. La GLDF est une fédération de loges travaillant au même rite. A quelques très rares exceptions près, les ateliers de la GLDF pratiquent le Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA) dans ses trois premiers degrés, qui sont ceux de la Franc-Maçonnerie universelle, dite aussi symbolique : Apprenti, Compagnon et Maître. La GLDF respecte les anciens devoirs et une partie des Basic Principles fixés par la Grande Loge Unie d'Angleterre (UGLE) en 1929. Elle appartient à la Franc-Maçonnerie traditionnelle, mais tend à un certain adogmatisme. Elle travaille "à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers" qu'elle désigne comme un principe créateur que ses membres sont libres d'interpréter selon leurs convictions ou sensibilités. On trouve ainsi des déistes, des théistes, des agnostiques et même des athées ayant une vision naturaliste de ce concept. La GLDF se considère ainsi comme régulière en dehors du réseau de reconnaissance mutuelle exclusive de l'UGLE. La GLDF propose une émission radiophonique diffusée le troisième dimanche de chaque mois dans "Divers aspects de la pensée contemporaine" sur France Culture. Elle publie une revue trimestrielle destinée à tous, intitulée , ainsi qu'un journal mensuel réservé à ses adhérents. La GLDF et la GLTSO sont à l'initiative de la création , en 2000, de la Confédération des Grandes Loges Unies d'Europe regroupant des Grandes Loges symboliques traditionnelles non reconnues par la GLUA.

Bibliographie

-Connaître la Grande Loge de France, édit. Ivoire Clair, collection Les Architectes de la Connaissance dirigée par Philippe Morbach, Paris, 2000
-Daniel Ligou (dir.), Histoire des Francs-Maçons en France, tome 2, 1815-2000, Privat, Toulouse, 2000
-Roger Dachez, Histoire de la franc-maçonnerie française, PUF, Paris, 2003
-Gilbert Garibal, Être franc-maçon aujourd'hui, Marabout, Alleur (Belgique), 1994
-
-

Notes

==
Sujets connexes
Franc-maçonnerie en France   France Culture   Grand Orient de France   Rite écossais ancien et accepté   Suprême Conseil Maçonnique de France  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^