Lac d'Annecy

Infos
Vue depuis le sud du lac. Vue depuis le sud du lac. Lac de Haute-Savoie, le lac d’Annecy est réputé pour sa propreté. C’est un des lacs les plus propres du monde. C’est le deuxième lac de France après celui du Bourget, exception faite de la partie française du lac Léman. Le lac s’est formé il y a à peu près 18 000 ans au moment de la fonte des grands glaciers alpins. Il est alimenté par plusieurs petites rivières, nées dans les montagnes environnantes
Lac d'Annecy

Vue depuis le sud du lac. Vue depuis le sud du lac. Lac de Haute-Savoie, le lac d’Annecy est réputé pour sa propreté. C’est un des lacs les plus propres du monde. C’est le deuxième lac de France après celui du Bourget, exception faite de la partie française du lac Léman. Le lac s’est formé il y a à peu près 18 000 ans au moment de la fonte des grands glaciers alpins. Il est alimenté par plusieurs petites rivières, nées dans les montagnes environnantes (l\' Ire, l\'Eau morte, le Laudon, la Bornette et le Biolon), et par une puissante source sous-lacustre, le Boubioz, qui jaillit à 82 m de profondeur. Il est encadré à l’est par le massif des Bornes (la Tournette - 2351 m, les Dents de Lanfon, le mont Veyrier et le mont Baron) et à l’ouest par le massif des Bauges (le Semnoz et le Roc des Bœufs), au nord par les agglomérations d’Annecy - Annecy-le-Vieux et au sud par la vallée vers Faverges qui prolonge le Bout-du-Lac. Le lac déverse son trop-plein d’eau dans le Thiou et dans le canal du Vassé, qui se rejoignent et alimentent le Fier, à 1 500 m au nord-ouest d’Annecy, qui se jette lui-même dans le Rhône. C’est un lieu touristique très attractif, connu pour ses nombreuses activités nautiques.

Données chiffrées

- Surface : 2 759 hectares (27, 59 km²).
- Longueur : 14, 6 km.
- Largeur : de 800 m entre Duingt et le Roc de Chère à 3 350 m entre Veyrier et Sévrier.
- Périmètre : 38 km.
- Altitude : 446, 80 m en moyenne au Bout-du-Lac et 446, 40 m en moyenne à Annecy (pente 0, 0027%).
- Volume : 1 124, 5 millions de m³
- Profondeur moyenne : 41, 5 m
- Profondeurs maximales :
- 80, 6 m à la Puya, dans le nord-ouest du lac, où existe un entonnoir en forme d’ellipse sur des fonds de 20-25 m, c’est la source sous-lacustre du Biouboz,
- 64, 7 m dans le grand lac (bassin nord),
- 55, 2 m dans le petit lac (bassin sud).
- Temps de renouvellement : 4 années
- Température moyenne de l’eau : 6°C en janvier et 22°C en juillet.
- Alimentation : 7 ruisseaux et torrents principaux et la source du Biouboz.
- Épanchement dans le Thiou : 260 millions de m³ en année normale; 8 m³/s d’eau en période normale, mais 4 m³/s en étiage et 40 m³/s en crue.
- En 2003, lors de la canicule, le niveau du lac avait baissé de 35 cm par rapport au niveau d’un été normal.
- Évaporation : 15 millions de m³ en année normale.
- Captage : 10 millions de m³ sont annuellement captés via les stations de la Tour et de la Puya.

Un peu d'histoire

Lors de l'hiver 1573, alors que le lac est entièrement gelé, un riverain mesure entre le hameau de l'Étraz et le rive d'en face une largeur de 2 431 aunes. En 1780, Horace Bénédict de Saussure est mandaté pour mesurer la profondeur du lac. Il effectue 47 sondages et trouve 180 pieds au Boubio soit 62 mètres. En 1860, un article de la Revue Savoisienne, estime la profondeur moyenne à 40 mètres, et le volume d'eau contenu dans le lac à 1 120 millions de m³. Il est alors estimé qu'il pourrait être entièrement comblé dans cent mille ans. Le , l'altitude du lac est officiellement fixée à 447, 07 mètres après une série de 252 observations dont la moyenne donnait 448, 02 mètres. En 1898, une mesure de la surface trouve 2 800 hectares, alors qu'après la première guerre mondiale, une nouvelle mesure trouve 2 759 hectares pour la surface et 65 mètres pour la profondeur maximale. En 1902, dans le Dictionnaire géographique et administratif de la France, il est donné les chiffres suivants : altitude 446, 52 mètres, surface 2 704 hectares, volume 1 123, 5 millions m³, profondeur maximale 64, 70 mètres avec un abîme de 80, 60 mètres au Boubioz, longueur 15 km, moindre largeur 800 m entre Duingt et Talloires, plus grande largeur 3 350 mètres au niveau de Sevrier, périple 36 km, épaisseur des boues du fond du lac 50 à 55 mètres.

Les animations et la culture

La fête du lac

Feu d'artifice de la fête du lac d'Annecy en 2005 C’est un spectacle pyrotechnique, l'un des plus grands feux d'artifice d'Europe (il dure environ 1h30) rythmé par un thème musical, qui a lieu chaque année le premier samedi d'août. Il est tiré depuis le lac, face au Pâquier à Annecy. Des tribunes payantes sont installées, mais il est visible des hauteurs et des villes environnantes. Plus de 40 000 billets d’entrée sont vendus (gradins et pelouses) et plus de 150 000 personnes assistent à l'événement depuis les rives du lac, les collines et montagnes environnantes ou les embarcations rassemblées derrière la zone de tir du feu d'artifice. L'origine de cette fête remonte au rattachement à la France du duché la Savoie qui a donné naissance aux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Du 29 au 31 août 1860, l'Empereur Napoléon III et l'Impératrice Eugénie sont les hôtes de la ville d'Annecy. Ils viennent assister aux festivités en l'honneur de ce rattachement. Une fête lacustre est organisée par la ville : c'est le début de la Fête du Lac. Au cours des années, cette fête prendra différents aspects pour devenir, à partir de 1950, un grand événement touristique comme celui que l'on connaît aujourd'hui. Thèmes: La Belle Époque (1968), Le mystère des eaux de cristal (2001), Chansons d'Europe (2003), Musiques de films (2004), Les chansons d'amour (2005), Rythmes du monde, rythmes du feu (2006), 2007 tout feu, tout slam (2007) Toutes les images du feu d'artifice 2005

L’Observatoire régional des lacs alpins

Il se trouve au Musée-Château d’Annecy dans la vielle ville. C’est une exposition permanente sur les lacs des Alpes françaises et notamment sur le lac d’Annecy. On y découvre les différents types de lac, leur peuplement, faune et flore. Sont également exposés des objets du passé, parfois lointain (préhistoire) découvert au bord du lac.

Les peintres et le lac d’Annecy

Le lac d’Annecy, entouré de ses montagnes et de son environnement romantique et sauvage, a inspiré de nombreux peintres de sensibilités différentes, mais attirés par cette lumière particulière, changeante et se reflétant dans les eaux. Voir l'article spécialisé : les peintres du lac d'Annecy.

Le cinéma et le lac d’Annecy

- Le Genou de Claire film d’Eric Rohmer,
- La série télévisée La kinésithérapeute se déroule dans une clinique sur les bords du lac d’Annecy.

L’environnement et la nature

Le sauvetage du lac

Une vue du lac et de sa berge orientale (Veyrier) en 1941. Au fond, la tête du Parmelan. Déversoir naturel de toutes les eaux usées des communes environnantes, menacé d’eutrophisation par les algues trop présentes, dès les années 1950, une vaste prise de conscience a permis la mise en œuvre de mesures qui l’ont sauvé. Il est à souligner, pour l’édification de tous, que certains, à l’époque, présentaient cette mort lente du lac comme une des conséquences irrémédiables, du développement industriel et du progrès économique, chose qu’il fallait accepter. Alertées par le docteur Paul Servettaz, huit communes décidèrent de s’engager en pionnières dans la sauvegarde de leur lac. Elles créèrent en 1957 le SILA (Syndicat intercommunal du lac d’Annecy), qui s’est transformé, le 2001, en Syndicat mixte du lac d’Annecy (toujours SILA) et réunit actuellement 10 groupements intercommunaux, représentant 113 communes, soit une population de 250 000 habitants. En 1957, un premier réseau complet d’assainissement est construit avec collecteurs, stations de pompage et une station d’épuration. En 1994, une nouvelle usine de dépollution est construite. À ce jour, le lac reçoit seulement les eaux de pluie et celles des sources et des cours d’eau qui l’alimentent.

SILA

Les compétences du SILA (Syndicat mixte du lac d’Annecy) sont la collecte et le traitement des eaux usées et le traitement des déchets ménagers. Il s’occupe de plus des aménagements liés au lac, notamment la piste cyclable autour du lac, qui est réalisée sur la partie ouest : dans Annecy et de Sévrier à Faverges (maintenant jusqu'à Marlens).

La faune du lac

Les oiseaux du lac

Cygne sur le bord du Lac d'Annecy Foulque macroule aux débarcadères du Pâquier On trouve : bruant des roseaux, cygne (il y a même eu, en 2002 et 2003, un rarissime cygne noir vers la réserve naturelle du Bout-du-lac), cormoran, fauvettes (rousserolle turdoïde, verderolle et effarvatte), foulque, goéland, grèbe huppé, héron, martin-pêcheur, mouette rieuse et râle d'eau. Les canards, il en existe plusieurs variétés. Les plus nombreux sont les canards colvert, mais on trouve aussi fuligule milouin, fuligule morillon, nette rousse, garrot à œil d'or, harle bièvre, eider à duvet, macreuse brune, harelde boréale (les hivers très froids). Depuis 1999, la population d'oiseaux est en décroissance rapide. Selon la Ligue pour la protection des oiseaux et la fédération des chasseurs, le nombre d'oiseaux, des espèces sur lesquelles porte l'étude, aurait diminué de 45 % sur la période 1999-2005.
- Ce recensement est fait dans le cadre du programme européen Wetlands international. Comptage exhaustif effectué chaque année en janvier depuis la berge sur les mêmes points d'observations. Les espèces les plus en déclin sont le canard colvert (-76 %), le harle bièvre (-65 %), le fuligule morillon (-62 %) et le cygne tuberculé (-56 %). Plusieurs facteurs semblent être la cause de cette baisse de population, alors que dans le reste de la France ou même dans la région, le nombre d'oiseaux tend plutôt à augmenter.
- La lutte contre la puce du canard ou dermatite cercarienne — voir
-La « puce du canard » — a eu pour conséquence d'abattre des milliers de canards colvert tous les hivers depuis 2002. Les nombreux tirs auraient eu pour conséquence de déstabiliser les oiseaux et de les pousser à se disperser et à migrer sur d'autres plans d'eau plus tranquilles.
- Les cygnes, dont le nombre est passé d'une soixantaine en 1995 à 17 en janvier 2006. Selon la rumeur, ils seraient capturés pour être mangés et leurs œufs disparaissent des nids (volés ?). De fait le cygne est un oiseau peu apprécié de quelques chasseurs et pisciculteurs.

Les poissons du lac

On trouve : ablette, blennie fluviatile, chabot, brème et brème bordelière, brochet (Esox Lucius), carpe (une carpe de 42 kg et d’un mètre de long vient se nourrir dans les roselières de Saint-Jorioz), chevesne, corégone, (Coregonus lavaretus ou féra), , écrevisse américaine, écrevisse californienne, gardon(rutilus rutilus), goujon (cotus gobio), lotte de rivière (Lota lota), omble chevalier (Salvelinus alpinus), perche (Perca fluviatilis, appelée localement perchat, perchot ou perchaude), tanche, truite fario (Salmo trutta fario), truite de lac (Salmo trutta lacustris, une truite de 5, 1 kg et de 82, 5 cm a été prise vers la plage de Menthon-Saint-Bernard). Cependant la ressource piscicole est assez faible, puisque elle est estimée entre 90 et 100 tonnes de poisson pour tout le lac, ce qui permet une pêche annuelle maximale de 30 tonnes à répartir entre pêcheurs professionnels et amateurs.

Mammifères, batraciens, reptiles, zooplancton, etc.

- Les mammifères : musaraigne aquatique, musaraigne de Miller (rare), campagnol et surmulot (très nombreux), castor (au Bout-du-Lac dans la réserve, ils ont été réintroduits en 1973 en Haute-Savoie).
- Les batraciens : grenouille rieuse, grenouille rousse, crapaud commun.
- Les reptiles : vipère aspic, couleuvre verte et jaune, couleuvre d'Esculape (aquatique), couleuvre à collier, couleuvre vipérine (aquatique), orvet, salamandre commune
- Le zooplancton : les crustacés (copépodes (cyclops), cladocères (daphnies) et gammares), les vers (rotifères et annélidés), les cilliés (protozoaires).
- Les bivalves : anodontes, moule zébrée venue de la mer caspienne, corbicula fluminea venu d'Asie et qui envahit le lac.
- Les mollusques : limnées dont une des espèce est porteuse du cercaire, parasite à l'origine de la puce du canard.
- Les cnidaires : hydres, plus rarement des méduses d'eau douce.
- Les protozoaires : ophrydium versatile en association avec l'algue chlorelle.
- Les vers : tubifex que l'on trouve en bas de certains tombants, piscicola sangsue que l'on voit souvent sur les brochets, glossiphonie une autre sangsue.
- Les bryozoaires : christatella.
- Les crustacés : argulus munie de pièces buccales acérées pour s'accrocher aux poissons comme le brochet.

La flore du lac

Les réserves naturelles (cf ci-dessous) accueillent une grande variété d’espèces, au Bout-du-Lac, on a dénombré 476 espèces végétales dont 17 orchidées, au Roc de Chère, c’est 508 espèces végétales dont 28 orchidées.
- De 0 à 1, 50 m de profondeur, on trouve les plantes émergentes, les racines ou rhizomes sont dans la vase mais les appareils reproducteurs sont aériens, telles : iris des marais, laîche, massette, roseau, scirpe.
- De 0, 30 à 3, 50 m de profondeur, on trouve les plantes à feuilles flottantes. Les racines sont dans la vase, la partie « aérienne » reste au ras de l’eau, telles : nymphéa blanc, nénuphar jaune, renouée aquatique (rare).
- De 1 à 6 m, on trouve les plantes immergées. Parfois on peut voir leurs fleurs en surface, telles :
- groupe des characées : élodée, fontinelle, myriophylle en épis, naïade, pesse d'eau, potamot (7 espèces), renoncule divariquée.
- groupe des plantes flottantes : utriculaire négligée.
- le phytoplancton :
- Les algues brunes (qu’on trouve le plus), diatomées (pennales (synedra ulna, cymbella, pinnularia veridis), cyclotelles, coloniales (fragilaria, asterionella, tabellaria) ), chrysophycées
- Les algues vertes : chlorophycées (spirogira, scenedesmus).
- Les péridiens. Voir aussi : Fleurs des Alpes

Les roselières

En 1928, année de l’étude de Marc Le Roux sur la faune et la flore du lac, les roselières s’étendaient sur 180 ha (1, 8 km²). En 1976, elles n’étaient plus que sur 16 ha (0, 16 km²) et cela s’est encore un peu amenuisé à notre époque même si des mesures ont été prises comme la création de la réserve naturelle du Bout-du-Lac, les restrictions de navigation, la plantation de pieux, etc. La principale roselière est celle du Bout-du-Lac, il y ensuite celles de Saint-Jorioz et d’Annecy-le-Vieux au petit port. La roselière est un élément important de la vie du lac, c’est en effet une zone d’eau peu profonde où l’eau se réchauffe très vite et où la vie permet de prospérer. D’abord les plantes aquatiques qui vont permettre aux animaux de se nourrir, mais également de se cacher et se reproduire. Elle joue également un rôle dans la propreté du lac, à la façon d’une station d’épuration : elle filtre les matières et permettent leur décantation. De plus, les plantes comme les roseaux assimilent dans leur tissus des polluants comme le phosphore, le nitrate, mais également le cyanure ou des hydrocarbures. Dernier point, elle permet d’absorber une grande quantité d’eau en cas de crue, en particulier là où débouche les petites rivières qui alimentent le lac. Ce qui participe à la stabilité du niveau du lac.

Les réserves naturelles

La réserve naturelle du Bout-du-Lac

Située à l’extrême sud du lac, c’est un havre de paix de 84 ha protégé depuis 1974. Deux rivières (l’Ire et l’Eau Morte) y coulent, et son territoire est couvert de forêts et de roseaux sauvages. C’est un marais qui autrefois absorbait les variations de niveau du lac. Un sentier en bois permet de cheminer au cœur même du marais, entre les roseaux, pendant une demi-heure de marche, jusqu’à la Tour Beauvivier, vestige d’une maison forte du Moyen Âge. Les foulques, les grèbes huppés, les canards colvert, les lézards et 3 familles de castors ont fait du marais leur habitat. De nombreux oiseaux aquatiques viennent y hiverner et se reproduire. On peut y admirer le colchique, le houblon, le sceau de Salomon et des orchidées. Plus dur sera d’observer la rare gentiane pneumonanthe.

La réserve naturelle du Roc de Chère

Le roc de chère est un site écologique majeur, une petite avancée rocheuse au bord du lac sur la rive est, situé sur le territoire de la commune de Talloires. C’est un espace protégé, depuis 1977 d’une superficie de 69 ha (0, 69 km²).
Voir l’article détaillé : le roc de Chère

Les problèmes environnementaux

La « puce du canard »

Apparue en 1994, la « puce » qui est en fait une cercaire, une larve microscopique, qui pénètre dans la peau de l’homme et provoque une infection cutanée, « la dermatite du baigneur » a connu son paroxysme en 2002. Le cycle parasitaire commence par des escargots aquatiques (limnées) infectés par les excréments d’oiseaux, la larve s’échappe de son hôte pour les oiseaux, surtout des canards, le ver femelle pond des œufs qui sont évacués avec les selles de l’oiseau et le cycle recommence. Chez l’homme, hôte accidentel, la larve meurt rapidement mais provoque une démangeaison et des éruptions cutanées qui disparaissent au bout de 1 à 2 semaines. L’homme est le vrai responsable du problème, car en donnant du pain aux canards, il favorise leur surpopulation et l’abandon de leur migration, d’autant plus que la chasse est interdite sur le lac d’Annecy. Des canards gourmands trop nourris de pain, ont une ration excessive de gluten, ce qui entraîne pour ces oiseaux des troubles digestifs et beaucoup trop de rejet d’excréments. À l’automne 2002, lors de la première campagne, à peu près 450 canards ont dû être abattus, dont plus de 90% étaient infectés, d'autres ont été abattus en 2003 et en 2004. L'avenir du lac est menacé par l' Abrogation partielle de la Loi littoral autour des lacs de montagne de plus de 1000 hectares votée en seconde lecture à l'assemblée en 2005 (seuls quelques députés etaient présents) et contre laquelle se mobilisent les habitants et l'ex maire d'Annecy Bernard Bosson qui refuse le bétonnage programmé de la région.

La navigation sur le lac

Le Libellule à Annecy, France, été 2004
Voir l'article détaillé : Bateaux de croisière du Lac d'Annecy Il n’est pas possible de dire que le lac d’Annecy ait connu une véritable culture de la vie sur le lac, telle qu’on peut la connaître par exemple sur certains lacs italiens. Les bords du lac ont été jusqu’à une époque récente considérés comme malsains à cause de l’humidité. Seuls quelques pêcheurs avaient élu domicile sur les bords. Les villages étaient toujours situés en hauteur à quelques centaines de mètres du lac. La navigation ne se développait réellement qu’en été, car ce sont les touristes qui l’ont pratiquée et en ont lancé la mode.

Les bases de loisirs et les ports

- Club nautique d'Annecy.
- Port des Marquisats à Annecy.
- Port d’Albigny à Annecy-le-Vieux, dispose de 214 boucles d’amarrage.
- Base nautique du petit-Port à Annecy-le-Vieux.
- Base nautique du port des Champs à Veyrier-du-Lac.
- Port et base nautique du Port à Menthon-Saint-Bernard.
- Port de Talloires.
- Base nautique de Glière à Doussard
- Port et base nautique de La Nublière à Doussard.
- Port de Duingt.
- Port et base nautique de Saint-Jorioz, dispose de 342 boucles d’amarrage.
- Port et base nautique de Sévrier.

Les débarcadères

À l’époque des vapeurs à aubes, 12 débarcadères furent construits autour du lac : Annecy, Beau-Rivage, Sévrier, Saint-Jorioz, Duingt, Bredannaz, Doussard-Bout du Lac, Angon, Talloires, Menthon-Saint-Bernard, Veyrier, Chavoires. Depuis certains ont disparus : Beau-Rivage, Bredannaz, Angon, Chavoires.

La Compagnie de navigation du lac d’Annecy

La CNLA propose des croisières de 45 min à 2 heures, un service de desserte omnibus des ports du Lac d’Annecy. Elle propose aussi des déjeuners et des repas dansants sur le Libellule. La Compagnie des Bateaux du Lac d'Annecy (voir Bateaux de croisière du Lac d'Annecy) exploite cinq bateaux :
- Le Cygne (1992) : 30 m × 7, 50 m, 45 tonnes, 2 moteurs de 240 cv.
- Le Libellule (1984) : 60 m × 12 m, 340 tonnes, 2 moteurs de 240 cv.
- L’Allobroge (1965) : 30 m × 6, 20 m, 30 tonnes, 1 moteur de 360 cv.
- Le Savoie (1965) : 3 0m × 6, 20 m, 30 tonnes, 1 moteur de 300 cv.
- la Belle-étoile (1962) : 30 m × 6, 20 m, 30 tonnes, 1 moteur de 300 cv.

Les barques et canots en bois du lac

Deux sortes de barques en bois ont marqué le lac d’Annecy pendant la première moitié du , et nous charment encore de nos jours :
- Les canots à moteur en acajou construits par le menuisier-ébéniste Métral vers 1920, dont il ne reste plus que six exemplaires soigneusement entretenus.
- Les barques en bois fabriquées à partir de 1920 par le menuisier-ébéniste François Beauquis dans son atelier de Saint-Jorioz, toujours exploitées aujourd’hui. Elles ont des coques de quatre à six mètres de long, en acajou ou en mélèze, avec des pièces maîtresses en chêne ou en acacia et des rivets en cuivre. L’atelier ayant pris le tournant du polyester dans les années 1960, la dernière barque en bois fut construite en 1973. Cependant, elles sont toujours soigneusement entretenues par leurs propriétaires dans l’atelier même où elles ont été fabriquées. Il est possible d’en louer à Talloires et à Menthon. Après la Seconde Guerre mondiale, pendant les années 1950 et 1960, le lac a vu aussi apparaître des hors-bords italiens « Riva » qui étaient la coqueluche des gens du showbiz. On peut toujours en apercevoir et même en louer du côté du Pont des Amours à Annecy. Il existe aussi une association « Les Vieux Safrans » spécialisée dans la restauration des bateaux en bois et qui est installée dans la zone industrielle de Seynod. Une autre association « Voile et canots » a pour objectif de promouvoir la navigation traditionnelle sur le lac en développant tout un art de vivre sur l’eau, par exemple, accès par bateau aux hôtels et restaurants.

Les sports et loisirs

Le lac d’Annecy est en fait un petit plan d’eau au milieu des montagnes, avec une spécificité qui rend les couloirs de vent assez déroutants. Ce sont ces vents inattendus qui font justement tout l’intérêt de la navigation sportive sur les lacs de montagne en général. La pratique des sports de voiles sur les lacs de montagne exige donc beaucoup d’anticipation et de réactivité. Les régates n’y sont jamais ennuyeuses.

La pêche

La pêche de loisir sur le lac d'Annecy est l'activité la plus importante en nombre de pratiquants : 1200 pêcheurs exercent leur loisir en bateau et environ 600 pêchent près du bord. La gestion de cette activité est assurée par l'association Annecy Lac Pêche sise aux Marquisats. L'association a la charge de la gestion piscicole, de la distribution des cartes de pêche ; son activité ne se limite pas à la pêche et elle est un acteur important de la protection du milieu et de son environnement.

Aviron

Cinq clubs permettent de s’adonner à ce sport sur le lac pour faire de la compétition, et pour certains de la ballade de loisirs :
- Cercle Nautique d'Annecy (au Marquisats)
- Aviron Club, Club des sports d’Annecy-le-Vieux (CSAV)
- Aviron de Sevrier
- Cercle nautique de Talloires
- Club nautique de Doussard

Cyclisme

Il est prévu d’avoir une piste cyclable qui permette de faire complètement le tour du lac. Pour l’instant, il y a un tronçon existant dans Annecy, et une grande portion de Sévrier à Doussard, qui continue ensuite sur Faverges et s'arrête à Ugine, dans le département de la Savoie, grace à une nouvelle extension ouverte en 2007. Ugine est ensuite reliée à Albertville. Ce tronçon débuté en 1976 reprend le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer d’Annecy à Faverges. Le chaînon manquant entre les Marquisats (Annecy) et Sevrier est terminé depuis l'été 2005. Des courses cyclistes autour du lac (46 km) sont également organisées tous les ans :
- la Gentleman cycliste, une course en binôme, qui n'existe plus suite à un accident mortel.
- l’
Ancilevienne, une course également en binôme mais avec un seul vélo, pendant qu’un pédale l’autre court ! Actuellement existe un projet de créer une piste de cyclable sur la rive Est cette piste suivrait la route départementale mais aura comme désaventage de supprimer l'acces au rive du lac par la suppression des emplacements dit parking qui donne un acces aux habitants et aux touristes. D'autre part un bétonnage de ces rives encore sauvage vont surement aller à l'encontre de la beauté du site. À ce jour seulement un projet non ratifié (15/09/2006) curieux de parler de bétonnage ici, alors qu'il sera invisivle et minine et ne rien dire sur annecy geneve en autouroute de 60 m de large. Voir le projet sur http://cbandiera.free.fr/piste-cyclable-est/

Natation et baignades

Plage d’Albigny avec le Mont Veyrier Le lac très propre permet de s’adonner en de nombreux endroits à la natation et au plaisir de la baignade. L’été la température de l’eau atteint 22-24° C. Tous les ans, le 15 août, une traversée du lac est organisée (2 500 mètres entre Chavoires et l’entrée du Canal du Vassé).
- Clubs (Dauphins d’Annecy)
- Piscines : Piscine des Marquisats
- Plages : voir Les plages du Lac d’Annecy

Escalade et Via ferrata

Entourée de montagnes la pratique de l'escalade et de la via ferrata y est relativement développée. Les falaises avoisinant Annecy permettent l'escalade en grandes voies mais aussi sur sites sportifs. La communauté de grimpeur est importante. Sites d'escalade les plus proches du lac Annecy:
- Allonzier la caille : 28 longueurs de 3b à 8b+
- La balme de sillingy : 69 longueurs de 3b à 8b+
- Le rocher du Mont Baret : 19 longueurs de 4c à 7a+
- Le chapeau de Napoléon : 34 longueurs de 4c à 7b
- La dalle de Duingt : 24 longueurs de 3b à 6c
- La falaise de Quintal : 13 longueurs de 6b à 8b+
- L'eau vive : 24 longueurs de 6a+ à 8b
- La grande jeanne : 102 longueurs de 4b à 7c
- Le rocher du Nonglard : 17 longueurs de 4c à 7b+
- La pierre taillée : 35 longueurs de 3b à 8a
- Le biclop et le talabar : 276 longueurs de 3b à 8b+
- Les grandes suites Trois via ferrata sont à moins d'une heure de route d'Annecy :
- La Clusaz : située au-dessus de la station de ski, sur la route du col des Aravis. La plus facile des via de la région. Tous les ans, un arrêté municipal en fixe les dates d'ouverture en fonction des conditions météo. Par défaut la voie est ouverte du 15 mai au 15 septembre mais cette période peut être réduite ou étendue suivant la vigueur de l'hiver.
- Le Grand-Bornand : plus technique que la via ferrata de La Clusaz. Même conditions d'ouverture.
- Thônes : via ferrata verticale dans la falaise juste au-dessus de la ville de Thônes. Classée de difficile à extrêmement difficile, à déconseiller aux débutants. Ouverte toute l'année.

Parapente et deltaplane

L’environnement avec toutes ces hauteurs facilement accessibles et la beauté du cadre attire un nombre important de parapentistes sur une grande période de l’année. Aires de décollage :
- Montmin (au-dessus du Col de la Forclaz) à 1 250 m
- Col de la Forclaz, pour les deltaplanes, à 1 210 m
- Coche Cabane (au nord du site de Montmin), à 1 180 m
- Planfait (sur les hauteurs de Talloires) à 960 m
- Entrevernes à 860 m
- Semnoz à 1 650 m, mais pour des vols plutôt vers le Lac du Bourget à cause du décollage officiel vers le nord-ouest. Aires d’atterrissage :
- Perroix (à Talloires) pour les décollages de Montmin, Col de la Forclaz, Coche Cabanne, Planfait
- Doussard pour les décollages de Montmin, Col de la Forclaz, Coche Cabanne
- Lathuile pour les décollages d’Entrevernes

Planche à voile

Les véliplanchistes disposent de deux lieux particuliers où ils peuvent faire de la planche à voile, mais aussi à partir d’une dizaine d’autres endroits. La pratique du « kite-surf » est autorisée uniquement vers Saint Jorioz (source : Service de la navigation. Contact: Kite Surfing Seynod).
- À Annecy-le-Vieux au petit port d’où ils peuvent naviguer le long de la rive jusqu’à l’Impérial Palace.
- À Veyrier d’où ils peuvent enchaîner les traversées du lac en profitant des vents de nord et de sud.

Plongée sous-lacustre

Le lac permet la pratique de la plongée sous-marine en de nombreux endroits et à diverses profondeurs, été comme hiver (eau à 5° C). Des commerces spécialisées possèdent des écoles et il existe bon nombres d’associations tout autour du lac. Des sites archéologiques lacustres et des épaves (notamment Le France qui repose à -42 mètres) peuvent ainsi être visitées.

Skate et roller

Le lac est un cadre exceptionnel pour la pratique du roller que se soit sur la piste cyclable ou sur le Pâquier. Pour la pratique du skate-board :
- un parc assez bien aménagé existe derrière la plage des Marquisats (2 bowls, 1 snake à 2 hauteurs, 1 langue, 2 curbs et quelques barres).
- une autre parc important existe à Annecy-le-Vieux, sur le côté de la MJC, de l’autre côté de l’avenue.

Ski nautique

Certaines bases nautiques disposent de bateaux puissants pour pratiquer le ski nautique. Cette discipline trouve sur le lac des conditions optimales même meilleures qu’en mer. Avant la guerre, Annecy fut un grand centre de pratique du ski nautique en France et surtout de centre d’essai pour les nouveaux équipements. Certains bateaux sont équipés de barres latérales pour permettre aux débutants d’apprendre à skier sur l’eau sans être tiré par une corde, avec une réussite garantie. Pour les plus expérimentés le « wakeboard », qui est une sorte de « snowboard » sur eau, leur est proposé. Les professionnels disposent à Sévrier d’un slalom et d’un tremplin pour le ski nautique de compétition.

Spéléologie

La spéléologie se pratique dans les massifs montagneux entourant le lac, notamment le Parmelan. Composés de calcaire, l’action de l’eau y a creusé des grottes pour le plaisir des spéléologues.

Voile

Avec ses 14, 5 km de long et une largeur correcte, le lac permet une bonne pratique de la voile, les vents dominants du nord ou du sud étant dans le sens de la longueur. On trouve des clubs de voile dans la plupart des ports des communes riveraines.

Évènements sportifs

La traversée du lac à la nage

Elle est organisée tous les 15 août. Il y a 2 courses organisées (2 400 m et 1 000 m) ouvertes aux licenciés mais également aux amateurs.

L’Ancilevienne

C’est une course en binôme avec 2 coureurs et 1 vélo. Ils doivent se relayer durant les 46 km du tour du lac.

Les villes et villages autour du Lac

- Annecy
- Annecy-le-Vieux
- Doussard
- Duingt
- Lathuile
- Menthon-Saint-Bernard
- Saint-Jorioz
- Sévrier
- Talloires
- Veyrier-du-Lac

Filmographie

Films tournés sur le site du lac d'Annecy (liste non exhaustive) :
- Le Genou de Claire réalisé par Éric Rohmer
- Les épisodes du feuilleton La Kinésithérapeute
- Chère Louise réalisé Philippe de Broca avce Jeanne Moreau

Livres

- Cent ans de tourisme au lac d'Annecy, Georges Grandchamp, publication de la Société des amis du vieil Annecy, 1996.
- Annecy entre lac et montagne
, éd. des Trois Roses, 2003.
- Lac d'Annecy de Béatrice Chauveau
- Panoramas du lac d'Annecy de D Rigault
- L'empreinte des pionniers: La naissance de la plongée dans le lac d'Annecy
- Lumières sur le lac d'Annecy de Pierre Bondier (Auteur), François Garagnon (Préface)

Citations

Eugène Sue, vécu ses dernières années à Annecy-le-Vieux, de 1851, après le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte, jusqu'à sa mort en 1857. Voici comme il décrit le lac et son environnement : ../.. Sur le lac d'Annecy, dont les bords sont couverts De noyers jaunissants : son onde diaphane, Frais miroir transparent, Reflète la beauté D'un paysage alpestre et ses rochers noirâtres, Ses prés, ses grands sapins, leur sombre majesté, Puis, la lueur des feux allumés par les pâtres Lorsque la nuit descend sur leurs monts sourcilleux ... Eugène Sue Un autre grand voyageur, l'archéologue Gaston Deschamps a aussi beaucoup apprécié le lac dans les années 1890. Gaité du lac. Les eaux molles et tièdes, couleur d'azur et couleur d'argent, frôlent de leurs franges d'écume les grosses pierres noires amoncelées sur la rive. L'eau est si pure, qu'on voit, comme à travers une glace, la végétation des fonds. (...) Au soleil de la chaude saison, le lac resplendit : son azur calme est chatoyant, plissé par les remous qu'éveillent les brises, nacré de vert par les fonds de sable, pailleté de vif-argent par les caprices de l'écume. (...) Nuit très douce. L'eau, qui chuchotait le long du bordage, semblait me dire des mots de consolations. J'ai vu un paysage merveilleux, tout baigné de lumière bleue et de clartés dormantes. La Roche-Murraz, la Tournette semblaient aériennes, irréelles, perdues dans une brume d'argent qui grandissaient les formes en estompant les contours. Une planète d'or scintillait au-dessus des crêtes dentellées de Lanfon. Gaston Deschamps, Le Chemin fleuri, 1896

Voir aussi

- Peintres du lac d'Annecy
- Liste des lacs par taille ==
Sujets connexes
Ablette   Acajou   Albertville   Algue verte   Annecy   Annecy-le-Vieux   Années 1890   Années 1950   Années 1960   Assainissement   Aviron   Bateaux de croisière du Lac d'Annecy   Bernard Bosson   Blennie fluviatile   Boubioz   Bruant des roseaux   Brème bordelière   Campagnol   Canard   Canard colvert   Carpe (poisson)   Castor (animal)   Chabot   Chevesne   Château d'Annecy   Chère Louise   Colchique   Corbicula fluminea   Cormoran   Couleuvre d'Esculape   Couleuvre verte et jaune   Couleuvre à collier   Crapaud commun   Cyanure   Cyclisme   Cyclops   Cygne tuberculé   Daphnie   Deltaplane   Doussard   Duingt   Eider à duvet   Entrevernes   Escalade   Eugène Sue   Eutrophisation   Fauvette   Faverges   France   Fuligule milouin   Fuligule morillon   Gardon   Garrot à œil d'or   Gaston Deschamps   Gentiane   Goujon (poisson)   Goéland   Grenouille rieuse   Grenouille rousse   Grèbe huppé   Harelde boréale   Harle bièvre   Haute-Savoie   Houblon   Hydre   Hydrocarbure   Héron   Impérial Palace   Iris des marais   Jeanne Moreau   Lac Léman   Lac d'Annecy   Lac du Bourget   Lathuile   Le Genou de Claire   Ligue pour la protection des oiseaux   Liste des lacs par taille   Loi littoral   Lézard   Macreuse brune   Maison forte   Mammifère   Marlens   Martin-pêcheur   Massette   Massif des Bauges   Massif des Bornes   Menthon-Saint-Bernard   Montmin   Mouette rieuse   Moule zébrée   Moyen Âge   Napoléon III   Natation   Nautisme (voile)   Naïade   Nette rousse   Nitrate   Nénuphar jaune   Omble chevalier   Orvet   Parapente   Parmelan   Peintres du lac d'Annecy   Perche (poisson)   Philippe de Broca   Phosphore   Phytoplancton   Planche à voile   Pont des Amours   Potamot   Pêche (halieutique)   Roc de Chère   Roseau   Roselière   Rousserolle effarvatte   Rousserolle turdoïde   Rousserolle verderolle   Râle d'eau   Saint-Jorioz   Savoie (département)   Sceau de Salomon   Scyphozoa   Semnoz   Ski nautique   Spéléologie   Sévrier   Talloires   Tanche   Thiou   Truite fario   Tubifex   Ver   Veyrier   Veyrier-du-Lac   Via ferrata   Vipère aspic   WikiMapia   Zooplancton  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^