Anton Rubinstein

Infos
Anton Rubinstein par Ilya Repine Anton Grigorievitch Rubinstein (en ), né le 28 novembre 1829 à Vikhvatinets (en Transnistrie, Moldavie) et mort le 20 novembre 1894 à Peterhof, est un pianiste, compositeur et chef d'orchestre russe.
Anton Rubinstein

Anton Rubinstein par Ilya Repine Anton Grigorievitch Rubinstein (en ), né le 28 novembre 1829 à Vikhvatinets (en Transnistrie, Moldavie) et mort le 20 novembre 1894 à Peterhof, est un pianiste, compositeur et chef d'orchestre russe.

Biographie

Il apprend tôt le piano et donne sa première représentation publique à l'âge de 9 ans. Il est emmené à Paris, puis à Berlin, où lui et son frère, Nikolai, étudient la composition et la théorie avec Siegfried Dehn. Il rencontre alors Felix Mendelssohn et Giacomo Meyerbeer, qui le soutiennent. Il déménage à Vienne, où il enseigne, avant de retourner en Russie en 1848 où il travaille en tant que musicien chez la belle-sœur du Tsar. À la fin des années 1850, il fait une tournée en tant que pianiste, avant de s'installer à Saint-Pétersbourg. Il y fonde 1862 le conservatoire de cette ville, première école de musique de Russie. Il continue ses tournées en tant que pianiste dans l'Europe et enseigne à Dresde vers la fin de sa vie. Rubinstein meurt à Peterhof, d'une maladie cardiaque. Il s'est senti toute sa vie comme un étranger : « Les russes me qualifient d'allemand, les allemands de russe, les juifs de chrétien et les chrétiens de juif. Les pianistes me considèrent comme un compositeur, les compositeurs comme un pianiste, les classiques comme un moderne, les modernes comme un réactionnaire. Ma conclusion est que je ne suis qu'un pitoyable individu ».

Son œuvre

Rubinstein est un compositeur particulièrement prolifique, ayant écrit pas moins de vingt opéras (notamment Demon, d'après un poëme de Lermontov), cinq concertos pour piano, six symphonies ainsi que de nombreuses pieces pour piano, musique de chambre, deux concertos pour violoncelle et un pour violon, sans compter diverses œuvres orchestrales (parmi lesquels on peut citer Don Quichote). La musique de Rubinstein n'a pas les consonances russes du Groupe des Cinq, elle développe au contraire des intonations européennes, ce qui lui vaudra une dispute avec Mily Balakirev ainsi qu'avec d'autres musiciens, qui estimaient que sa position au sein d'une école d'enseignement musical risquait d'être dommageable à la tradition musicale russe. Dans la bouche des nationalistes locaux, ses origines juives jouent contre lui et son frère. Paradoxalement, l'élève le plus célèbre de Nikolai Rubinstein, Piotr Ilitch Tchaïkovski est devenu l'archétype du compositeur russe, en tout cas, plus que beaucoup d'autres. Après la mort de Rubinstein, son œuvre commence à être oubliee, même si ses concertos pour piano restent au repertoire européen jusqu'à la Première Guerre Mondiale et que diverses pièces sont régulièrement jouées en Russie. N'entrant dans aucune tradition musicale, et, peut-être, manquant d'originalité, la musique de Rubinstein n'a pu faire concurrence avec celle de ses contemporains ou la nouvelle école russe dont Igor Stravinski et Sergueï Prokofiev sont les représentants. Rubinstein s'est constamment identifié avec la tradition musicale européenne conservatrice, loin des innovations d'un Richard Wagner ou d'autres compositeurs modernes. Mendelsson est resté une idole durant la vie de Rubinstein, jouant régulièrement son œuvre dans ses récitals. Sa propre musique contient des réminiscences de celle de Mendelssohn, Frédéric Chopin ou de Robert Schumann. Son œuvre bénéficie d'un certain regain d'intérêt en Russie ainsi qu'à l'extérieur. Parmi ses pièces les plus connues, on peut citer son opéra Le Démon, son quatrième concerto pour piano ainsi que sa seconde symphonie L'Océan.

Divers

Anton Rubinstein est le frère du pianiste et compositeur Nikolai Rubinstein, sans lien de parenté avec le pianiste Arthur Rubinstein.

Œuvres principales

-Symphonies
-Symphonie op. 40, en fa majeur
-Symphonie opus 42, en do majeur Ocean
-Symphonie opus 56, en la
-Symphonie opus 95 en ré mineur Dramatic
-Symphonie opus 107, en sol mineur
-Symphonie opus 111, en la mineur
-Autres œuvres orchestrales
-Ouverture triomphante, opus 43
-Ivan IV, opus 79
-Don Quichotte, opus 87
-Eroica, opus 110
-Suite, opus 119
-Concertos
-Concerto pour violon opus 46, en sol
-Concerto pour violoncelle opus 65 en la mineur
-Concerto pour violoncelle opus 96, en ré mineur
-Concertos pour piano
-
-Concerto pour piano opus 25 en mi mineur
-
-Concerto pour piano opus 35 en fa majeur
-
-Concerto pour piano opus 45 en sol majeur
-
-Concerto pour piano No. 4 opus 70 en ré mineur
-
-Fantaisie pour piano avec ou sans orchestre opus 84 en do
-
-Concerto pour piano opus 94 en mi bémol majeur (dédié à Charles-Valentin Alkan)
-
-Concertstück opus 113 en la bémol majeur
-Musique de chambre
-Piano
-
-Sonate pour piano opus 12 en mi mineur
-
-Sonate pour piano opus 20 en do mineur
-
-Sonate pour piano opus 41 en fa majeur
-
-Sonate pour piano opus 100 en la mineur
-
-Album de Peterhof, op. 75
-
-Kamenniy-Ostrov, (pieces pour piano), op. 10
-
-Melodie en fa, op. 3 no. 1
-
-Ondine (étude), op. 1
-
-Six soirées à Saint-Pétersbourg, op. 44
-Musique de chambre avec piano
-
-Sonate pour piano à quatre mains opus 89
-
-Sonata pour Violon et Piano opus 13 en sol majeur
-
-Sonate pour Violon et Piano opus 19 en la mineur
-
-Sonate pour Violon et Piano opus 98 en si mineur
-
-Sonate pour Alto et Piano opus 49 en fa mineur
-
-Deux sonates pour Violoncelle et Piano opus 18 en ré majeur et opus 39 en sol majeur
-
-Sonate pour Violoncelle et Piano
-
-Trio avec piano opus 15 n° 1 en fa
-
-Trio avec piano opus 15 n° 2 en sol mineur
-
-Trio avec piano opus 52 en si bémol majeur
-
-Trio avec piano opus 85 en la majeur
-
-Trio avec piano opus 108 en do mineur
-
-Quatuor pour Piano et cordes opus 66
-
-Quintette pour Piano et vents opus 55 en fa majeur
-
-Quintette pour Piano et cordes opus 99 en sol mineur
-
-Octuor opus 9 pour piano, cordes et vents (d'après son concerto pour piano et sous-titré Concerto di camera)
-Autres musiques de chambre
-
-Quintette pour cordes opus 59 en fa majeur (avec une version pour quatuor avec piano)
-
-Sextuor pour cordes opus 97 en ré majeur
-
-Trois quartuors, opus 17 (en sol majeur, do mineur et fa majeur )
-
-Trois quatuors, opus 47 (en mi mineur, si bémol majeur, et ré mineur)
-
-Deux quartuors, opus 90
-
-Deux quartuors, opus 106 (en la bémol majeur et fa mineur)
-Opéras
-Le Démon
-Feramors
-La chanson du marchand Kalashnikov
-
Les Macchabées
-Néron
-
Sulamith
-La tour de Babel, op. 80
-
Unter Räubern
-Oratorio
-Le paradis perdu, op. 54

Références

- Anton Grigorevich Rubinstein, ed. L. Barenboim, Literary Works (3 vol.), (en russe), Moscou 1983
- Lev Aronovich Barenboim, Anton Grigorevich Rubinstein (2 vol.), (en russe), Moscou 1957-62
- Tatyana Khoprova (ed.), Anton Grigorevich Rubinstein, (en russe), St. Petersburg 1997 ISBN 5822700292 ==
Sujets connexes
Arthur Rubinstein   Berlin   Charles-Valentin Alkan   Chef d'orchestre   Compositeur   Concerto   Conservatoire Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg   Dresde   Frédéric Chopin   Giacomo Meyerbeer   Groupe des Cinq   Igor Stravinski   Ilya Repine   Moldavie   Musique de chambre   Opéra (musique)   Paris   Peterhof   Pianiste   Piano   Piotr Ilitch Tchaïkovski   Richard Wagner   Robert Schumann   Russie   Saint-Pétersbourg   Sergueï Prokofiev   Sonates pour violoncelle et piano (Anton Rubinstein)   Symphonie   Transnistrie historique   Vienne (Autriche)   Violon   Violoncelle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^