Eddie Cheever

Infos
Eddie Cheever Jr est un pilote automobile américain, également directeur d'écurie, né le 10 janvier 1958 à Phoenix (Arizona). Animateur du championnat du monde de Formule 1 tout au long des années 1980, il connaît depuis une deuxième partie carrière aux Etats-Unis, où il a notamment remporté les 500 Miles d'Indianapolis en 1998.
Eddie Cheever

Eddie Cheever Jr est un pilote automobile américain, également directeur d'écurie, né le 10 janvier 1958 à Phoenix (Arizona). Animateur du championnat du monde de Formule 1 tout au long des années 1980, il connaît depuis une deuxième partie carrière aux Etats-Unis, où il a notamment remporté les 500 Miles d'Indianapolis en 1998.

Biographie

Carrière en Formule 1

Né aux Etats-Unis, mais élevé à Rome en Italie, Eddie Cheever entame à l'adolescence une brillante carrière en karting. Champion d'Italie et d'Europe en 1973, il devient vice-champion du monde en 1974. Logiquement, il passe au sport automobile en 1975, d'abord dans le championnat britannique de Formule 3, puis dans le championnat d'Europe de Formule 2, où il pilote pour le jeune directeur d'écurie Ron Dennis au sein de la structure Project Four. En 1977, il termine vice-champion d'Europe de F2 derrière René Arnoux. En septembre 1977, à seulement 19 ans, Eddie Cheever goute pour la première fois à la Formule 1 en essayant une monoplace de la Scuderia Ferrari à l'occasion d'un test comparatif avec Gilles Villeneuve (qui sera choisi pour épauler Reutemann). En 1978, il décroche un volant de titulaire dans la modeste écurie Theodore, mais après deux non-qualifications, il préfère retourner en Formule 2. Cheever doit attendre l'année 1980 pour effectuer ses vrais débuts en Formule 1, cette fois dans l'écurie italienne Osella, également débutante à ce niveau de la compétition. Mais le cruel manque de compétitivité des monoplaces italienne empêche Cheever de briller. Le pilote américain est systématiquement relégué en fond de grille, et ne parvient à rallier l'arrivée qu'à une seule reprise. Malgré cette première saison catastrophique, Cheever est recruté en 1981 par l'écurie Tyrrell, où il effectue quelques solides prestations et inscrit ses premiers points au championnat. Convoité par l'équipe Williams, championne du monde en titre des constructeurs, afin de remplacer Alan Jones, il signe finalement dans l'équipe française Ligier, également une des meilleures équipes du plateau. Un choix de carrière qui s'avère malheureux puisque Cheever arrive juste au moment où les Ligier perdent de leur compétitivité. Il décroche tout de même trois podiums en deux ans, notamment une deuxième place à l'occasion du GP des Etats-Unis Est 1982 à Detroit. Des performances qui achèvent de faire du jeune pilote américain l'un des plus grands espoirs de sa génération. En 1983, Cheever est recruté par Renault, l'écurie favorite du championnat du monde. Mais le cadeau s'avère rapidement empoisonné puisqu'il se fait copieusement dominer par son coéquipier Alain Prost, victorieux à plusieurs reprises et finalement vice-champion du monde, tandis que Cheever doit se contenter de quatre podiums et du rôle ingrat d'équipier de luxe. Même si Cheever regrette ouvertement de ne pas toujours bénéficier d'une parfaite égalité de traitement avec Alain Prost, ses performances déçoivent et sonnent un premier coup d'arrêt à son ascencion. Cheever sur Alfa Romeo 185 T en 1985 au Nürburgring Non conservé par Renault, Cheever rejoint à partir de 1984, et pour deux saisons, les rangs de l'écurie Alfa Romeo. Mais au sein d'une équipe en crise, Cheever perd pied, et se retrouve sans volant à l'aube de la saison 1986. Après un interim sur la Lola de l'écurie FORCE en 1986 à Detroit (en remplacement de Patrick Tambay, blessé), il retrouve une place de titulaire en 1987 chez Arrows. Après une première saison décevante, il profite de l'avantage de bénéficier d'un moteur turbo pour signer quelques jolies performances en 1988, dont un podium au GP d'Italie derrière les Ferrari. Mais en 1989, toutes les voitures étant désormais équipées d'un moteur atmosphérique, l'équipe Arrows sombre, entraînant Cheever avec elle. Le pilote américain parvient tout de même à décrocher un podium dans les rues de Phoenix, sa ville natale, avant de quitter la Formule 1.

Retour aux Etats-Unis

Dès 1990, Eddie Cheever retourne aux Etats-Unis (pays qu'il a quitté depuis sa plus tendre enfance) pour y disputer le championnat CART, au sein du Chip Ganassi Racing. Auteur de débuts prometteurs dans la discipline, il ne tarde pourtant pas à rentrer dans le rang. Aussi, lorsque Tony George décide de créer l'Indy Racing League en 1996, c'est une véritable aubaine pour Cheever, qui peut ainsi espérer jouer à nouveau les premiers rôles (lors des premières années suivant sa création, l'IRL était considérée comme une compétition de seconde zone, au niveau peu relevé comparativement au prestigieux CART). Il en profite également pour créer sa propre structure, le Cheever Racing, avec lequel il atteint la consécration en remportant, sur le célèbre Indianapolis Motor Speedway, à la surprise générale, les 500 Miles d'Indianapolis en `1998. Fin 2002, alors que le Cheever Racing est devenu l'une des meilleures équipes de l'IRL, Eddie Cheever met un terme à sa carrière de pilote. Mais début 2006, il décide de reprendre le volant pour tenter de sauver son écurie, en grand peril financier. Fin 2005, Cheever était déjà sorti de sa retraite pour participer à la série Grand Prix Masters, qui réunit d'anciennes gloires de la Formule 1.

Anecdotes

-Connu en tant que Eddie Cheever lorsqu'il pilotait en Formule 1, Cheever a pris soin de faire ajouter la mention "Jr" derrière son patronyme depuis son retour aux Etats-Unis.
-Le frère cadet d'Eddie, Ross Cheever a également piloté à un haut niveau, notamment au Japon, dans les championnats locaux de Formule 3 (où il a été titré) et de Formule 3000. Ross Cheever peut notamment s'ennorgueillir d'avoir battu Michael Schumacher (son coéquipier d'un jour) lorsque le futur champion du monde a effectué en 1991 son unique apparition dans le championnat du Japon de F3000.
-Son neveu Richard Antinucci est depuis plusieurs années un habitué des pelotons internationaux de Formule 3. ---- Catégorie:Pilote automobile américain Catégorie:Pilote de Formule 1 Catégorie:Pilote Tyrrell Catégorie:Pilote Renault Catégorie:Pilote Ligier Catégorie:Pilote d'IRL Catégorie:Naissance en 1958 de:Eddie Cheever en:Eddie Cheever es:Eddie Cheever fi:Eddie Cheever it:Eddie Cheever ja:エディ・チーバーJr. pt:Eddie Cheever ro:Eddie Cheever ru:Чивер, Эдди sl:Eddie Cheever sv:Eddie Cheever
Sujets connexes
Alain Prost   Alan Jones   Alfa Romeo   Arizona   Arrows   Carlos Reutemann   Chip Ganassi Racing   Formula Nippon   Formule 1   Formule 2   Formule 3   Gilles Villeneuve   Grand Prix Masters   Indianapolis 500   Indianapolis Motor Speedway   Indy Racing League   Italie   Ligier   Michael Schumacher   Osella   Patrick Tambay   Phoenix (Arizona)   Renault F1 Team   René Arnoux   Rome   Ron Dennis   Ross Cheever   Scuderia Ferrari   Theodore Racing   Tony George   Tyrrell Racing  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^