Illyrien

Infos
Catégorie:Langue indo-européenne La terre des Illyriens avant les invasions des slaves Les Illyriens sont un peuple protohistorique des Balkans, d'origine indo-européenne, parents des Thraces et des Daces (Thraco-illyriens). Leur langue, 'illyrien' ne nous est connue qu'à travers des traces laissée dans l'onomastique de la région, en particulier dans la toponymie.
Illyrien

Catégorie:Langue indo-européenne La terre des Illyriens avant les invasions des slaves Les Illyriens sont un peuple protohistorique des Balkans, d'origine indo-européenne, parents des Thraces et des Daces (Thraco-illyriens). Leur langue, 'illyrien' ne nous est connue qu'à travers des traces laissée dans l'onomastique de la région, en particulier dans la toponymie.

Les dérives de la linguistique

La langue illyrienne a été l'objet d'une des plus grande dérives qu'a connu la linguistique historique, qui a conduit les linguistes à échafauder des théories ne reposant que sur des conjectures. Les Romains appelaient Illyricum l'ensemble des Balkans occidentaux, ce qui a conduit certains linguistes du début du (Julius Pokorny, par exemple) à supposer une unité linguistique de cette région, alors que rien de concret ne permettait de la supposer. Pour donner plus de consistance à cette théorie, le vénète et le messapien furent déclarés illyriens. Toute cette théorie s'effondra quand le philologue et linguiste allemand Hans Krahe (1898 - 1965), spécialiste des langues illyriennes, analysa systématiquement la toponymie de la région, en tentant d'en dégager un substrat indo-européen homogène. Il en découvrit bien un, mais celui-ci s'étendait bien au-delà de l'Illyrie, pour couvrir une grande partie de l'Europe centrale et occidentale. Se refusant à étendre le peuplement illyrien à toute cette zone, il nomma ce substrat Alteuropäisch (vieil-européen). La théorie illyrienne avait vécu.

L'illyrien aujourd'hui

Aujourd'hui, on appelle illyrien une langue qui aurait été parlée dans une partie seulement des Balkans occidentaux, correspondant approximativement à l'Albanie, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro. Ce serait une langue thraco-illyrienne (indo-européenne). On en retrouve des traces dans la toponymie de cette région. Sa parenté avec le messapien est assez claire. La langue serait également proche de l'albanais, mais n'en serait pas l'ancêtre direct.

L'illyrien et l'albanais

On a fait le lien entre l'albanais et l'illyrien il y a assez longtemps : dés 1709 Leibnitz appelle l'albanais « la langue des anciens Illyriens ». D'autres partisans de cette théorie sont G. Meyer, qui déclara « Appeler les Albanais les nouveaux Illyriens est aussi juste que d'appeler les Grecs actuels "Grecs modernes". » La langue albanaise constituait pour lui l'étape la plus récente de l'un des dialectes Illyriens. Différents arguments soutiennent cette thèse : sur le plan linguistique, certains emprunts albanais au très ancien grec (dorien surtout) et au très ancien latin prouvent l'ancienneté de l'établissement des Albanais dans des régions connues pour avoir été habitées par les Illyriens. Quelques anthroponymes albanais actuels semblent également avoir leur correspondant illyrien : c'est ainsi qu'à l'albanais Dash (Bélier) correspondrait l'illyrien Dassius, Dassus ; de même l'albanais Bardhi (Blanc) correspondrait à Bardus, Bardullis, Bardyllis. Et quelques ethnonymes de tribus illyriennes semblent aussi avoir leur correspondant albanais : c'est ainsi que le nom des Dalmates correspondrait à l'albanais Delmë (brebis) ; de même le nom des Dardaniens correspondrait à l'albanais Dardhë (poire, poirier)Serge Métais (2006): Histoire des Albanais, Editions Fayard.. Enfin, la terminologie albanaise relative à la flore et à la faune, à la navigation et à la pêche est suffisamment riche pour confirmer l'ancienneté de l'installation des Albanais sur la côte Adriatique. C'est ainsi que par exemple le mot albanais Deti qui désigne la mer dérive de Téthys, l'épouse d'Océan et déesse des mers et des fleuves dans la mythologie grecque. De même les mots albanais Peshk (Poisson) et Ranë (Sable) correspondent au latin Piscis et ArenaMathieu Aref (2003): Albanie (Histoire et langue) ou l'incroyable odyssée d'un peuple préhellénique, Collection Mnémosyne.. Ci-dessous, deux exemples de toponymes illyriens ayant une correspondance en albanais.
- Dre, mot signifiant cerf en albanais, tend aussi à se retrouver à travers les lieux suivants : Drin (Albanie), Drin Blanc (Albanie, Kosovo), Drin Noir (Albanie, Macédoine), Drina (Bosnie, Monténégro, Serbie), Drenica (Kosovo)
. Cependant, selon Bernard Sergent, quelques faits semblent contredire la théorie illyrienne de la langue albanaise. Tout d'abord, l'albanais semble tenir une grande partie de son vocabulaire maritime d'emprunts au latin et au grec, ce qui fait supposer que les ancêtres des Albanais vivaient d'abord à l'intérieur des terres. Ensuite, les emprunts les plus anciens de l'albanais aux langues latines semblent ne pas venir du dalmate, mais du roumain, ce qui fait supposer une implantation antérieure assez orientaleBernard Sergent (1995): Les Indo-Européens, Payot, Paris..

Notes

Lien interne

- Langue albanaise
- Langues thraco-illyriennes ==
Sujets connexes
Albanais   Albanie   Balkans   Bosnie-Herzégovine   Brindisi   Daces   Dalmate   Dalmatie   Dardanie   Ethnonyme   Illyrie   Italie   Julius Pokorny   Kosovo   Langues thraco-illyriennes   Latin   Leibnitz   Macédoine (pays)   Mathieu Aref   Messapien   Monténégro   Mythologie grecque   Océan (mythologie)   Onomastique   Protohistoire   Radical (linguistique)   Roumain   Serbie   Substrat   Thraces   Toponymie   Téthys (mythologie)   Ulcinj   Vénète  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^