Mémoire morte

Infos
Une mémoire morte (ROM ou Read-Only Memory en anglais, prononcé /rɛd/) est une mémoire non volatile, c’est-à-dire une mémoire qui ne s’efface pas lorsque l’appareil qui la contient n’est plus alimenté en électricité. Le terme anglais ROM porte à confusion car il désigne à la fois
-tous les types de mémoires non-volatiles
-et un de ces types, le type de mémoire qui ne peut être ni programmé ni effacé
Mémoire morte

Une mémoire morte (ROM ou Read-Only Memory en anglais, prononcé /rɛd/) est une mémoire non volatile, c’est-à-dire une mémoire qui ne s’efface pas lorsque l’appareil qui la contient n’est plus alimenté en électricité. Le terme anglais ROM porte à confusion car il désigne à la fois
-tous les types de mémoires non-volatiles
-et un de ces types, le type de mémoire qui ne peut être ni programmé ni effacé par l’utilisateur.

Utilisation

Les mémoires mortes sont utilisées, entre autres, pour stocker :
- les informations nécessaires au démarrage d'un ordinateur (BIOS, instructions de démarrage, microcode); puisque les mémoires mortes ne peuvent pas être modifiées, il n'y a pas de risque d'effacement accidentel par l'utilisateur; dans le cas de la mémoire d’un BIOS qu'il est possible de modifier, c'est abusivement que certains la désignent sous le nom de mémoire ROM. Il existe pour ces mémoires un nom approprié et utilisé par des constructeurs comme IBM et Intel. Ce nom est NVRAM (non-volatile RAM) ;
- des tables de constantes ou des tables de facteurs de conversion ;
- des jeux vidéo d'anciennes générations; à cause de sa faible capacité de stockage, la mémoire morte a été remplacée par les CD-ROM et les DVD pour le stockage des jeux vidéo ;
- dans le cadre de l'utilisation d'émulateurs ; on utilise une copie (image) de la mémoire morte de la plate-forme émulée, mais c'est le plus souvent sur CD ou disquette et non sur une mémoire morte physique. Les temps d'accès à la mémoire morte est de l'ordre de grandeur de 150 nanosecondes comparativement à un temps d'accès d'environ 10 nanosecondes pour la mémoire vive. Pour accélérer le traitement des informations, les données stockées dans la mémoire morte sont généralement copiées dans une mémoire vive avant d’être traitées. On appelle cette opération le shadowing. La première EPROM fabriquée par INTEL, 256 x 8, ~1969.

Types de mémoire morte

Les mémoires mortes sont classées selon la possibilité de les programmer et de les effacer :
- Les ROM (Read Only Memory) dont le contenu est défini lors de la fabrication.
- Les PROM (Programmable Read Only Memory) sont programmables par l'utilisateur, mais une seule fois.
- Les EPROM (Erasable Programmable Read Only Memory) sont effacables et programmables par l'utilisateur. Comme l'effaçage se fait en plaçant la mémoire dans une machine spéciale, la mémoire doit être facilement ôtable de son support. Ces mémoires sont aussi appelées UVPROM (Ultra Violet Programmable Read Only Memory) parce qu'elles sont effacées par bombardement d'ultra violet.
- Les EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read Only Memory) sont effacables et programmables par l'utilisateur. Elles sont plus faciles à effacer que les EPROM car elles sont effaçables électriquement donc sans manipulations physiques.

Voir aussi

- Émulation ===
Sujets connexes
Alphabet phonétique international   Basic Input Output System   CD-ROM   DVD   International Business Machines Corporation   Jeu vidéo   Logique combinatoire   Logique séquentielle   Microcode   Mémoire informatique   Mémoire vive   Ordinateur  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^