Nunavut

Infos
Le Nunavut est le plus jeune et le plus grand des territoires du Canada. Il fut séparé des immenses Territoires du Nord-Ouest le 1999 par le biais de la et la , quoique les frontières soient établies dès 1993. C'est maintenant un territoire distinct. Nunavut signifie notre terre en inuktitut, la langue des Inuit.
Nunavut

Le Nunavut est le plus jeune et le plus grand des territoires du Canada. Il fut séparé des immenses Territoires du Nord-Ouest le 1999 par le biais de la et la , quoique les frontières soient établies dès 1993. C'est maintenant un territoire distinct. Nunavut signifie notre terre en inuktitut, la langue des Inuit.

Géographie

Le territoire couvre 2 093 190 kilomètres carrés de terre et d'eau dans le Grand Nord canadien, ayant pris des T.N.-O. une partie du continent, la plupart des îles arctiques canadiennes dont l'île d'Ellesmere à l'extrême-nord et la partie est de l'Île Victoria à l'ouest, et toutes les îles de la baie d'Hudson, la baie James (y compris les îles Belcher) et la baie d'Ungava. Les régions limitrophes incluent les Territoires du Nord-Ouest à l'ouest et le Manitoba au sud ; les frontières marines touchent le Groenland à l'est (à travers le détroit de Davis, la baie de Baffin et le chenal de Kennedy) et le Québec au sud-est (à travers le détroit d'Hudson et par ses îles méridionales). Le Nunavut est composé de trois régions : Baffin, Keewatin et Kitikmeot. La capitale du Nunavut est Iqaluit (anciennement Frobisher-Bay), sur l'île de Baffin à l'est. Parmi les 26 communautés du territoire, on trouve Pangnirtung, Kimmirut, Rankin Inlet et Cambridge Bay. Voir Liste des communautés au Nunavut. La création du Nunavut créa aussi les seuls « quatre coins » du Canada, à l'intersection des frontières du Nunavut, des Territoires du Nord-Ouest, du Manitoba et de la Saskatchewan, à 60°00' N, 102°00' O, sur la rive sud du lac Kasba.

Population

Inuit de la communauté de Arviat Nunavut a la population la plus petite et la moins dense du Canada : 29 300 habitants (2004) disséminés sur une superficie semblable à celle de l'Europe occidentale. Si le Nunavut était un pays indépendant, il aurait la population la moins dense au monde, puisqu'il a presque la même superficie et la moitié de la population du Groenland. 85% des Nunavummiut sont autochtones. Actuellement, environ 40% des Nunavummiut ont moins de 15 ans. La population du Nunavut est touchée par des problèmes sociaux importants : chômage, manque de logements, délinquance, alcoolisme, suicides. Une des causes du chômage est l'importance de la langue anglaise sur le marché du travail de la région, que les Nunavummiut parlent peu, souhaitant continuer à utiliser leur langue propre, l'inuktitut.

Gouvernement

Le chef d'État du Nunavut et le représentant de la Reine est un commissaire choisi par le gouvernement fédéral; comme dans les autres territoires, son rôle est symbolique. L'actuel commissaire du gouvernement fédéral est Ann Meekitjuk Hanson. Le chef du gouvernement est le premier ministre. Ses ministres et lui sont élus par l'assemblée législative. L'actuel premier ministre est Paul Okalik, réélu en février 2004. Les 19 députés à l'assemblée législative unicamérale sont élus individuellement; il n'y a pas de partis et la législature opère par un système de consensus. Les dernières élections ont eu lieu le 16 février 2004 ; aucun parti local n'existe au Nunavut. Face aux critiques sur sa politique, le premier ministre Paul Okalik a institué un conseil de 11 aînés, le inuit qaujimajatuquangit. Ce groupe conseille le gouvernement pour intégrer la culture inuite dans les lois et décisions politiques. Le budget annuel du territoire est d'environ 700 millions de dollars canadiens (environ 490 millions d'euros) qui proviennent presque entièrement du gouvernement fédéral. L'ancien premier ministre canadien, Paul Martin, a inscrit « le soutien au Grand Nord canadien » comme une priorité de son gouvernement pour 2004 : 500 millions de dollars par an à répartir entre les différents territoires nordiques. Il y a évidemment d'autres raisons au chômage que celle de la non connaissance de la langue anglaise : en deux décennies la population a subi une sédentarisation forcée sous couvert d'aide sociale. Ce processus, et ce même sans interroger ou contester les apports bénéfiques ou les bonnes intentions du gouvernement canadien, a provoqué un changement total des modes de vie, et l'adaptation à des horaires de travail fixes, et à des logements fixes, est en cours. L'utilisation des ressources par le gouvernement canadien, et le drainage des richesses pour les sous-traiter en métropole peuvent aussi être considérés comme un facteur de chômage. Voir notamment Pour mieux comprendre le Nunavut, actes de la journée Nunavut du 30/01/99. Chez les nouvelles générations, qui n'ont donc pas connu le nomadisme et les déplacements forcés, certains comportements attestent d'un malaise profond (suicides, drogue, violence sexuelle notamment). Comme les autres territoires, le Nunavut consiste en une seule circonscription électorale fédérale, également nommée Nunavut, dont la députée est Nancy Karetak-Lindell du Parti libéral du Canada; ainsi que d'un sénateur.

Histoire

Ancienne

La région actuellement connue comme Nunavut est peuplée continuellement depuis 4000 ans. La plupart des historiens identifient l'île de Baffin avec le Helluland des sagas norses, donc il est possible que les habitants de la région aient eu des contacts occasionnels avec des marins norses. Voir aussi paléoeskimo et néoeskimo. L'histoire écrite du Nunavut commence en 1576. Martin Frobisher, en dirigeant une expédition pour trouver le passage du Nord-Ouest, crut avoir découvert du minerai d'or près de l'actuelle baie de Frobisher sur la côte de l'île de Baffin. Le minerai était sans valeur, mais Frobisher fit le premier contact européen connu avec les Inuit. Le contact fut hostile: Frobisher captura quatre Inuit et les ramena en Angleterre, où ils périrent. D'autres explorateurs vinrent au en quête du Passage du Nord-Ouest, dont Henry Hudson, William Baffin, et Robert Bylot. En 1893, Joseph et James Tyrrell, employés par la Commission Géologique du Canada pour explorer l'intérieur des terres du Keewatin, partirent du Lac Athabasca situé à la frontière de l'Alberta et de la Saskatchewan, descendirent la rivière Dubawnt, traversèrent la région de Chesterfield Inlet et longèrent la côte de la baie d'Hudson jusqu'à Churchill. L'année suivante, Joseph Tyrrell explora et cartographia la partie sud de l'intérieur des terres du Keewatin. Pendant la période de colonisation par les Canadiens, les Inuit ont été contraints à la sédentarisation à l'aide de méthodes coercitives, dont le massacre des chiens esquimaux. (à compléter sur l'histoire coloniale du Nunavut)

Moderne

Des négociations pour un accord sur les revendications territoriales commencèrent en 1976 entre le gouvernement fédéral et le Tapirisat inuit du Canada. En avril 1982, une majorité des résidents des Territoires du Nord-Ouest votèrent en faveur de la scission, et le gouvernement fédéral l'approuva conditionnellement sept mois après. L'accord sur les revendications territoriales fut conclu en septembre 1992 et ratifié par près du 85% des électeurs du futur Nunavut. En juin 1993, le Parlement du Canada adopta la Loi concernant l'accord sur les revendications territoriales du Nunavut et la Loi sur le Nunavut; la transition déboucha sur la création du Nunavut le 1 avril 1999. Image:carte-nu.png

Voir aussi

-Canada
-Ministère des affaires indiennes et du Nord Canada
-Provinces et territoires canadiens
-Liste de villes canadiennes
-Air Nunavut
-Drapeau du Nunavut
-Liste des premiers ministres du Nunavut
-Liste de communautés au Nunavut
-Liste des symboles provinciaux et territoriaux du Canada ==
Sujets connexes
Air Nunavut   Alberta   Alcoolisme   Anglais   Angleterre   Baffin   Baie James   Baie d'Hudson   Baie d'Ungava   Baie de Frobisher   Canada   Chien   Churchill (Manitoba)   Chômage   Dollar   Drapeau du Nunavut   Délinquance   Détroit d'Hudson   Détroit de Davis   Euro   Groenland   Helluland   Henry Hudson   Inuktitut   Iqaluit   James Williams Tyrrell   Joseph Burr Tyrrell   Lac Athabasca   Manitoba   Martin Frobisher   Ministère des affaires indiennes et du Nord Canada   Nancy Karetak-Lindell   Nunavut (circonscription fédérale)   Or   Pangnirtung   Parlement du Canada   Parti libéral du Canada   Passage du Nord-Ouest   Paul Martin   Paul Okalik   Québec   Robert Bylot   Saskatchewan   Suicide   Territoires du Nord-Ouest   William Baffin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^