Dorothea Lange

Infos
Dorothea Lange (26 mai 1895 - 11 octobre 1965) est une photographe américaine dont les travaux les plus connus ont été réalisés pendant la Grande Dépression dans le cadre d'une mission confiée par la Farm Security Administration (FSA, Administration d'assurance paysanne).
Dorothea Lange

Dorothea Lange (26 mai 1895 - 11 octobre 1965) est une photographe américaine dont les travaux les plus connus ont été réalisés pendant la Grande Dépression dans le cadre d'une mission confiée par la Farm Security Administration (FSA, Administration d'assurance paysanne).

Biographie

Née à Hoboken (New Jersey), Dorothea Lange commence sa carrière à New York avant de s'installer à San Francisco où elle ouvre un studio de portrait en 1918. C'est la Grande Dépression qui la pousse à déplacer son champ d'action vers la rue. Ses photographies poignantes des sans-abris attirent l'attention de la Resettlement Administration qui la recrute en 1935 et publie ses clichés de la pauvreté et de la détresse qui touchent alors violemment les États-Unis dans les journaux de tout le pays. Les clichés étant propriété de l'État, ils sont publiés sans demande de paiement, ce qui contribue à leur propagation rapide et à faire d'eux des icônes de l'entre-deux-guerres américaine.

Dorothea Lange et la FSA

Dorothea Lange on a Ford, 1936 Il est difficile de parler de photojournalisme sans parler de la crise de l'entre-deux-guerres américaine. Celle-ci marque un tournant radical à la fois dans l'histoire des États-Unis et de la photographie d'information. Mais il est encore plus ardu de parler du photojournalisme de l'entre-deux-guerres sans parler de la Farm Security Administration et de Dorothea Lange. Les années qui suivent le krach boursier du 24 octobre 1929 sont surnommées « the bitter years » (« les années amères ») : le krach entraîne une crise économique sans précédent en Amérique aggravée par une sècheresse dans les états du sud. Les immigrants qui débarquent d'Europe à la recherche du rêve américain, ou fuient les régimes politiques communistes et nazi de l'Europe de l'Est, trouvent en Amérique une situation économique plus désastreuse encore. C'est dans l'Amérique rurale que la situation est la plus alarmante : la sècheresse empêche les paysans d'effectuer leurs récoltes et engendre une crise grave de l'emploi. Les chômeurs errent dans les villes, à la recherche de soupes populaires ou de petits boulots quelconques, désœuvrés, ou se retrouvent sur les routes, vont de ville en ville. Ils recherchent du travail chez les propriétaires terriens, dans les coopératives. On les appelle des migrants. Ils s'installent dans des camps de fortune, sans eau potable, tournent en rond. Le gouvernement de Franklin Delano Roosevelt, fidèle à sa politique keynésienne du New Deal (Nouvelle donne), crée en 1935 la Resettlement Administration (Office de la réinstallation) pour prélever des informations sur le terrain : la direction en est confiée à Roy Stryker. En 1935, Dorothea Lange est en Californie à titre d'assistante de son mari, Paul Schuster Taylor qui travaille pour la Resettlement Administration : elle est chargée de prendre des notes, de discuter avec les migrants et, accessoirement, de prendre des photographies. Il se trouve que le premier rapport qui résulte de cette collaboration rencontre un franc succès politique, et passe même entre les mains d'Eleanor Roosevelt ; un financement de $20000 est débloqué pour construire le premier camp de migrants de Marysville (Californie) en octobre 1935. Les photos de Lange sont appréciées pour leur justesse et leur pouvoir évocateur : elles plaisent aux lecteurs et aux éditeurs de la presse nationale. Désormais, le champ d'action du couple Taylor-Lange s'étend à l'Arizona, au Nevada, au Nouveau-Mexique et à l'Utah, en plus de la Californie. Dorothea Lange, Mère migrante (Migrant Mother), 1936 La prochaine mission de Lange se déroule dans le cadre de la Federal Emergency Relief Administration (FERA, Office de l'aide d'urgence fédéral) qui a fondé le camp de Marysville. Son employeur direct est la Rural Rehabilitation Division (Division de la réhabilitation rurale) qui prendra le nom de Relief Administration puis de Farm Security Administration (FSA). L'entreprise est dirigée par Rexford Guy Tugwell, audacieux et brillant économiste de l'Université de Columbia et membre du Brain Trust de Roosevelt. Ceci est vécu comme une trahison de la part des propriétaires terriens qui voient dans les aides aux pauvres une motivation « socialiste ». Tugwell est un collègue de Stryker, qui prône l'utilisation de la photographie pour obtenir le soutien des sphères politiques et financières : il faut convaincre le cœur, l'intelligence et la conscience, et la photographie est le meilleur média pour y parvenir. Cependant, Tugwell et Stryker ne connaissent par grand chose à la photographie ; ils disposent d'un budget minuscule et d'objectifs peu précis. Leur but est simplement d'obtenir des documents prouvant la gravité de la situation. Il est assez amusant de constater les talents que réunit l'équipe de la FSA : de celle-ci émergeront un certain nombre de grands maîtres de la photographie tels que Walker Evans, Russel Lee, Arthur Rothstein et Ben Shahn. C'est grâce à la conjugaison de leurs talents que l'on peut aujourd'hui qualifier la FSA de « mythique ». Tugwell se rend compte de la valeur des compétences qu'il a à disposition et il a probablement l'intuition que lui et son équipe disposent d'un point de vue privilégié pour informer l'Amérique de l'ampleur de la crise qu'elle traverse. On peut cependant imaginer les conflits qui peuvent exister entre Stryker et les photographes du terrain : Stryker a une attitude très rationnelle vis-à-vis des images qui doivent selon lui être informatives et neutres, et il vérifie systématiquement les négatifs pour vérifier qu'ils ne sont pas pervertis en « art ». Cependant, si Lange n'a pas encore conscience de la valeur artistique de son travail, son but est de photographier des gens inextricablement pris dans une situation économique qui la révolte. Ses photographies portent donc un jugement clair, le sien propre, et c'est heureux puisque sans cela elles n'auraient pas eu un tel impact social et politique.

Références bibliographiques

-Hans-Michael Koetzle, Photo Icons, the story behind the pictures, Volume 2, Taschen, coll. Icons, 2002.
-Dorothea Lange, Photographies d’une Vie, Könemann, 1998.

Voir également

Sur Wikipédia

-Mère migrante : histoire et analyse de la photographie la plus célèbre de Dorothea Lange
-Farm Security Administration
-Walker Evans
-Grande Dépression
-Photojournalisme
-Photographie sociale
-Ralph Gibson - a été son assistant en 1960. ===
Sujets connexes
Arizona   Arthur Rothstein   Ben Shahn   Californie   Communisme   Crise économique   Eleanor Roosevelt   Entre-deux-guerres   Europe   Europe de l'Est   Farm Security Administration   Franklin Delano Roosevelt   Grande Dépression   Hoboken (New Jersey)   Immigration   Keynésianisme   Mère migrante   Média   Nazisme   Nevada   New Deal   New Jersey   New York   Nouveau-Mexique   Photographe   Photographie   Photographie sociale   Photojournalisme   Ralph Gibson   Rationalisme   San Francisco   Socialisme   Utah   Walker Evans  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^